Israël

Article d’abord paru sur le site de Mondoweiss. Traduit par Elizabeth Leier pour le Journal des Alternatives. En tant que Cachemiri vivant en Amérique du Nord, je me suis rendu au Cachemire une vingtaine de fois. J’y ai connu l’instabilité, les coupures de courant, les couvre-feux et les bouclages qui font cruellement partie de la vie quotidienne, j’ai aussi assisté à des manifestations massives et non violentes contre l’occupation militaire. J’ai vu des militaires indiens ramasser des enfants Cashmiris jouant au cricket dans des véhicules blindés et j’ai écouté attentivement les récits (...)

Désormais, par décision de justice, il y a deux types sanguins en Israël : le sang juif et le sang non-juif.

Les Palestiniens n’ont peut-être jamais eu autant besoin d’une vision à long terme afin de donner forme à leur lutte. Face au 70ème anniversaire de la Nakba, ou la catastrophe et la création de l’État d’Israël, le 15 mai, ils sont aussi face à une multitude de circonstances et d’actions qui menacent de faire dérailler la quête de leurs droits. Ces circonstances et actions, ce sont notamment la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et le déplacement corollaire de l’ambassade américaine, les projets israéliens d’annexer la Cisjordanie et la violence continue d’Israël envers les (...)
KHAN YOUNIS, Bande de Gaza Tôt dans la matinée du 30 mars, mon fils Ali, âgé de 7 ans, a vu que je me préparais à sortir. C’était inhabituel pour un vendredi. « Où vas-tu, papa ? » – « À la frontière. Participer à la Grande Marche du Retour. » La Grande Marche du Retour est le nom donné aux 45 jours de protestation le long de la frontière entre Gaza et Israël. Elle a commencé le 30 mars, le « jour de la terre » commémorant les massacres de six Palestiniens d’Israël qui avaient protesté contre les confiscations de terres en 1976, et se clôturera le 15 mai, jour du 70e anniversaire de la Nakba, qui (...)
La vidéo, diffusée depuis la frontière de Gaza le 30 mars 2018, montre à gauche un homme, identifié comme étant Abed el-Fatah Abed e-Nabi, 18 ans, qui reçoit une balle dans le dos alors qu’il est en train de courir. Il aurait été tué. Étant de tempérament modéré, je ne suis guère fait pour décrire en détail la sauvagerie avec laquelle l’État juif a exécuté 17 de ses deux millions de prisonniers de Gaza (et blessé quelque 1400 autres) à l’occasion de la Fête juive de la libération vendredi dernier. Heureusement, pourtant, il n’y a pas besoin d’un tel talent descriptif. Les choses que tout le monde doit (...)
Palestiniens de Gaza et militaires israéliens s’apprêtaient à une nouvelle journée sous haute tension dimanche à la frontière, tandis qu’à l’ONU, les Etats-Unis ont bloqué un projet de déclaration appelant à la retenue après la sanglante journée de vendredi. Des milliers de Gazaouis ont pris part samedi aux funérailles des manifestants tués la veille lors d’affrontements avec l’armée israélienne, qui ont fait 16 morts côté palestinien, le bilan le plus meurtrier depuis la guerre de 2014. Des centaines de manifestants sont retournés samedi sur plusieurs zones près de la frontière entre Gaza et Israël (...)
Il n’a fallu que quatre jours à une célèbre chanteuse pour annuler son spectacle à Tel-Aviv, en réponse à la demande expresse de ses fans de respecter la ligne de piquetage. La décision prise par Lorde, la veille de Noël, de retirer son show à Tel-Aviv de sa tournée mondiale – en faisant remarquer que prévoir la spectacle en premier lieu « n’était pas la bonne décision » – a marqué la fin d’une année réussie pour le mouvement BDS dirigé depuis la Palestine. 2017 a vu le mouvement en faveur des droits palestiniens s’amplifier grâce notamment à toute une série d’artistes, d’athlètes, d’hommes (...)

Sept élu.e.s français sont les dernières victimes des interdictions d’entrée pour tout partisan du mouvement BDS. Au-delà, c’est la liberté d’expression que l’État d’Israël, de plus en plus droitisé, démantèle méthodiquement.

La vie à Tel Aviv est-elle si rose ? Dans son dernier livre-enquête, Jean Stern démonte la propagande qui a fait de la station balnéaire une ville branchée pour mieux promouvoir la « marque Israël » et faire oublier l’occupation


Lors de la Gay Pride de 2001, des manifestants israéliens anti-occupation marche derrière une banderole « Pas de Pride pendant l’occupation » (AFP)
Malek Bachir’s picture

La vidéo qui suit est saisissante et elle fait déjà des vagues outre atlantique et de par le monde : plus de 1 000 jeunes manifestants encerclent, et certains d’eux envahissent, le bâtiment de l’AIPAC, le tout puissant « Comité Américano-israélien des Affaires Publiques », pour dénoncer son rôle dans le soutien inconditionnel des États-Unis à Israël et à la colonisation israélienne des territoires palestiniens occupés. Et tout ça à l’ouverture du congrès annuel de l’AIPAC, auquel assiste la fine fleur de l’établissement politique et économique américain, en commençant par le président et le (...)
Les nécrologies de Shimon Peres ont déjà été publiées, préparées sans aucun doute à l’avance, dès que la nouvelle de son hospitalisation est parue dans les médias. Le verdict sur sa vie est très clair et a déjà été prononcé par le président américain Barack Obama : Peres était un homme qui a changé le cours de l’histoire humaine dans sa recherche incessante pour la paix au Moyen-Orient. Mon intuition est que très peu des nécrologies examineront la vie et les activités de Peres du point de vue des victimes du sionisme et d’Israël. Il a occupé de nombreux postes en politique, postes qui ont eu un (...)

La publication fin juin du rapport du Quartette sur le Proche-Orient condamne la « poussée » des colonies israéliennes.
Tribune de Genève, mardi 30 août 2016

Depuis des décennies, le monde entier est témoin de la violence du régime d’apartheid israélien contre la population civile palestinienne. B’Tselem 1 affirmait déjà en 2009 que durant les vingt dernières années, les forces armées israéliennes avaient tué 7398 Palestinien.ne.s dont 1537 mineurs. Selon le Tribunal Russell2, en 2008-2009, durant l’opération « Plomb durci », 50 tonnes de munitions sont tombées sur la population de Gaza ; et durant le seul été 2014, lors de l’opération « Bordure protectrice » ce sont 720 tonnes, soit deux tonnes par kilomètre carré, qui se sont abattues sur l’enclave (...)
Dans ses mémoires, le célèbre historien israélien Ilan Pappé remarque : « Chaque action [israélienne], qu’il s’agisse de nettoyage ethnique, d’occupation, de massacre ou de destruction, est toujours dépeinte comme moralement juste, comme un acte de pure légitime défense perpétré à contrecœur par Israël dans sa guerre contre la pire type d’êtres humains1 ». Mais pourquoi Israël a-t-il besoin de mener une telle opération permanente de relation publique, de dépeindre encore et encore les Arabes en général, et les Palestiniens en particulier, comme les pires des terroristes ? Probablement parce que la (...)
Le 22 février dernier, le Parlement du Canada a adopté une motion déposée par le Parti conservateur qui condamne le mouvement international de Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), visant à faire pression sur Israël pour qu’il respecte les droits des Palestiniens. La motion, qui s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large observée dans d’autres pays occidentaux, a été adoptée avec le soutien d’une grande majorité des élus du Parti libéral. Elle pourfend et condamne « toute tentative de la part d’organismes, de groupes ou de particuliers du Canada de promouvoir le mouvement Boycott, (...)
Pour plusieurs, l’arrivée du gouvernement Trudeau au pouvoir en octobre dernier a été accueillie avec un grand soulagement. Qualifiée de « bouffée d’air » et de « vent de fraîcheur », la victoire libérale comporte tout de même certains bémols. Rappelons notamment que Justin Trudeau a réaffirmé l’appui du Canada à Israël lors d’un « appel téléphonique chaleureux » qu’il a eu avec le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la suite de son élection. Il nous semble important de rappeler la position du Parti libéral du Canada quant à la question palestinienne, notamment compte-tenu de son quasi mutisme (...)
Née en 1944 en Alabama, Angela Davis est devenue – sans vraiment le vouloir, confia-t-elle dans ses mémoires – l’une des principales figures du Mouvement des droits civiques américains. Opposante à la guerre du Vietnam, membre du Parti communiste, marxiste, féministe et proche du philosophe Herbert Marcuse, Davis fut inculpée en 1971 – l’État de Californie l’accusant d’avoir pris part à une sanglante prise d’otages – puis acquittée un an plus tard. En tant que citoyenne, auteure et professeure, elle milita depuis contre le système carcéral, le port d’armes, la peine de mort, la discrimination à (...)
Les élections en Israël sont d’une complexité particulière en raison d’un système électoral proportionnel qui se traduit par une pléthore de partis politiques ayant remporté des sièges à la Knesset, le parlement israélien. Comme il est pratiquement impossible pour un parti d’obtenir une majorité de sièges, le gouvernement est donc toujours un gouvernement de coalition. Lors des dernières élections en Israël, en janvier 2013, le Likoud de Benjamin Netanyahou a remporté suffisamment de sièges pour aborder d’autres partis sur la droite (et l’extrême droite) – comme le parti religieux Shas, le parti (...)
C’est un refrain bien établi. Vous critiquez Israël et le sionisme ? Vous êtes antisémite ! Un Juif français veut pouvoir « vivre son judaïsme » ? On l’invite à faire son « alyah » et à apporter sa pierre à la colonisation de la Palestine. On essaie de nous marteler que l’histoire des Juifs s’est achevée et qu’Israël en est l’aboutissement. Israël fonctionne comme un effaceur de l’histoire, de la mémoire, des langues, des traditions et des identités juives. La politique israélienne n’est pas seulement criminelle contre le peuple palestinien. Elle se prétend l’héritière de l’histoire juive alors qu’elle (...)
Israël ne peut prétendre qu’il est une démocratie, aussi longtemps qu’il utilise un système juridique dualiste, Israéliens et Palestiniens vivant sous des systèmes légaux séparés, les seconds n’ayant pas la moindre protection juridique. Israël ne peut prétendre qu’il est une démocratie, aussi longtemps qu’il utilise un système juridique dualiste, Israéliens et Palestiniens vivant sous des systèmes légaux séparés, les seconds n’ayant pas la moindre protection juridique. Israël adore se présenter comme une démocratie occidentale libérale, en fait, la seule démocratie au Moyen-Orient. Et pourtant ce qui (...)
INTERVIEW • L’offensive sur Gaza a rendu évidente l’hégémonie de la droite raciste et militariste en Israël. Au point de faire peur à de nombreux citoyens qui ne reconnaissent plus leur pays et craignent de le voir disparaître, témoigne Michel Warschawski. Que dit l’offensive militaire contre la bande de Gaza de la société israélienne ? Quelles conséquences aura-t-elle sur l’avenir du Proche Orient ? Basé à Jérusalem, le journaliste franco-israélien Michel Warschawski, ardent opposant à la colonisation, est aussi un fin analyste du conflit. Bien connu des lecteurs du Courrier, dans lequel il tient (...)

Le mouvement qui appelle au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël, gagne du terrain à l’échelle mondiale.

Entrevue téléphonique réalisée pour le Mur a Des Oreilles au sujet des pourparlers de paix israélo-palestiens et de la situation en Syrie.

L’été 2013 a été synonyme d’une nouvelle tentative, initiée par les États-Unis, de régler le conflit israélo-palestinien. La reprise des négociations entre Israël et la Palestine a débuté au mois de juillet, avec entre autres la libération de vingt-six prisonniers palestiniens. L’espoir d’une avancée n’a été que de courte durée : peu après, l’État hébreu a annoncé la construction de milliers de nouvelles colonies en territoire palestinien, notamment à Jérusalem Est. À Hébron, en Cisjordanie, les Palestiniens doivent vivre avec la présence de colons israéliens, dont les habitations de béton sont (...)
Ben White expose les quatre raisons principales pour lesquelles un boycott des marchandises israéliennes profite au peuple palestinien. Alors que les gouvernements et les organisations de la société civile à travers le monde développent leurs efforts pour cibler les marchandises produites dans les colonies illégales d’Israël, le gouvernement israélien et les anti-BDS renforcent leur propagande contre la campagne BDS. L’une des principales tactiques adoptées par ceux qui veulent enrayer l’afflux de boycotts consiste à déclarer qu’en fait, ces mesures nuisent aux Palestiniens. C’est sur (...)
« Le racisme (…) n’est qu’un élément d’un plus vaste ensemble : celui de l’oppression systématisée d’un peuple [1] » Depuis plus de deux ans, la société israélienne est informée qu’un contrôle des naissances a été imposé aux femmes désirant émigrer de l’Ethiopie vers Israël. L’alternative était ainsi formulée ou accepter l’injection de Depro-Provera –masquée sous le terme vaccin- ou impossible de quitter l’Ethiopie. Le documentaire, Vacuum, réalisé par Gab Gabay et diffusé à la Télévision israélienne lors d’une émission du programme « Education » a révélé cet horrible chantage qui porte atteinte à l’un des (...)
L’assassinat du chef militaire du Hamas, Ahmed Jabari, mercredi, était le début d’une opération militaire israélienne contre la bande de Gaza. L’opération, « Pilier de Défense », n’est pas une réponse à cinq jours d’escalade militaire à la frontière de Gaza, mais une offensive préméditée, préparée plusieurs mois auparavant par l’armée et les services de Sécurité générale (GSS) d’Israël. L’offensive israélienne a été déclenchée alors qu’à l’évidence, l’Égypte avait réussi à négocier une trêve entre Israël et les factions palestiniennes, trêve qui aurait mis fin à la flambée de violences de la semaine passée. (...)
Le 20 septembre prochain, le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, déposera une demande pour que l’ONU reconnaisse la Palestine comme un État membre de l’organisation. Les Palestiniens n’en peuvent plus des négociations avec Israël dont les débouchés pour une entente de paix semblent à chaque fois être reportés. Les Palestiniens veulent obtenir une adhésion à part entière de leur État à l’ONU et la reconnaissance de la Palestine sur les lignes du 4 juin 1967, avant la guerre des Six Jours, soit la totalité de la Cisjordanie, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est. Les (...)
« Ce n’est pas le peuple du hamburger, né il y a 200 ans, qui va fixer l’avenir du peuple de l’Eternité !!! » Dr Ben-Ari, député à la Knesset, à l’issue du discours d’Obama Voilà en quels termes est tenue, l’Amérique comparée à l’Israël biblique suite au discours d’Obama du 19 mai. Pour la deuxième fois, l’oracle s’est adressé urbi et orbi, notamment aux Arabes. Y a-t-il une avancée dans la perception du Monde arabe à l’endroit du Monde arabe ? Pour Ghassen Charbel du quotidien Al-Hayat, le président américain a placé la démocratie dans le Monde arabe au centre de son discours très attendu. Mais il ne (...)
Le 23 juin, Swedish Radio (la radio suédoise) a rapporté que le magasin géant d’ameublement IKEA fourni de façon discriminatoire des meubles aux colonies illégales d’Israël, mais pas aux villes palestiniennes de la Cisjordanie occupée. La correspondante de Swedish Radio en Israël, Cecilia Udden, a expliqué qu’elle se rendait vers la ville palestinienne de Ramallah, en Cisjordanie occupée et a demandé au personnel de IKEA Israël si ses meubles pourraient y être livrés. Elle a indiqué que derrière le comptoir du magasin se trouvait une immense carte d’Israël qui ne montrait pas les frontières de (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca