Sables bitumineux

Au moment d’écrire ces lignes, nous sommes à la première journée de la rentrée parlementaire à Ottawa. À la fois dans la Chambre des communes et hors des murs du Parlement, le débat bouillonne au sujet des oléoducs et du pétrole de l’Alberta. Quelques jours auparavant, le maire de Montréal Denis Coderre et les 82 muncipalités formant la région métropolitaine ont pris position contre le projet d’oléoduc Énergie Est, entrainant une intense guerre de mots entre Montréal et l’ouest. Si Justin Trudeau savait qu’il hériterait de dossiers difficiles de son prédécesseur conservateur, il ne se doutait (...)
MONTRÉAL, le 11 nov. 2014 À la suite du dépôt officiel du projet Énergie Est de TransCanada, de nombreuses organisations de la société civile québécoise interpellent le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec afin qu’il mandate immédiatement le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour étudier l’ensemble du projet. Les organisations insistent pour qu’un mandat approprié soit confié au BAPE et demandent que le Québec exerce son pouvoir de décider à la fin du processus. Ce pouvoir de décider devra s’appliquer (...)
Le Premier ministre du Canada, Stephen Harper, retourne en Chine une troisième fois pour négocier des ententes commerciales. C’est une bonne nouvelle : peut-être ainsi pourrons-nous importer des aliments de Chine pour ne pas mourir de faim ! Pourquoi ce scénario catastrophe ? Parce que, alors que le gouvernement fédéral veut nous imposer des oléoducs pour désenclaver la production de pétrole des sables bitumineux, le gouvernement provincial, de son côté, recommence à flirter avec les gazières pour nous imposer l’exploitation du gaz de schiste. Et exploiter le gaz de schiste, c’est mettre en (...)
Ça y est. Ils ont réussi. Le Canada pourra désormais exporter sans contraintes son pétrole des sables bitumineux en Europe. Les Européens élimineront leur catégorisation distincte pour le pétrole des sables bitumineux. Ce n’était pas évident. Ils avaient auparavant de sérieuses réserves. Ils croyaient que ce pétrole était d’une qualité douteuse, qu’il contribuait au réchauffement climatique, que son extraction se faisait dans des conditions tellement dommageables pour l’environnement qu’il était préférable de l’exclure du marché européen. Grâce à un lobbying particulièrement intensif, le (...)
Sans la moindre hésitation, malgré l’opposition de plusieurs communautés autochtones et celle du gouvernement de la Colombie Britannique, malgré même les sondages qui affirment que 2 électeurs sur 3 de cette province voteront contre les Conservateurs en 2015 (ils sont présentement 21 députés conservateurs en CB) en représailles à l’approbation du projet, Stephen Harper a tout de même finalement approuvé la construction de l’oléoduc « Northern Gateway » de la compagnie Enbridge, la même qui cherche à renverser la ligne 9 vers l’Est du pays. Cette décision est sans surprise. Le pétro-gouvernement (...)
Plus d’une soixantaine de personnes étaient à Montréal le 6 juin dernier pour la première Assemblée des mouvements sociaux sur les changements climatiques prévue dans le cadre du processus du Forum social des peuples d’aout 2014. Cette rencontre préparatoire de la grande Assemblée des mouvements sur les changements climatiques du 23 aout prochain a pu regrouper des représentantEs de groupes écologiques, d’associations citoyennes, de communautés autochtones et, signe clair que l’enjeux climatique traverse dorénavant tous les secteurs, des représentantEs syndicaux, de groupes de femmes et (...)
Place des Peuples (rue square Victoria, entre St-Antoine et St-Jacques), 14h00 Le 10 mai à Cacouna, la Marche des Peuples pour la Terre Mère commençait son périple de 700 km sur les routes du Québec pour dénoncer les projets d’oléoducs de sables bitumineux de Transcanada et d’Enbridge. En 34 jours, ce groupe de citoyen-ne-s engagé-e-s s’est mis au défi d’aller informer les populations locales directement touchées par les futurs projets d’oléoducs, et de leur apporter leur soutien afin de faire front commun contre ces projets destructeurs pour notre Terre Mère. Les marcheurs-ses seront de (...)
VEUILLEZ NOTER QUE LA RENCONTRE EST DÉSORMAIS PRÉVUE AU CENTRE ST-PIERRE, 1212 PANET (METRO BEAUDRY) À 9H00 Avant et au-delà du Forum d’Ottawa Plus de 10 000 personnes sont attendues au Forum social des peuples qui se tiendra à Ottawa du 21 au 24 aout 2014. Ce sera une rencontre historique : la toute première fois où des militants et des organismes progressistes du Québec, Canada anglais et des Premières nations se réuniront pour discuter de l’avenir que nous voulons. La question de la façon dont nous protégeons notre climat est déjà un thème défini du Forum et une Assemblée des mouvements (...)
La décision concernant le développement du projet Northern Gateway est attendue la première semaine de juin. Le niveau du suspense est nul. Tout le monde le sait, Stephen Harper serait l’unique canadien à soutenir le projet qu’il irait de l’avant malgré les référendums perdus, les oppositions citoyennes et autochtones, en niant les responsabilités canadiennes et les impacts de l’expansion de l’industrie des sables bitumineux sur les changements climatiques. Comme il le disait si bien à Barack Obama récemment sur le pipeline Keystone XL : « Nous n’accepterons PAS un ‘non’ comme réponse ! » (...)
Montréal, 6 mars 2014 — L’Office national de l’énergie (ONÉ) vient de rendre publique aujourd’hui sa décision et donne son aval au renversement de la ligne 9B d’Enbridge. Équiterre, l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), ENvironnement JEUnesse et Alternatives dénoncent cette décision qui cautionne le développement effréné de l’industrie des sables bitumineux, compromet la lutte aux changements climatiques et menace la sécurité des communautés. « En donnant son feu vert sans véritablement imposer de conditions, l’ONÉ fait preuve de complaisance envers l’industrie (...)
Alors que je rédige cet article, aux Philippines le nombre de morts atteint environ 4000 personnes et continue à croitre, douze jours après que le super typhon Haiyan (aussi dénommé Yolanda) ait frappé ce pays avec des vents de 310 km/h et des pointes soutenues de 375 km/h. Il est entré dans la ‘catégorie 5’, la plus haute classe pour les plus hautes tempêtes répertoriées dans la classification habituelle des ouragans. [1] Cependant, avec des vents de cette force, il faudrait ouvrir une catégorie supplémentaire, Haiyan serait certainement de ‘catégorie 6’. Haiyan est reconnue comme une des (...)
C’est une plongée dans la démesure, celle de Fort McMurray, dans le nord du Canada. Une ville où sont extraits quotidiennement 1,7 millions de barils de pétrole, tirés des sables bitumineux. La troisième réserve de pétrole mondiale. Une ville à la croissance fulgurante qu’ont arpentée le journaliste David Dufresne et le photographe Philippe Brault, afin d’en faire un jeu-documentaire, Fort McMoney. L’objectif : prendre le contrôle de la ville et décider de son avenir. Et débattre de la place du pétrole dans nos sociétés, et de chacune de nos responsabilités. Entretien avec le réalisateur de cet (...)
Alors que s’est amorcée la commission parlementaire censée évaluer le projet d’inversion de la ligne 9b d’Enbridge, plusieurs groupes citoyens, sociaux et environnementaux dénoncent que Québec en fasse trop peu, trop tard. Les Citoyens au Courant, la Coalition vigilance oléoducs, les Citoyens contres les sables bitumineux des Basses Laurentides, la Société pour vaincre la pollution, le Collectif en environnement Mercier-Est, le Conseil traditionnel Mohawk, Justice climatique Montréal, le Conseil des Canadiens, ENvironnement JEUnesse, Alternatives, le Regroupement sur le Gaz de Schiste de (...)
Au fur et à mesure que se précisent les détails de la commission parlementaire annoncée par le gouvernement péquiste sur l’oléoduc d’Enbridge, la déception se fait palpable parmi les groupes citoyens mobilisés contre les projets de pipelines visant à transporter le pétrole des sables bitumineux. Un simulacre de consultation Alors que les groupes écologistes québécois souhaitaient une consultation publique en bonne et due forme sur le projet d’inversement du flux de la ligne 9 d’Enbridge, le gouvernement Marois a répondu par une simple commission parlementaire dont le mandat est tellement (...)
Avec des centaines d’autres personnes, j’ai participé le 16 novembre à une mobilisation sans précédent à Kanehsatà:ke (Oka) en territoire Mohawk. 23 années après la terrible crise du même nom, les Mohawks invitaient cette fois les allochtones à les rejoindre pour lutter contre l’expansion des pipelines de pétrole de sables bitumineux. Cette invitation exceptionnelle provint aussi de plusieurs autres communautés autochtones alors que plus de 130 actions de mobilisation contre le projet d’expansion des sables bitumineux furent organisées simultanément à l’échelle canadienne sous la bannière « (...)
Montréal, 13 novembre 2013 - Malgré le fait qu’ils auraient préféré une étude plus approfondie, telle que le BAPE, les groupes écologistes québécois confirment qu’ils participeront à la commission parlementaire sur le projet de renversement du flux de la Ligne 9b de la compagnie Enbridge. Cette décision survient alors que le gouvernement de l’Ontario annonce qu’il tiendra des audiences sur le projet Oléoduc Énergie Est de la compagnie TransCanada et ces dernières « prendront en compte les impacts sur l’environnement global et local ». « Malgré les délais serrés, cette consultation va permettre (...)
Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées au Square Victoria jeudi après-midi pour afficher leur opposition au projet d’inversion du pipeline 9B d’Enbridge, qui permettrait l’entrée en sol québécois de pétrole albertain issu des sables bitumineux. Les manifestants voulaient en particulier dénoncer les audiences de l’Office nationale de l’énergie qui se tiennent présentement au Palais des congrès puisque les enjeux environnementaux en sont systématiquement exclus. Vers 16h, les manifestants ont tenté de se diriger vers le Palais des congrès via la rue Viger, mais ils ont été (...)
« Make no mistakes, we are living the turning point ! » Tzeporah Berman, Healing Walk, Fort Mc Murray, 2013 Au Québec la question de l’énergie, du pétrole en particulier, est sur toutes les lèvres depuis le 6 juillet dernier. Mais plus globalement, la question du type d’énergie, de sa production et de sa distribution, les questions liées aux risques pour les gens, pour la société et les pour les écosystèmes que nous lègueront aux générations futures font depuis plusieurs années déjà partie des grands enjeux planétaires auxquels tous les humains sont confrontés. Au moment où j’écris ces lignes, (...)
Les tragédies locales comme celle de Lac-Mégantic ne doivent pas nous empêcher de prendre la mesure de la tragédie globale dans laquelle nous sommes en train de sombrer. C’est en tant que témoins que nous écrivons cette lettre. Témoins d’une catastrophe écologique et sociale que les mots décrivent bien mal : nous revenons de Fort McMurray en Alberta, centre névralgique de la production des sables bitumineux. Accueillis par la communauté autochtone locale et accompagnés de centaines de citoyens de partout en Amérique du Nord, nous avons marché au coeur du plus grand projet industriel de la (...)
Avec une quinzaine d’autres militants et militantes du Québec, je me suis rendu la semaine dernière à Fort McMurray en Alberta. Ce n’est pas une ville comme les autres. C’est le centre névralgique mondial de la production des sables bitumineux. Ce que j’y ai vu et entendu m’a profondément bouleversé, et la tragédie de Lac-Mégantic est venue renforcer ce sentiment. J’y reviendrai. Premier d’une série de trois textes sur ce voyage hors de l’ordinaire. Notre avion se pose à Edmonton. Déambulant dans l’aéroport, nous croisons la boutique souvenir. Le présentoir met en vedette une série de chandails (...)
Fort McMurrayLa tragédie de Lac-Mégantic soulève de nouveau la question de notre dépendance au pétrole. Les uns en profitent pour vanter les mérites des oléoducs d’Enbridge et cie, les autres questionnent plus profondément notre pétrodépendance ainsi que les coûts environnementaux et sociaux de l’extraction, du transport et de l’usage massif de formes de plus en plus extrêmes d’hydrocarbures. Le débat est lancé et il engage l’avenir de l’humanité et de la biosphère. Si l’on se fie à ce que nous disent les climatologues, l’essentiel du pétrole « non-conventionnel » – les hydrocarbures extrêmes – doit (...)
COMBATTRE LES PÉTROLIÈRES Défenseur d’origine nigériane de la justice climatique en Afrique et en Europe, figure de proue du mouvement contre les grandes pétrolières, Nnimmo BASSEY, a notamment réussi à rendre illégal le torchage de gaz dans son pays natal. Récipiendaire du Prix Nobel alternatif en 2010, Coordonnateur de Oilwatch international et Président des Amis de la terre international, il est aussi l’auteur de « To Cook a continent : Destructive Extraction and the Climate crisis in Africa. LIre sur le Torchage de (...)
Communiqué de presse Pour diffusion immédiate Montréal, le 14 mai 2013 - Une dizaine de citoyenNEs de la nouvelle Coalition vigilance oléoducs (CoVO) se sont rassemblés aujourd’hui pour livrer des témoignages et exprimer leurs demandes au gouvernement du Québec à propos de l’inversion du flux de l’oléoduc de la Ligne 9b de la compagnie Enbridge et de l’arrivée du pétrole lourd issu des sables bitumineux dans la province. La Coalition revendique la tenue d’un BAPE ou de toute autre étude environnementale rigoureuse, publique, transparente et complète afin d’examiner les enjeux environnementaux (...)
Jamais une cause écologique n’avait autant mobilisé et suscité une opposition si déterminée que le projet de construction du pipeline Keystone XL. Supposé compléter un réseau de canalisations existant, ce pipeline vise à faciliter et décupler l’acheminement du pétrole issu des sables bitumineux du Canada vers les raffineries du Golfe du Mexique. Au fil des années, un véritable bras de fer s’est constitué autour de ce pipeline de la discorde (voir notre précédent article). Alors qu’Obama doit prochainement rendre son arbitrage final, Alter-Echos (www.alter-echos.org) a décidé de faire le point en (...)
En novembre dernier la société Enbridge a demandé l’autorisation d’inverser le flot de pétrole de son pipeline « Ligne 9 » pour qu’il puisse transporter du brut des sables bitumineux de Sarnia à Montréal. Depuis, il nous tombe sur la tête une vraie cascade de projets de transport du pétrole albertains vers l’est du Canada. Transcanada Corp. voudrait convertir ses pipelines transportant du gaz naturel de l’Alberta au Québec pour qu’ils puissent dorénavant transporter du pétrole brut. Cette même Transcanada Corp. projette de construire un nouvel oléoduc en sol québécois qui permettrait (...)
Le 19 janvier dernier, l’heure était à la réflexion et à la mobilisation. Un forum communautaire organisé pour construire la résistance et proposer des alternatives aux oléoducs a réuni une centaine de militants à l’Université Concordia durant toute la journée de samedi. À l’issue de cette rencontre, une chose est certaine : la résistance s’organise. La résistance à l’industrie des énergies fossiles va au-delà du projet d’Enbridge d’inverser le flot dans la ligne 9, le segment du pipeline entre Sarnia et Montréal. Cette inversion qui vise à transporter le pétrole de l‘Ouest canadien vers les (...)
Ce samedi 19 janvier, de 9h à 17h. Lieu : Bâtiment Hall, Université Concordia, Métro Concordia, à Montréal Au menu : : ateliers - création artistique - panel - assemblée populaire : : pour appuyer les communautés impactées en résistance se créer un mouvement et des alternatives au sein de la nôtre ! Pour consulter la programmation, rendez-vous ici ! — Joignez-vous à nous pour une journée d’ateliers, de présentations et d’élaboration d’une stratégie collective pour empêcher les compagnies pétrolières qui sont parmi les plus riches du monde de faire passer le pétrole sale des sables bitumineux (...)
Le sable bitumineux va t-il envahir l’Europe ? Ce pétrole très visqueux aggloméré à du schiste et du sable, dont l’extraction fait des ravages, arrive par petites quantités depuis 2009 sous forme de diesel, principalement aux Pays-Bas, à Gibraltar (Royaume-Uni), en Espagne et en France. Un nouveau rapport révèle que Valero Energy, l’un des plus gros raffineurs nord-américain, projette d’en importer massivement via sa raffinerie située à Pembroke, au Pays de Galles. De son côté, la firme assure ne pas être impliquée directement dans l’extraction des sables bitumineux, mais admet que les produits (...)
Le 26 octobre prochain à Ottawa, j’aurai le privilège de prendre parole lors de l’événement PowerShift. On pourrait se demander : pourquoi un ex-porte-parole du mouvement étudiant québécois interviendrait-il dans un événement dédié à la question des changements climatiques ? Une question qui en amène une autre : en quoi les luttes pour l’accessibilité à l’éducation et la justice sociale sont-elles liées aux questions environnementales ? Depuis les dernières années, au Québec, au Canada et ailleurs, les attaques envers les peuples du monde entier se multiplient. Partout ou presque, la crise de 2008 a (...)

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca