Journal des Alternatives

Partenaires

Essai

Explosion urbaine et mondialisation

Ariane GRATTON-JACOB, 31 octobre 2007

On s’en doute, la mondialisation ne sert pas l’urbanisation dans les pays du Sud. Dans le numéro du printemps 2007 de la revue trimestrielle Alternatives Sud, six auteurs dissèquent les rapports complexes entre l’urbanisation et la mondialisation débridée dans les mégalopoles des pays en voie de développement.

Problèmes d’approvisionnement en eau des villes africaines, politiques sociales défaillantes et mégaprojets urbains des villes latino-américaines, accroissement du secteur informel à Karachi, au Pakistan, et développement inégal des villes asiatiques... Les analyses des chercheurs sollicités par le Centre tricontinental, qui publie la revue, sont unanimes : le « nouvel ordre mondial » accroît les inégalités sociales et marginalise les populations pauvres.

Comme l’écrit Fantu Cheru, professeur d’études africaines et de développement à l’American University de Washington, « les bidonvilles se retrouvent maintenant à un jet de pierre de gratte-ciel scintillants et de centres commerciaux étincellants. ». Heureusement, au-delà de ce constat un brin déprimant, plusieurs des auteurs notent l’augmentation des initiatives citoyennes et de la mobilisation populaire.
Des textes très universitaires, peut-être pas une lecture du samedi soir, mais une masse d’information précieuse.
Ariane Jacob


Explosion urbaine et mondialisation
Revue Alternatives Sud - Points de vue du Sud
2007