Journal des Alternatives

Partenaires

CONDAMNATION UNANIME !

Michel LAMBERT, 31 mai 2010

Les québécois et les canadiens se sont fait réveiller ce matin du 31 mai 2010 par une nouvelle bouleversante. Le gouvernement Netanyahou a commis l’inimaginable, l’irréparable. Ses commandos ont donné l’assaut, en eaux internationales, contre la flottille de la liberté qui acheminait plus de 10000 tonnes de denrées humanitaire vers Gaza et qui amenait à son bord 750 militants pacifistes dont une quarantaine de députés internationaux. Une vingtaine de personnes sont décédés, on parle au moment d’écrire ces lignes de plus de 60 blessés.

La communauté internationale est mobilisée devant cette folie que plusieurs qualifient déjà de crime contre l’humanité. Le secrétaire des Nations Unies, Ban Ki-Moon fut au nombre des premiers à exiger des explications. Les ambassadeurs Israéliens en Turquie, en Grèce, en Suisse et au Danemark furent immédiatement convoqués par les autorités de ces pays alors les ministres des affaires extérieures du Liban, de l’Espagne, de l’Allemagne, de l’Irlande, d’Italie, de France, de Grande Bretagne, du Qatar… etc… joignaient leurs vois à celles des Palestiniens pour exprimer leur indignation devant cette barbarie.

Alors que l’Union européenne vient officiellement de demander une enquête internationale, il est clair qu’Israël devra rendre compte de son acte.

Chez nous, dans la honte la plus totale, le premier ministre Steven Harper se prépare à dérouler le tapis rouge au premier Ministre Israélien Benjamin Netanyahou pour célébrer une fois encore l’aveuglement canadien. À moins d’une heure de son point de presse, même les partis de l’opposition tardent à exprimer leur indignation.

M. Harper, il est temps d’ouvrir les yeux et de joindre la voix des canadiens à celles de toute la communauté internationale. Nous exigeons la fin du support inconditionnel canadien à la politique répressive Israélienne.

Chroniques

+