Société civile

Voir également : "Mouvements sociaux", "ONG", "Participation citoyenne" et "Initiatives citoyennes"

Les 15 pays membres de la Communauté des Caraïbes (la CARICOM) ne s’entendent pas sur la question de la réintégration d’Haïti au sein de la communauté régionale. Une impasse de plus pour Haïti, au moment où des mécanismes fragiles de redressement de la paix, de la démocratie et de la sécurité sont mis en place par diverses organisations multilatérales. La sortie de la crise haïtienne s’en voit davantage compromise.

Depuis la mise sur pied du budget participatif dans la ville de Porto Alegre au Brésil en 1990, les habitants de plus de 250 villes à travers le monde expérimentent aujourd’hui un tel projet. Montréal s’ajoutera-t-elle un jour à cette liste ? On en discutera fortement lors du Troisième Sommet des citoyens et citoyennes de Montréal qui se tiendra au Cégep du Vieux-Montréal du 17 au 19 septembre.

« En tant que leader étudiant et militant, j’ai concentré mes énergies et mon temps pour avertir les gens des dangers de la privatisation. » Ce sont là les mots de Tinashe Chimedza, un jeune Zimbabwéen qui lutte pour une véritable démocratisation de son pays. Le Zimbabwe est passé des mains des colonialistes blancs aux « libérateurs » noirs en 1980, mais depuis, c’est le même parti qui est au pouvoir : le ZANU-PF (Zimbabwe African National Union Patriotic Front). Aussi, au cours des 10 dernières années, ce pays a connu une dégradation importante, tant au plan économique que social, et la situation des droits humains se trouve présentement au centre de dénonciations internationales.

The first edition of the Nigerien Social Forum (NSF) took place in Niamey from the 25-29 Nov, 2003. Hosting more then 700 participants, Alternatives is proud to have taken part in this important place of exchange between Nigerien civil society organizations. Groups of women and young people, associations for humans right and farmers groups, as well as many international guests gathered in order to define the direction of development for Niger. Cancellation of debt, New Partnership for African Development (NEPAD), reinvestment in the local infrastructures and the reduction of (...)
Alternatives has been well established in Niger for more then five years via our partner, the Groupe Alternative, based in Niamey. Formed from the student movement of the early 1990s, the Groupe Alternative benefits a great deal from Alternatives Canada contributions; in particular through our program of institutional development, financed by the program Solidarité Canada Sahel, of which Alternatives is a member. We have supported the different publications of the Groupe Alternative: Espaces Citoyens, Espaces Femmes and Espaces Jeunes. These monthly magazines, distributed to the (...)
Context: Since the middle of the 1990’s, Morocco has seen an opening of democracy, which allowed in 1998 the election of a transition government, the return of exiled political activists and the release of several political prisoners who had survived the gaols of the deceased king Hassan II. This democratic opening also allowed for the creation of human rights organizations, a new fight against poverty and for greater participatory democracy. It is in this context that Espace associatif (Space for Association), a respected partner of Alternatives in Morocco, was created with (...)
Context : The Summit for the Heads of State of the Americas, held in Quebec in April 2001, showed the will of governments in the Americas to bind economic development to social development and democratic participation. The Inter-American Democratic Charter ratified in Quebec is an example of this new order of democracy trying to institute itself on the continent. The commencement of the Free Trade Area of Americas (FTAA) will have a large impact on the political, economic and social realities in the signatory countries. However, although initiatives to consult with civil (...)
In 2002 Alternatives assited in the setting-up of the research and popular education group Research and Education in Development (RED). Alternatives activities included setting-up of a web-based portal for research and networking to be utilised by South-African social movements. Using Drupal technology, this portal allows community researchers in social sciences to publish material, to exchange different points of view, and to follow the key issues raised by Southern African social movements. The site made it possible, in 2002, to carry out coverage of the events surrounding (...)

Changement de cap à l’Agence canadienne de développement international (ACDI) ? Alors que le Canada a longtemps été reconnu pour son appui fiable aux pays en développement grâce à une collaboration étroite avec la société civile, cette réputation serait aujourd’hui remise en question. Plusieurs représentants d’organisations non-gouvernementales sont inquiets et espèrent que ce débat au sein de l’ACDI contribuera à renforcer, plutôt qu’à diminuer, leur rôle en matière de développement international.

Alternatives helped support the organization of the Panamazonien Social Forum which was held in the town of Belém in Brazilian Amazonia in January 2003. The themes of this forum, which fell under the mobilization around the World Social Forum (WSF), allowed representatives of Bolivia, Peru, Ecuador, Colombia, Venezuela, Guyannes, Surinam and Brazil to share their analysis of the issues affecting Amazonia, one of the greatest reserves of natural resources in the (...)

By supporting the participation of 14 members of Canadian nongovernmental organizations in the events surrounding the third World Social Forum (WSF) in Porto Alegre (Brazil) held between January 23 - 28 2003, Alternatives and its partners wished to support the efforts to reform and develop Brazilian governmental and nongovernmental organizations in the public and social sectors

Ils ont moins de 18 ans, sont exploités, maltraités et violés. Des milliers de jeunes marocains souffrent en silence. Leurs souhaits : grandir dans un milieu familial stable, avoir accès à l’éducation et être protégés par des lois effectives. Des revendications légitimes d’enfants marginalisés.

Background In 1999 and 2000, official representatives of the Ministry of Social Services and the Canadian International Development Agency (CIDA) have elaborated a training project and a community development, intended for underprivileged women, and which objective is to allow them to get better incomes, to improve their situation. In order to implement this project, it has been decided to set up two new community centres in two refugees’ camps in the Gaza Strip, more precisely in Jabalia and Nuseirat (see the map). Unfortunately, during the following period, the political and (...)
« La désobéissance civile est une forme d’action collective non violente par laquelle les citoyens, ouvertement et délibérément, transgressent de manière concertée une ou plusieurs lois en vigueur, dans le but d’exercer soit directement soit indirectement une pression sur le législateur ou sur le pouvoir politique, pression visant soit la modification de la loi transgressée, soit la modification d’une décision politique, soit même, très exceptionnellement, le renversement du pouvoir. » Pour la désobéissance civique est un voyage à travers le temps, dans l’histoire de ces hommes et de ces femmes (...)

NGO’s play a key role in Afghanistan’s reconstruction

Un an après sa création, le mouvement D’abord solidaires arrive à un point tournant de son existence. Du 28 au 30 novembre, ses membres se rassembleront à Montréal pour décider de l’avenir du collectif. Entre la création d’un nouveau parti politique, le maintien du réseau ou la voie libertaire, les débats sont ouverts.

La première édition du Forum social nigérien (FSN) a eu lieu à Niamey du 25 au 29 novembre 2003. Alternatives est fier de participer à ce haut lieu d’échanges entre organismes de la société civile nigérienne qui a rassemblé plus de 700 participants. Des groupes de femmes et de jeunes, des associations de défense des droits de l’homme et de paysans, ainsi que de nombreux invités internationaux se sont rassemblés afin de définir les pistes de développement pour le Niger. Annulation de la dette, Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), réinvestissement dans les (...)

Les ministres du Commerce se rencontreront les 21 et 22 novembre à Miami pour discuter du projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA). Au même moment, le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) présentera les résultats de la consultation publique, lancée il y a maintenant un an, afin de faire valoir le point de vue de la population québécoise sur les enjeux liés à la ZLÉA.

Since May 2002, Alternatives has supported the implementation of the civil society Internet portal in DRC, which is THE virtual meeting place for Congolese civil society. It offers the benefits of a dynamic Internet presence to all civil society networks and organizations and at the same time introduces civil society organizations, their actions and their ideas.

The collapse of the Fifth Ministerial of the World Trade Organization (WTO) in Cancun, Mexico, last Sunday, Sept. 14, was an event of historic proportions.

CANCUN, MEXICO, September 14, 2003 - The Council of Canadians praised international civil society and the leaders of developing and least-developed countries for calling Canada, the United States and the European Union’s bluff, which led to the collapse of the WTO 5th Ministerial Meeting in Cancun.

CANCÚN (MEXIQUE), le 14 septembre 2003 - Le Conseil des Canadiens a félicité la société civile internationale ainsi que les dirigeants des pays en voie de développement et des pays les moins développés pour avoir mis le Canada, les États-Unis et l’Union européenne au pied du mur, et ainsi causé l’échec de la 5e Conférence ministérielle de l’OMC qui se déroulait à Cancún.

Le Forum social mondial de Porto Alegre au Brésil n’aura pas que le mérite d’unir des délégués de plus de 50 pays dans le monde et d’encourager la mise en commun des forces civiles pour lutter contre des politiques économiques néo-libérales dont on sait les effets pervers. Il a aussi le mérite de faire des petits : les Caraïbes viennent de se mettre au parfum du FSM en tenant, du 20 au 24 août dernier, leur premier Forum social caribéen.

Il y a quelques semaines en France, sur le plateau dénudé du Larzac, littéralement brûlé par une canicule insoutenable, 250 000 personnes se sont réunies durant trois jours pour mesurer les progrès faits depuis les débuts du mouvement altermondialiste et évaluer des pistes futures. Durant cette grande messe alternative et solidaire, quelques jeunes radicaux en ont profité pour démanteler le stand du Parti socialiste français, accusé de composer avec le néolibéralisme. À peu près au même moment, à l’autre bout de la planète, en Californie, l’acteur Arnold Schwarzenegger annonçait qu’il serait (...)

Quatre mois après l’arrivée au pouvoir à Québec du nouveau gouvernement libéral de Jean Charest, les milieux de l’économie sociale sont inquiets. Des dossiers sont en attente, vivotant parfois même entre deux ministères, alors que d’autres ont déjà reçu un refus qui semble sans appel.

Je me suis retrouvé cet été dans le petit village de Glover, dans le nord du Vermont, pas loin du poste frontalier de Stanstead. Pourquoi Glover, ce village parmi les collines vertes ? Parce qu’avec ses quelques centaines d’âmes, le village est devenu le quartier général du Bread and Puppet Theater, une des institutions de la dissidence américaine depuis quasiment 40 ans.

Les mouvements sociaux et les mouvements progressistes en ce début de siècle s’interrogent sur les stratégies et les orientations à donner à leurs actions sur le terrain. Le débat est ouvert, car les certitudes et les formules cannées d’antan ne sont plus à l’ordre du jour, ce qui est certes positif. En même temps, le défi est énorme : on parle d’un travail qui concerne des millions de gens, qui pourrait avoir un grand impact sur la réalité sociale, économique, politique. Grâce essentiellement au processus enclenché par le Forum social mondial (FSM), à travers les délibérations de Porto Alegre et aussi des dizaines de rassemblements qui se font dans divers pays et régions, cette discussion est bien amorcée. Mais il reste beaucoup à faire.

Table des matières 1. Introduction 2. La bulle dégonflée 3. États en crise 4. Forces et faiblesses d’un mouvement populaire en quête d’identité 5. Dossier d’appoint

The Bush administration has found its next target for pre-emptive war, but it’s not Iran, Syria or North Korea — not yet, anyway. Before launching any new foreign adventures, the Bush gang has some homeland housekeeping to take care of: It is going to sweep up those pesky non-governmental organizations that are helping to turn world opinion against U.S. bombs and brands.

Les attentats suicides qui ont frappé Casablanca, dans la nuit du 16 au 17 mai, ont ébranlé les fragiles fondations de la nouvelle société marocaine, en voie de démocratisation. Si les cibles ont de toute évidence été choisies pour leur résonance occidentale ou juive, les victimes sont, elles, majoritairement marocaines. Le mercredi suivant les attentats, le gouvernement marocain a répondu à l’affront par rien de moins que la proposition d’une loi antiterroriste.

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca