Moyen-Orient

Les Arabes ne sont pas las de réclamer leurs droits humains et politiques fondamentaux. L’Algérie et le Soudan sont en train de briser ce mythe.

Article d’abord paru sur Les blogs du Diplo - Horizons arabes. Huit ans après le déclenchement des révolutions arabes, les deux revendications principales : « Le peuple veut la chute du régime » et « travail, liberté, dignité nationale », scandées de Tunis à Damas en passant par Bahreïn, peinent encore à trouver une traduction politique, économique et sociale. Plusieurs explications aussi bien endogènes que régionales ont été convoquées pour expliquer ces difficultés. Cependant, ces slogans qui font de l’État aussi bien la cible des contestations que le pourvoyeur des solutions, en tant qu’employeur (...)
L’O.N.G les Enfants le Jeu et l’Éducation s’efforce depuis 2002 d’améliorer la vie des enfants palestiniens. Après avoir créé 15 centres de loisirs à Gaza et en Cisjordanie, dont certains dans des camps de réfugiés, l’association palestinienne se consacre également au développement de l’École Le Petit Prince. Cet établissement permet aux enfants de Bethléem, en Cisjordanie, de grandir dans un environnement trilingue (français, arabe et anglais) avec une pédagogie centrée sur le jeu et les arts. Les attaques actuelles sur Gaza rendent la situation encore plus difficile, mais la persévérance et les (...)
Cela fait maintenant deux ans que les médias internationaux parlent quotidiennement du conflit syrien. Malgré l’afflux d’informations, il reste difficile pour le commun des mortels de se faire une tête sur la situation. Selon Faisal Al Azem, porte-parole du Syrian Canadian Council, le débat entourant le conflit syrien a dévié de sa visée initiale et la complexité de cette guerre reste trop peu analysée. Le Syrian Canadian Council est un organisme à but non lucratif dédié à l’autonomisation de la communauté canadienne syrienne par la défense active des droits humains et des libertés civiles. (...)
L’été 2013 a été synonyme d’une nouvelle tentative, initiée par les États-Unis, de régler le conflit israélo-palestinien. La reprise des négociations entre Israël et la Palestine a débuté au mois de juillet, avec entre autres la libération de vingt-six prisonniers palestiniens. L’espoir d’une avancée n’a été que de courte durée : peu après, l’État hébreu a annoncé la construction de milliers de nouvelles colonies en territoire palestinien, notamment à Jérusalem Est. À Hébron, en Cisjordanie, les Palestiniens doivent vivre avec la présence de colons israéliens, dont les habitations de béton sont (...)
« Nous avançons sur un chemin extrêmement étroit, balisé de plusieurs difficultés : la révolution, c’est simple, l’après-révolution, c’est compliqué », Mohamed Marzouki Président de la République tunisienne. Chokri Belaid, avocat et grande figure politique en Tunisie, secrétaire général du Parti des Patriotes Démocrates Unifiés (la gauche tunisienne) et dirigeant politique du Front Populaire, et infatigable défenseur des droits humains a été assassiné le 6 février devant son domicile par les mains de l’obscurantisme, avatars de la révolution tunisienne. Ce meurtre déclenche alors de nombreuses (...)
Le monde arabe a été frappé lors du printemps 2011 par une vague de revendications démocratiques qui ont ultimement mené au renversement de plusieurs régimes et à des concessions accordées par plusieurs gouvernements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Cet appel populaire a également inspiré l’émergence et la propagation dans la région de mouvements sociaux fondés sur des aspirations multiples et variées. L’un de ces mouvements, The Uprising of Women in the Arab World, en est un exemple. Créé en octobre 2011 par des femmes activistes provenant de différents pays du monde arabe, ce groupe (...)
Depuis le début du mois d’octobre, les tensions entre les autorités gouvernementales et la population iranienne se sont accentuées alors que de nombreuses manifestations revendicatrices ont été observées à Téhéran. La montée de cette grogne populaire est survenue suite à une sévère montée du prix des produits de base et à une dépréciation de la monnaie locale de près de 35% par rapport au dollar américain en seulement quelques jours. Au cours des dernières années, ces changements économiques, qui découlent des sanctions imposées par plusieurs nations occidentales, ont eu des répercussions directes (...)
Oh la toile enchevêtrée qu’ils tissent Quand ils veulent envahir Un pays souverain et mentir Au monde sur leur croisade sinistre Michael Leunig, Poète, Caricaturiste Ce week-end, un article détaillé suggérait qu’un “agent secret français, agissant sur les ordres stricts de Sarkozy, le président de l’époque, était soupçonné du meurtre du colonel Kadhafi” perpétré le 20 octobre dernier. Tout en gardant à l’esprit que les insurgés soutenus par l’OTAN, et maintenant au pouvoir après avoir quasiment réduit en ruines une grande partie de la Libye, déstabilisé et terrorisé dans l’espoir de s’approprier (...)
Pourquoi les commentateurs de droite sont si prompts à s’emparer des récentes manifestations arabes anti-états-uniennes pour affirmer que les États-Unis devraient s’opposer à l’expansion démocratique au Moyen-Orient ? La plupart de ces manifestations impliquent tout au plus quelques centaines de personnes et jamais plus de deux ou trois milles, à l’exception d’une marche pacifique organisée par le Hezbollah libanais. Il y a de quoi sourciller quand les commentateurs critiquent les Arabes pour leur « ingratitude » envers l’appui états-unien aux mouvements pro-démocratie. Ce pays s’est pourtant (...)
Et voilà, un autre petit malin vient d’enflammer le Moyen Orient : on a diffusé des caricatures du Prophète puis on a brûlé un exemplaire du Coran et maintenant on sort une vidéo sur des "terroristes" dépouillés de leurs biens et un faux désert. Les auteurs de la vidéo, des chrétiens occidentaux, se cachent quelque part (ce qui est indispensable pour une bonne publicité) pendant que des innocents sont asphyxiés, ont la tête tranchée et sont tués d’une manière ou d’une autre- la vengeance des Musulmans outragés venant par la même "prouver" que les colporteurs d’ordures racistes ont raison quand ils (...)
Trop peu connue des Occidentaux, l’Arabie saoudite donne l’impression d’être le royaume des opprimés. Non-respect des droits fondamentaux, femmes soumises, torture, arrestations et détentions arbitraires sont les rares images reçues de ce pays de la péninsule arabique. Même si la famille royale a manifestement les moyens de garder le contrôle sur sa population, les organismes de défense des droits humains sont de plus en plus nombreux à confirmer la présence d’une société civile en Arabie saoudite. Le 16 avril dernier, on apprenait qu’un défenseur des droits humains venait d’être condamné à (...)
Le premier ministre du Canada Stephen Harper entretient des rapports étroits avec le gouvernement israélien et, de fait, se détache de la cause palestinienne. Cette attitude est contraire à la réputation de médiateur qu’avait le gouvernement canadien auparavant. Celui-ci agit désormais comme étant le meilleur ami d’Israël. Le gouvernement conservateur a démontré son désintérêt envers la cause palestinienne de multiples façons au cours des dernières années. Tout récemment, la mission Bienvenue Palestine, qui avait pour but l’entrée symbolique dans le territoire palestinien et la construction d’une (...)
Le véto sino-russe au Conseil de sécurité de l’ONU a donné le feu vert, le 4 février dernier, au régime de Bachar Al-Assad en Syrie. Dans ce pays de mascarade, où les élections n’existent pas, la répression se durcit en faisant de plus en plus de morts. Mais qui en tire les profits ? « Imposer à la manière nord-coréenne, écraser à la manière stalinienne, manipuler comme Ceaușescu », c’est la recette du président Bachar Al-Assad pour assurer son pouvoir, d’après le Syrien Mohamed Mahmoud. Ce membre du collectif syrien à Montréal est dans l’opposition depuis 25 ans. Toutefois, son indignation remonte (...)
Alors que les revues de l’année 2011 proclamaient cette dernière comme étant charnière en matière de liberté, certains, dont on a moins parlé, continuaient leur bataille loin des caméras. Les révoltes tunisiennes, libyennes et égyptiennes ont amplement fait la une, montrant des manifestants qui sont arrivés à faire tomber des régimes brutaux qui avaient jusque-là été inébranlables. Or, d’autres soulèvements, comme celui au Bahreïn, petite île du Golfe Persique, ont été relégués aux oubliettes. Tout a commencé le 16 février dernier alors que la vague du printemps arabe a atteint la minuscule île et a (...)
Dans la nuit du 13 au 14 décembre 2003, Saddam Hussein était arrêté par l’armée étasunienne à Tikrit. Il était pendu pour crime contre l’humanité, trois années plus tard, à la suite d’un procès devant un Tribunal d’exception irakien. Le 1er mai 2011, le président Barack Obama annonçait la mort du légendaire ennemi de l’Amérique Oussama Ben Laden. Presque dix années après les attentats du 11 septembre, le président des États-Unis déclarait que justice était enfin rendue. La guerre se poursuit pourtant toujours contre les talibans. Qu’ont en commun ces deux histoires ? Elles traitent de personnages qui, (...)
Construire une maison uniquement à partir de terre et d’eau. Vivre dans une société démocratique où l’écologie est une priorité majeure et où l’égalité des sexes est admise par tous. Est-ce possible ? Alors que le Kurdistan se tourne vers le confédéralisme démocratique, tout porte assurément à y croire. Ces premiers villages de la paix, comme la communauté kurde les surnomme, ont été créés en 2010, dans la province kurde d’Hakkari, qui se trouve à la frontière entre l’Iran et l’Irak, là où le mouvement pour une plus grande autonomie du peuple kurde est le plus vigoureux. Les habitants y vivent en (...)
À l’heure où la saga de l’adhésion d’un État palestinien à l’ONU bat son plein, cet entretien permet de comprendre que la reconnaissance de l’ « État », tel qu’il est envisagé par Mahmoud Abbas, si elle pourrait servir son pouvoir, ne ferait qu’apporter plus de malheurs au peuple palestinien. Ce ne sera donc pas un mal si ce pseudo « État » ne voit pas le jour le 23 septembre 2011. Ziyad Clot, jeune avocat français de mère palestinienne, conseiller juridique auprès de la direction de l’Organisation de Libération de la Palestine à Ramallah durant l’année 2008, est l’auteur du livre : « Il n’y aura (...)
Alors que le régime de Kadhafi vit ses derniers instants, le point sur l’avenir de la Libye libérée. C’est la fin. Appuyés par l’Otan, les rebelles ont progressivement libéré la capitale libyenne. Tripoli n’a pas résisté, la garde rapprochée de Kadhafi, dernier rempart protégeant le Guide, a rendu les armes dans la soirée de dimanche. (Voir la vidéo de Tripoli en fête) Si nul ne sait où se trouve le colonel Kadhafi, l’annonce de sa reddition (mort ? fuite ? arrestation ? ) n’est plus qu’une question de jours. D’heures peut-être. En Libye, l’heure est déjà à l’« après ». A quoi ressemblera cet (...)
Trois jours après le début des opérations militaires internationales dans le ciel libyen autorisées par la résolution 1973 du Conseil de sécurité des Nations unies, aucune réaction officielle n’avait été enregistrée lundi à Tunis. Les efforts des autorités tunisiennes restent essentiellement concentrés sur la gestion de la transition démocratique que vit le pays depuis la chute du régime du président Zine El Abidine Ben Ali et ses impacts politique, économique et social. Seule référence officielle aux événements qui se déroulent en Libye, un communiqué diffusé samedi dernier par le ministère (...)
Le cas des révoltes qui agitent la Syrie depuis le début du mois de février vient ajouter ses spécificités à un « Printemps arabe » devenu déjà très complexe et divers, et dont le bilan s’éloigne de plus en plus de l’image simpliste qu’en avaient forgée maints observateurs euphoriques, celle d’une « vague révolutionnaire démocratique déferlant sur tout le monde arabo-musulman », de Rabat à Téhéran. Pendant que le Yémen et la Libye s’enfoncent dans la guerre civile, guerre de clans et de tribus, guerre des chefs aussi, avec, dans un cas, l’interventionnisme des monarchies du Golfe et, dans l’autre, (...)
Samedi, 07 mai 2011 à 14h Départ : Carré Norman Bethune (intersection Guy et de Maisonneuve), Montréal Depuis le 17 décembre 2010, les peuples du Monde arabe réécrivent leur Histoire avec le sang et les larmes. Après la Révolution de la dignité en Tunisie, c’était au tour de la Place Ettahrir au Caire de prendre le flambeau et montrer le chemin aux autres peuples de la région. L’appel de la liberté et de la justice sociale n’a cessé de se répandre depuis. Aujourd’hui du Yemen au Maroc, en passant par l’Algérie, le Bahrain, Oman, la Syrie, la Libye et la Palestine etc. les peuples veulent « faire (...)
Suite à l’appel de l’Assemblée des mouvements sociaux (AMS) rassemblés à l’occasion du Forum Social Mondial de Dakar le 10 février 2011, la journée du 20 mars a été marquée par des manifestations et des mobilisations de solidarité avec les peuples arabes en lutte pour leur souveraineté. L’assemblée des mouvements sociaux, processus de coordination internationale des mouvements sociaux, a affirmé dans sa déclaration finale son soutien et sa solidarité active « aux peuples de Tunisie, d’Egypte et du monde arabe qui se lèvent aujourd’hui pour revendiquer une véritable démocratie et construire un (...)
Le monde bouge, le monde change. Des sociétés que l’on croyait immuables sont en train de secouer nos certitudes. Des dictateurs corrompus et leurs clans sont tombés coup sur coup en Tunisie et en Égypte. Le monde arabe s’embrase. Aucun pays n’est épargné du Yémen au Maroc en passant par Bahrein et l’Algérie. Des soulèvements populaires se produisent là où on ne les attendait pas. Les Libyens payent un lourd tribut pour se libérer. Tous ces peuples réclament des libertés démocratiques, écrasés sous une chape de plomb de silence. Leurs revendications sont aussi sociales : ils demandent des emplois, (...)
Wadah Khanfar, directeur du réseau d’information indépendant Al Jazeera, partage sa vision optimiste des changements actuels dans le monde arabe.
Malgré les appels au calme, tout le monde se prépare à une guerre possible, mais pas inévitable, à la frontière israélo-libanaise, au lendemain de l’incident qui a fait quatre morts mardi, le plus grave entre les deux pays depuis le conflit de l’été 2006. Des renforts israéliens ont été déployés à la frontière nord du pays, même si le ministre de la Défense, Ehud Barak, affirme ne pas vouloir l’escalade. Même attitude côté libanais : le porte-parole de l’armée libanaise se dit prêt à « riposter » à toute « agression », tandis que le Hezbollah, très présent militairement dans le sud Liban, se dit prêt à (...)
Une dizaine de bateaux transportant 600 militants de 52 nationalités et 10.000 tonnes de matériels d’aide pourront-ils accoster à Gaza prochainement ? La flottille de solidarité avec la population gazaouie sous blocus israélien devrait se réunir à Chypre ce mardi au plus tôt, avant de tenter la traversée jusqu’à la misérable bande de terre. "Les nouvelles sont peu rassurantes nous dit par téléphone depuis le port turc d’Antalya Julie Jaroszewski, l’une des trois Belges qui participent à l’action. Les Israéliens auraient mobilisé une bonne partie de leur marine militaire et un centre de détention (...)
Le 19 mars 2003, une coalition de pays menée par les États-Unis envahissait illégalement l’Irak sous des prétextes mensongers. Après sept années de guerre et d’occupation militaire, où en la réalisation de la promesse de George W. Bush d’une « nouvelle ère de paix et de démocratie pour le Moyen-Orient » ? Et qu’en est-il du changement d’orientation du président Obama et de son engagement à retirer ses troupes d’Irak d’ici la fin de 2011 ? L’Irak, pays sacrifié Les États-Unis ont l’Irak dans leur mire depuis 1972, année de la nationalisation de l’industrie pétrolière. Mais c’est en 1991, au sortir de (...)
Avant même que la sixième semaine contre l’apartheid Israélien ait lancé ses activités, les membres de l’Assemblée législative de l’Ontario et du Parlement canadien s’empressaient de la dénoncer. Je ne me rappelle pas d’un autre moment où les législateurs ont officiellement proscris une activité étudiante de cette façon. Peut-être dans les années 1950 lorsque le maccarthysme faisait des ravages, mais c’était avant mon temps. La semaine dernière, l’Assemblée législative de l’Ontario adoptait unanimement une résolution présentée par le conservateur Peter Shure dénonçant la semaine contre l’apartheid (...)
En février dernier, Amnistie internationale Canada publiait un rapport intitulé : Les droits humains au Canada en 2010 - Il est temps de reprendre le leadership. Le rapport concluait à la nécessiter de créer un processus indépendant et non partisan pour examiner les questions relatives à la diminution des possibilités de contestation en matière de droits humains au Canada. Nous reproduisons ici un extrait du chapitre du rapport d’A.I. qui porte sur les conséquences, au Canada, du positionnement du gouvernement canadien. Aucun débat international sur les droits humains n’est plus intense (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 19

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca