République démocratique du Congo

Voici un résumé des propos tenus par le directeur général d’Alternatives, Michel Lambert, au Comité permanent des affaires étrangères et du développement international dans le cadre de l’Étude des éléments clés de la politique étrangère canadienne, sur la présence du Canada en République démocratique du Congo.

In January, the Norwegian government decided to exclude Canada’s Barrick Gold from its pensions investment fund, deeming the activities of the mining company in Papua New Guinea as “an unacceptable risk of extensive and irreversible damage to the natural environment.” This sort of indictment is not unique; Canadian mining multinationals in Africa face numerous allegations of environmental damage. Worse, their reputation for a lack of ecological respect pales in comparison to their other alleged activities, such as the violent confiscation of property, tax evasion, corruption, and (...)
In Africa’s Great Lakes region, fifteen years removed from the genocide, shadows still loom large. Although most Rwandans have returned to a life of normalcy, thousands of Hutus have remained in the Democratic Republic of Congo (DRC) where they are led by veterans of the 1995 genocide in a group called the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda (FDLR). For fifteen years they have fought in a series of wars that have devastated the DRC. Established in North and South Kivu, in the eastern part of the country just across the border from Rwanda, the FDLR, besides being (...)

Voici des images du films Katanga Business ainsi qu’une entrevue avec son réalisateur, le Belge Thierry Michel. Un voyage au coeur du Congo minier, la province de Katanga, convoitée aussi bien par les Occidentaux que les Chinois ou les Indiens.

Il y aura quinze ans en avril que commençait le génocide au Rwanda. Cette tragédie emporta 800 000 personnes (en forte majorité des Tutsis) et provoqua l’exode de plus de deux millions de Hutus vers les pays voisins, surtout en République démocratique du Congo (RDC). Elle marque le début de guerres qui ont fait des millions de victimes dans cette région. Mais comme l’explique pour Alternatives la grande reporter belge et spécialiste du conflit, Colette Braeckman, une récente alliance entre le Rwanda et la RDC permet enfin d’entrevoir des jours meilleurs.

Il y a un an, le livre Noir Canada créait des remous en exposant les pratiques des compagnies minières canadiennes en Afrique. Les auteurs de ce livre ainsi que leur éditeur, Ecosociété, sont poursuivis en justice par Barrick Gold et Banro Corporation qui leur réclament des millions et leur imposent de très lourdes procédures judiciaires. Mais sur le terrain, l’exploitation continue.

Congo Eza au Cinéma du Parc du 3 au 30 avril Photos de Philippe Koudjina à l’ONF (rue Saint-Denis) du 9 au 30 avril. Afriques Nouvelles Images organise deux expositions de photos sur l’Afrique en avril à Montréal. L’expo Congo Eza présente 25 photographes de la République démocratique du Congo qui tentent de saisir l’âme de leur vaste pays, que ce soit par des photos de mariages, de funérailles, à l’école ou dans la rue. Les images, regroupées en huit thèmes, sont accompagnées de textes de quatre écrivains de Kinshasa et de Lubumbashi La seconde exposition nous amène au Niger. Elle nous fait (...)

Serions-nous vraiment dans une réelle période de grands changements ? L’onde de choc de Barak Obama peut-elle réellement faire des vagues jusqu’en Afrique ?? En attendant la réponse, les faits semblent pourtant suggérer que les dirigeants du Rwanda et de la République démocratique du Congo auraient finalement choisis de régler – ENSEMBLES - leurs problèmes pour apporter un règlement tant attendu, voir franchement inespéré, à plus 10 années d’une guerre épouvantable qui a déjà tués plus de 5 millions de congolais depuis 1998.

A draft UN report has bolstered allegations that the government of Rwanda has been supplying arms and even child soldiers to Tutsi rebels whose military surge in the Democratic Republic of Congo has displaced 250,000 people since August.

The Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC) was formed in 1967 from the merger of all the pre-existing unions in what was then Zaire. In September 1990, with the establishment of pluralism within the unions, the UNTC adopted new procedures, principles and structures during its third Congress. The UNTC is led by a President, who is assisted by 5 Vice-Presidents coordinating various activities, as well as a Treasurer General and an auditing commission. With the support of Quebec’s Confédération des syndicats nationaux, Alternatives has been helping since 2007 to promote (...)
From 2001 to 2005, the CSN initiated a project in Congo aimed at helping women workers, which added 20,000 female members to the UNTC, the national union of Congolese workers (Union nationale des travailleurs du Congo). Alternatives began its involvement in the project in 2007, aiming to increase female membership amongst those in the informal economy as a way of better informing them of their rights as a worker and ensuring the protection of said rights. What’s more, for the first time since the establishment of the UNTC in 1967, two women have been elected as vice-presidents (...)

Une fois encore, le timing est parfait. La deuxième guerre du Congo, en août 1998, avait éclaté au lendemain des attaques terroristes contre les ambassades américaines à Nairobi et Mombasa et était passée pratiquement inaperçue. En décembre 2004, alors que la nouvelle équipe Bush n’avait pas encore pris ses fonctions, Laurent Nkunda s’emparait de Bukavu…

C’est avec plaisir que j’ai syntonisé à 20h00 aujourd’hui, 23 novembre, l’émission « Une heure sur terre » animé par Jean-François Lépine et présenté sur le réseau de l’information RDI.

The DMTIC grew out of an Alternatives-organised roundtable in Kinshasa in January 2005 that focused on Information and Communications Technologies (ICTs). DMTIC promotes a concerted approach to Information and Communications Technologies (ICTs) between the private sector, the media, civil society, and the government by encouraging TIC development policies and improved national access and involvement. A second roundtable, this time Pan-African in nature, was organised by Alternatives and the Association for Progressive Communications, and led to the completion of a strategic (...)
Information and communication have a decisive impact on development. In March 2003, Alternatives launched an Internet portal for Congo’s civil society that offered over 400 local Congolese organisations greater dynamicism and visibility. In 2005, we organised a series of events with technology and communications accessibility as the theme. The culmination of this process was the establishment of a concerted project called the Multi-sector Dynamic on Information and Communication Technologies (Dynamique multisectorielle sur les TIC) Our 2006-09 program consists of 3 components: (...)
La communauté Congolaise sollicite la présence de tous et toutes à la marche pacifique qu’elle organise ce samedi 08 Novembre à midi à la Place du Canada. Le livre Noir Canada, pillage, corruption et criminalité en Afrique souligne une des causes importantes des guerres récurrentes au Congo : l’exploitation et le commerce des ressources minières. L’ex-Général Nkunda revendique d’ailleurs l’annulation des contrats miniers signés avec les chinois. Les congolais de Montréal veulent sensibiliser la population Canadienne à la misère que la guerre actuelle initiée par le Rwanda dans le Nord-Kivu (...)
Le Week-end dernier fut tragique à Goma, capitale du Nord-Kivu. Civils tués, blessés, filles violées, et plusieurs habitations, boutiques, magasins et restaurant pillés par des soldats armés, « incontrôlés » selon les sources officielles, mais identifiés par plusieurs comme des troupes appartenant aux forces armées congolaises. Selon la police nationale congolaise, toutes les victimes ont été tuées pendant qu’elles se trouvaient dans leurs habitations respectives… maisons qu’elles n’avaient malheureusement pas choisi de déserter contrairement à près de 250 000 personnes qui depuis des semaines ont (...)

Alternatives se joint à Développement et Paix, le CECI, L’Entraide missionnaire, Justice et Libération – Canada, Oxfam-Québec et Terre sans frontières pour réclamer du gouvernement canadien qu’il mette tout en œuvre pour sauvegarder les acquis vers la paix en RDC

Comme si cinq millions de morts ne suffisaient pas ! Comme si un million deux cent mille réfugiés - bien plus qu’au Darfour - ne comptaient pas !! Comme si ce n’était pas la plus importante catastrophe humanitaire depuis la 2e guerre mondiale, la RDCongo se prépare une fois de plus à subir une invasion de son voisin rwandais dans le désintérêt international le plus total !!

Lots of people know about "blood diamonds" such as those highlighted in the 2006 hit movie of the same name starring Leonardo DiCaprio. These are diamonds that help fuel wars in the countries they come from as warring parties fight over control of the diamond mines.

La CSN avait initié un promier projet de formation des femmes travailleuses dans le cadre du intitulé « j’adhère à l’UNTC », de 2001 à 2005. Cette première initiative avait été fructueuse permettant à l’organisation d’ajouter plus de 20000 membres féminins à ces membres. Alternatives s’est associé au projet en 2007 visant cette fois, en plus des femmes provenant d’entreprises ayant un effectif féminin important, les femmes actives dans l’économie informelle. Le programme vise à mieux faire connaître les droits des travailleuses, le rôle du syndicat dans la défense de ces droits et l’intégration (...)
L’Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC) est née le 23 juin 1967 de la fusion de tous les syndicats qui existaient en République Démocratique du Congo à cette époque (alors le Zaïre). A l’avènement du pluralisme syndical, l’UNTC a tenu son 3ème Congrès Ordinaire en septembre 1990 s’adaptant aux nouvelles normes en réaffirmant ses valeurs et principes tout en portant modification à ses structures. L’UNTC a à sa tête un Président assisté de 5 Vice-Présidents, coordonnateurs de secteurs d’activités distincts ainsi qu’un Trésorier Général et d’une Commission Nationale de Contrôle et de (...)

Le Canada se targue d’être un pays phare en développement international. Alain Deneault, avec la sortie de son livre Noir Canada aux Éditions Écosociété remet en doute cette image de bienfaiteur.

Depuis 1996, l’est de la République démocratique du Congo (RDC) est le théâtre d’un conflit armé où « le corps des femmes est un champ de bataille ».

Pour le Canadien Paul Fortin, PDG de la Gecamines, qui a passé deux mois à Pekin afin de négocier les accords de partenariat entre le Congo et la Chine, la situation est irréversible : le troc du siècle aura bien lieu, où à terme 10 millions de tonnes de cuivre seront échangés contre 3000 kilomètres de route, 145 hôpitaux, la réhabilitation des voies ferrées et autres infrastructures. A Kasumbalesa, sur la frontière zambienne, les entrepreneurs chinois ont déjà entreposé leur matériel de génie civil et attendent des renforts, les mesures ont été prises, des expropriations réalisées afin de dégager (...)

Alternatives et Carrefour Tiers-Monde invitent les médias et la population de Québec à une soirée publique le 31 janvier à 19h.

Une coalition d’organisations non gouvernementales d’Europe, d’Amérique du Nord et de la République Démocratique du Congo, dont Alternatives fait partie, lance le 7 novembre 2007 un appel international réclamant la publication dans les plus brefs délais du rapport final de la Commission ministérielle chargée de la revisitation des contrats miniers.

L’information et la communication sont des paramètres qui ont un impact décisif sur le développement. En mars 2003, Alternatives lançait le Portail Internet de la société civile congolaise qui offre une visibilité dynamique à plus de 400 organisations locales congolaises. En 2005, nous organisions une série d’activités portant sur le thème de l’accessibilité aux technologies des communications qui se concluait par la mise en place d’une nouvelle structure de concertation appelée : Dynamique multisectorielle sur les TIC (DMTIC) Notre programme 2006-09 inclut 3 sous composantes : une recherche (...)

Alternatives dévoile aujourd’hui la première étude de faisabilité indépendante sur l’implantation d’une vaste infrastructure Internet à la grandeur de la République démocratique du Congo (RDC). Contrairement à certaines évaluations antérieures, qui supposaient des dépenses de l’ordre d’un milliard $, l’étude évalue plutôt le projet à 231 millions $.

Le premier scrutin libre et transparent en République démocratique du Congo s’avère être un casse-tête logistique incroyable. Alors que le pays se relève très mal d’une guerre qui a provoqué près de 5 millions de mort depuis 1998, plus de 25 millions d’électeurs sont appelés aux urnes, dans un pays vaste comme le Québec, mais dépourvu de toute infrastructure. Pourtant, en décembre 2005, la Commission électorale indépendante (CEI) avait réussi à tenir, dans une désorganisation téméraire, un premier référendum pour entériner la nouvelle Constitution. Malgré un recensement de dernière minute et une (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca