Kirghizistan

Les événements qui ont secoué la petite république du Kirghizistan – cinq millions d’habitants – bien qu’ils soient imparfaits, sont porteurs d’espoir pour un pays, voire pour une région caractérisée par des régimes népotiques peu soucieux de la dégradation des conditions de vie de la population. Ce mercredi 7 avril à Bichkek, capitale du Kirghizistan, des manifestants ont affrontéles forces de l’ordre et prit d’assaut le Parlement, s’emparant ainsi du pouvoir et forçant le Président Kourmanbek Bakiev à prendre la fuite et à se réfugier dans sa ville natale d’Osh, au sud du pays. Plusieurs dizaines (...)

La prise des édifices gouvernementaux à Bichkek, capitale du Kirghizistan, le 24 mars, a été l’aboutissement d’une période annonciatrice de la révolution. Le groupe de manifestants était composé des membres des partis d’opposition qui avaient dénoncé les irrégularités des dernières élections législatives et exigeaient, depuis, la démission du président. Toutefois, rien ne garantit que cette révolution sera la source de gains démocratiques.

Le Kirghizistan (officiellement République kirghize) est un pays d’Asie centrale. D’une superficie de 198 500 km. Le pays est presque totalement montagneux et dispose de peu de ressources naturelles. L’économie est essentiellement tournée vers l’agriculture : le secteur agricole produit 35,6 % du PIB et emploie plus de la moitié de la population. Ancienne république de l’URSS, son économie s’est ralentie considérablement lorsque le Bloc soviétique s’est effondré. Les deux tiers de la population vivent dans la pauvreté. Le revenu national brut par habitant est de 340 dollars. Plus du tiers de (...)

Soixante pour cent des habitants du Kirghizistan habitent en région rurale et dépendent de la terre pour survivre. Dans ce pays de hautes montagnes et de verts pâturages, la terre est une ressource rare et stratégique, surtout depuis l’éclatement de l’URSS, en 1991, qui a entraîné la privatisation des terres. Pour les femmes, la situation est davantage critique.

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca