Réfugiés

Voir également : "Conflits" et "Occupation"

L’encadrement du travail des policiers est crucial pour que le statut de ville sanctuaire de Montréal soit plus que symbolique.

Par un vote unanime le 20 février dernier, le conseil de ville a octroyé à Montréal le statut de ville sanctuaire. Initiée notamment par une lettre ouverte d’Alternatives au quotidien Le Devoir, le débat s’est rapidement imposé et la pression publique fut telle que le maire Denis Coderre n’a pu se limiter à une simple expression de sympathie au concept de ville sanctuaire (ou refuge). Mais si Montréal s’est dite ouverte à offrir des services à tous et toutes, si la Ville s’est permis de sommer Ottawa et Québec d’en faire davantage pour les réfugiés notamment au niveau de la santé et de (...)
Quelque 75000 personnes sont coincées dans un no man’s land désertique entre les deux pays. Entre les « bermes » [espace entre deux zones], les deux murs de sable qui marquent la frontière avec la Syrie, dans la zone démilitarisée sous contrôle jordanien, 75’000 Syriens s’entassent dans deux camps informels. La frontière jordanienne leur est résolument fermée. L’aide humanitaire arrive au compte-gouttes, et la mort les guette. Mais ils continuent d’affluer par milliers, fuyant les combats dans le Sud syrien. Leur situation est devenue plus précaire encore depuis l’attaque, le 21 juin 2016, du (...)
Tel que promis, le nouveau gouvernement libéral a mis en branle son engagement à accueillir 25 000 personnes réfugiées originaires de la Syrie depuis son accession au pouvoir. Tandis que le Canada a ouvert ses portes à plus de 15 000 à ce jour, les organismes qui travaillent auprès des réfugiés se retrouvent dans une situation de surcharge de travail où il leur est demandé de faire plus avec moins. Toujours en attente de plus d’information Tous en attente de savoir si des ressources financières supplémentaires seront injectées dans leurs services, les organisations (...)
La « forteresse Europe » est menacée par l’arrivée des « barbares », à savoir les réfugiés venus du Proche-Orient, et elle a délégué aux « sauvages » pays de sa périphérie — la Roumanie, la Bulgarie, la Serbie, la Croatie, la Hongrie – la tache de défendre ses frontières extérieures. La logique profonde de Schengen est celle du mur d’enceinte. Récemment, les médias roumains ont massivement relayé l’anecdote selon laquelle deux migrants afghans, passés de Serbie en Roumanie, avaient fondu en larmes en comprenant qu’ils n’étaient pas encore en Hongrie, mais seulement en Roumanie. Pour eux, c’était encore (...)

Le 29 novembre prochain, comme à tous les ans, sera célébrée la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, tenue par l’Organisation des Nations Unies depuis 1977. Malgré la récente reprise du processus de paix au Proche-Orient et le battage médiatique qui s’en est suivi, la situation des réfugiés palestiniens demeure un sujet trop souvent occulté par les grands médias. Portrait de Mohammad Ali, réfugié palestinien de deuxième génération, qui nous livre sa vision du camp d’Irbid, où il a grandi.

Alors que les relations entre le HCR et le Front Polisario sont au plus bas, un crime odieux a été perpétré , dans les camps de Tindouf . Une affaire de mœurs qui est devenu une affaire d’Etat. Un viol collectif à été commis récemment à l’encontre d’une fonctionnaire algérienne du Haut Commissariat pour les Réfugiés, Mme Rahmouna Dahousse. En ce début d’année 2010, la criminalité semble avoir effectué un bond au sein même des camps de Tindouf . Et suite à ce fait, une question s’impose : faut-il voir une quelle conque concomitance curieuse entre le viol de la fonctionnaire et le bras de fer que se (...)
Montréal, 5 février 2010 - Jeudi, le Département d’État américain a annoncé une contribution initiale de 40 millions de dollars en 2010 à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) afin de soutenir le budget général de l’UNRWA et ses programmes d’urgence. L’annonce survient quelques semaines seulement après que le Canada ait annoncé des coupures et une redistribution de sa contribution annuelle à l’UNRWA, pour des raisons soi-disant de « valeurs canadiennes ». 30 millions de dollars de la contribution américaine sont allés au (...)
“In all actions concerning children, whether undertaken by private or public social welfare institutions, courts of law, administrative authorities or legislative bodies, the best interests of the child shall be a primary consideration.” Convention on the Rights of the Child, Article 3.1 A growing number of children arrive in Canada alone or without legal guardianship to claim refugee status every year; 1,087 unaccompanied minors and 1,683 separated children arrived in Canada over 2000-2004, estimate Judith Wouk et al. in their “Unaccompanied/ Separated Minors and Refugee (...)

Avec De l’autre côté du pays, la cinéaste Catherine Hébert a braqué sa caméra sur l’un des conflits les plus sous-médiatisés du continent africain : la guerre au nord de l’Ouganda, qui perdure maintenant depuis plus de 20 ans.

MUZBAD & TREGUINE, DARFOUR - À Muzbad, un des bastions de l’Armée de libération du Soudan (ALS, Sudan Liberation Army) au Darfour du Nord, la matinée estivale se déroule tranquillement alors que des gens de la campagne amènent leurs moutons et chameaux boire au puits du village. De jeunes garçons ont apporté sur des plateaux du thé sucré pour les hommes assis à l’ombre, pendant que des camionnettes remplies d’armes entrent et sortent du village. On sent dans l’air l’ennui de la routine, mais aussi une anticipation nerveuse. Malgré leur récente déclaration de paix avec le gouvernement (...)

Des réfugiés soudanais sont tués dans un parc du Caire. On est frappés par l’ampleur du massacre, on est scandalisés du comportement des policiers égyptiens. On se demande ce qui se cache derrière ces évènements en apparence incompréhensibles. Que faire devant une situation complexe qui croise de multiples crises égyptiennes, soudanaises, africaines, internationales ?

Le 14 avril 2005, le Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (GARR) publiait à Port-au-Prince son dernier rapport consacré à la Migration haïtienne et aux droits humains à la frontière haïtiano-dominicaine en 2004 [1 <http://risal.collectifs.net/article...> ]. Le GARR mettait l’accent sur les évènements de l’année 2004 marquée par l’aggravation de la crise politique et les catastrophes naturelles en Haïti, lesquels auraient forcé un grand nombre d’Haïtiens à fuir le pays pour se rendre illégalement en République dominicaine. Il y a peu de temps également, un grand quotidien de Saint-Domingue (...)
(AFR 16/006/2005) Un rapport sur les risques encourus par les réfugiés rentrant du Burundi ou y retournant a été rendu public aujourd’hui 27 juin à Genève. Ce document expose les motifs de préoccupation d’Amnistie internationale concernant les risques auxquels sont exposés les réfugiés et demandeurs d’asile burundais en Tanzanie, les difficultés auxquelles les réfugiés burundais sont confrontés lorsqu’ils retournent dans leur pays, et la situation des demandeurs d’asile rwandais au Burundi. Alex Neve, secrétaire général d’AI Canada (branche anglophone) est à Genève où il peut accorder des (...)

(New York, February 7, 2005) The Indonesian government’s plan in Aceh to register and relocate more than 100,000 people displaced by the tsunami to semi-permanent camps threatens their right to return home, Human Rights Watch and Human Rights First said today. The Indonesian government needs to ensure that any relocation program in the province fully respects the rights of the displaced people.

Friday, 8 October 2004 — At 10.30 pm on Tuesday, 28 September, Israeli Defense Forces (IDF) entered northern Gaza establishing positions on high ground overlooking Izbet Beit Hanoun, Beit Lahia and Jabalia.

CONSEIL CANADIEN POUR LES RÉFUGIÉS, Montréal,14 octobre 2004. Le Conseil canadien pour les réfugiés a publié aujourd’hui un rapport qui souligne les longs délais de traitement à l’étranger des demandes de parrainage privé des réfugiés. Le rapport révèle que la moitié des réfugiés parrainés par un groupe canadien doivent attendre plus d’une année et demie avant d’être réinstallés au Canada, et qu’il est courant d’attendre pendant deux ou trois ans. « Les lenteurs insupportables sont en train de gâcher la vie des réfugiés à l’étranger et de faire perdre l’énergie et l’enthousiasme des bénévoles au Canada (...)
7 octobre 2004 - GENÈVE - « Les réfugiés sont des êtres humains et non de simples statistiques, ou des tendances globales », a déclaré ce jeudi la responsable principale de la protection des réfugiés au HCR, Madame Erika Feller, rappelant aux représentants des 66 Etats membres du Comité exécutif du HCR que la protection des réfugiés est « un devoir humanitaire et non pas un choix politique ». En présentant, au cours de la réunion annuelle du Comité exécutif, son rapport sur la protection des réfugiés, Mme Feller, directrice de la protection internationale, a dressé un bilan mitigé, illustrant une (...)
La Cisjordanie et la bande de Gaza forment la Palestine aussi appelée territoires occupés. La Cisjordanie est bordée à l’est par la rive occidentale du Jourdain, à l’ouest par la « ligne verte », frontière israélo-jordanienne avant l’invasion israélienne. Très vallonnée et assez aride, elle n’offre quasiment aucune ressource naturelle. La bande de Gaza, composée de dunes de sables, d’une superficie de 363 kilomètres de long et large d’une dizaine de kilomètres, est un territoire où s’entassent environ 1,2 million de Palestiniens, dont 75 % sont des réfugiés ou des enfants de réfugiés de 1948, (...)

Une mobilisation populaire contre la déportation des réfugiés palestiniens du Canada.

Tel qu’annoncé par Paul Martin, le vent de changement souffle déjà. Le 12 décembre, des responsabilités concernant la loi sur l’immigration ont été transférées de Citoyenneté et Immigration Canada vers l’Agence des services frontaliers, qui relève du tout nouveau ministère de la Sécurité publique. Un changement qui démontre une nouvelle attitude envers les nouveaux arrivants selon le Conseil canadien pour les réfugiés (CCR), qui rappelle que le système actuel est déjà loin d’être sans faille.

Montréal le 6 novembre 2003. La ligue des droits et libertés demande instamment au Ministre de la Citoyenneté et de l’immigration, Monsieur Denis Coderre, de faire surseoir à la déportation imminente de Ahmad Abdel-Majeed, un réfugié palestinien présentement détenu à Montréal, au centre de détention de Laval. Elle demande aussi de prendre des mesures pour éviter toute autre déportation de réfugiés palestiniens vers les États-unis ou ailleurs. Il est difficile de comprendre comment il se fait que des personnes ayant vécu une bonne partie de leur vie dans des camps de réfugiés au Liban, dans des (...)

Les sans statut algériens et plusieurs regroupements demandent à Québec de trouver des solutions réalistes pour les régulariser au lieu de les déporter

They say that before she got sick, Bilqis Fatima made the best food on the block, and fed whoever came through her door. Despite her own meagre welfare cheque, she took care of the down-and-out, the rejected refugee claimants and evictees. That was before the immigration authorities cut off the 63-year-old diabetic’s welfare and threw her in prison.

Many Palestinians waiting for their refugee claims to be heard compare going to court to playing the lottery: sometimes you win, sometimes you lose, but you know the odds aren’t in your favour.

Une centaine de Palestiniens qui revendiquent le statut de réfugié vivent à Montréal. Certains attendent nerveusement que leur cause soit entendue, d’autres espèrent que leur demande d’appel ne soit pas rejetée. Et il y a ceux qui doivent être déportés. Ils ont tous une chose en commun : un choc, en constatant le caractère arbitraire du système.

June 28, 2003 marks the one year anniversary of the Immigration and Refugee Protection Act, commonly known as IRPA. Several major differences from the previous immigration law have made it even more difficult for refugees to be accepted into Canada.

20 mars 2003 - En tant normal, la ville d’Erbil dans le Kurdistan irakien compte 300 000 personnes. Hier, Erbil était tristement silencieuse et déserte. Au sud de la ville, des rangées de véhicules de toutes sortes, allant des BMW flambant neuves aux wagons de fermes tirés par de vieux tracteurs, fuyaient la ville pour les zones rurales, jugées plus sécuritaires. Des deux côtés de la route, des abris improvisés faits de tentes, d’autobus, de voitures, de wagons ou de plastique, se dressent à côté des villages.

Presque chaque jour qui passe amène son nouveau lot de tueries et
d’attaques contre des personnes de toutes les origines au Moyen-Orient.
Au point où beaucoup de gens adopte une attitude presque fataliste,
cynique, « ces gens se battront encore dans 2000 ans » dit-on souvent.

Bonjour, Il est très difficile, après avoir passé une dizaine de jours au milieu du présent conflit en Palestine, d’écrire sans trop d’émotion et de colère... Tant d’abus, de haines et d’images fixées dans la mémoire à tout jamais. Ce n’est pas que les souffrances de l’un soient plus importantes que celles de l’autre. Ce n’est pas une compétition. Je me méfie de tout discours qui ne parle que des peines de l’un ou des abus de l’autre. Reste qu’il y a un problème de taille : l’injustice de l’occupation et du sort des réfugiés. On nous répète sans cesse qu’Israël est une démocratie et que son (...)

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca