féminisme

Partout, on appelle les femmes à revendiquer leur corps, à l’habiter et à le montrer sans crainte et sans honte. Que ce soit à propos d’Occupation Double ou alors du dernier vidéoclip de Safia Nolin, la nécessité d’offrir une plus grande diversité corporelle sur nos écrans se fait de plus en plus pressante. Dans cette mouvance, le Journal des Alternatives a rencontré Marie-Claude Belzile, fondatrice de la page Tout aussi femme, afin de discuter de l’invisibilité des femmes à poitrine plate dans l’espace public. Journal des Alternatives (JDA) : Premièrement, merci de ce temps que tu nous (...)
Cet entretien a été d’abord publié sur le site de Contretemps Le 8 août 2018, le Sénat a finalement rejeté la proposition de loi pour la légalisation de l’avortement en Argentine proposée par la Campagne pour le droit à l’avortement légal gratuit et sûr [1]. Croire de ce fait que les centaines de milliers de femmes mobilisées ont perdu serait réducteur. Comme le précisait la militante féministe Dolores Fenoy juste avant le vote : « Le mouvement va continuer quoi qu’il arrive. On sera sûrement tristes, on aura moins d’énergie, mais jamais, jamais, on ne sera ni démoralisées ni moins encore (...)
L’époque n’est plus où l’on pouvait parler d’un mouvement féministe au singulier. Tel qu’il était né en Europe, à la fin du dix-huitième siècle, quand des écrivaines comme Mary Wollstonecraft ont commencé à engager la lutte pour les droits des femmes, ce mouvement était lié à l’affirmation de l’idée démocratique et à l’émergence de ce que l’anthropologue Louis Dumont avait appelé l’homo aequalis. Les hommes étaient déclarés libres et égaux en droit, mais les femmes (de même que les colonisés et les esclaves) étaient inégales en vertu de leur nature. Ce combat s’est poursuivi, élargi, organisé et même (...)
Demandez à des gens autour de vous de mettre les mots "islam" et "féminisme" dans une même phrase. Nul doute que les résultats seront polarisés. Les deux notions sont-elles vraiment incompatibles ? Pour en discuter, nous rencontrons l’auteure Asmaa Ibnouzahir qui affirme que féminisme et religion coexistent, même si la jonction entre ces deux sphères est présentée comme paradoxale. Question(s) technique(s) D’abord, puisqu’il s’agit d’un exercice essentiel aux fin de la compréhension des notions abordées, nous parlerons de féminisme islamique. Pour l’auteure, le féminisme islamique n’est pas (...)
Le centre des femmes solidaires et engagées, la Coalition montréalaise pour la survie des services publics, la Fédération des femmes du Québec (FFQ), la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ), la Fédération québécoise pour le planning des naissances (FQPN), la Table des centres de femmes de Montréal-Laval et L’R des centres de femmes du Québec (L’R) ont sorti leurs paillettes et ont fait résonner leurs voix pour dénoncer les politiques du ministre Barrette. Les coupures en santé se font sur le dos des femmes, autant celui des travailleuses, que des (...)
Des-Terres-Minées ! Des territoires voués à la destruction en lien avec l’activité des auto-proclamés maîtres de cette planète, les nommés humains. Des territoires tâchés du sang de la colonisation, qui se poursuit encore 500 ans plus tard. Déterminer Classifier, catégoriser, hiérarchiser. Se dit des êtres que l’on enferme dans des boîtes hermétiques avec des étiquettes. Déterminé.es Se dit des personnes ou d’un état relié au fait d’être résolu.es, rempli.es de détermination. Déconstruire, protéger, lutter, rêver, avancer avec confiance suivant des convictions, des idéaux. La Terre Mère militarisée, (...)
À travers la lutte féministe au Québec, les femmes ont réussi à gravir plusieurs échelons de la société, ce qui leur ont permis de se doter d’un plus grand pouvoir et d’améliorer leur posture sociale. En s’autonomisant, elles se sont graduellement détachées de la pression domestique les gardant au foyer et ont accédé à des postes qui étaient auparavant réservés aux hommes. Toutefois, même si ces milieux s’ouvrent graduellement à elles, plusieurs obstacles subsistent. En politique, même si la porte a été ouverte aux femmes, le milieu demeure fortement masculin. Aux dernières élections provinciales (...)
Fougueuses et explosives, Marie-Pier Labrecque et Mylène Mackey nous présentent depuis mardi dernier leur tout nouveau spectacle au Théâtre La Chapelle. ELLES XXx est un collage de numéros théâtraux à saveur féministe. En 90 minutes, vous saurez tout ce que vous avez besoin pour vous initier au féminisme. Vous êtes déjà initié-e ? Vous aurez 90 minutes pour savoir ce qui met les deux comédiennes en colère. Parce que les deux finissantes de l’École Nationale de Théâtre en 2011 sont en colère. En colère contre les préjugés sur l’homosexualité, les religions qui oppriment, l’hypersexualisation, les (...)

"Ce qui est meurtrier, c’est de définir son identité contre l’autre."
Amin Maalouf

Une édition mensuelle sous le thème « femmes et féminismes » afin de souligner la Journée internationale des femmes, trop facile ? Non, on n’en parlera jamais trop. Parce que se définir en tant que féministe est encore parfois perçu comme négatif. Parce qu’il y a encore trop d’antiféminisme qui circule, et que ces propos ont parfois même une tribune. Parce que statistiquement, les hommes ont encore un salaire plus élevé que les femmes. Parce que des travailleuses sont victimes d’abus et qu’il manque de volonté politique pour les dénoncer. Parce que les femmes sont victimes de violences (...)
En décembre dernier, le gouvernement du Québec a adopté le projet de loi 35, qui contient un amendement visant à abolir l’obligation pour les personnes trans de subir une opération chirurgicale afin d’obtenir un changement de mention de sexe à l’état civil. Dans le cadre de la commission parlementaire entourant l’adoption du projet de loi, les parlementaires ont toutefois refusé de discuter des autres conditions d’accès au changement de la mention sexe, pourtant jugées problématiques. Dans un contexte où la catégorisation des genres binaires féminins et masculins est de plus en plus remise en (...)
À l’instar de plusieurs, Anna Kruzynski a commencé à militer le mouvement étudiant. Rapidement, elle s’est butée à la difficulté de changer les choses de l’intérieur. C’est toutefois les formes organisationnelles non hiérarchiques et la série d’actions directes qui ont marqué la fin des années 1990 comme le Plan G, l’Opération SalAMI, l’occupation du Conseil du patronat du Québec et l’occupation du bureau du recteur à McGill, qui sont venues confirmer beaucoup de sentiments et de valeurs chez la militante. « C’est à partir de ce moment-là que je suis devenue à la fois anticapitaliste et féministe », (...)
Le ren­ver­se­ment de la dic­ta­ture en Tu­nisie au début de 2011 a ou­vert la voie à une grande ba­taille pour l’égalité et la jus­tice. Dans cet appel, les Tu­ni­siennes ont joué un grand rôle. Certes, la par­ti­ci­pa­tion et les re­ven­di­ca­tions des femmes étaient di­verses, mais elles rai­son­naient sous un seul thème soit la di­gnité, la li­berté, la dé­mo­cratie et la jus­tice sociale. La condi­tion de la femme en Tunisie Au len­de­main de son in­dé­pen­dance, la Tu­nisie a constitué un ter­rain fa­vo­ri­sant l’amélioration de la condi­tion fé­mi­nine. Dé­crété le 13 août 1956, le nou­veau code du statut (...)
Le groupe féministe Femen a fait couler beaucoup d’encre dans les dernières semaines. Le 3 octobre dernier, la division québécoise du groupe a bouleversé l’Assemblée nationale à Québec, lorsque trois de ses membres ont enlevé leur chandail en criant « crucifix décâlisse » pour dénoncer la présence de la religion dans les institutions publiques. Au-delà des critiques sur leur prise de position antireligieuse et de la remise en question de leur utilisation de la nudité à des fins contestataires, le Journal des Alternatives s’est intéressé aux autres actions de Femen, qui s’en prend également aux (...)
Depuis le 25 Janvier 2011, des milliers de jeunes femmes égyptiennes se mobilisent dans les rues de l’Égypte pour demander la liberté et l’égalité de toutes et de tous. Après presque trois ans de soulèvements, le Journal des Alternatives leur a demandé si elles croyaient que leur message s’était fait entendre. Nous avons interviewé huit jeunes hommes et huit jeunes femmes de 21 à 24 ans qui fréquentent l’université des Sciences Modernes et des Arts, en périphérie du Caire, afin de comprendre où se situe, aujourd’hui, la lutte des femmes pour la reconnaissance et l’égalité. Des visions du (...)
Discrimination, pauvreté, racisme, sexisme, violence des autorités policières : les femmes autochtones canadiennes font face à diverses sphères de violence politique. Surreprésentées dans les réseaux de traite et de prostitution, elles y sont davantage victimes de violence et d’agressions. Outre les problématiques liées à la prostitution, elles font également face à plus de violence que les femmes non autochtones, comme en témoigne le cas des femmes autochtones disparues et assassinées. Malgré ces problématiques criantes, elles font face à l’apathie et au désengagement de l’État. Prostitution (...)
Promouvoir la paix sociale, avec un regard de guerrière, qui sourit à pleine dent dans l’arène, fière de quelques applaudissements de foule, voilà tout un défi pour la solidarité féministe. Le contraste entre une Djemila Benhabib et une Dalila Awada sereine et argumentée, malgré le stress que suscite une émission comme Tout le monde en parle, était d’autant plus frappant. L’auteure est militante féministe et souverainiste. Comme candidate non élue du Parti québécois, madame Benhabib parle maintenant de la volonté du peuple québécois comme si elle en était l’incarnation. Elle transpose une (...)
En circulant dans les rues de Montréal, les yeux bien ouverts et le sens de l’observation aguerri, il est possible d’apercevoir de la laine aux couleurs éclatantes recouvrir le mobilier de la ville. Décorant un arbre, un poteau ou une borne fontaine, le tricot graffiti fait désormais partie du paysage urbain. Deux collectifs montréalais, aux revendications bien marquées, tentent actuellement d’embellir la ville, mais surtout de faire passer un message précis de réappropriation de l’espace public. Loin d’être propre à la métropole, ce type d’art de rue à caractère politique, trouve des (...)
Malgré le fait qu’en 2013 l’Église catholique reçoive plus que jamais des critiques virulentes à l’égard de son traditionalisme patriarcal et de sa condamnation en bloc de l’avortement, de la contraception et de l’homosexualité, il demeure qu’environ la moitié des fidèles sont des femmes. Au Québec, où la majorité de la société prône l’égalité entre les hommes et les femmes, il semble dès lors presqu’inconcevable que des Québécoises soient « consciemment » chrétiennes, et que ces croyantes puissent militer en faveur du droit des femmes et de l’amélioration de la condition féminine. Or, il existe à (...)
“Toute mère doit être mère par choix, tout enfant doit être un enfant désiré,” affirmait le docteur Morgentaler en 1988. Il y a 25 ans, les femmes canadiennes obtenaient le 28 janvier 1988 le droit à l’avortement dans l’affaire Morgentaler de la Cour suprême. Depuis l’arrivée du parti Conservateur au pouvoir, le droit à l’avortement n’a jamais été autant menacé. Malgré la promesse électorale du Premier ministre Harper de ne pas rouvrir le débat sur l’avortement, il continue à faire indirectement ce qu’il n’ose faire directement. Voici six stratégies et discours anti-choix concoctés par le parti (...)
En mai 2011, le mouvement féministe québécois s’est embarqué dans un processus de réflexion de deux ans pour analyser et réélaborer son action dans l’espace politique actuel. Ateliers thématiques, soirées publiques, tournée des régions, tables de travail, le menu de ces États généraux est bien rempli. Au fur et à mesure de mon engagement dans ce processus, je me rends compte à quel point, même au sein de la gauche, ces exercices de démocraties ne sont plus fréquents. En plus d’être des moments où nous mettons nos idées, c’est aussi des occasions de vérifier la force de nos convictions. (...)
À Montréal, il y aura 23 ans le 6 décembre, un homme qui en voulait aux femmes de prendre leur place dans un milieu traditionnellement masculin abattait 14 futures ingénieures et blessait quatre autres femmes et dix hommes. Depuis, à tous les ans, une vigile se tient sur les lieux du drame à la mémoire des victimes, et le port du ruban blanc est devenu le symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes. De nombreux événements de sensibilisation à ces violences sont également organisés en décembre (voir l’Agenda du JdA pour plus d’information). Douloureuse mémoire pour de (...)
Depuis août 2012, les paysan-ne-s de l’État de Rio Grande do Norte, au Nord-Est du Brésil, sont menacés d’expropriation afin de faire place à un périmètre d’irrigation pour un projet de fruiticulture. Les efforts d’organisation, de conscientisation et d’autogestion de projets individuels et collectifs en cours depuis une douzaine d’années risquent ainsi de disparaître en un coup de vent. Principalement grâce aux femmes et aux mouvements féministes, ces projets ont eu un impact positif sur les relations sociales intégrées à l’écologie du lieu. L’agro-industrie ne peut qu’être dévastatrice sur de (...)
Le mouvement des femmes du Québec se pose de sérieuses questions sur les agissements des compagnies minières canadiennes ici et ailleurs, vu leur puissance grandissante au Canada et dans les pays en développement, et compte tenu de leurs impacts négatifs sur l’environnement, les populations et surtout les femmes. En tant que porte-parole de la Marche mondiale des femmes, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) a participé en août 2010 à la Rencontre internationale des Femmes et Peuples des Amériques contre la militarisation en Colombie. Il y a été notamment question de la présence (...)
Le monde arabe a été frappé lors du printemps 2011 par une vague de revendications démocratiques qui ont ultimement mené au renversement de plusieurs régimes et à des concessions accordées par plusieurs gouvernements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Cet appel populaire a également inspiré l’émergence et la propagation dans la région de mouvements sociaux fondés sur des aspirations multiples et variées. L’un de ces mouvements, The Uprising of Women in the Arab World, en est un exemple. Créé en octobre 2011 par des femmes activistes provenant de différents pays du monde arabe, ce groupe (...)
La violence faite aux femmes est un problème social sans distinction économique, raciale ou culturelle, qui a des conséquences majeures sur la santé, l’économie et le développement de communautés à travers le monde. Au Pérou, la situation est alarmante. Chaque mois, douze femmes sont victimes de fémicide conjugal selon les chiffres du ministère des Femmes et Populations Vulnérables du Pérou. Il y a fémicide conjugal lorsqu’une femme décède suite à de la violence conjugale. Selon Teresa Viviano Llave, représentante du ministère de la Femme et des Populations Vulnérables du Pérou et tel q’expliqué (...)
Depuis le début de la campagne présidentielle, et davantage même lors des primaires républicaines, de nombreux débats entourant les droits des femmes ont animé la sphère politique américaine et grandement retransmis dans les médias. Au cours de cette période, Mitt Romney et de nombreux candidats du parti républicain ont pris publiquement la parole afin de faire connaitre leurs positions sur différents enjeux concernant les femmes : certains candidats du Grand Old Party ont notamment proposé la redéfinition du viol, la suppression du financement de l’organisation Planned Parenthood engendrant (...)
Le féminisme dans tous ses états vous invite à un grand remue-méninge féministe et à une soirée publique ! Le 27 mai 19h (salle Marie-Gérin-Lajoie, UQAM, 405 Ste-Catherine Est), ne manquez pas la soirée publique Nous lançons un appel à toutes les féministes, militantes, étudiantes, travailleuses, sans-emploi, artistes, chercheures, mères, féministes de toutes tendances, de tous âges, de toutes origines et de tout acabit, et bien sûr féministes en devenir … Vous êtes invitées à participer à 2 jours de discussions et réflexions sur l’avenir du féminisme les 27 et 28 mai 2011 à Montréal. Serons (...)
Dans le contexte électoral actuel, Alexandra Pierre, organisatrice communautaire, responsable des dossiers de lutte contre le racisme et les discriminations pour la Fédération des Femmes du Québec (FFQ), nous parle du chemin qu’il reste à parcourir afin d’atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes au pays, et des mesures à privilégier pour y arriver. *** Quels sont, selon vous, les plus grands défis auxquels font face les femmes québécoises et canadiennes d’aujourd’hui ? En ce moment, les femmes font face à la montée des droites politiques et religieuses qui s’attaquent à leurs (...)
Un document réalisé le 8 mars 2010 par la Coalition régionale montréalaise de la Marche mondiale des femmes

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca