Relations internationales

Voir également : "Diplomatie" et "Politique étrangère"

Le 29 mai dernier s’achevait à Alger la 17e conférence ministérielle du Mouvement des non-alignés (MNA) dans une certaine indifférence diplomatique et médiatique, chez nous et en ailleurs en Occident. Pourtant, le mouvement regroupait 120 pays à son dernier sommet en 2012, représentant plus de la moitié de la population mondiale. Un contrepoids en quelque sorte au G-8 et aux autres organisations mondiales dominantes. Simon Bertrand, candidat à la maîtrise en sciences politiques à l’Université de Montréal, s’est d’ailleurs penché sur l’avenir de ce regroupement lors du congrès de l’Association (...)
« Nous voulons accompagner le décollage économique africain, pour notre plus grand bien, et pour le leur », a déclaré Jean-François Lisée, ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, faisant allusion aux 44 ententes commerciales et à l’ouverture d’un bureau d’Expansion Québec à Dakar, officialisées en septembre lors d’une mission québécoise en Afrique de l’Ouest. Selon le Parti québecois (PQ), cette mission est la plus « importante à ce jour ». Elle s’est rendue au Sénégal, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire avec une délégation composée de gens issus du (...)

Entrevue téléphonique réalisée pour le Mur a Des Oreilles au sujet des pourparlers de paix israélo-palestiens et de la situation en Syrie.

Le 26 septembre dernier, Stephen Harper a déposé à la Chambre des communes l’Accord de promotion et de protection des investissements étrangers Canada-Chine. Il s’agit du plus important traité de libre-échange signé par le Canada depuis l’ALÉNA, en 1992, et les conservateurs n’ont même pas daigné le soumettre à un débat parlementaire ni au vote des députés. L’opposition n’a disposé que de 21 jours de séance pour prendre connaissance de l’Accord et confronter le gouvernement sur ses dispositions. Le 1er octobre, la motion de débat d’urgence sur l’Accord proposée par Elizabeth May a été promptement (...)
Le 3 septembre dernier, Marina Silva, ministre de l’environnement sous Lula da Silva de 2003 à 2008 était de passage à Montréal pour donner une conférence dans le cadre de l’assemblée mondiale CIVICUS. Elle a profité de cette tribune pour se montrer très critique face à l’inaction des États présents à la Conférence Rio +20. « Le document final, Le futur que nous voulons, était une sorte de rupture inacceptable sur les avancées progressives que nous avions eu depuis 1992 », a-t-elle décrié en tournant le titre de l’accord en dérision. La Conférence Rio +20 aura pour elle été une triple faillite : (...)
Le gouvernement canadien offre une grande variété de services afin de promouvoir l’industrie minière outre-mer au nom de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Ainsi, non seulement se range-t-il du côté de l’industrie allant à l’encontre des réglementations obligatoires et des mécanismes permettant de rendre compte des dites responsabilités, mais il s’assure également que d’autres pays implantent ou défendent des politiques favorisant les intérêts corporatistes au détriment de la santé des communautés locales. Sur ce point, la promotion canadienne de la nouvelle loi sur l’exploitation (...)
Le procès tant attendu des quatre plus hauts responsables Khmers rouges s’est officiellement ouvert le 27 juin dernier à Phnom Penh devant le tribunal parrainé par l’ONU, plus de trente ans après le génocide qui a eu lieu au Cambodge. L’idéologue du régime de Pol Pot ou « Frère Numéro Deux » Nuon Chea, le ministre des Affaires étrangères Ieng Sary, le président du « Kampuchea démocratique » Khieu Samphan et la ministre des Affaires sociales Ieng Thirith sont accusés de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide. Le procès risque d’être long. Les accusés sont réticents à coopérer. L’un (...)

(Montréal, le 6 août 2009) – Dans une lettre qu’il a fait parvenir aujourd’hui au Premier Ministre du Canada, Stephen Harper, le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC) demande au chef de l’état canadien d’effectuer un changement de cap dans les relations nord-américaines.

08.08.2008 marked the end of a unipolar world. The launch of the Beijing Olympics highlighted the re-emergence of China as a world power and the end of US hegemony. However Russia’s invasion of Georgia- and the emergence of Southern powers show that the post-American world will not necessarily be a bipolar one. On the first day of the Olympics, as the eyes of the world turned to China, Russia invaded Georgia- an American ally. For the first time since the disintegration of the Soviet Union, Moscow rolled over a sovereign state. The message to West-leaning countries in the region (...)

When it comes to saving Africa, there’s no shortage of ideas in the West. Most committees organized in the West on African issues are often run by Africans who have been away from the continent for decades and have lost contact with reality on the ground. Ideas conceived in the West, such as the Millennium Development Goals and other HIV/AIDS initiatives, often encounter difficult challenges when implemented in Africa. This is because beneficiaries in individual African countries are sometimes not consulted about solutions to their problems and ideas are often implemented universally across the continent, ignoring the cultural, economic, and geographical diversity.

En ce début de siècle, la Chine affiche des ambitions globales. Elle vise à se hisser au rang de superpuissance, capable de rivaliser sur tous les plans avec les États-Unis. Au cours des 15 dernières années, c’est dans cette optique que la Chine s’est attachée à développer un réseau de relations économiques allant bien au-delà de ses partenaires économiques traditionnels. Sans complexe, le pays s’intègre aux économies sud-américaines et, bien sûr, africaines.

Le 28 août 2007, la Turquie est devenue la première république laïque dirigée par un président islamiste. À cheval sur l’Europe et sur le Moyen-Orient, le pays de 72 millions d’habitants expérimente un étonnant cocktail où se mélange la démocratie, la laïcité et l’islam politique.

New York, September 13th 2007 - The General Assembly adopted a landmark declaration outlining the rights of the world’s estimated 370 million indigenous people and outlawing discrimination against them - a move that followed more than two decades of debate.

L’excellent écrivain britannique William Boyd nous convie à un premier roman d’espionnage avec La vie aux aguets . L’ouvrage, à mi-chemin entre la fiction et la réalité, raconte l’histoire d’une octogénaire qui dévoile à sa fille sa véritable identité. Madame n’est pas celle qu’elle prétend être depuis toujours, mais bien une immigrée russe qui a travaillé pour les services secrets britanniques au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

En juin, à Gaza, les combats entre les deux principaux partis palestiniens, le Hamas et le Fatah, ont fait 146 victimes (dont 36 civils) et plus de 700 blessés. Ce désastre constitue malheureusement le dénouement logique de la politique catastrophique menée par la communauté internationale. Notre correspondante en Palestine fait le point.

Au cours des prochaines semaines, les Nations unies approuveront vraisemblablement l’indépendance du Kosovo. Il n’y a pas si longtemps, la nouvelle aurait été accueillie comme une catastrophe. Aujourd’hui, il n’est plus rare d’entendre dire que l’indépendance de la province serbe à majorité albanaise pourrait contribuer à pacifier la région.

Les marxistes italiens Antonio Negri et Guiseppe Cocco proposent une lecture fort intéressante de la situation qui prévaut actuellement en Amérique latine. À partir notamment des expériences argentines et brésiliennes, ils démontrent comment la recomposition politique s’inscrit dans la lutte au projet néolibéral de mondialisation et ce, au cœur même de l’Empire.

Le 29 mars, le comité exécutif de l’Association parlementaire Canada-Palestine a rencontré à Ottawa le ministre de l’Information du gouvernement d’unité nationale de la Palestine, l’honorable Mustapha Barghouti. M. Barghouti se trouvait au Canada dans le cadre de la Tournée Alternatives pour une paix globale, qui se rendait à Québec, à Montréal et à Ottawa.

Médecin, militant des droits humains et fondateur de plusieurs organisations humanitaires, Mustafa Barghouti vient d’être nommé ministre de l’Information dans le nouveau gouvernement palestinien d’unité nationale. Entrevue avec celui qui représente la « troisième voie » entre le Fatah et le Hamas.

Pour la troisième fois en moins d’un an, à la mi-février, des terroristes ont tenté de faire dérailler le processus de paix entre l’Inde et le Pakistan. La pire chose à faire, selon le quotidien indien The Hindu, serait de leur concéder la victoire.

Depuis plus d’un an, le gouvernement canadien a pratiquement coupé les vivres aux Palestiniens des territoires occupés (l’aide humanitaire a été maintenue cependant). Or ce boycott est catastrophique pour la population.

Ce livre panoramique, rédigé par deux des meilleurs experts français sur le Liban, parcourt les diverses dimensions de la guerre survenue l’été dernier. Pendant 33 jours, en effet, l’armée israélienne s’est efforcée de renvoyer le Liban « 25 ans en arrière », selon l’expression des généraux israéliens qui ont été responsables de l’opération.

En Uruguay, la construction d’une immense usine de pâte de papier sur les rives du Rio Uruguay empoisonne les relations avec l’Argentine, toute proche. Une affaire de gros sous qui met à rude épreuve la solidarité régionale.

Depuis des semaines, Beyrouth vit dans un labyrinthe de tensions et de rumeurs. Des manifestations immenses se succèdent, les unes organisées par les partisans du gouvernement, les autres par l’opposition, dont le pôle dominant demeure le Hezbollah. Devant le siège du Parlement, des milliers de personnes réclament en permanence la constitution d’un gouvernement d’unité nationale.

« Pourquoi voyagez-vous aussi souvent au Canada ? », aboya le douanier américain, un costaud qui me regardait d’un air suspicieux. Je me trouvais alors dans le train New York- Montréal, que j’avais pris des douzaines de fois auparavant. Mais lors de cet été 2006, j’étais confronté pour la première fois au durcissement des procédures touchant les voyageurs qui sortent du territoire américain en train.

Ce livre constitue un avertissement. Le cri d’alarme d’une figure emblématique de la gauche canadienne-anglaise : le Canada tel que nous le connaissons est menacé. Au rythme où vont les choses, explique Maude Barlow, sa souveraineté ne sera bientôt plus qu’un vain mot. En fait, le pays échappe tout doucement à ses citoyens, laminé par la montée inexorable de la droite religieuse, grignoté par les pressions exercées d’un monde des affaires qui veut gommer les différences avec l’Amérique néoconservatrice de George W. Bush et Cie.

Au terme du Forum de Nairobi, plusieurs agences de presse ont estimé que le mouvement altermondialiste serait en perte de vitesse. Vraiment ? L’heure est aux bilans.

Après l’Afghanistan, l’Irak, le Liban, la guerre « globale » annoncée par George W. Bush débarque en Somalie. De grandes turbulences sont en vue en Afrique.

« Et dès lors ce fut le feu / ce fut la poudre / ce fut le sang », écrivait le poète Pablo Neruda en repensant au matin du 19 juillet 1936 et au choc du coup d’État orchestré par quelques colonels espagnols. Soixante-dix ans déjà... Des colonels accoquinés aux grands propriétaires, aux catholiques et aux fascistes (« phalangistes » en Espagne), et voilà le camp « nationaliste » - quel joli nom... - qui pose sa botte sur la moitié de l’Espagne. Ailleurs, le peuple de « l’Espagne pauvre par la faute des riches », disait Neruda, se rassemble, ameuté par la rumeur. On se masse devant les casernes, avec (...)

La « conférence des donateurs » programmée depuis 2002 par l’Union européenne vient d’être cancellée, soi-disant parce qu’elle « n’est plus nécessaire ».

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca