Changements climatiques

Le Bangladesh se relève tant bien que mal du violent cyclone Sidr, survenu en novembre. Existe-t-il un lien entre le cyclone et les bidonvilles ?

Alors que les changements climatiques offrent une excuse au gouvernement Harper pour accroître la présence militaire dans l’Arctique, la crise du logement ne se résorbe pas dans les communautés éloignées du Grand Nord, pas plus que les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent.

Pour les résidents du Grand Nord, les changements climatiques sont plus qu’une menace théorique - c’est un problème quotidien.

(Ottawa) The Harper government has begun disassembling Canada’s Climate Change Program, the Sierra Club of Canada has learned. All climate change programs announced in Action Plan 2000 have not been renewed and Natural Resources Canada has begun laying off staff. Included in the cuts is the Canadian Climate Impacts and Adaptation Research Network (C-CIARN).

Désormais, plus rien n’est garanti : ni la sécurité biologique de la planète, ni la nôtre, ni la permanence du corps humain, ni même la conception des enfants chargés de la suite du monde... Les effets combinés du cannibalisme du marché, de la boulimie des technosciences et de la spirale des changements climatiques compromettent déjà les équilibres vitaux et les biens communs, les paramètres biologiques des espèces et des milieux de vie, voire la conception même des humains et de l’humanité. Il a fallu quatre milliards d’années d’évolution pour que mûrissent les fruits de la biodiversité, mais (...)
Une récente édition spéciale de la prestigieuse revue Nature n’aurait pu arriver à un meilleur moment. Avec ses nombreux articles, ses rapports et éditoriaux sur le changement climatique, il s’agissait d’un excellent aperçu en prévision de la Convention des Nations unies sur le changement climatique qui se tient à Montréal. Cette semaine, plus de 10 000 délégués en provenance de près de 200 pays sont à Montréal pour prendre part à la plus grande conférence sur le climat depuis Kyoto en 1997. Ils sont ici pour discuter des détails de l’accord de Kyoto sur la réduction des gaz à effets de serre, (...)

« S’il veut s’attaquer sérieusement au problème des changements climatiques, le Canada doit adopter des cibles de réduction des gaz à effet de serre beaucoup plus ambitieuses que celles de Kyoto », peut-on lire en conclusion du rapport produit conjointement par la Fondation David Suzuki et l’Institut Pembina, et publié à l’occasion de l’importante conférence internationale des Nations unies sur les changements climatiques, dont Montréal est l’hôte depuis le 28 novembre jusqu’au 9 décembre.

L’automne montréalais se sera déroulé au rythme des conférences, séminaires, salons et autres réunions d’information et de vulgarisation sur les changements climatiques. Le tout en préparation de la 11e session de la Conférence des parties à la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP11) et de la première réunion des Parties au protocole de Kyoto (MOP1) qui se tiennent en ce moment à Montréal, soit du 28 novembre au 9 décembre.

Alors que Montréal s’apprête à recevoir des milliers de délégués du monde entier venus chercher des solutions face au réchauffement de la planète, il importe de situer le débat tel qu’il est perçu par les pays les plus pauvres. De manière générale, les pays du tiers-monde sont souvent vus, à juste titre, comme des victimes de ces changements. Dans plusieurs régions du monde, le réchauffement semble aggraver les phénomènes de sécheresse et de désertification, comme dans les pays sahéliens de l’Afrique. Ailleurs, les ouragans et les inondations menacent des régions entières, dans les Caraïbes et en (...)
Climate change damage, the subject of a major Montreal ‘Conference of Parties 11’ which aims to update the Kyoto Protocol from November 28-December 9, is apparent to anyone following the news. The ferocity of recent Gulf Coast hurricanes was blamed by a leading British climate scientist upon a 3 degree (centigrade) rise in water temperatures. Siberia’s tundra is thawing, releasing unprecedented amounts of methane. Polar icecaps are melting. An estimated 37% of terrestrial species are likely to disappear due to global warming by 2050. Droughts and floods are intensifying. Here in (...)

Exotisme, évasion et chaleur sont des plaisirs souvent associés aux activités touristiques à la grandeur du globe. Mais exploitation, pollution et dégradation riment aussi avec tourisme. Cet été, pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et pratiquer un tourisme socialement responsable ?

Du 5 mai au 6 juin se tiendra la huitième édition de la campagne Jour de l’air pur, organisée par l’association Transport Québec 2000. Au programme, sensibilisation et éducation du public. Question que les citoyens s’approprient aussi le défi de réduire les gaz à effet de serre en modifiant leurs habitudes de transport.

Canada recently published a discussion paper on climate change that is calling for consultation with all Canadians. It’s a step towards fulfilling our climate change commitments, made in 1997 at the signing of the Kyoto Protocol. Critics are wondering whether it will be a step in the right direction.

What is the biggest environmental challenge of the 21st century? Global warming? Resource depletion? Pollution? No one really knows. Probably the sum of all these. But I’m beginning to think one of the biggest challenges is overcoming the fact that people are tired of all the depressing news about the environment.

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca