Sénégal

Un nouvel engouement pour l’agriculture urbaine est en train de s’enraciner dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce (N.-D.-G.) de Montréal. Huit jeunes issus de la communauté noire iront bientôt au Sénégal partager leurs connaissances quant aux pratiques agricoles durables sous la bannière de Root.ED, un nouveau programme qui a pour mandat d’encourager les jeunes de la diaspora à se joindre au mouvement environnemental. Il y a deux ans, Chris Vaughn est allé au Mali en tant que stagiaire d’Alternatives. Ce jeune homme de 26 ans, diplômé en génie de l’environnement de l’Université McGill, est (...)
Du 6 au 11 février dernier se déroulait le onzième Forum social mondial à Dakar au Sénégal. Plus de 60 000 personnes des quatre coins de la planète ont participé aux centaines d’ateliers autogérés donnés par les innombrables associations et coalitions présentes. Né en réaction au Forum économique mondial de Davos réunissant les puissances étatiques et économiques de ce monde, le Forum social mondial rassemble une variété très hétérogène d’individus et d’organisations refusant la dictature actuelle du marché assurée par nos États capitalistes et prônant un altermondialisme respectueux des diversités (...)

1. Partners:

A. Southern host organisation

Réseau africain pour le développement (RADI)

RADI’s mission is to fight against poverty, injustice and ignorance by promoting the participation of concerned population and by empowering and educating citizens to promote autonomy and self-sustainability. The RADI is involved in various areas: promotion and integration of women, sustainable agriculture and food security, national language literacy and basic education, peasant management, youth development in urban and semi-urban areas (education, training, integration, employment), and environment.

B. Quebec partner organisation

Head & Hands / À deux mains

Head & Hands’ mission is to work with youth to promote their physical and mental well-being. Its approach is preventative, non-judgmental and holistic, with a fundamental commitment to providing an environment that welcomes youth without discrimination. Head & Hands facilitate social change and the empowerment of youth based on their current needs within its community and society at large.

Head & Hands envisions a society where all youth are participants and are inspired by the endless possibilities available to them.

1. Partenaires :

Réseau africain pour le développement (RADI)

Le RADI s’est fixé pour mission de lutter contre la pauvreté, l’injustice et
l’ignorance à travers le développement de la participation des populations concernées et leur formation, afin de garantir la poursuite des opérations avec une intervention minimale du RADI. Le RADI intervient dans divers domaines : promotion et intégration de la femme, agriculture durable et sécurité alimentaire, alphabétisation en langue nationale et éducation de base, gestion paysanne, promotion de la jeunesse en milieux urbain et semi-urbain (éducation, formation, insertion, emploi), protection de l’environnement.

Partenaire québécois : Head & Hands / À deux mains

À deux mains a pour mission de travailler avec les jeunes pour promouvoir leur bien-être mental et physique. Son approche est sans jugement et holistique. Nous mettons de l’avant la transformation sociale et la validation des jeunes selon leurs besoins réels dans notre communauté et dans la société en général. À deux mains aimerait voir une société dans laquelle tous les jeunes peuevent participer, et dans laquelle ils se sentent inspirés par les possibilités qui s’offrent à eux.

Plus de 5 ans après que la gestion du chemin de fer reliant la capitale du Sénégal, Dakar, à celle du Mali, Bamako, eut été cédée au consortium Transrail, le réseau est en ruine. Et c’est la population qui paie le prix d’une privatisation qui a complètement déraillé.

Technological development in Sub-Saharan Africa is amongst the least advanced in the world. In Senegal, this has a major impact on health, the economy, education, the environment and governance. That is why Senegalese immigrants to Germany set up SeneLogic in 2007. SeneLogic encourages the use of open source software and programs it to the needs of a country that is only beginning to develop information and communications technology. The project’s first goal is to set-up an access centre for open source software in St. Louis, (...)
Le développement technologique en Afrique sub-saharienne demeure le moins avancé au monde, phénomène auquel se réfère l’expression "fracture numérique". Au Sénégal, ce retard a un impact majeur sur la santé, l’économie, l’éducation, l’environnement et la gouvernance. C’est donc dans le but de contribuer à réduire cette fracture numérique que des ressortissants sénégalais en Allemagne ont initié le projet Senelogic en 2007. SeneLogic veut encourager l’utilisation des logiciels libres, lesquels apparaissent mieux adaptés aux besoins des populations des pays émergents en matière de TIC. Le projet a pour (...)
« Seules les populations sont à même de définir leur projet de société » Quoi ? Conférence de Sarah Charland-Faucher, diplômée du baccalauréat en science politique de l’UQAM Quand ? Mardi 29 janvier de 12h45 à 14h00 Où ? UQAM, local A-1715 Depuis de nombreuses années, des efforts énormes ont été produits pour transférer en Afrique le modèle de vie occidental, celui qu’on appelle « développement ». A-t-on abouti globalement à une impasse ? La pire agression s’avère de dépouiller les Africains de la conscience du vrai paysage où ils se trouvent, et de les amener à ignorer ou dénigrer les réelles (...)

La Troisième Rencontre Internationale sur la Globalisation de la Solidarité se tiendra à Dakar, au Sénégal, du
22 au 26 novembre 2005. Plusieurs organisations de la société civile québécoise impliquées dans le secteur de l’économie sociale et solidaire seront présentes à cette rencontre.

La mondialisation politique, économique et culturelle de la dernière décennie après la chute du Mur de Berlin et celle des Tours de New York font de la période actuelle une période de profondes mutations qui représentent des menaces mais aussi des opportunités.

Depuis le 1er avril 2000, il tient officiellement les commandes du Sénégal. Trois ans et bien des promesses plus tard, Abdoulaye Wade, avec ses visions libérales, est-il toujours l’homme fort du Sénégal ? Rencontré au début mai, au Palais présidentiel, il nous a entretenus du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et de la pauvreté du pays.

Sidy Badji, le chef autoproclamé de la faction armée du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), au Sénégal, a été l’une des figures marquantes du conflit casamançais qui déchire le Sénégal depuis plus de 20 ans.

Après son road movie africain TGV (1997), le réalisateur sénégalais Moussa Touré revient en force et pose, avec Poussière de villes, un regard sensible sur la situation des enfants de la rue au Congo-Brazzaville. Nous l’avons rencontré à Dakar, avant son départ pour Montréal où le réalisateur sénégalais présentera, la semaine prochaine, dans le cadre du festival Vues d’Afrique, cette œuvre qui en dit long sur le sort trop souvent réservé, encore, à la jeunesse africaine.

Il est midi. Le soleil tape sur Dakar, citée voilée de smog. Deux millions d’habitants s’affairent et se battent, conjuguant, pour la plupart, l’existence en mode survie.

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca