Travail

Voir également : "Syndicalisme", "Économie" et "Mondialisation"

Ce printemps 2018 a vu se propager aux Etats-Unis une vague imprévue de grèves dans l’enseignement public. Ce sont des grèves organisées par une base d’enseignant·e·s, militant·e·s avec l’appui des syndicats de l’enseignement (ou parfois contre eux). Depuis février elles sautent d’un État conservateur à un autre … Et de plus elles gagnent des victoires significatives ! Ce sont des enseignant·e·s sous-payé·e·s dans les Etats « rouges » (Etats républicains partisans de Trump) qui mènent depuis fin février des grèves auto-organisées fructueuses qui leur ont permis de remporter des victoires économiques et (...)
Trois conseillers de l’arrondissement Côte-des-neiges-Notre-Dame-de-Grâce se sont entendus hier soir pour présenter au prochain conseil de ville de Montréal une motion d’appui à l’augmentation du salaire minimum à $ 15 de l’heure. Le conseiller Marvin Rotrand qui avait pris l’initiative de déclarer son intention dès le début de la séance à été rejoint par les deux conseillers de Projet Montréal, Magda Popeanu et Peter McQueen, qui ont de ce fait engagé l’opposition officielle dans cette démarche. Mme Popeanu s’est de plus engagée à se concerter avec les groupes syndicaux et communautaires menant la (...)
En Avril dernier, Caroline Wilkins, première sous-gouverneure de la banque centrale du Canada déclarait devant la Chambre de commerce de Toronto que « le Canada est bien placé pour prospérer dans un monde numérique » Cependant, elle ajoute qu’il faudra gérer les répercussions qui découlent de l’automatisation [1]. Ces répercussions touchent notamment les emplois. Dans un rapport publié le 24 Février 2017 par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, on note que la robotisation et l’automatisation « peuvent mener à l’abolition de certains postes » dans le secteur manufacturier. Celui-ci (...)
La grande marche du 1er mai se tiendra à Montréal cette année sous le sceau de la revendication de l’heure au niveau syndical et populaire : le salaire minimum à 15$ de l’heure. Le départ se fera du Parc Jean-Brillant à 18h30 et parcourra le quartier Côte-des-neiges Revendication unificatrice Cette décision prise au mois de février par le Comité intersyndical du Montréal métropolitain qui regroupe presque tous les syndicats de la grande région de Montréal a été appuyé par plusieurs organisations populaire dont le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants, l’ASSÉ, le MEPAQ ainsi (...)

Nous publions ici un billet signé Corine Lespérance en réponse à la chronique tripartite de Patrick Lagacé dans La Presse du 30 janvier 2016 au 1er février 2016. Les mots de Patrick Lagacé visaient, selon le préambule, à raconter « l’histoire d’une mère qui découvre que sa fille, Noémie, se prostitue pour son amoureux » pour parler du « fléau de la traite humaine à des fins de prostitution ».

À lire également : Une corvée de réforme, Par Rémi Léonard Majoritairement des femmes, les aides familiales résidantes viennent par milliers chaque année au Québec et au Canada par le biais du Programme des aides familiales résidantes (PAFR). Créé en 1992 par le gouvernement fédéral, le PAFR permet aux ménages canadiens d’embaucher des ressortissants de pays étranger dans le but d’accomplir différentes tâches au sein du foyer. Malgré les réformes pour améliorer leurs conditions de travail, ces travailleuses sont victimes d’abus et se retrouvent fréquemment dans des situations précaires. L’attrait (...)
À lire également : Les aides familiales résidantes au Canada, par Sandrine Corbeil Il y a bientôt trois ans que la Convention sur le travail décent pour les travailleuses et les travailleurs domestiques (C189) a été adoptée par l’Organisation mondiale du travail (OIT), et les réformes semblent enfin commencer à se mettre en branle à l’échelle mondiale. Alors que 12 pays ont officiellement ratifié la convention, Human Rights Watch (HRW) dénombre de multiples avancées à travers le globe afin d’améliorer les conditions de cette main-d’œuvre qui reste malgré tout trop souvent oubliée. L’OIT recense (...)
L’amour est devenu un objet de marketing. La Saint-Valentin, le « jour des amoureux », en est le meilleur exemple. Tout est bon pour faire du commerce et mettre un prix sur ce que nous ressentons. Une rose rouge serait la sublime expression de l’amour, transformé en marchandise. Des millions de roses sont ainsi vendues le jour de la Saint-Valentin. Mais d’où viennent-elles ? Comment ont-elles été cultivées ? Par qui ? La majeure partie de ces roses viennent du Kenya, d’Ethiopie, de Colombie et d’Equateur, qui sont les plus grands exportateurs vers l’Union européenne. Leur origine a fort (...)
Des révélations choquantes concernant les conditions déplorables des travailleurs étrangers au Qatar alimentent depuis les dernières semaines l’actualité internationale. Ces ouvriers s’affairent pourtant à bâtir les infrastructures nécessaires à la tenue de la Coupe du monde de football en 2022 dans ce petit pays richissime. Au delà de cette récente attention médiatique, c’est tout un système d’immigration et d’organisation du travail qui est à démystifier. C’est l’ambassade du Népal au Qatar qui a lancé ce troublant cri d’alarme. Alors que la planète découvrait avec stupeur que 44 Népalais étaient (...)
Le titre de cet article emprunte à un autre (titre) désormais fameux. C’est que ça se bouscule aux portes afin de revendiquer et de faire reconnaître une teinte de vert. Il y a bien quelques climato-sceptiques qui errent encore ça et là, mais pour l’essentiel, notre société pense maintenant que le réchauffement de notre planète causé par notre propre activité est un fait bien réel. Tout venant ou presque se dit maintenant motivé par la protection de la nature. On l’a entendu récemment : jusqu’à l’ex-maire de Laval qui se disait le protecteur du territoire vert de sa ville alors même que les (...)
Le 27 février nous apprenions dans la Gazette officielle de l’Assemblée nationale la volonté de votre gouvernement de resserrer les règles d’obtention d’aide supplémentaire à certaines catégories de bénéficiaires de l’aide sociale. Le projet de règlement prévoit ainsi réduire les prestations d’aide sociale des 55 à 58 ans, des familles avec enfants de moins de 5 ans et des bénéficiaires de services en toxicomanie. Ce choix du gouvernement, car il s’agit bien d’un choix, et non d’une obligation imposée par le dieu tout puissant des contraintes économiques, vous déshonore et nous avilit tous. Il nous (...)
Depuis un certain temps, un nouveau vocable a envahi les médias et les espaces de discussions tant internationaux que nationaux : celui du changement climatique. Quelles sont les conséquences du changement climatique sur l’autonomisation des femmes rurales ? Comment peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre ce fléau ? Quelles alternatives peuvent-elles mettre en œuvre pour mettre fin à ce cataclysme écologique ? Les causes du changement climatique C’est le carbone soit le CO2 - gaz à effet de serre provenant des industries, des véhicules motorisés, des forêts, des savanes brûlées (...)
Occupées à confectionner des tee-shirts, des polos ou des vestes polaires, 112 personnes sont mortes dans l’incendie de leur usine - Tazreen Fashions, à Dacca, au Bangladesh. Prises au piège des flammes, la plupart des employés de l’usine, majoritairement des femmes, ont été brûlés vifs, d’autres ont été contraints de sauter par la fenêtre pour s’échapper et ont fait des chutes mortelles. Le groupe Tuba, qui possède l’usine, travaille notamment comme fournisseur pour les marques Auchan, C&A, Carrefour, Casino, Go Sport, Pimkie, Walmart et de nombreuses autres marques de vêtements européennes (...)
NOUS ! ...sommes, travailleuses et travailleurs, étudiantes et étudiants, personnes sans emploi, personnes retraitées, celles et ceux qui formons la société québécoise. NOUS ! ...croyons à l’égalité entre les hommes et les femmes, à la justice et à l’équité sociales et que tout travail mérite des conditions sécuritaires et décentes. NOUS ! ...affirmons que les Québécoises et les Québécois tiennent davantage à préserver les services publics et les programmes sociaux qu’à réduire les impôts. NOUS ! ...réclamons une fiscalité équitable, un meilleur partage de la richesse et l’intensification de la (...)
Nous reproduisons aujourd’hui ce texte paru en le 12 juin 2003 et qui portait sur Mme Madeleine Parent décédée hier. Mme Parent fut parmi les premières à soutenir ouvertement et très souvent l’organisation Alternatives. Nos sympathies vont à la famille mais aussi à toute la mouvance progressiste au Québec. Née au début du siècle dernier, Madeleine Parent n’a eu de cesse de mener sa vie au nom de la lutte et de la cause. Celle des ouvriers, celle des femmes. Aujourd’hui, elle n’a toujours pas baissé les bras. Elle demeure active. Militante, encore et toujours, envers et contre tout, toujours (...)
En juillet-août 2010, un vaste mouvement de grève, mobilisant des dizaines de milliers de travailleuses et travailleurs du textile du Bangladesh, avait touché quelque 700 usines dans la zone industrielle d’Ashulia au nord de la capitale Dacca. Les travailleurs et travailleuses demandaient un triplement du salaire minimum qui était fixé à 25 dollars par mois depuis 2006. Le gouvernement intervint et imposa une limite à hauteur de 43 dollars. Pour l’essentiel, ces usines produisent pour des grandes chaînes occidentales telles que H&M, Carrefour, Metro, Walmart, Levi Strauss, Tommy (...)
Le 8 octobre 2010, la direction du Journal de Montréal déposait sa première proposition au Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (STIJM–FNC–CSN), depuis le début du lock-out, le 24 janvier 2009. Rejetée à 89,3 % par l’assemblée générale des membres, elle prévoyait notamment : * la mise à pied de 80 % du personnel ; * une clause de non-concurrence (en échange d’une indemnité de départ, l’interdiction pendant six mois aux journalistes licenciés de travailler pour La Presse ou Cyberpresse, de créer d’autres quotidiens francophones dans la région montréalaise et (...)
La plupart des organisations syndicales du secteur public, sauf la FIQ, viennent de conclure des ententes sectorielles à la date de renouvellement des conventions collectives et à l’échéance du décret. Le Front commun intersyndical, salué largement comme une avancée cruciale pour ces négociations et parfois comparé à celui qui s’est constitué dans les années 70, annonce une entente sur les salaires et les autres matières de table centrale. Comment interpréter la fin de la présente ronde de négociation ? L’entente est-elle justifiée ou traduit-elle un renoncement de la part des syndicats à engager (...)
Aujourd’hui dans un pays dont on n’entend jamais parler, 500 000 personnes sont dans la rue à l’appel des organisations populaires et du Parti communiste (maoïste). Demain s’amorcera une grève générale illimitée pour réclamer ce que le pouvoir nie depuis deux ans, à savoir la proclamation d’une nouvelle constitution républicaine et inclusive. Depuis la nuit des temps, le Népal est gouverné par une clique féodale qui prend plaisir à torturer et à opprimer les paysans, notamment les « dalits », ces damnés de la terre, condamnés par un système de castes atroce. Les dalits sont des non-citoyens, des (...)
Le National Labor Committee dénonce les conditions de travail de l’usine chinoise KYE qui produit des périphériques informatiques pour Microsoft et plusieurs marques américaines. Les étudiants recrutés par l’usine travaillent plus de 80 heures par semaine pour 37 centimes d’euro de l’heure (0,5 dollar). Les cadences sont telles (130 souris par heure) que des salariés épuisés dorment parfois à même leur poste de travail durant les pauses. Les ouvriers sont hébergés dans des dortoirs collectifs plus que sommaires et ne disposent pas de douches. National Labor Committee, 13 avril 2010 Le (...)
Deux initiatives importantes se sont tenues au Brésil dans le cadre des Forum sociaux : le séminaire de Porto Alegre et, juste dans la foulée, du 29 au 31 janvier à Salvador de Bahia, un forum social thématique portant sur la conjonction des crises (économique, financière, climatique). Dans les deux cas des manifestations de rue ont été organisées, avec 10.000 à 15.000 participants à Porto Alegre et 5.000 à Salvador, manifestations qui ont regroupé quasi exclusivement des forces syndicales. C’est l’occasion de faire le point sur le syndicalisme au Brésil. Avant toute chose, il est utile de (...)
Déjà un an que les 253 lockoutés du Journal de Montréal fonctionnent sous la bannière de Rue Frontenac (www.ruefrontenac.com) et, malgré les manifestations évidentes de mauvaise foi de la part de l’employeur, rien n’y fait ! Pierre Karl Péladeau ne démord pas : il veut faire ce qu’il veut avec le journal selon une conception qui s’apparente au libéralisme d’affaire le plus primaire. Il ne répond à aucun appel à la négociation, même de celui de l’assemblée nationale. La concentration économique commande le dirigisme politique C’est bien connu, PKP est passé maître dans la convergence médiatique, au (...)
Dans la nuit du 10 Octobre 2009, alors que le Mexique fêtait sa qualification pour la Coupe du monde de football, la police et l’armée ont expulsé de leurs lieux de travail les Electriciens de « Luz y Fuerza del Centro », grande entreprise publique chargée d’assurer l’entretien du secteur électrique du « Grand México » et des villes alentour (plus du tiers de la distribution d’énergie du pays). La Compagnie a été dissoute par l’Etat et 44 000 (quarante quatre mille !) ouvriers licenciés avec suspension immédiate de leur salaire. Le fonds de retraite des travailleurs affiliés au SME (Sindicato (...)
Depuis la fin du mois d’octobre, les négociations dans le secteur public québécois sont officiellement amorcées puisque les organisations syndicales ont déposé les cahiers de demandes dans les délais prévus. Il n’en fallait pas plus à différents chroniqueurs des grands médias pour critiquer la démarche syndicale. Derrière ce nouvel épisode des relations de travail au Québec, se concentre toute la conjoncture économique et sociale, caractérisée par une forte croissance des inégalités. Les commentaires de ces chroniqueurs préparent finalement la population à accepter les hausses des tarifs des (...)


See more on CitizenShift

Labour brokers are quickly becoming common practice in the south african workforce. This system opens the door wide open for exploiting workers, sexual harassment, and intimidation. In this video, workers who are directly employed by labour brokers speak frankly about the issues and problems associated with this system.

The Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC) was formed in 1967 from the merger of all the pre-existing unions in what was then Zaire. In September 1990, with the establishment of pluralism within the unions, the UNTC adopted new procedures, principles and structures during its third Congress. The UNTC is led by a President, who is assisted by 5 Vice-Presidents coordinating various activities, as well as a Treasurer General and an auditing commission. With the support of Quebec’s Confédération des syndicats nationaux, Alternatives has been helping since 2007 to promote (...)
From 2001 to 2005, the CSN initiated a project in Congo aimed at helping women workers, which added 20,000 female members to the UNTC, the national union of Congolese workers (Union nationale des travailleurs du Congo). Alternatives began its involvement in the project in 2007, aiming to increase female membership amongst those in the informal economy as a way of better informing them of their rights as a worker and ensuring the protection of said rights. What’s more, for the first time since the establishment of the UNTC in 1967, two women have been elected as vice-presidents (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca