exploitation minière

Cet été, des stagiaires d’Alternatives ont participé.e.s à un projet de plaidoyer pour le droit des collectivités affectées par les industries extractives au El Salvador, au terme duquel elles et ils ont co-réalisé un documentaire intitulé : « La mineria en El Salvador », avec des jeunes de la région de Metapán au El Salvador. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme qu’Alternatives et ses stagiaires participant.e.s vous convient à cette projection qui sera suivi d’un échange sous forme de panel, puis de discussion large. Le panel de discussion sera constitué des stagiaires du groupe, de Marie-Ève (...)
Crisanta Pérez est une activiste guatémaltèque qui lutte contre la mine Marlin située dans sa communauté de San Miguel Ixtahuacán, et qui appartient à Goldcorp. Crisanta Pérez est devenue en 2008 la cible d’une campagne de répression quand elle a coupé les poteaux électriques de la mine Marlin installés sur sa propriété sans son accord. Un mandat a été lancé contre elle, elle a été arrêtée, mais les membres de sa communauté ont finalement réussi à la faire libérer et les poursuites ont été abandonnées. Par la suite, lors des manifestations contre la mine Marlin qui ont eu lieu dans sa communauté en (...)
Un jury international publie son verdict préliminaire jugeant les entreprises minières canadiennes et l’État canadien en Amérique latine MONTRÉAL, le 2 juin 2014. C’est aujourd’hui, après la conclusion hier du Tribunal permanent des peuples portant sur l’industrie minière canadienne en Amérique latine, que le jury composé d’experts internationaux rend public son verdict préliminaire qui attribue à des entreprises minières canadiennes et à l’État canadien des manquements à leurs obligations en regard au droit international en raison d’actions ou d’omissions de leur part. Dans son verdict (...)
Le Guatemala a connu trente-six ans de conflit armé dont quatre ans de génocide entre 1979 et 1983 et les échos des massacres se font entendre jusqu’au Québec. Le Projet Accompagnement Québec-Guatemala (PAQG) diffuse ici la parole des victimes et aide la société civile guatémaltèque à émerger. Portrait d’un organisme qui tente de perpétuer le souvenir d’un conflit oublié et qui prend aujourd’hui de nouvelles formes. Blanca Quíroa López, comme beaucoup d’autres, a vu son fils s’évaporer dans la dictature guatémaltèque il y a maintenant plus de trente ans. « C’est très difficile pour nous, les (...)
Alain Deneault est cet auteur engagé qui participe à la vie intellectuelle du Québec depuis des années. Il a écrit de nombreux essais, notamment Paul Martin & Compagnies et Noir Canada : Pillage, corruption et criminalité en Afrique. Au sujet de ce dernier, l’auteur a été poursuivi par la minière canadienne Barrick Gold. Il nous revient cette année avec Paradis fiscaux : la filière canadienne. Le Journal des Alternatives a rencontré l’auteur afin de discuter de l’écriture de l’essai et d’en apprendre davantage sur les conclusions que l’on peut en tirer. Q : Quelle est votre démarche, votre (...)
« L’argent des contribuables québécois et canadiens engendre la mort et la dépossession des peuples autochtones au Guatemala » - Lolita Chavez. Les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l’origine et de l’authenticité des produits qu’ils achètent. Le commerce équitable, les produits dits du « terroir » ou les produits bios font partie des nouvelles préoccupations des consommateurs. Nous sommes donc de plus en plus au courant de la provenance et des caractéristiques des achats faits avec notre argent, et la notion de consommateur responsable a beaucoup évolué au cours des dernières (...)
Pour la première fois en Amérique du nord, un Tribunal des peuples sur l’industrie minière canadienne aura lieu à la fin mai 2014. Le Tribunal qui se tiendra à Montréal, sera lancé le jeudi 29 mai par une conférence d’ouverture dans une université, puis se poursuivra les 30 et 31 mai par des audiences au Centre culturel Georges-Vanier, avec présentations de témoins et expert-es de plusieurs pays d’Amérique latine et du Canada. L’événement se clôturera le 1er juin, par une journée d’ateliers, groupes de discussion et délibérations du jury. Au cours de la dernière décennie, le Canada est devenu un (...)
Ces dernières années, les médias ont rapporté des situations où des gens se sont opposés, de peine et de misère, parfois même au péril de leur vie, à des projets miniers ou pétroliers. Ces conflits ont fait de nouvelles victimes et ont apporté bien des souffrances en 2013. Les enjeux sont d’actualité pour 2014 et touchent même des gens au Québec. Il est difficile de ne pas se sentir interpellé quand la majorité des compagnies minières dans le monde, dont celles accusées de crimes, sont enregistrées au Canada. Pouvons-nous espérer des développements positifs cette année, incluant au Québec ? Au (...)
Un lobbying plus prégnant que le résultat de n’importe quelle élection, une influence directe sur le libellé de textes de loi, un travail de division de la population pour mieux régner, un désastre écologique en perspective, des sociétés d’exploration qui jouent à la bourse la richesse des autres, des problèmes de santé publique qui s’annoncent, des préoccupations vives au chapitre des employés, un saccage du patrimoine culturel… Après les pays d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie, la Roumanie et plus largement l’Europe découvrent ces années-ci les méthodes canadiennes d’acquisition, d’exploration (...)
MONTRÉAL, le 12 août 2013. - Alors que s’ouvrait hier à Montréal le 23e Congrès minier mondial, où plus de 1,500 représentants d’entreprises à travers la planète sont présents pour discuter du futur de l’industrie, des organisations de la société civile et activistes dénoncent les cas de violations de droits humains liés à la présence minière canadienne dans le monde. Depuis les dernières années, l’industrie minière est au cœur des préoccupations. En 2006, le Représentant spécial des Nations unies pour la question des droits humains et des sociétés transnationales décrivait l’industrie minière comme un (...)
Depuis quelques années, la responsabilité sociale des entreprises est devenue un enjeu majeur, voire un outil de compétitivité concernant la légitimité des compagnies. C’est d’autant plus vrai dans le secteur extractif. Les scandales environnementaux, les déplacements de populations, le manque de transparence ou encore la corruption font fréquemment les manchettes et ébranlent la réputation des compagnies minières. Le Canada ne fait pas figure d’exception. En effet, il est sans aucun doute un des leaders mondiaux dans le secteur extractif. Ses actifs à l’étranger se chiffrent, selon les (...)
La compagnie pétrolière multinationale Pacific Rubiales Energy (PRE) est invitée à se présenter devant le tribunal populaire qui se tiendra le 13 juillet 2013 à Puerto Gaitan en Colombie. Le principal syndicat colombien du secteur pétrolier, Union Sindical Obrera (USO), accuse PRE de pratiques antisyndicales et de non-respect des droits humains et environnementaux, du droit d’association et du droit à la syndicalisation. Du 13 juillet au 5 août, des journalistes, des professeurs universitaires, des défenseurs des droits humains et des membres de la société civile colombienne et canadienne (...)
Le 22 mars dernier, Talatou Boukari, représentant de la communauté d’Essakane, en collaboration avec l’organisation FIAN Pays-Bas était de passage à Wageningen pour faire connaître les effets néfastes de la compagnie minière canadienne IAMGOLD. « Contrairement aux Canadiens, nous n’avons pas eu besoin d’un diplôme pour trouver l’or », a déclaré Talatou Boukari, président du conseil de développement du village d’Essakane, situé au Burkina Faso lors d’une conférence aux Pays-Bas. Depuis plus de 25 ans, les travailleurs d’Essakane ont gagné leur pain en minant l’or de manière artisanale dans cette (...)
Le livre To Cook a continent - destructive extraction and climate crisis in Africa propose une approche alternative de la situation africaine face à la mondialisation. De la traite de l’esclavage à l’extraction des ressources dont regorgent les sols africains, son auteur, Nnimmo Bassey, remet en cause les rapports qu’entretiennent les puissants du continent africain avec leurs confrères internationaux. On y (re)découvre comment l’exploitation des ressources naturelles par des compagnies étrangères, la destruction de l’environnement et les conflits sont intrinsèquement liés en Afrique. (...)
Dans le conflit qui soulève les Autochtones vivant au Canada au sein du mouvement Idle no more, de nombreux enjeux sont dans la ligne de mire : l’eau potable, la protection des droits collectifs sur la terre, la gouvernance autochtone, etc. Plusieurs dispositions de ces projets de loi sont susceptibles de mener à des violations des droits ancestraux autochtones et des droits reconnus par les traités existants entre les Premières Nations et la Couronne. Le cœur du conflit est lié à la façon dont le gouvernement Harper a imposé des projets de loi omnibus sans procéder à consulter les (...)
Le gouvernement canadien offre une grande variété de services afin de promouvoir l’industrie minière outre-mer au nom de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Ainsi, non seulement se range-t-il du côté de l’industrie allant à l’encontre des réglementations obligatoires et des mécanismes permettant de rendre compte des dites responsabilités, mais il s’assure également que d’autres pays implantent ou défendent des politiques favorisant les intérêts corporatistes au détriment de la santé des communautés locales. Sur ce point, la promotion canadienne de la nouvelle loi sur l’exploitation (...)
Mon article du mois d’octobre pour le Journal des alternatives porte sur la fracturation hydraulique. N’ayant pas voulu me restreindre au gaz de schiste et à la Vallée du Saint-Laurent, j’ai contacté Annie Landry, porte-parole d’Énergie Alternative, un regroupement citoyen des Îles-de-la-Madeleine. J’étais loin de me douter que leur réalité était autant absente des médias de la région de Montréal. Survol général d’une conversation avec une sympathique Madelinienne. À cheval sur trois dossiers, Old Harry Québec, Old Harry Terre-Neuve et Gastem, Annie Landry avoue que ce n’est pas évident. En 2002, (...)

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca