Journal des Alternatives

Partenaires

Droits humains et droits de la femme en RDC

26 février 2006

Dans un contexte post-conflit, la stabilisation de la situation en RDC n’est possible que par la mise en place d’un État de droit respectueux des droits humains, notamment des droits des femmes. En 2007, Alternatives a pu mettre en œuve un grand programme se sensibilisation aux droits en collaboration avec des réseaux de la société civile congolaise.

Le projet a permis de renforcer les capacités des actrices et acteurs des organisations et institutions œuvrant dans le domaine des droits de la femme et des droits humains de la République Démocratique du Congo. La base du projet sont les droits humains fondamentaux contenus dans la Charte des Droits.

Ce projet a permis d’atteindre toutes les couches de la population par l’utilisation de supports simples, claires et adaptés en langues locales distribués lors de sessions de formations auprès des organisations locales de droits. Ces supports sont réutilisés et distribués par ces premières organisations formées auprès d’autres organisations. Ils sont élaboré en collaboration des organisations membres du Réseau Action Femme avec lequel Alternatives a déjà effectué divers projets. Dans un deuxième temps, et de façon à atteindre l’ensemble de la population qui est pauvre et analphabète, le projet a permis la diffusion de sketchs par des stations de télévision et de radio.

Les capsules audio-visuelles sont diffusées sur les réseaux de l’Unité de production de programmes d’éducation civique (UPEC) présent à travers le pays. Aussi nous bénéficieront du réseau de diffusion radio de l’Association des radios communautaires - ARCO qui regroupent plusieurs radios de proximité en RDC. Les capsules audio seront hébergées sur le portail Internet de la société civile d’où elles pourront être téléchargées.

Les objectifs spécifiques du projet sont les suivants :
•Créer des supports graphiques de sensibilisation et de vulgarisation des droits des femmes et des droits humains.
•Mobiliser les institutions/organisations et réseaux de droits humains et les associations féminines pour la vulgaris-tion, notamment les organisations membres du Réseau Action-Femmes.
•Organiser des séances de renforcement les capacités des institutions/organisations de droits.
•Distribuer les supports graphiques auprès de ces mêmes institutions/organisations pour continuer la vulgarisation.
•Identifier les lieux de tenue des séances de sensibilisation et de vulgarisation (écoles, paroisses, place publique).
•Réaliser des émissions de télévision et de radio pour toucher et sensibiliser le plus grand nombre.
•Diffuser les copies des émissions audio sur le site www.societecivile.cd, via les stations membres de l’ARCO et en collaboration avec le réseau national d’éducation civique de l’UPEC.