Coopération internationale

Rarement un changement de gouvernement aura suscité autant d’attentes et d’espoirs au Canada pour le secteur de la coopération internationale. Pourtant, il est intéressant de noter que ces espoirs ne sont pas tant motivés par les engagements du nouveau gouvernement Trudeau que par la volonté de plusieurs dans le milieu de tourner la page sur les politiques, les pratiques et surtout l’attitude du gouvernement Harper. Que peut-on réellement attendre du gouvernement Trudeau en matière d’aide au développement et quels sont les défis auxquels il fait face ? Disons-le d’entrée de jeu, le ton a (...)
Le 5 février dernier, le tout dernier Ministre conservateur du développement international, Christian Paradis, lançait sa toute nouvelle « Politique de partenariat avec la société civile ». Saluée de parts et d’autres par de multiples intervenants et associations, cette « nouvelle » politique se veut une promesse quasi électorale de réparation des dommages directs et indirects infligés aux organisations canadiennes impliquées en coopération internationale par le gouvernement Harper depuis son arrivée au pouvoir en 2006. Certains voudraient bien y croire. Mais avant même de parcourir les (...)
L’année qui s’achève est celle des vingt ans d’Alternatives. Au cours de son histoire, l’organisation a réalisé systématiquement des dizaines de projets avec des partenaires locaux dans plus de 35 pays. Plus d’un millier de stages ont été réalisés partout dans le monde. Non seulement la solidarité internationale s’est ainsi traduite par de telles réalisations, mais elle s’est aussi exprimée ici, dans des engagements citoyens et des actions concrètes de solidarité, en alliance avec des acteurs sociaux et des partenaires. Les défis d’Alternatives aujourd’hui concernent sa mission et ses moyens d’agir. (...)
Plus d’une centaine de personnes se sont regroupées ce lundi à Montréal pour dénoncer l’orientation prise par le gouvernement fédéral dans le dossier de l’aide internationale canadienne. Le rassemblement avait lieu devant l’hôtel Château Champlain alors que le ministre du Commerce international, Ed Fast, y tenait un déjeuner-causerie sur la stratégie commerciale du Canada sur les marchés mondiaux. C’est l’Association québécoise des organismes de coopération internationale qui avait appelé à manifester et la majorité des personnes ayant répondu à l’appel était issue des organismes de solidarité (...)
La Concertation pour Haïti (CPH) dévoile aujourd’hui les résultats d’une nouvelle recherche sur l’aide canadienne en Haïti, dans laquelle elle dénonce le manque de transparence du Canada et remet en question le modèle de développement qu’il impose. Quatre ans après le séisme, et bien qu’on observe certaines avancées en matière de reconstruction, la situation demeure critique. Le relogement de la population affectée par le séisme, l’épidémie de choléra et le contrôle du processus d’aide d’urgence et de reconstruction sont, notamment, autant d’enjeux qui suscitent une profonde inquiétude. La recherche (...)
« On est 8 millions, faut se parler. » En cette 17e édition des Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI), le cri d’alarme est lancé et il urge d’entreprendre le dialogue face à l’impasse actuelle. Au moment où le gouvernement fédéral prend un virage idéologique et coupe les vivres aux organismes œuvrant en coopération internationale partout au Canada, il est crucial de sensibiliser les populations locales et de donner un nouveau souffle aux initiatives de solidarité internationale. Cette année, les organisations membres de l’Association québécoise des organismes de coopération (...)
En partant pour le Forum social mondial (FSM) à Tunis, je souhaitais participer à la création d’un monde meilleur. Cependant, je ne savais pas quelle cause choisir, ni sur quel front me battre. Il faut dire que les occasions sont nombreuses et les causes toutes aussi nobles les unes que les autres. Je redoutais que ma participation au Forum n’alimente mon indécision en raison de la multitude de causes présentées lors des ateliers. Finalement, participer au FSM m’a permis de trouver le problème auquel je veux m’attaquer afin de contribuer à un monde différent : je pense que nous avons (...)
Un budget en berne. Des partenariats controversés. Des pertes de financement chez les organismes qui critiquent la politique étrangère canadienne. Du soutien à ceux qui cadrent davantage avec l’idéologie gouvernementale. Dans le milieu de la coopération internationale, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les nouvelles orientations du gouvernement Harper en matière d’aide publique au développement. Beaucoup y décèlent des entraves aux efforts de coopération internationale. Les récentes déclarations du ministre fédéral de la Coopération internationale, Julian Fantino, sont claires. L’Agence (...)
Le Conseil d’administration d’Alternatives a retenu la date du 20 octobre pour la tenue de l’Assemblée générale des membres d’Alternatives où seront déterminés les grands champs d’intervention de l’organisation pour la prochaine année en plus de l’élection des membres du prochain CA. La rencontre se tiendra au Centre St-Pierre dès 9h30 le matin L’Assemblée est aussi ouverte à nos sympathisant-es non-membres. Inscrivez-vous dès maintenant ! Les documents relatifs à l’assemblée seront disponibles sous (...)
La campagne électorale est dans son dernier droit et plusieurs des commentateurs qui ont déjà entrepris d’en faire le bilan ont noté que d’importantes questions, pourtant criantes il y a quelques semaines à peine, ont depuis été totalement escamotées. Au nombre d’entre elles : ces millions que les payeurs de taxes québécois versent à l’État canadien pour la coopération internationale et qui, en retour, ne se traduisent absolument pas par un soutien canadiens aux organisations de solidarité de chez-nous. Au bas mot, ce sont $800 millions que le Québec contribue annuellement pour l’Agence (...)
L’Agence canadienne de développement international lançait le 13 février dernier un nouveau Fonds canadien pour des projets d’adaptation aux changements climatiques en Afrique. L’annonce ouvre un processus compétitif qui, au total, permettra de sélectionner quelques 10 projets pour un maximum de 20 millions dollars pour tout le Canada. Si l’intention apparait à prime abord valable, au Québec, plusieurs organisations de solidarité internationale trouvent au contraire que cette nouvelle initiative du Gouvernement Harper ajoute l’insulte à l’injure. La coopération sous Harper Un nombre (...)
L’Agence canadienne de développement internationale (ACDI) tenait du 5 au 11 février sa semaine du développement international. Au programme, une série d’activités bien contrôlées par l’Agence visant à faire état des priorités et des résultats atteints, notamment en terme de développement économique puisque c’est LA priorité ; mais surtout, faisant la promotion de la nouvelle approche mise de l’avant par l’ACDI. Une approche concurrentielle où les organisations canadiennes de coopération internationale ne sont plus vues que comme des agences d’exécution et où, surtout, tout le monde peut (...)
Plus d’une centaine de défenseurs des droits de la personne issus de 53 pays différents sont venus à Montréal du 5 au 24 juin dernier pour participer à la 32e édition du Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) organisé par Equitas. Ces individus, sélectionnés pour leur qualité de militant, se sont réunis pendant trois semaines consécutives au campus du Cégep John Abbott à Sainte-Anne-de-Bellevue pour approfondir leur compréhension de l’éducation aux droits de l’homme. Un séjour de formation aux droits humains Trois semaines à vivre ensemble, à partager repas et activités, (...)
Jeudi le 7 avril 2011 au Piranha Bar (Coin Ste-Catherine et University - Metro McGill) 8$ Les profits du spectacle iront à l’organisme Alternatives pour financer un stage de coopération internationale en Équateur. Pour plus de renseignements : "Des documentaires sur les droits des femmes en Équateur" sur Facebook ! Le concert débute à 22h. Plus, BLANK GENERATION avec DJ Seb Reflex et les membres des 2 bands au 2e Étage (Dancefloor) pour mettre le party dans la place avec la meilleure musique Indie-Punk-Garage juste après le concert et ce, jusqu’à 3h ! Spéciaux à 2,50$ sur les (...)
La tempête Bev Oda fait rage. Dans toute démocratie qui se respecte, la Ministre aurait plié bagage depuis longtemps. En marge, certains démagogues de droite souhaitent profiter de l’occasion pour re-planter le même clou contre l’existence même des organisations non-gouvernementales… déjà vu… Mais le vrai débat est ailleurs, car les récentes décisions du gouvernement conservateur en coopération internationale vont bien au delà de quelques coupures drastiques et injustifiées. Elles ont comme conséquence immédiate de priver le pays de l’expertise et de la présence efficace de plusieurs (...)
Du 6 au 11 février dernier se déroulait le onzième Forum social mondial à Dakar au Sénégal. Plus de 60 000 personnes des quatre coins de la planète ont participé aux centaines d’ateliers autogérés donnés par les innombrables associations et coalitions présentes. Né en réaction au Forum économique mondial de Davos réunissant les puissances étatiques et économiques de ce monde, le Forum social mondial rassemble une variété très hétérogène d’individus et d’organisations refusant la dictature actuelle du marché assurée par nos États capitalistes et prônant un altermondialisme respectueux des diversités (...)
C’est par ces deux mots qu’a débuté ma journée d’hier. Alternatives est une fois de plus la cible d’un reportage dans la presse, cette fois sous la plume d’un obscur professeur des HEC de Montréal… Soyons clair, je dis obscur car je ne connais le monsieur ni d’Ève ni d’Adam. Clairement, à lire son texte, lui aussi s’y connaît peu en terme de coopération internationale. À sa décharge, il n’est pas le premier cependant. Alternatives est attaqué régulièrement, tant à gauche qu’à droite. Ce qui est frappant dans les charges qui sont menées, et dans tous les cas, c’est cette aberrante et totale (...)
Pour Alternatives et pour nombre d’entre nous, l’année 2010 fut remplie de défis. Au cœur d’une tourmente politique provoquée par le gouvernement conservateur, nos hiver et printemps 2010 furent essentiellement consacrés à notre campagne de plaidoyer pour faire valoir notre droit d’exister, de fonctionner dans le système canadien de coopération et d’ainsi récupérer une partie des fonds de l’Agence canadienne de coopération internationale qui furent injustement coupés sans qu’aucune raison ne nous fussent données Ce furent des mois intenses desquels nous retiendront surtout l’incroyable vague de (...)
Pendant longtemps, l’aide canadienne a fait partie du dispositif d’inspiration keynésienne mis en place après la Deuxième Guerre mondiale. Gérin-Lajoie et les pères fondateurs pensaient qu’on pouvait aider le tiers-monde à « décoller » économiquement et à se sortir de la misère. Assez tôt cependant, cette hypothèse a été critiquée par des militants et des chercheurs du tiers-monde comme Samir Amin qui estimaient que le tiers-monde devait avant tout se déconnecter du système capitalisme mondial. Dans les années 1980 et 1990, il est apparu que le tiers-monde ne « décollait » pas et au contraire, (...)
La capitale nationale célèbre du 21 au 27 février la semaine de la liberté d’expression 2010. Cette semaine a pour but d’inciter les Canadiens à réaffirmer leur engagement face à la liberté d’expression telle que garantie par la Charte des droits et libertés de 1982. Or, les attaques en règle du gouvernement Harper contre Droits et Démocratie, les sombres coupures à l’organisation Kairos de même que les menaces de coupures à Alternatives sont toutes, justement, liées par des questions d’opinion ce qui soulève nombre d’enjeux en fonction justement de nos actuelles libertés d’association et (...)
Vous souvenez-vous du tollé de protestations contre les coupes sombres dans les programmes de voyages à l’étranger pour les artistes, qui avaient été précédées, l’an dernier, par des attaques en règle visant à démoniser certains groupes d’artistes ? C’est par le même type de procédés douteux et d’accusations gratuites publiés dans le National Post que certains insinuent, depuis deux mois, que le financement de base d’Alternatives par l’ACDI serait compromis. Pourtant, impossible d’avoir l’infirmation ou la confirmation de telles rumeurs auprès de la ministre de la coopération internationale, Beverly (...)
Coupures et saccage du gouvernement canadien. Dans le cadre de la campagne "Soutenez Alternatives", nous organisons une conférence sur les coupures du gouvernement canadien dans le secteur de la culture et la coopération internationale. Quelles sont les impacts de ces coupures sur la diversité des points de vue dans l’espace public ? Le marché est-il seul capable d’assurer cette pluralité essentielle à la pleine réalisation de la liberté d’expression dans un cadre démocratique ? Les invités sont : OMAR AKTOUF, professeur de management au HEC. Il est l’auteur d’ouvrages critiques sur (...)
Le sociologue et économiste Camille Chalmers dirige la Plate-Forme haïtienne de plaidoyer pour un développement alternatif. Il évoque le contexte géopolitique de la Caraïbe. Comment analysez-vous la dispute entre la France et les États-Unis pour imposer leur leadership sur Haïti ? Camille Chalmers. Nous sommes habitués à être victimes de ce genre de rivalités impérialistes. Elles durent depuis le XIXe siècle. Mais il est inconcevable que l’on profite de cette situation tragique pour installer une domination militaire. Il faut replacer ce scandale dans le cadre des relations entre Haïti et (...)
Les centaines de médecins haïtiens qui ont été formés à Cuba ces dernières années ont volé au secours de leurs compatriotes. Ils travaillent au coude à coude avec les membres des brigades de spécialistes cubains qui prêtent leur assistance aux survivants du séisme qui a rasé Port au Prince. L’un d’entre eux a su résumer clairement la situation en ces quelques mots : « Ce dont nous avons besoin, a-t-il déclaré à la télévision, ce sont des médecins, des secouristes, des pompiers, des ingénieurs et des architectes. Nous n’avons rien à faire de soldats ni d’armes au milieu de cette tragédie nationale. » (...)
Le tremblement de terre que vient de subir Haïti est abominable et l’aide internationale indispensable. Mais à la faveur de cette crise, les pays donateurs pourraient appliquer à l’île une « thérapie de choc » revenant à la mettre sous tutelle et à y instaurer un nouveau colonialisme. « Il faut confier aux Haïtiens eux-mêmes la reconstruction de leur pays », plaident Jean-Louis Bianco, ancien ministre, député et président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, et Nicolas Cadène, membre du conseil national du Parti socialiste. Ce que vient de subir Haïti, un des pays les plus pauvres de la (...)
L’envoi de 10 000 marines en Haïti, la prise de contrôle par les USA de tous les points stratégiques, à commencer par l’aéroport de Port-au-Prince, le refus de laisser atterrir, sous prétexte de saturation, un avion français : tout semble annoncer une prise de contrôle d’Haïti par Washington. L’attitude de Paris le confirme : nomination de personnes notoirement incompétentes pour enterrer le dossier, absence du gouvernement à la cérémonie de Notre Dame du 16 janvier (alors que le président de la République et de nombreux ministres devaient initialement s’y rendre), retrait des protestations (...)
La vulnérabilité d’Haïti aux catastrophes naturelles, les pénuries alimentaires, la pauvreté, la déforestation et le manque d’infrastructure, ne sont pas accidentels. En se contentant de dire que c’est la nation la plus pauvre du monde occidental, on oublie l’essentiel : Haïti a été rendue pauvre - par la France, les États-Unis, la Grande Bretagne et d’autres puissances occidentales, sans oublier le FMI et la Banque mondiale. Aujourd’hui, lorsqu’il vient en aide à Haïti, le FMI continue les politiques qui en ont fait une île de la précarité, bien avant le séisme. Jeudi, le FMI a annoncé en (...)
Comment pourrait-on, ici et aujourd’hui, ne pas penser à Haïti ? Et ne pas chercher au-delà de l’émotion, le sens, que comme tout événement, celui-ci porte, et qui permet de préparer l’avenir ? Mais, saturé d’émotion, le drame échappe encore à la discussion. "Raisonner quand tous ces gens souffrent ! N’avez-vous pas honte ?" Non. Raisonnons, pour ne pas rester silencieux, étranger à cette souffrance. On pourrait rappeler que, dans la société du spectacle, l’émotion elle-même est spectacle, que l’organisation de la charité et de la "mobilisation" forme une tendre image d’unanimisme dans la (...)
Les Américains ont pris la tête de l’organisation de l’aide à Haïti. Un leadership qui irrite notamment la France. La phase de l’aide d’urgence aux Haïtiens sinistrés n’est pas achevée que les querelles diplomatiques ou d’ego national sont déjà étalées sur la place publique. Au cœur du débat, la place centrale prise par les Etats-Unis dans l’organisation des secours, et la course au leadership pour la reconstruction de Port-au-Prince qui est d’ores-et-déjà en préparation. L’humanitaire d’Etat est devenu une autre manière de se faire la guerre. Point de départ du problème, la faillite de l’Etat (...)
Dès les premières heures de l’aube du 13 janvier, les amis dominicains étaient au rendez-vous de la solidarité pour arpenter avec les Haïtiens la route de leur malheur. Ils étaient à Delmas, à la Grand’Rue, à Cité Soleil pour faire les premières évaluations du séisme et apporter les premiers secours au désastre provoqué par ce méga-drame. Ils côtoyaient les cadavres jonchant leur parcours. La désolation ambiante défie le pouvoir d’évocation des mots. Ils s’attaquaient au défi humanitaire de corps gisant sur la chaussée dégageant une puanteur insupportable. En effet, seize heures après le séisme, les (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca