Journal des Alternatives

Partenaires

De dactylo à origami

Marie-Soleil Desautels, 22 novembre 2009

Les plis de dinosaures, d’oiseaux ou de scorpions n’ont plus de secret pour Pedro. Depuis deux ans, son maigre revenu provient de la vente de manuels d’origamis et d’exemplaires d’animaux en papier.

Auparavant, ce sont les machines à écrire que cet homme connaissait par cœur. Il en a réparé dès l’âge de 13 ans. Les ordinateurs lui ont volé son emploi, dit-il.

Pedro se déplace en Bolivie au gré des saisons. Avec son petit chariot remplis de manuels et d’anciennes feuilles de dactylo.