Mouvement pour la justice sociale

Membre d’ATTAC (France) et du Transnational Institute (Pays-Bas), Susan George, militante altermondialiste de longue date, signe ici un nouvel ouvrage contribuant à construire une alternative à la mondialisation néolibérale dans laquelle nous vivons. Après Un autre monde est possible si… (Fayard, 2004), qui visait la consolidation du mouvement pour une autre mondialisation, Leurs crises, nos solutions a pour objectif de fournir des pistes concrètes afin de sortir du néolibéralisme qui, avec la profonde crise qui nous affecte, vient une nouvelle fois de prouver son caractère socialement et (...)
Par ses dérives, ses excès et sa violence, le capitalisme financier semble avoir engendré un mouvement de contestation d’une ampleur sans précédent. Pour le sociologue Éric Pineault, c’est une occasion unique d’observer la nouvelle forme que prend la lutte des classes dans les sociétés capitalistes contemporaines, mais aussi de commencer à penser les contours d’une économie postcapitaliste. Le Journal des Alternatives a rencontré ce spécialiste de sociologie économique dans son bureau de l’Université du Québec à Montréal, où il est professeur et directeur de recherche à la Chaire Mondialisation, (...)
L’histoire commence au « printemps » dernier lorsqu’un jeune vendeur ambulant s’asperge d’essence et s’immole sur la place publique, devant les bureaux du gouvernement tunisien pour protester contre l’explosion des inégalités. Loin d’être conventionnel, son geste désespéré met le feu aux poudres, appelant au renversement de la dictature et dessinant les assises d’une vague de contestation nationale. Une dizaine de mois et plusieurs révoltes populaires plus tard, quelques centaines de protestataires se réunissent à New York, près de Wall Street. Ils dénoncent le gangstérisme du gouvernement (...)
Les sociétés occidentales traversent depuis quelques années la pire crise de leur histoire récente. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire en écoutant les journalistes, experts et politiques qui défilent chaque jour dans les grands médias, cette crise n’est peut-être pas seulement économique et financière. Il s’agit sans doute aussi — et même d’abord — d’une crise sociale et culturelle. C’est l’idée que défend le sociologue français Michel Maffesoli [1] dans son récent livre, La crise est dans nos têtes, publié aux éditions Jacob-Duvernet : la catastrophe économique actuelle ne serait (...)
Construire une maison uniquement à partir de terre et d’eau. Vivre dans une société démocratique où l’écologie est une priorité majeure et où l’égalité des sexes est admise par tous. Est-ce possible ? Alors que le Kurdistan se tourne vers le confédéralisme démocratique, tout porte assurément à y croire. Ces premiers villages de la paix, comme la communauté kurde les surnomme, ont été créés en 2010, dans la province kurde d’Hakkari, qui se trouve à la frontière entre l’Iran et l’Irak, là où le mouvement pour une plus grande autonomie du peuple kurde est le plus vigoureux. Les habitants y vivent en (...)
Par ses dérives, ses excès et sa violence, le capitalisme financier semble avoir engendré un mouvement de contestation d’une ampleur sans précédent. Pour le sociologue Éric Pineault, c’est une occasion unique d’observer la nouvelle forme que prend la lutte des classes dans les sociétés capitalistes contemporaines, mais aussi de commencer à penser les contours d’une économie postcapitaliste. Le Journal des Alternatives a rencontré ce spécialiste de sociologie économique dans son bureau de l’Université du Québec à Montréal, où il est professeur et directeur de recherche à la Chaire Mondialisation, (...)
Bien que Sur la route pour le logement social ait abouti lors de la manifestation du 9 octobre dernier, les prochains mois s’annoncent tout aussi mouvementés pour le Front d’action populaire en réaménagement urbain. « Nous avons un bon plan d’action qui nous mènera jusqu’au printemps prochain », affirme Mathieu Francoeur, organisateur du FRAPRU. Une véritable réussite Quoique fort épuisante, la caravane du FRAPRU s’est avérée être une très belle aventure. Le bilan positif pour les deux contingents et la mobilisation d’une partie de la population témoigne de l’intérêt pour la cause du logement (...)
La taxe Robin des Bois est une vieille idée, longtemps l’apanage des cercles altermondialistes. Aujourd’hui, en regard de la conjoncture économique, elle reprend du galon et enregistre une multiplication d’appuis. Sarkozy en a fait son cheval de bataille et compte bien partir en campagne auprès des dirigeants au prochain sommet du G-20 à Cannes. C’est dire que le monopole de la gauche sur cette idée ait éclaté. Elle s’appelait taxe Tobin, elle est rebaptisée taxe Robin des Bois. Plus éloquent dit-on. Le berceau de Robin des Bois Le nouvel engouement pour la taxe Robin des Bois provient de (...)
Il était tout à fait juste de faire débuter la conférence Cochabamba +1 par un discours de l’Ambassadeur bolivien des Nations Unies, Pablo Solon. Après tout, c’est lui qui, lors des négociations de l’ONU sur le climat à Cancun, a eu le courage de se tenir seul devant les autres représentants des États membres pour déclarer, sans équivoque, qu’aucun consensus n’avait été atteint. La Bolivie a rejeté le compromis de Cancun sur les changements climatiques et, par conséquent, l’affirmation selon laquelle un consensus international ait donné naissance à un plan d’action face à la crise du réchauffement (...)
La Journée mondiale de l’Habitat offre une occasion de réfléchir sur les conséquences de l’urbanisation rapide. Le 3 octobre prochain, deux caravanes partiront pour un périple de six jours sur les routes du Québec afin de dénoncer le manque alarmant de logements sociaux. Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) espère que cette initiative propulsera leur requête jusqu’au gouvernement et que 50 000 nouveaux logements seront construits rapidement. Démontrer toute l’ampleur ainsi que la trop grande diversité des problèmes de logements, tel est le principal objectif du programme (...)
Présenter ses cartes d’identité, entrer dans une toilette publique, se chercher un emploi, rien n’est plus simple et routinier pour le commun des mortels. Pourtant, ces gestes anodins, comme des dizaines d’autres que nous pratiquons tous les jours, peuvent être un casse-tête pour les transsexuels au Québec. Le problème, c’est que de nombreux aspects de leur vie sont régis par des institutions pour lesquelles ils sont invisibles. Cette cécité est d’ailleurs alimentée par l’incompréhension généralisée de la transsexualité en elle-même. Cette dernière est, quant à elle, enracinée dans le manque (...)
Avec la récente tenue de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité, les thèmes de la mort, de sa « gestion » et des soins aux mourants en général ont de plus en plus de place dans les médias. On débat pour ou contre l’euthanasie, le suicide assisté, on cherche à mieux connaître l’état du mourir dans nos hôpitaux et on se questionne sur la nature et la raison d’être des soins palliatifs. Le propos ici n’est pas de couvrir cette vastitude éthique. Il s’agit plutôt de pénétrer le champ du soin palliatif, et de s’intéresser plus particulièrement au type d’organisation (...)
Asunción (Paraguay) – Pendant plus de deux mois, 400 Guaranis ont occupé la Plaza Uruguaya, au centre de la capitale paraguayenne. Selon eux, les cultures de soja génétiquement modifié aux mains de grands propriétaires brésiliens au Paraguay causent la déforestation de leurs terres et mettent en danger leur santé. A l’entrée de la place, une banderole est visible de loin : « Legalización de tierras ancestrales inválidas por colonos brasileños (…) Nuestra tierra, nuestra vida », informe-t-elle. Juste derrière, une cinquantaine de tentes protégées par des sacs plastique recouvrent la terre (...)
Santiago, Chili. Adriana Gómez n’oubliera jamais cette scène. Dans une clinique privée de Santiago, propre, immaculée, le gynécologue ne lui a pas adressé la parole. L’opération a duré à peine quelques minutes. Un avortement. Adriana Gómez se souvient parfaitement de la colère et de la solitude qui l’ont envahie après s’être soumise à une procédure chirurgicale illégale, criminalisée. Elle avait vingt ans. C’était en 1964. Quarante-sept ans plus tard, l’avortement est toujours considéré comme un geste illégal au Chili, tout comme l’avortement thérapeutique, qui lui aussi est illicite. Une décision (...)
C’est sur le thème du renouvellement que le congrès de la CSN s’est déroulé à Montréal du 15 au 20 mai dernier. Toute la semaine, l’ordre du jour en a été empreint. Ce fut l’occasion de prises de positions audacieuses, entre autres, au sujet du syndicalisme et de la grève sociale. Celle-ci, votée à l’unanimité le dernier jour, s’inscrit en continuité de la mobilisation « visant à protester contre les mesures rétrogrades gouvernementales ». Très peu de différends ont été exprimés durant le congrès. Trois nouveaux membres ont pris place à l’exécutif, dont un seul est allé en élection. Pas de grande (...)

Taking a stroll through the endless clothes racks of a Canadian mall is generally not a terribly edifying experience. For some, it’s a chance to pass a carefree day with friends, for others it’s an opportunity to update their wardrobe with the hottest brands and styles, and yet for others, it’s merely a necessary evil: a trip to buy new clothes for their children or for work.

Taking a stroll through the endless clothes racks of a Canadian mall is generally not a terribly edifying experience. For some, it’s a chance to pass a carefree day with friends, for others it’s an opportunity to update their wardrobe with the hottest brands and styles, and yet for others, it’s merely a necessary evil : a trip to buy new clothes for their children or for work.

Ce n’est pas exactement demain... mais presque...!

Fort de son impressionnant succès d’août 2007, le Forum social québécois récidive du 8 au 12 octobre 2009 pour une seconde édition.

(Montréal, le 6 août 2009) – Dans une lettre qu’il a fait parvenir aujourd’hui au Premier Ministre du Canada, Stephen Harper, le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) demande au chef de l’état canadien d’effectuer un changement de cap dans les relations nord-américaines.

Après le sommet du G8 en Italie, le président états-unien Barack Obama s’est envolé pour l’Afrique avec un prétendu cadeau : une enveloppe de 20 milliards de dollars à distribuer sur 3 ans, afin que les « généreux » donateurs des pays riches « aident » à réduire la faim dans le monde. Alors que la promesse d’éradiquer la faim est faite régulièrement depuis 1970, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié un rapport le mois dernier indiquant que le nombre de personnes sous-alimentées a passé le cap du milliard, soit 100 millions de plus durant l’année écoulée. (...)

If you knew that your neighbour was no longer eating, would you give him a little money? What if this meant sharing your last dollar with him?
In Mali, where three out of four people live on less than a dollar a day, this is the kind of sacrifice mothers have made...

Make a Donation

Si vous saviez que votre voisin ne mangeait plus, lui donneriez-vous un peu d’argent ? Et si cela signifiait partager avec lui votre dernier dollar ?
Au Mali, où trois personnes sur quatre vivent avec moins d’un dollar par jour, c’est le genre de sacrifice que font des mères de famille, ...

Je donne


See more on CitizenShift

Labour brokers are quickly becoming common practice in the south african workforce. This system opens the door wide open for exploiting workers, sexual harassment, and intimidation. In this video, workers who are directly employed by labour brokers speak frankly about the issues and problems associated with this system.


En voir plus

Wentworth community in the suburbs of Durban is the neighbour of a oil refinery own by a multinational corporation. The residents ask that the state intervenes so that they do not have to live in an environment where exposure to toxic smokes produced by the refinery happens on a daily basis.


En voir plus

La communauté de Wentworth en banlieue de Durban en Afrique du Sud voisine une raffinerie de pétrole appartenant à une multinationale. Elle demande que l’État intervienne pour qu’elle n’ait plus à subir la fumée toxique produite par la raffinerie sur une base quotidienne.

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca