industrie extractive

L’histoire se répète pour le peuple congolais.Aujourd’hui, à l’heure des téléphones intelligents et des voitures électriques, ce sont les vastes ressources en cobalt recelées dans le sous-sol de la RDC qui font l’objet de toutes les convoitises. Un juteux marché que se partagent pour l’essentiel le géant minier suisse Glencore et des acteurs chinois.

Une étude commandée par la Fondation David Suzuki en collaboration avec l’Université St. Francis Xavier en Nouvelle-Écosse a révélé mercredi matin que plus de 100 000 tonnes de méthane provenant de puits de pétrole et de gaz s’échappent annuellement dans l’atmosphère sur le territoire britano-colombien. C’est au moins 2,5 fois plus que les estimations faites par le gouvernement libéral de Christy Clark. Les émissions comptabilisées par les chercheurs émanent autant de puits actifs que de puits abandonnés. La recherche, menée en 2015 et 2016, a permis aux scientifiques de l’université et de la (...)
Donald Trump, le président des États-Unis, a indiqué son intention de suspendre le premier texte de loi au monde sur les minerais de conflit, à la grande consternation des organisations de défense des droits et d’autres groupes qui soutiennent que cette législation est indispensable pour résoudre les conflits meurtriers en République démocratique du Congo. À l’issue de plusieurs mois d’enquêtes et de dizaines d’entretiens avec des experts et des employés d’organisations de plaidoyer, IRIN a révélé que non seulement la loi a contribué à l’appauvrissement des communautés congolaises, mais aussi (...)
Depuis le 9 février dernier, 2 500 travailleurs sont en grève dans la mine Escondida, située dans le nord du Chili. Aux mains de deux géants du secteur privé, BHP Billiton et Rio Tinto PLC (capitaux anglo-australiens), Escondida est la plus importante productrice d’« or rouge » de la planète, avec l’extraction de 900 000 tonnes par an, soit 20 % de la production chilienne (la nation qui possède la principale réserve mondiale de ce minerai). Face à l’annonce d’une grève « illimitée », le groupe a paralysé les activités du site, affolant les spéculateurs de la bourse de Londres. Malgré les menaces (...)
Il y a 500 ans, les conquistadors espagnols envahirent l’Empire Inca et pillèrent l’or et l’argent qui se trouvaient dans l’actuel Pérou. 500 ans plus tard, l’or et d’autres minéraux sont encore source d’exploitation, de conflits et de violence. L’industrie minière compte pour 75% des revenus d’exportation du Pérou selon le Ministre de l’énergie et des Mines Jorge Merino, alors qu’un investissement de plus de 50 milliards de dollars US y est prévu pour la prochaine décennie. Au moment où la récente flambée des prix de certains minéraux a fait de la croissance économique du Pérou l’une des plus (...)
Nous répondons à un appel fait par des communautés dans les pays du sud qui sont organisées et qui résistent aux pratiques d’exploitation et à la gigantesque industrie extractive des ressources. Les organisations ci-dessous, en solidarité avec les communautés gravement touchées par l’industrie extractive canadienne dans les Amériques appellent pour une journée continentale d’action le 1er août 2012 afin d’exiger de mettre fin aux pratiques d’exploitation minière injuste. La société civile ainsi que des communautés du Canada à l’Argentine mèneront des actions coordonnées, y compris des (...)
Le 20 juin, anticipant l’échec de la Conférence des Nations Unies de Rio +20, plus de 50.000 personnes prenaient les rues de Rio de Janeiro, au Brésil conjointement à des dizaines d’autres manifestations de par le monde. Ces mobilisations exigeaient des gouvernements et corporations impliqués dans la Conférence officielle, des solutions à mettre en place immédiatement pour contrer les changements climatiques et la dégradation de l’environnement terrestre. Mais davantage que la contestation, la grande marche populaire de Rio célébrait du même coup la tenue du Sommet des peuples pour la (...)
Le développement économique : le cheval de bataille du gouvernement libéral. Celui-ci nous propose le Plan Nord, une initiative permettant de développer un territoire « deux fois la taille de la France » au nord du 49e parallèle et d’y extraire nos ressources minières. À cela s’ajoute le projet d’exploitation des gaz de schiste présents sur le territoire québécois. Dans les deux cas, la contestation populaire s’est vite faite entendre. L’exploitation des gaz de schiste a été dénoncée notamment pour la menace qu’elle poserait pour les ressources en eau. Les conséquences environnementales du Plan (...)
Boquete. Panama. Malgré les nombreux reproches qui leur ont été adressés récemment, trois importantes compagnies minières canadiennes, Inmet Mining Corporation, Corriente Ressources Inc. et Petaquilla Mining, vont poursuivre des projets d’envergure dans des zones protégées du territoire panaméen. Depuis le mois de janvier 2012, les protestations se sont multipliées à travers le pays. Près de 5000 manifestants, issus de la plus grande communauté autochtone du pays, les Ngöbe-Buglé, ont procédé à des barrages routiers massifs pour revendiquer leurs droits d’exploitation sur ces territoires. (...)
Lettre ouverte Il est des moments où la naïveté devient coupable, il est des moments où les fausses prétentions ne convainquent plus. La collaboration annoncée entre l’Institut du Nouveau Monde et Minalliance pour l’organisation de « conversations » publiques sur la question des mines au Québec est manifestement de ceux-là. Que sont l’un et l’autre ? L’Institut du Nouveau Monde, hautement financé par le gouvernement du Québec, se présente comme une organisation favorisant pêle-mêle la participation de la société civile à différents débats de société. Pour sa part, Minalliance n’est ni plus ni (...)
Alternatives s’associe à la Première de la présentation du film L’or des autres le 12 novembre au RIDM En première aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal L’or des autres est présenté samedi le 12 novembre à 17h à la Grande Bibliothèque. (475 Boul. de Maisonneuve Est) La projection est suivie d’un débat animé par Alternatives avec le cinéaste Simon Plouffe et des participants au film qui y traiteront entre autre de l’industrie minière et de ces conséquences environnementales Le film explore les conséquences de l’implantation de la plus importante mine d’or à ciel ouvert au (...)
Que peuvent avoir en commun Lawrence Cannon, André Boisclair et Lucien Bouchard ? Les trois sont d’anciens élus. Les trois, lors de leurs mandats respectifs prétendaient travailler pour la population et non pour les entreprises privées. Les trois sont aujourd’hui recyclés en promoteurs de l’industrie extractive ! Il n’y a plus de présentation à faire pour Lucien Bouchard, l’ex-premier ministre du Québec, qui en janvier dernier a pris la relève du mal aimé André Caillé à la tête de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) pour défendre, presqu’aussi mal, le dossier des gaz de schiste. (...)
La communauté algonquine du Lac Barrière s’oppose à un projet minier lors d’une réunion de cette compagnie à Montréal : la menace minière sur leurs terres expose l’échec de la Loi sur les mines québécoise. Montréal - Aujourd’hui, des membres de la communauté autochtone algonquine du Lac Barrière se déplacent à Montréal afin de prendre part à l’assemblée générale annuelle de Cartier Resources Inc., où ils veulent exprimer l’opposition, par la grande majorité de leur communauté, au projet Rivière Doré, projet d’exploration puis d’exploitation possible de cuivre, sur leur territoire ancestral. Une (...)
Divers collectifs et organisations ralliées à travers le réseau colombien contre l’exploitation minière transnationale, la Red Colombiana Frente à la Gran Minería Transnacional, célèbrent leur succès dans la campagne d’opposition au projet de l’entreprise canadienne Greystar Resources Ltd à Angostura, en Colombie. Sous le slogan « Non à la mine, oui à la vie » le mouvement exigeait du gouvernement colombien le refus de la licence environnementale dont la compagnie aurait eu besoin pour construire la première mine d’or à ciel ouvert dans les hauts plateaux colombiens. Mais finalement, la (...)
L’industrie extractive au Guatemala a depuis longtemps soulevé de nombreuses controverses, et le rôle des entreprises canadiennes dans celle-ci est bien connu. Les compagnies canadiennes dans le pays sont nombreuses, avec la présence de la mine Marlin de Goldcorp, l’exploration de fer sur la côte sud par G4G Resources et le travail en cours de la mine d’argent près de San Rafael de las Flores par Tahoe Resources, entre autres. Les questions de l’autonomie autochtone, du droit des terres, des effets environnementaux et des conflits communautaires se posent pour l’ensemble des projets (...)

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca