Commerce

L’amour est devenu un objet de marketing. La Saint-Valentin, le « jour des amoureux », en est le meilleur exemple. Tout est bon pour faire du commerce et mettre un prix sur ce que nous ressentons. Une rose rouge serait la sublime expression de l’amour, transformé en marchandise. Des millions de roses sont ainsi vendues le jour de la Saint-Valentin. Mais d’où viennent-elles ? Comment ont-elles été cultivées ? Par qui ? La majeure partie de ces roses viennent du Kenya, d’Ethiopie, de Colombie et d’Equateur, qui sont les plus grands exportateurs vers l’Union européenne. Leur origine a fort (...)
Les récentes élections n’ont pas dérangé les négociateurs de l’Accord économique et commercial global (AÉCG) entre le Canada et l’Union européenne. Démontrant un grand mépris de l’exercice démocratique, ils ont continué à progresser en toute discrétion. C’est que le temps presse. Stephen Harper n’a-t-il pas annoncé, au lendemain de son élection, que l’accord devait être conclu au tout début de l’année 2012 ? Cet accord, rappelons-le, est le plus « ambitieux » jamais négocié par le Canada. Il inclut des secteurs aussi divers que les services publics, les marchés publics, l’agriculture, les droits de (...)
Avec Gérald Choplin, animateur de la Coordination européenne Via campesina Rolv Hanssen, du bureau de l’International des Services Publics Frédéric Viale, membre du conseil scientifique d’Attac France et auteur de L’horreur européenne (Éditions Tatamis, 2010) Animatrice : Ghislaine Raymond Le mardi 20 avril à 19 h Pavillon Athanase-David de l’UQAM, local D-R200 1430, rue Saint-Denis (angle Maisonneuve, métro Berri-UQAM) Le Réseau pour un commerce juste rend publique une ébauche secrète de l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne et présente des revendications aux (...)
Cette semaine, des représentants du Canada et de l’Union européenne poursuivront les portes closes les négociations d’un ambitieux accord commercial dont les modalités concerneront les citoyens de ces deux vastes régions du monde. On pourrait s’en réjouir : les accords commerciaux ne favorisent-ils pas le commerce, donc la création de la richesse ? Tout indique cependant que ce nouvel accord restera d’abord et avant tout, comme plusieurs autres avant lui, à l’avantage des grandes compagnies transnationales, à l’encontre des petites et moyennes entreprises, et des lois qui protègent les (...)

Le Forum social mondial, tenu à Belem au Brésil à la fin janvier, était porté par la même ferveur que lors des meilleures éditions précédentes. Cependant, la crise économique et financière revenait constamment et orientait les actions à entreprendre vers des objectifs concrets. Le temps n’était plus aux analyses et aux longs débats, mais à la formulation d’alternatives.

Le Comité pour la justice sociale (CJS) présente une série de projections et de débats sur le commerce et la coopération internationale en Afrique. Trois activités sont proposées : Quoi ? Conférence "Conflit d’intérêts : pratiques commerciales canadiennes et droits humains en Afrique ". Quand ? Vendredi 25 janvier 2008, 14h Où ? Chaire UNESCO de Philosophie de l’UQAM (Métro Berri UQAM 400 rue Ste Catherine Est, Pavillon Hubert Aquin Bibliothèque centrale salle AM204) entrée gratuite Le Canada renforce son engagement concernant l’aide au développement pour les pays d’Afrique de l’Ouest. (...)

Western companies still trading with Burma use it as their first and last defence. If we withdraw, they insist, China will fill the gap. China has become the world’s excuse for inaction.

En Uruguay, la construction d’une immense usine de pâte de papier sur les rives du Rio Uruguay empoisonne les relations avec l’Argentine, toute proche. Une affaire de gros sous qui met à rude épreuve la solidarité régionale.

À qui appartient l’eau ? Alors que la question se pose un peu partout à travers le monde, la Bolivie a récemment adopté une loi originale sur l’eau, qui pourrait servir d’exemple.

Ce livre constitue un avertissement. Le cri d’alarme d’une figure emblématique de la gauche canadienne-anglaise : le Canada tel que nous le connaissons est menacé. Au rythme où vont les choses, explique Maude Barlow, sa souveraineté ne sera bientôt plus qu’un vain mot. En fait, le pays échappe tout doucement à ses citoyens, laminé par la montée inexorable de la droite religieuse, grignoté par les pressions exercées d’un monde des affaires qui veut gommer les différences avec l’Amérique néoconservatrice de George W. Bush et Cie.

Le caractère équitable du commerce est une condition essentielle à l’élimination de la pauvreté. Or, la structure et les règles actuelles du commerce international entretiennent la pauvreté là où elle sévit. Les États membres de l’Organisation mondiale du commerce ont promis de modifier ces règles en faveur des pays en développement. La rencontre ministérielle de l’OMC qui aura lieu à Hong Kong en décembre sera pour eux l’occasion de passer aux actes. Le présent document explique les principales mesures qu’il faut prendre pour lutter sérieusement contre la pauvreté. La campagne Abolissons la (...)
The negotiations leading up to the World Trade Organization (WTO) Ministerial in Hong Kong are apparently getting nowhere. The draft ministerial reports on the state of negotiations in agriculture, non-agricultural market access, and services are out, and while all try to put a positive spin that there is a movement toward “convergence” there is very little of that. A close examination of the document shows that there is agreement only, on at the most, 10 per cent on key negotiating points and divergence, indeed, wide divergence on 90 per cent. When the draft ministerial (...)

En se joignant à d’autres organisations commerciales de 15 pays différents qui soutiennent la même cause, le groupe devrait demander aux représentants du commerce à l’OMC de diminuer les barrières commerciales agricoles, notamment les tarifs douaniers. Il voudrait aussi que l’OMC mette des bâtons dans les roues des pays qui soulèveraient des litiges sur la sécurité alimentaire, ce qui pourrait fermer provisoirement les frontières aux produits comme le poulet ou le soja.

Le trafic Internet du continent africain prendra bientôt des itinéraires plus courts et, par conséquent, moins onéreux.

Ce printemps, l’association des associations de fournisseurs d’accès Internet africains, AfrISPA, a fait connaître les deux soumissions gagnantes qui ont été présentées dans le cadre de sa demande de propositions pour fournir des connexions Internet directes entre les pays africains.

L’air est climatisé, l’eau abondante, les parcs artificiels verdoyants, les télécommunications ultramodernes... Tout pour oublier que Dubaï est construite au milieu d’un désert. J’habite chez des amis dans un complexe d’habitations près de Sheik Zayed Road, le premier et principal axe de la ville qui relie Dubaï à Abu-Dhabi où Jaguars, quatre-quatre neufs et Mercedes se disputent le pouvoir. De chaque côté de cette route, rivalisent les immenses tours de verre et d’acier à l’architecture futuriste. Dubaï est une ville de la démesure, arrogante et indécente. Atteinte de mégalomanie, tout y est (...)
Le Canada et les États-Unis se vantent d’avoir un système de justice neutre et impartial, alors que des intérêts particuliers - ceux du pétrole et des voitures, par exemple - y sont souvent mieux considérés que des êtres humains, de chair et de sang. À titre d’exemple : un écologiste de l’Oregon, Jeff Luers, qui s’inquiétait de l’impact catastrophique sur l’environnement des véhicules « inutilitaires » sports (environ 30 % des véhicules personnels aux États-Unis) a choisi d’incendier trois de ces « monstres-au-pétrole » en vente chez un concessionnaire. Le militant a écopé de 22 ans et 8 mois de (...)

Dans un discours prononcé à l’inauguration du Congrès de l’Organisation régionale interaméricaine des travailleurs (ORIT), le Président du Brésil a déclaré que « le projet de création d’une Zone de libre-échange pour les Amériques (ZLEA) ne faisait plus partie de la discussion au Brésil ». « Ce qui est prioritaire pour nous a-t-il dit est l’intégration latino-américaine.

As I was scanning the latest documents describing WTO negotiations on its services agreement (the GATS - the General Agreement on Trade in Services) I came across a quote that reinforced for me how much corporations have come to dominate our political life.

Les hypers contre la vie chère, nous répète-t-on depuis trente ans. Résultat : entre 1998 et 2004, les prix ont davantage augmenté dans les grandes surfaces que dans le commerce de détail.

Ottawa and Washington - The Liberal government welcomes an unpopular American President to the capital today under tight security for a meeting aimed at mending fences even as a nasty trade war looms and critical policy differences remain unsolved.

Context: Argentina is affected by an unprecedented economic and social crisis, resulting from the accumulation of several systemic problems (debt, bad management, bad economic policies, etc). Poverty and social exclusion have reached catastrophic limits. Challenged by such a crisis, the population has mobilized at the community level. Each day, new initiatives are born in community centers and secondary cities to help families survive and send their children to school. These small-scale local initiatives offer structuralized and sustainable responses to the current crisis. For (...)

Elles sont plusieurs dans les bars le long des autoroutes, la démarche aguichante et le regard vide, offrant leur corps pour quelques dizaines d’euros. Elles portent toutes le même nom générique : Natacha. En Europe de l’Est, le trafic de centaines de milliers de jeunes femmes, souvent âgées de moins de 18 ans, représente une des industries clandestines les plus lucratives du monde.

Background With regard to challenges of the globalization, countries of the Caribbean area began to share their efforts, in order to create a political, social and economic bloc, which has a higher bargaining power in front of the most powerful of the continent. This economic regionalization could build an economic and political area, where all together small economies could get what they cannot have by themselves, and thus protect their vulnerable economies. Until the next Summit of the Americas forecast in 2005, the agenda of the negotiations in the Caribbean area will be (...)

Fighting AIDS was supposed to show George W. Bush’s softer side. "Seldom has history offered a greater opportunity to do so much for so many," he said in his State of the Union address this past January. He has since reconsidered, deciding instead to offer a few more opportunities to the few.

The collapse of the Fifth Ministerial of the World Trade Organization (WTO) in Cancun, Mexico, last Sunday, Sept. 14, was an event of historic proportions.

L’échec de la cinquième rencontre ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui s’est déroulée à Cancun, au Mexique, est avant tout une victoire - et non pas une « opportunité manquée » - pour les relations entre le Nord et le Sud.

The global antiwar protests that surprised the world on February 15 grew out of the networks built by years of globalization activism, from Indymedia to the World Social Forum. And despite attempts to keep the movements separate, their only future lies in the convergence represented by Cancún.

CANCUN, MEXICO, September 14, 2003 - The Council of Canadians praised international civil society and the leaders of developing and least-developed countries for calling Canada, the United States and the European Union’s bluff, which led to the collapse of the WTO 5th Ministerial Meeting in Cancun.

CANCÚN (MEXIQUE), le 14 septembre 2003 - Le Conseil des Canadiens a félicité la société civile internationale ainsi que les dirigeants des pays en voie de développement et des pays les moins développés pour avoir mis le Canada, les États-Unis et l’Union européenne au pied du mur, et ainsi causé l’échec de la 5e Conférence ministérielle de l’OMC qui se déroulait à Cancún.

La cinquième conférence de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Cancun a échoué à trouver un compromis sur les deux grands volets qu’elle devait aborder. D’abord l’ouverture de négociations sur l’investissement, la transparence des marchés publics, la concurrence et la facilitation des échanges. Les pays riches se sont heurtés à l’opposition des autres, qui refusaient d’inscrire ces discussions au programme du cycle actuel, qui doit finir en décembre 2004. La proposition de l’Europe de s’en tenir à deux thèmes a été repoussée par les pays les plus mobilisés, l’Inde, la Malaisie et les PMA (pays les moins avancés).

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca