Congo-Brazzaville

Vendues à prix d’or pour construire des maisons, les parcelles maraîchères de Brazzaville au Congo disparaissent rapidement, réduisant les agriculteurs au chômage et contraignant les consommateurs à acheter les légumes kinois.

Après son road movie africain TGV (1997), le réalisateur sénégalais Moussa Touré revient en force et pose, avec Poussière de villes, un regard sensible sur la situation des enfants de la rue au Congo-Brazzaville. Nous l’avons rencontré à Dakar, avant son départ pour Montréal où le réalisateur sénégalais présentera, la semaine prochaine, dans le cadre du festival Vues d’Afrique, cette œuvre qui en dit long sur le sort trop souvent réservé, encore, à la jeunesse africaine.

République démocratique du Congo - Le processus de paix est mal parti

Le simple fait de faire redémarrer le dialogue intercongolais est un pas en avant. Mais qu’en ressortira-t-il de concret ? En fait sur le fonds, personne ne retient son souffle, car chaque camp reste retranché sur ses positions.

Le 17 janvier 2002, le volcan Nyiragongo surplombant la ville de Goma est entré en éruption. Conséquence de la situation de guerre actuelle, les autorités en place n’ont entrepris aucune action en faveur de la population. Cinquante mille personnes sont depuis sans abri. Le feu a consumé maisons, écoles, hôpitaux, bureaux de l’administration publique, infrastructures économiques... Fidèle à la philosophie du Groupe d’études et d’actions pour un développement bien défini (GEAD), notre partenaire dans la région, qui est de prioriser le milieu rural, Alternatives travaille actuellement à assister (...)

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca