Technologie

Voir également : "Internet" et "Logiciel libre"

Internet est en plein essor. On ne dénombre plus les radios web, les journaux indépendants et les réseaux sociaux présents en ligne, autant de signes de vitalité de la liberté d’expression sur le réseau mondial. Néanmoins, la défense des États est aussi de plus en plus présente sur la Toile de par le nombre de cyberattaques ces dernières années. Qui plus est, leur surveillance s’intensifie sur le web afin de limiter le droit des citoyens et l’expression de leurs idées. La cyberguerre annoncée Le livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de la France, publié en 2008, a décrit les (...)
Face aux inquiétudes des citoyens français quant aux conséquences nocives du développement massif des nanotechnologies, le gouvernement français, en accord avec le Grenelle de l’environnement a décidé d’organiser un grand débat public sur les nanotechnologies. Ce débat, initié le 15 Octobre à Strasbourg, se terminera le 23 février 2010 à Paris. Au programme, 17 villes françaises accueilleront cette consultation populaire censée ouvrir la voie à un examen démocratique et indépendant. Mais, le cadre de cette analyse de l’opinion publique, ne semble pas être aussi impartial que le prétend la (...)

Alternatives s’associe avec l’Association pour le progrès dans les communications (APC) dans le cadre d’une campagne collaborative menée par des usagers des technologies de l’information et des communications (TIC), des militant-es pour les droits humains, des collectifs et des organisations qui refusent d’accepter l’omniprésence de la violence à l’égard des femmes présente dans nos différentes réalités.

Alternatives dévoile aujourd’hui la première étude de faisabilité indépendante sur l’implantation d’une vaste infrastructure Internet à la grandeur de la République démocratique du Congo (RDC). Contrairement à certaines évaluations antérieures, qui supposaient des dépenses de l’ordre d’un milliard $, l’étude évalue plutôt le projet à 231 millions $.

Depuis juillet dernier, dix jeunes issus de différentes communautés autochtones du Québec parcourent la province, caméra à l’épaule. Âgés de 18 à 25 ans, ces jeunes cinéastes participent au projet de la Course autour de la grande tortue, une initiative de Daniel Bertolino, des productions Via le monde. Huit semaines leur sont accordées pour filmer leur vision de la réalité autochtone. Une opportunité intéressante pour ces personnes vivant dans des communautés qui ont l’habitude d’être présentées de façon négative par les médias. Grâce au groupe de formateurs mis sur pied par M.Bertolino, les dix (...)
La République Démocratique du Congo est l’un des plus grands pays d’Afrique avec une superficie de 2.3 millions de km2. Elle compte environ 52 millions d’habitants avec un taux de croissance démographique compris dans la fourchette de 3 à 3.2 % par année. Depuis l’indépendance acquise en juin 1960, le pays fut essentiellement marqué par des désordres politiques se concluant par la mise en place de l’actuelle période de transition en avril 2003. Cette dernière guerre aura cependant eu des conséquences catastrophiques, causant la mort de 4.7 millions de personnes depuis 1998 . Généralement (...)
En Février 2002, Alternatives ouvrait à Kinshasa une antenne avec l’objectif de se rapprocher de ses partenaires. Le bureau compte aujourd’hui sur une équipe de 8 membres. En 1997, Alternatives a organisé différents programmes d’information mettant en vedette des partenaires locaux. À Kinshasa, nous avons depuis appuyé le Collectif de diffusion, d’information et d’appui aux femmes (CODIAF) de même que le Comité national femmes et développement (CONAFED) via différentes contributions ponctuelles axées sur le renforcement institutionnel. En 1998, ce travail s’est accentué et Alternatives a mis (...)

Moment émouvant à Tunis en marge du Sommet mondial de la société de l’information. l’Iranienne Shirin Ebadi, avocate, défenseure des droits humains, Prix Nobel de la paix, rencontre les grévistes de la faim tunisiens assemblés pour sensibiliser la communauté internationale aux violations et atteintes aux libertés fondamentales en Tunisie. « La liberté est la plus grande des valeurs ! Car grâce à votre action, l’isolement de la dictature est aujourd’hui total. Vous pouvez arrêter votre grève en toute dignité, car nous avons besoin de vous pour continuer la lutte ! » a-t-elle déclaré.

Depuis la nuit des temps, des hommes et des femmes ont été censurés, voire emprisonnés, torturés et parfois mis à mort en raison de ce qu’ils avaient dit ou écrit. Aujourd’hui, avec l’avènement du cyberespace et la prolifération des cafés Internet, il est de plus en plus facile à quiconque de diffuser mondialement et rapidement des critiques, des commentaires, des opinions dissidentes, notamment à travers des blogs. Certains en subissent parfois le dur revers de la répression, comme en Tunisie, en Chine ou en Égypte.

« La liberté est la plus grande des valeurs ! Vos objectifs sont atteints car grâce à votre action l’isolement de la dictature est aujurd’hui total. Vous pouvez maintenant arrêter la grève en toute dignité car nous avons besoin de vous pour continuer la lutte ! » C’est en ces terme que la prix Nobel de la paix Shirin Ebadi est venue jeudi le 17 novembre, à Tunis, interpeller les 7 grévistes qui avaient entrepris le 18 octobre dernier une grève de la faim illimitée pour sensibiliser la communauté internationale aux nombreuses violations et atteintes aux libertés fondamentales en Tunisie.

Alors que du 16 au 18 novembre la Tunisie sera l’hôte du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), il n’aura fallu que 18 heures à la cyberpolice tunisienne pour interdire l’accès à www.yezzi.org, lancé le 3 octobre. Le principe du site est simple. Ceux qui veulent crier un yezzi, fock (« Assez, ça suffit », en dialecte tunisien) au président Ben Ali, n’ont qu’à faire parvenir leurs photos au webmestre qui se charge de les publier. Et ça fonctionne...

Qu’ont en commun un parka produit dans une usine respectueuse de ses travailleurs, du papier d’imprimantes 100 % fait de fibres recyclées après consommation et un ballon de soccer qui n’a pas été cousu par un jeune enfant ? Ils sont tous disponibles sur ethiquette.ca, un nouveau moyen d’acheter des produits socialement responsables au Québec. ethiquette.ca se vante d’être le « google » du magasinage responsable au Québec. Le site, lancé le 17 octobre, offre un catalogue en ligne proposant une grande variété de biens produits dans le plus grand respect de l’environnement et des travailleurs, (...)

Le trafic Internet du continent africain prendra bientôt des itinéraires plus courts et, par conséquent, moins onéreux.

Ce printemps, l’association des associations de fournisseurs d’accès Internet africains, AfrISPA, a fait connaître les deux soumissions gagnantes qui ont été présentées dans le cadre de sa demande de propositions pour fournir des connexions Internet directes entre les pays africains.

Malgré la présence de groupes de pression posant d’importants obstacles à son adoption, le diffusion du logiciel libre se poursuit au Brésil. Plusieurs groupes montréalais1 ont participé, entre le 1er et le 4 juin, au Forum International sur le logiciel libre, qui s’est tenu pour la sixième fois cette année à Porto Alegre.

Alors que le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) se tiendra à Tunis en novembre 2005, le gouvernement de Ben Ali resserre l’étau sur les internautes et les groupes de défense des droits. Imen Derouiche, militante pour les droits humains, invitée au Québec par la section francophone d’Amnistie internationale, nous parle de la Tunisie.

Les relations entre le militarisme, la guerre et le capitalisme retrouvent une nouvelle actualité en ce début de vingt-et-unième siècle.

Longtemps confiné à une petite communauté d’initiés, le mouvement du logiciel libre prend de l’ampleur, en présentant une façon différente de concevoir l’informatique. Portrait d’une ressource qui n’attend qu’une mainmise citoyenne et qui fait lentement, mais sûrement, son bout de chemin au Québec.

En 2001, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) a confié à l’Union internationale des télécommunications (UIT) la préparation du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI). Organisé en deux étapes, le SMSI doit aboutir lors de sa première phase à l’adoption d’une Déclaration de principe et d’un Plan d’action à Genève en décembre prochain qui fera l’objet d’une première évaluation lors de la seconde phase à Tunis en 2005.

Les tentacules d’Internet croissent sans cesse et la cybercriminalité n’échappe pas à cette expansion. Pour contrer la pédophilie, le piratage et le terrorisme, le gouvernement canadien a mis de l’avant le projet Accès légal. Une initiative qui pourrait considérablement augmenter la surveillance électronique et limiter les droits civils, ce qui n’est pas sans inquiéter plusieurs regroupements de citoyens.

Le site Internet rabble.ca est une nouvelle forme de publication, mise sur pied grâce aux efforts de journalistes progressistes, d’écrivains, d’artistes et d’activistes à travers le pays.

Dans le cadre d’un projet visant à réhabilitation d’un centre de personnes handicapées à Limete (Kinshasa), Alternatives a récemment entrepris (mai 2003) une expérience pilote visant à promouvir l’utilisation de technologies de construction adaptées et à moindre coûts. La brique Adobe (faite d’argile) est effectivement moins chère à la production, mais surtout, elle présente des qualités indéniables au niveau de sa résistance climatique.

La vidéo peut être un outil efficace de sensibilisation et d’information ; le Centre de solidarité internationale ouvrière (CISO) l’a bien compris. L’organisation a produit une série de capsules vidéo éducatives intitulée La mondialisation, comprendre… agir. Parmi les titres, on retrouve La face cachée de la mondialisation : l’univers du travail ; La lutte des travailleurs de la Mex Mode : un exemple de solidarité syndicale internationale (Mexique) ; Nos fonds de pension et nous… ; Consommer, c’est voter ; et Goutte que coûte, la lutte de l’eau au Québec : un exemple de démocratie citoyenne. (...)

La scène se déroule le 4 juin dernier en fin d’après-midi. Des dizaines de policiers, essentiellement en civil, investissent le quartier populaire de Ben Arous, près de Tunis. Contrairement aux apparences, l’homme qui fait courir la police tunisienne n’est pas membre d’Al Qaïda, mais simplement le webmestre du site TUNeZINE (www.tunezine.com) !

Le rapport 2001 du Programme des Nations unies sur le développement humain (PNUD) présente les biotechnologies comme étant la solution au problème de malnutrition dans le monde. Est-ce vraiment la solution ?

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca