République démocratique du Congo

Félix Tshisekedi est officiellement devenu le cinquième président de la République démocratique du Congo (RDC) ce jeudi. Les défis seront nombreux et difficiles à surmonter pour le nouveau président, qui devra partager le pouvoir avec une coalition pro-Kabila ultra majoritaire qui pilotera sans doute le futur gouvernement.

L’histoire se répète pour le peuple congolais.Aujourd’hui, à l’heure des téléphones intelligents et des voitures électriques, ce sont les vastes ressources en cobalt recelées dans le sous-sol de la RDC qui font l’objet de toutes les convoitises. Un juteux marché que se partagent pour l’essentiel le géant minier suisse Glencore et des acteurs chinois.

Donald Trump, le président des États-Unis, a indiqué son intention de suspendre le premier texte de loi au monde sur les minerais de conflit, à la grande consternation des organisations de défense des droits et d’autres groupes qui soutiennent que cette législation est indispensable pour résoudre les conflits meurtriers en République démocratique du Congo. À l’issue de plusieurs mois d’enquêtes et de dizaines d’entretiens avec des experts et des employés d’organisations de plaidoyer, IRIN a révélé que non seulement la loi a contribué à l’appauvrissement des communautés congolaises, mais aussi (...)
Depuis un certain temps, un nouveau vocable a envahi les médias et les espaces de discussions tant internationaux que nationaux : celui du changement climatique. Quelles sont les conséquences du changement climatique sur l’autonomisation des femmes rurales ? Comment peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre ce fléau ? Quelles alternatives peuvent-elles mettre en œuvre pour mettre fin à ce cataclysme écologique ? Les causes du changement climatique C’est le carbone soit le CO2 - gaz à effet de serre provenant des industries, des véhicules motorisés, des forêts, des savanes brûlées (...)
Les rebelles du M23 auraient franchi ce mardi 20 novembre les portes de Goma. Quelle est la stratégie du Rwanda ? Y a-t-il pour les assaillants une ligne rouge à ne pas dépasser ? Explications de Thierry Vircoulon, directeur du projet Afrique centrale pour l’ONG International Crisis Group. Depuis début juillet, les rebelles du M23 se tenaient tranquilles. Pourquoi sont-ils repassés à l’offensive ces derniers jours ? Ils souhaitent forcer le gouvernement congolais à des négociations, des négociations directes avec le président Kabila. Ils ne les ont pas obtenues, et la mise sous pression (...)
Lorsque la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la République Démocratique du Congo (RDC) a déclaré Joseph Kabila vainqueur de l’élection du 28 novembre 2011, l’Occident s’est montré réticent à l’acceptation des résultats. Pourtant, moins d’un an plus tard, on tente d’oublier la question et de revenir à une situation « normale » vis-à-vis du gouvernement réformé de Kabila. Mais à quel prix ? Résultat controversé Robert Mugabe, un vieil ami des Kabila, fut le seul chef de gouvernement présent à l’inauguration de ce dernier, en décembre 2011. Les pays occidentaux n’envoyèrent que des (...)
Le 14e Sommet de la Francophonie s’est ouvert il y a quelques heures à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Une quinzaine de dirigeants étrangers ont fait la route jusqu’à « Kin la belle » dont, étonnamment, Stephen Harper et Pauline Marois. Les critiques sur leurs présences et sur l’organisation même du Sommet dans un pays traversé par la pauvreté extrême, les guerres et les violations quotidiennes des droits furent nombreuses. Cependant, les voix congolaises, des organisations de la société civile qui voient dans la tenue du Sommet un certain désenclavement de leur (...)
Dans le cadre du Festival international de cinéma Vues d’Afrique qui se tenait du 28 avril au 8 mai 2011, la boîte de production InformAction présentait un de ses documentaires largement acclamé, Ondes de Choc. Ondes de choc se situe en République démocratique du Congo (RDC), un pays où les violations des droits humains sont les plus répandues au monde. Tourné en 2006 par deux anciens journalistes de Radio-Canada, Hélène Magny et Pierre Mignault, ce film suit l’histoire de deux reporters de la chaîne congolaise Radio Okapi. Des journalistes qui n’ont pas froid aux yeux La caméra suit (...)
Plus de peur que de mal, mais beaucoup de questions : le président Kabila ne se trouvait pas à sa résidence dimanche midi lorsqu’un groupe d’hommes armés tenta de mener l’assaut. Le chef de l’Etat, à l’improviste, s’était rendu du côté de l’aéroport de N’Djili, afin de surveiller l’état d’avancement de certains chantiers. Alors que Kabila inspectait des routes, une quinzaine d’hommes en civil se présentèrent à la première barrière contrôlant l’accès à sa résidence, assurant qu’ils avaient rendez vous à l’ambassade de Suisse, qui se trouve dans l’enceinte présidentielle. Lorsque les soldats de la garde (...)
En cette journée "anniversaire" de son assassinat, nous reproduisons ici le texte intégral du discours de Patrice LUMUMBA, Premier ministre et ministre de la défense nationale de la République du Congo, à la cérémonie de l’Indépendance à Léopoldville le 30 juin 1960. « Congolais et Congolaises, Combattants de l’indépendance aujourd’hui victorieux, Je vous salue au nom du gouvernement congolais, A vous tous, mes amis, qui avez lutté sans relâche à nos côtés, je vous demande de faire de ce 30 juin 1960 une date illustre que vous garderez ineffaçablement gravée dans vos cours, une date dont vous (...)
Massés au bord de la route menant de Bukavu à Mwenga, un territoire qui plonge au cœur du Sud-Kivu, les villageois ne se souvenaient pas d’avoir jamais vu un tel cortège de voitures, amenant tant d’étrangers d’un seul coup. Et surtout, dans ce territoire minier, une sorte de Far West pluvieux, plus fréquenté par les soldats et les aventuriers que par les altermondialistes, nul ne se rappelle avoir jamais entendu parler de solidarité, de justice, de réparations… C’est ici, à quatre heures de piste de Bukavu, que les participantes à la Marche mondiale des femmes ont tenu à venir se recueillir (...)
Mis en cause par un rapport de l’ONU relevant les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis au Congo entre 1993 et 2003, le Rwanda passe à l’offensive et menace de retirer ses militaires engagés sous le drapeau des Nations unies, soit 3500 hommes présents au Darfour et 256 au Soudan. « Si ce rapport outrancier et préjudiciable est publié, nous mettrons en œuvre un plan urgent de retrait de nos forces, déjà finalisé » a déclaré le porte parole de l’armée Jill Rutaremera. Cette détermination est confirmée par le Ministre des Affaires étrangères Louise Mushikwabo qui nous a expliqué, par (...)
Alors que les Congolais et la diaspora s’apprêtaient à célébrer le cinquantenaire de l’Indépendance, les médias canadiens ouvraient timidement leurs pages à la classe politique et l’élite financière pour qu’elle y déverse son indignation quant à la résiliation des titres miniers que la firme First Quantum Minerals (FQM) détient en République Démocratique du Congo. Incidemment et contre toute logique apparente, le Canada inscrivait officiellement le dossier FQM à l’ordre du jour du sommet du G20, tenu les 26 et 27 juin dernier à Toronto. Reprenant à son compte les doléances de l’entreprise, Ottawa (...)
Lorsqu’il commença son action à Kinshasa au début des années 80, Floribert Chebeya ne payait pas de mine : petit, mince, il avait suivi les cours de l’école de commerce et venait tout droit de Bukavu, où la société civile commençait à s’organiser. Très vite, son organisation, la Voix des Sans Voix, apparut comme un défi permanent au régime de Mobutu, dénonçant l’absence de liberté politique et la persécution des opposants. Régulièrement menacé par les Hiboux, les sbires des services spéciaux, Chebeya maintenait le cap, et avait même impliqué son épouse dans son action, lui faisant suivre une formation (...)
Le Burundi, le Rwanda et, en 2011 la République démocratique du Congo sont engagés dans des marathons électoraux qui devraient, si tout se passe bien, consolider la paix et le relèvement économique de la région. Cependant dans ces pays où les relations interethniques demeurent fragiles et où la guerre rode encore, des dérapages pourraient réduire à néant des années d’efforts et avoir un effet de contagion. Cette semaine, le Burundi a été le premier à se lancer dans la course : quelques 3,5 millions d’électeurs ont été appelés à désigner près de 2000 conseillers dans les 129 communes du pays et (...)
Déclaration citoyenne internationale Quinze ans après le génocide qui a ravagé le Rwanda en 1994, les acteurs ont changé, mais malheureusement, les politiques restent sensiblement les mêmes. Le Rwanda s’est enfoncé dans un autre cycle de répression, une élite fortement minoritaire ayant mis sur pied des politiques officielles et officieuses qui appauvrissent la majorité de la population. De plus, cette répression et cette violence ont traversé les frontières et se sont diffusées dans la région, et plus particulièrement dans le pays voisin, la République démocratique du Congo. Nous avons (...)
Il paraît qu’à Goma la guerre est finie, que la capitale du Nord Kivu est entrée dans une ère qualifiée désormais de « post conflit ». C’est en tous cas ce que les autorités de la province, civiles et militaires, ont répété au Ministre belge des Affaires étrangères Steven Vanackere. Dans le camp de réfugiés de Mugunga, Jacques Kayumba, originaire du nord de la province, n’hésite pas à contredire cette vérité officielle : alors qu’il se préparait à regagner son village de Mukana, des messages lui sont parvenus « si vous rentrez, vous serez tué…. »Depuis lors, cet agriculteur, un Hutu congolais, a appris (...)
Le 11 décembre, la RDC a conclu un accord de financement de trois ans avec le FMI, après avoir cédé à toutes les exigences de ses bailleurs de fonds. D’abord, en révisant sous la pression du FMI un contrat conclu avec la Chine que les puissance occidentales voyaient d’un mauvais œil, puis en s’engageant à encore améliorer le « climat des affaires » sur injonction du Club de Paris, un groupe informel réunissant 19 riches pays créanciers, dont les intérêts économiques en RDC sont considérables. Les garanties données par le Club de Paris étaient un préalable obligatoire à la conclusion de ce (...)
« La guerre sera longue et populaire… Bonana, Bonne année quand même… »Alors que sur le Boulevard Lumumba qui relie la ville à l’aéroport, les voitures sont immobilisées pare chocs contre pare chocs, les Kinois en ce soir de Nouvel An prennent leur mal en patience. D’un véhicule à l’autre on plaisante, on s’interpelle. Les uns essaient de rentrer chez eux avec les dernières emplettes, des girafes en plastique ou des petites voitures pour les enfants, quelques morceaux de poulet. Les autres tentent de gagner des terrasses plongées dans l’obscurité. Sapés comme des milords, les invités à une noce (...)
Les 19 pays créanciers composant le Club de Paris |1| se sont réunis le 18 novembre pour examiner le cas de la République démocratique du Congo (RDC), après deux reports liés à la révision du très controversé contrat chinois. Ce contrat, qui hypothèque de gigantesques quantités de minerais au profit de la Chine en échange de la construction d’infrastructures en RDC, a finalement pu être révisé dans le sens souhaité par les bailleurs de fonds occidentaux représentés par le FMI. Suite à cela, l’affaire semblait réglée : le Club de Paris allait accorder les assurances financières demandées par le FMI (...)

Voici un résumé des propos tenus par le directeur général d’Alternatives, Michel Lambert, au Comité permanent des affaires étrangères et du développement international dans le cadre de l’Étude des éléments clés de la politique étrangère canadienne, sur la présence du Canada en République démocratique du Congo.

In January, the Norwegian government decided to exclude Canada’s Barrick Gold from its pensions investment fund, deeming the activities of the mining company in Papua New Guinea as “an unacceptable risk of extensive and irreversible damage to the natural environment.” This sort of indictment is not unique; Canadian mining multinationals in Africa face numerous allegations of environmental damage. Worse, their reputation for a lack of ecological respect pales in comparison to their other alleged activities, such as the violent confiscation of property, tax evasion, corruption, and (...)
In Africa’s Great Lakes region, fifteen years removed from the genocide, shadows still loom large. Although most Rwandans have returned to a life of normalcy, thousands of Hutus have remained in the Democratic Republic of Congo (DRC) where they are led by veterans of the 1995 genocide in a group called the Democratic Forces for the Liberation of Rwanda (FDLR). For fifteen years they have fought in a series of wars that have devastated the DRC. Established in North and South Kivu, in the eastern part of the country just across the border from Rwanda, the FDLR, besides being (...)

Voici des images du films Katanga Business ainsi qu’une entrevue avec son réalisateur, le Belge Thierry Michel. Un voyage au coeur du Congo minier, la province de Katanga, convoitée aussi bien par les Occidentaux que les Chinois ou les Indiens.

Il y aura quinze ans en avril que commençait le génocide au Rwanda. Cette tragédie emporta 800 000 personnes (en forte majorité des Tutsis) et provoqua l’exode de plus de deux millions de Hutus vers les pays voisins, surtout en République démocratique du Congo (RDC). Elle marque le début de guerres qui ont fait des millions de victimes dans cette région. Mais comme l’explique pour Alternatives la grande reporter belge et spécialiste du conflit, Colette Braeckman, une récente alliance entre le Rwanda et la RDC permet enfin d’entrevoir des jours meilleurs.

Il y a un an, le livre Noir Canada créait des remous en exposant les pratiques des compagnies minières canadiennes en Afrique. Les auteurs de ce livre ainsi que leur éditeur, Ecosociété, sont poursuivis en justice par Barrick Gold et Banro Corporation qui leur réclament des millions et leur imposent de très lourdes procédures judiciaires. Mais sur le terrain, l’exploitation continue.

Congo Eza au Cinéma du Parc du 3 au 30 avril Photos de Philippe Koudjina à l’ONF (rue Saint-Denis) du 9 au 30 avril. Afriques Nouvelles Images organise deux expositions de photos sur l’Afrique en avril à Montréal. L’expo Congo Eza présente 25 photographes de la République démocratique du Congo qui tentent de saisir l’âme de leur vaste pays, que ce soit par des photos de mariages, de funérailles, à l’école ou dans la rue. Les images, regroupées en huit thèmes, sont accompagnées de textes de quatre écrivains de Kinshasa et de Lubumbashi La seconde exposition nous amène au Niger. Elle nous fait (...)

Serions-nous vraiment dans une réelle période de grands changements ? L’onde de choc de Barak Obama peut-elle réellement faire des vagues jusqu’en Afrique ?? En attendant la réponse, les faits semblent pourtant suggérer que les dirigeants du Rwanda et de la République démocratique du Congo auraient finalement choisis de régler – ENSEMBLES - leurs problèmes pour apporter un règlement tant attendu, voir franchement inespéré, à plus 10 années d’une guerre épouvantable qui a déjà tués plus de 5 millions de congolais depuis 1998.

A draft UN report has bolstered allegations that the government of Rwanda has been supplying arms and even child soldiers to Tutsi rebels whose military surge in the Democratic Republic of Congo has displaced 250,000 people since August.

The Union Nationale des Travailleurs du Congo (UNTC) was formed in 1967 from the merger of all the pre-existing unions in what was then Zaire. In September 1990, with the establishment of pluralism within the unions, the UNTC adopted new procedures, principles and structures during its third Congress. The UNTC is led by a President, who is assisted by 5 Vice-Presidents coordinating various activities, as well as a Treasurer General and an auditing commission. With the support of Quebec’s Confédération des syndicats nationaux, Alternatives has been helping since 2007 to promote (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca