Russie

Les grandes compétitions sportives planétaires coûtent de plus en plus cher. Surtout, le Comité international olympique et la FIFA, qui commercialisent ces produits phares du divertissement mondial, sont devenus de véritables holdings sans aucun contrôle. Résultat : présomptions de corruption, optimisation fiscale, violations du droit du travail, expulsions des populations pauvres pour laisser place à des infrastructures souvent inutiles et remise en cause de la démocratie accompagnent ces évènements. Pour le plus grand profit de ces holdings et de leurs sponsors, et sous les acclamations (...)
Les récents événements survenus à Moscou montrent clairement que le mouvement social pour la démocratie est loin d’être « épuisé » : au contraire, il ne cesse de prendre de l’ampleur. Le 6 mai, un jour avant « l’investiture présidentielle » de Poutine, au moins 100000 manifestants ont participé à la « marche populaire » pour protester contre la prise du pourvoir par quelqu’un qui a truqué les élections, et contre le système d’autoritarisme et de la corruption en général. Contrairement à toutes les prévisions pessimistes, celle-ci est probablement celle qui a rassemblé le plus de manifestants à Moscou (...)
Ils représentent 40% de la population du monde, 15% de son produit intérieur brut, mais surtout 50% de la croissance économique actuelle. Ce sont les Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine), qui se sont réunis jeudi en sommet à Brasilia et qui sont unis sur au moins un objectif : casser le monopole occidental sur la gestion des affaires planétaires. De fait, le premier à avoir pensé à réunir ces quatre pays n’est pas un stratège altermondialiste, mais une banque d’affaires, Goldman Sachs, qui, en 2003, conçoit l’acronyme et le concept de ces quatre économies émergentes qui méritaient que les (...)
Washington vient de publier sa nouvelle doctrine nucléaire et s’apprête à signer un nouveau traité de limitation des armes avec la Russie lors d’un grand show médiatique. Pourtant, à y regarder de plus près, la position de l’administration Obama ne marque aucune rupture avec ce qui a précédé. Elle se contente d’adapter à la situation du jour la politique de l’administration Bush. Pire, elle élude les deux vraies questions : le bouclier antimissiles va t-il relancer la course aux armements, et les armes nucléaires vont-elles être remplacées par des armes stratégiques encore plus déstabilisantes ? (...)

Près de 80 % des Russes approuvent l’intervention militaire de leur pays en Géorgie. Pourquoi cet appui massif ? Retour sur ce qu’a vécu la Russie depuis la fin du communisme au début des années 1990.

La stratégie de Saakashvili est une réminiscence de la conquête israélienne de 1948 : en bombardant les civils il a apporté la preuve qu’il voulait conquérir l’Ossètie sans ses habitants ossètes. Chance pour les Ossètes, et à la différence des Palestiniens, ils disposaient d’un protecteur digne de confiance !

Le président russe Vladimir Poutine place ses pions pour revenir comme président en 2012,

Trilateral meetings between India, China, and Russia could prove to be a mighty force in international relations.

Le 7 décembre 2003, jour des élections législatives en Russie, le président Vladimir Poutine apparaît à la télévision avec une mine étonnamment radieuse. L’homme, d’un naturel plutôt taciturne, paraît soulagé, comme si on venait de le délester d’un grand poids. Le président russe a-t-il une grande nouvelle à annoncer à la population ? La paix a-t-elle été conclue en Tchéchénie ? Pas du tout. Vladimir Poutine est transporté de joie parce que sa chienne préférée, un labrador surnommé Connie vient d’avoir une portée de chiots. « Vladimir Vladimirovitch était tellement inquiet », explique son épouse. Le (...)

Entrevue avec Jacques Lévesque, professeur de science politique à l’Université du Québec à Montréal et directeur de recherches au Centre d’études des politiques étrangères et de sécurité.

Le 26 avril 1986 survenait une explosion à la centrale nucléaire de Tchernobyl. Le photographe Igor Kostine se présenta rapidement sur les lieux et commença à mitrailler le paysage. C’est à travers ses premières photos que le monde pris connaissance de la catastrophe que tentait de cacher le pouvoir soviétique. « Je ne crois pas qu’une telle catastrophe aurait pu se produire dans un autre pays que l’U.R.S.S. Dès le début des années 1980, de petits incidents se sont succédés à Tchernobyl, sans que personne n’en parle vraiment. Les autorités minimisent tout, n’informent personne, surtout pas la (...)

En décembre 2004, des manifestations éclataient dans la capitale ukrainienne à la suite d’élections chaudement contestées. Célébrés comme une « révolution démocratique » par les gouvernements et les médias occidentaux, ces évènements eurent, entre autres, pour effet, de relancer la compétition entre les États-Unis et la Russie dans cette partie du monde. Un an plus tard par ailleurs, la population ukrainienne se rend compte des lendemains plutôt déchantants qui s’annoncent.

Lors de la journée mondiale pour la protection de l’environnement, le 5 juin, les verts de Russie ont créé un nouveau parti : l’Union des verts de Russie, ou Russie verte. La nouvelle organisation qui se veut, selon son président, Alexis Yablokov, l’aile politique du mouvement écologique, a vu le jour dans la petite ville de Koroleva située dans la proche banlieue de la capitale. Les verts sont représentés dans 47 régions, et ont des comités politiques élus, en état de fonctionnement, dans 14 d’entre elles.

Depuis plus d’un mois les dockers du port de Saint-Pétersbourg sont en grève du zèle. Pendant trois jours, du 25 au 27 août, ils ont organisé une grève symbolique d’une heure par jour. Mais les employeurs (privés) ne cèdent pas.

Étonnante découverte historique et troublant témoignage. Pourtant, le journal intime de Nina Lougovskaïa - découvert récemment dans les archives du KGB - ne contient que les confidences d’une adolescente soviétique dans les années 1930. Mais voilà, rien n’est simple. D’intelligence vive, Nina a hérité de son père une forte sensibilité politique. Militant révolutionnaire, celui-ci est emprisonné et interdit de séjour à Moscou avant d’entrer en clandestinité. La famille est surveillée. Les trois cahiers de Nina, si innocents à première vue, la conduisent au Goulag avec sa mère et ses sœurs aînées. Ils (...)

Après cinq années de pouvoir, le régime de Vladimir Poutine demeure le sujet des interprétations les plus diverses. Alors que certains observateurs y voient une administration semi-coloniale au service des intérêts occidentaux, d’autres y perçoivent un gouvernement poursuivant une stratégie nationaliste adroite en vue d’une renaissance géopolitique de la Russie.

Le gouvernement russe vient de commettre un pas de plus dans l’horreur tchétchène. Aslan Maskadov, le président indépendantiste élu en 1997 vient d’être assassiné par les forces spéciales russes dans des conditions encore obscures.

La loi dite de « monétarisation des avantages sociaux » prévoit de supprimer à compter du 1er janvier 2005 les avantages sociaux dont bénéficient certaines catégories de la population.

The situation in the unrecognized republic of Abkhazia still remains tense and obscure. Both presidential candidates are holding strong to their positions regarding the results of October 3 election.

Assistant to the Prime Minister of Russia Gennady Bukaev stated that Russia is closing the railway communication with Georgia’s breakaway province of Abkhazia starting on December 2, Russian news agencies reported.

La tragédie de l’école de Beslan a remis le conflit tchétchène sur le devant de la scène de manière dramatique.

Beslan was barbaric - so has been Russia’s reign of terror in Chechnya

Le président russe Poutine excédé d’être interpellé par des journalistes sur sa gestion de la crise à Beslan a répondu par l’ironie : « Invitez Ben Ladden à Bruxelles et à Washington pour discuter avec lui, a-t-il affirmé. Personne ne nous fera la morale sur l’idée de parler à des assassins d’enfants. »

Après une biographie de Staline publiée chez Fayard en 2000, voici que l’historien Jean-Jacques Marie, revisite Lénine à partir des archives rendues disponibles depuis l’écroulement de l’URSS. S’adressant davantage aux initiés, l’auteur reprend les nombreux débats qui ont habité la social-démocratie russe et le parti bolchevik au moment où la Russie sombrait sous le poids de la famine et de la Grande guerre. Lénine cherche alors à influer sur le cours de l’histoire en actualisant les thèses de Marx et d’Engels, souhaitant l’avènement de la révolution mondiale, particulièrement en Allemagne, là où (...)

Andreï Makine était de passage à Montréal en février pour présenter son dernier roman : La femme qui attendait. Le romancier d’origine russe nous fait revivre une Russie soviétique et provinciale où les premiers airs de fin d’Empire commencent à se faire entendre.

La victoire de Vladimir Poutine à l’issue de l’élection présidentielle russe du 14 mars prochain ne fait aucun doute. En 2000, Poutine n’était pas assuré d’obtenir les 50 % nécessaires pour l’emporter dès le premier tour. Cette fois-ci, seule l’ampleur de sa victoire - entre 70 et 85 % des suffrages - demeure inconnue. Comment peut-on anticiper un tel résultat ?

Russie

ALTERNATIVES, 26 février 2004
Repères La Russie est une république fédérale d’une superficie de plus de 17 millions de kilomètres carrés. Sa capitale est Moscou et son régime est présidentiel. La chambre basse du Parlement est la Douma. La population de 145 millions d’habitants est composée de Russes (83 %), de Tatars (4 %), d’Ukrainiens (3 %) et de Tchouvaches (1,2 %). La langue officielle est le russe, mais de nombreuses autres langues sont parlées : l’ukrainien, le biélorusse et les langues autochtones. Il y a quatre religions officielles : l’orthodoxie (majoritaire), l’islam (une forte minorité), le judaïsme (...)

Fin 2002, le sommet européen de Copenhague a répondu de manière ambiguë à la demande d’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne. Depuis l’Union est entrée dans la crise que l’on sait face à la volonté de guerre américaine en Irak et la Turquie s’est trouvée au coeur de la tourmente, notamment en ce qui la concerne, parce qu’elle a été l’objet de la première crise grave de l’OTAN depuis des années.

Amnistie internationale a lancé une campagne d’envergure internationale destinée à dénoncer les violations des droits humains dans l’ensemble de la Fédération de Russie. Bien que la situation se soit transformée depuis les années 70, de graves atteintes aux droits humains demeurent généralisées, notamment en Tchéchénie, où le conflit qui oppose les indépendantistes tchétchènes aux forces de l’armée russe perdure depuis 1994.

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca