Journal des Alternatives

Partenaires

Des centaines de milliers pour Gaza !!!!

Michel LAMBERT, 11 janvier 2009

Si l’armée Israélienne avait débuté la journée du 10 janvier 2009 en obscurcissant le ciel d’une pluie de tracts qui appelaient les gazaouis à abandonner la résistance, c’est par une pluie de manifestations d’appui aux palestiniens que les mouvements sociaux de par le monde leur ont répondu.

En France, une centaine de rassemblements ont vu plus de 200 000 opposantes et opposants à la tuerie collective des palestiniens prendre la rue. Au Canada, des manifestations se sont tenues dans les villes de Calgary, Edmonton, Québec, Fredericton, Ottawa, Hamilton, Saskatoon, Toronto, Vancouver, Winnipeg et bien sûr Montréal rassemblant des dizaines de milliers de personnes, des militants d’organisations populaires, étudiantes, syndicales, mais aussi des citoyens et des citoyennes ordinaires scandant leur solidarité avec les palestiniens. À Washington, à Londres, à Berlin, Madrid et même à Niamey, Manille, Buenos Aires, plusieurs milliers de personnes, rassemblées à l’initiative de partis de gauche, de syndicats ou d’associations, ont dénoncé le génocide des palestiniens. Sur les rues Ste-Catherine et René Lévesque, c’est aux cris de « Israël assassin » et « Harper complice » que les montréalais ont réclamé du gouvernement canadien des actions concrètes contre la politique d’Israël face à Gaza.

Aujourd’hui 11 janvier, le ministre canadien Cannon reste muet. Le site des affaires extérieures canadiennes se contente toujours, 900 morts plus tard, d’accuser sans nuances les roquettes du Hamas comme la cause de cette crise.

Mais les pressions populaires marquent des points. De l’autre côté de l’Atlantique, une délégation de députés européens a plutôt choisi de répondre présent aux appels croissants des mouvements sociaux. Elle a pu entrer à Gaza profitant de la trêve quotidienne de 3 heures accordée par l’armée Israélienne pour laisser passer les approvisionnements humanitaires. Le témoignage de Luisa Morgantini, vice-présidente du Parlement européen qui était de la délégation est sans équivoque : « Il y a une énorme crise humanitaire…. On ne trouve plus de nourriture. L’UNRWA ne distribue que du lait, et rien d’autre. Nous sommes rentrés peu de temps dans Gaza, et l’important est que les Palestiniens le savent, qu’ils voient qu’il y a une autre Europe que celle qui danse avec Tzipi Livni. »

Aujourd’hui encore, les rues de Montréal vibraient en solidarité avec Gaza. Il y a une autre Amérique que celle de Bush, un autre Canada que celui de Harper. Demain, nous serons encore davantage à le dire !