Nos analyses

Like most of the world, Quebec discovered the Alter-Globalist movement with 1999’s Battle in Seattle. After a lull of a few years, a new kind of activism took hold of the world.

Jeudi le 26 mars dernier, le gouvernement Harper a déposé au parlement le texte de l’Accord de libre-échange Canada-Colombie ainsi que la loi d’implémentation l’accompagnant. À partir du jour du dépôt en chambre, les députés ont 21 jours pour ouvrir un débat permettant d’empêcher sa ratification... ce qui veut aussi dire qu’il reste moins de 21 jours pour les en persuader ! Le compte à rebours est maintenant commencé ! Le Projet Accompagnement Solidarité Colombie (www.pasc.ca) fournit sur son site web un modèle de lettre à faire parvenir aujourd’hui même à votre député : Demandez à votre (...)
Des milliers de personnes commémorent ce 30 mars en Palestine, ainsi qu’en Europe ou dans les Amériques, la journée annuelle de la terre en Palestine. Cet appel a été lancé lors du Forum social mondial qui s’est tenu à Belem en janvier. L’action rappelle les événements du 30 mars 1976. Six Palestiniens furent tués par l’armée israélienne et des centaines d’autres emprisonnés et blessés dans leurs luttes de résistance contre le plan gouvernemental de confiscation de milliers d’hectares de terres palestiniennes. Une dépossession systématique De 1948 à aujourd’hui Israël a confisqué par la force (...)
ECOmunidades est un réseau continental grandissant qui regroupe 9 organisations de divers horizons (communautaire, paysanne, syndicale, autochtone, académique) et de plusieurs pays (Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Cuba, Équateur, Vénézuela) et qui fait la promotion de l’idéologie et des pratiques d’écologie sociale dans les Amériques. Le site ECOmunidades.net est un espace interactif où les membres du réseau se rencontrent pour échanger des idées, publier des textes d’analyses et de documentation sur l’écologie sociale, et mettre en valeur des initiatives novatrices de développement (...)
En Haïti, le pays le plus pauvre de l’hémisphère, 3,8 millions de personnes (47% de la population) souffrent de la faim. Dans le monde rural, moins de 50% des paysans ne mangent qu’une fois par jour. Or, paradoxe des paradoxes, Haïti recèle de grandes potentialités agricoles. Jusqu’à récemment, la production nationale de riz réussissait à répondre aux besoins alors qu’aujourd’hui, les biens alimentaires sont importés. Comment expliquer cela ? Une agriculture en péril En réalité, l’agriculture connaît de sérieux problèmes : infrastructure inadéquate, techniques primitives, petitesse des parcelles, (...)
Tout au long de sa campagne, Obama a promis deux choses au sujet de la « guerre sans fin » entreprise depuis 2001. D’une part, il doit mettre fin à la « mauvaise » guerre en Irak. Cela ne devrait pas être impossible car d’une certaine façon, le Pentagone a déjà entrepris non pas un retrait mais un redéploiement en Irak, ce qui inclut le renforcement de bases militaires à l’intérieur du territoire irakien et aussi dans les pays voisins. C’est ce que les USA avaient fait au Vietnam au début des années 1970 à partir du moment où ils avaient conclu qu’ils ne gagneraient jamais cette guerre. Mais (...)
Bien peu de gens aux États-Unis et dans le monde vont regretter George W. Bush qui a mené son pays à la ruine et la planète en entier sur le bord du gouffre. Beaucoup de gens aux États-Unis et dans le monde ont été réjouis de l’élection de Barak Obama, le premier Noir à être élu dans un pays qui il n’y a pas si longtemps pratiquait l’esclavage. À plusieurs égards, la société étatsunienne nous surprendra toujours avec ses excès et son exubérance, tant pour le pire que pour le meilleur. Il faut se souvenir en effet que c’est aux États-Unis que quelques unes des plus grandes mobilisations sociales se (...)

Recently the federal government of Pakistan signed a contract with Nakeel group of Limitless, a UAE based private company for construction of a new Water Front Sugar City off the Karachi coast. According to the plan this proposed new city will be built on 60,000 acres of land. The estimated cost of the mega project has been put at $.68 billion.

Media coverage of Kosovo’s recent Unilateral Declaration of Independence has focused on the risk of conflict with Serbia, and the broader geopolitical risks for unresolved separatist struggles in Bosnia and the former Soviet Union. Many in the international peace movement blame the western powers for the violent break-up of former Yugoslavia. But Kosovo’s independence reveals another dimension of the west’s criminal responsibility in the destruction and re-colonisation of Eastern Europe since 1989. The newly independent state of Kosovo has no economy to speak of, and its poor and undereducated population have few options to improve their lives apart from emigration, smuggling or enlisting in the militias of the clan warlords who dominate the society.

The shelling of Sderot continues. Numerous residents are in shock while others have been physically injured. The property of Sderot residents has been damaged, the city suffers from severe economic distress and many have already abandoned the area.

In order to understand what a conference is about, one usually believes that the main question to be asked concerns who is attending. I think, however, that the real question should always been "who is not invited." A peace meeting dealing with the Israeli-Palestinian conflict in which Hamas is not invited is not a peace meeting, but a war conference against, among others, Hamas and a substantial part of the Palestinian population of the West Bank and Gaza which elected a Hamas majority in the Palestinian Legislative Council. The strategic context of the conference in Annapolis (...)

A new movement of Iraqi widows is refusing the division of the country on sectarian lines, and rapidly building a broad alliance in favour of social and political reform, with local cease-fires and reconciliation initiatives - outside the control of the Iraqi government and their American backers.

Turkey was marked by political turmoil earlier this spring. Millions poured out to the streets of Turkey to protest the prospect of a president with roots in political Islam. The army issued an e-coup. The main opposition party in parliament Republican People’s Party (CHP) blocked the ruling Justice and Development Party’s (AKP) presidential nominee Foreign Minister Abdullah Gül. The constitutional court intervened to annul the elections resulting in a political deadlock. An early general election was called for July 22, 2002. The election was projected as an existential battle between Islamists and secularists by the oppositional forces.

Vastly exceeding the predictions of organizers, more than 5,000 people participated in the first Québec Social Forum (FSQ) in Montréal last weekend. It was the largest gathering of the Left in the history of Québec.

The recent “Orange revolution” in the Ukraine is a textbook example of tools of the US strategy for subverting and manipulating other countries. The same techniques are still being used to subvert Venezuela and Iran, and reintroduce capitalism in Cuba.

In the next few weeks, the United Nations is likely to approve the independence of Kosovo. It could plunge the Balkans into new wars. But there are also several factors that could contribute to a peaceful evolution.

Repression against Zimbabwe’s political and civil society opposition has intensified in recent weeks, apparently at the behest of president Robert Mugabe, to the point that Southern African neighbors have taken notice.

In pension provision, like in taxation, several New EU member states have become guinea-pigs for ultra-liberal experiments that replace the insurance and solidarity-based retirement system with individual savings accounts, managed by commercial banks and stock brokers.

The centre-piece of the American strategy in Iraq is about to be completed. New legislation in Baghdad could put the exploration, extraction, transformation and sale of oil in the hands of a handful of US and British multinationals.

On s’étonnera peut-être de voir apparaître un livre aussi farfelu dans une rubrique qui n’a pas l’habitude de flirter avec le rire gras. Mais ce serait bien mal connaître la nature des prix IgNobel, cette parodie des véritables prix Nobel devenue l’objet d’un véritable culte.

The 2007 WSF is seen as a major step forward a new spirit of global solidarity between trade unions and other organizations active within labour and other social movements.

Pour plusieurs, le sous-développement de l’Afrique serait dû à son exclusion des échanges économiques mondiaux. Pas assez mondialisée, l’Afrique. Seule une intégration accrue dans le système économique mondial (un processus pourtant amorcé au tournant des années 80), disent les tenants de la thèse libérale, pourrait ainsi sortir les Africains de leur extrême pauvreté.

L’an dernier, plutôt que de tenir un seul événement, le comité organisateur du Forum social mondial avait planifié trois forums sociaux polycentriques simultanés : à Caracas au Venezuela, à Bamako au Mali et à Karachi au Pakistan (ce dernier a été quelque peu reporté en raison de l’important séisme qui a frappé le Cachemire). Le comité organisateur croyait sûrement bien faire. Les forums polycentriques de Caracas et Karachi, forts de dizaines de milliers de participants, ont certes permis une plus grande décentralisation et une meilleure appropriation citoyenne des forums sociaux. Le succès (...)

De retour d’Afrique du Sud, François L’Écuyer nous présente les programmes d’Alternatives en matière de lutte au VIH-Sida dans ce pays.

Une partie de la délégation d’Alternatives au Forum social indien est de retour. Le forum fut une grande réussite tant au niveau de la participation que de la variété des thèmes abordés et de la représentation des différentes régions de l’Inde. En effet, approximativement 50 000 participants ont pu assister aux activités (il y en avait au moins 400, en plus d’un festival de documentaires et ses 100 projections) et renforcer des liens existants ou en forger de nouveaux. Le tout s’est déroulé près du stade Jawaharlal Nehru, à Delhi, autour duquel étaient dressés tentes, scènes et kiosques. Entre (...)

Après six années de crise politique, dont les deux dernières furent marquées par l’occupation militaire étrangère et la mise sous tutelle du pays, Haïti renoue avec un optimisme relatif, à la suite de l’annonce des résultats du second tour législatif. Trois des principaux partis politiques, ayant remporté quelques-uns des 30 postes de sénateurs et 99 députés lors du deuxième tour électoral, semblent vouloir collaborer pour que les deux chambres, qui ont commencé à siéger cette semaine, puissent coopérer avec le président René Préval, élu lors du premier tour le 7 février dernier, et qui sera institué le 14 mai prochain. Mais alors que le pays est sombré dans une crise économique et sociale sans fin, les défis sont nombreux pour le prochain gouvernement Préval.

Après la moins passionnée des campagnes électorales qu’Israël ait connues au cours des trois dernières décades, les Israéliens viennent d’élire le Parlement le moins polarisé que l’on puisse imaginer. Le fort taux d’abstention (plus d’un tiers de l’électorat) confirme à quel point le public israélien n’a pas considéré ce scrutin comme déterminant. Cela tranche avec les élections précédentes, caractérisées par une atmosphère de guerre civile et polarisées autour des questions liées à l’avenir des territoires occupés et les problèmes de sécurité, réels ou imaginaires.

L’ONU a réalisé dans le passé de grandes œuvres pour favoriser la paix et le développement dans le monde. Mais il y a eu aussi des limites, des échecs, des nécessités de réforme. Plus récemment, le ton a changé avec la prédominance des institutions de Bretton Woods sur le discours du développement social et des droits de la personne. Dans le cas haïtien, la situation a été et demeure problématique. Notre pays subit la domination américaine depuis 1915, une intervention qui a tenté de modifier les structures de la société et le système politique et aussi de marginaliser les acteurs nationaux. Sous (...)

Pour près de la moitié de la population en Argentine, la pauvreté et l’exclusion sociale sont des réalités, un espace hostile et étouffant dans lequel il faut trouver chaque jour comment survivre jusqu’au lendemain. L’éclatement, en décembre 2001, d’une profonde crise en Argentine témoigne que ce grand pays d’Amérique du sud ne fait pas exception. Selon l’Institut national de Estadisticas y Censos, entre octobre 1998 et mai 2002, le nombre d’individus dits « pauvres » a augmenté de 7 millions de personnes pour atteindre près de 19 millions de personnes. Celui de personnes dites « indigentes » a quant à lui grimpé à 4,6 millions et ce fléau terrorise plus de 7 millions d’Argentines et Argentins.

Cuba est un pays dont les ressources naturelles sont restreintes et qui a connu de sévères restrictions financières et économiques depuis l’imposition du blocus. Son économie se caractérise par la monoculture et la dépendance. Compte tenu du blocus qui perdure, la production de viande porcine est devenue l’une des principale source alimentaire nationale, ce qui en fait une activité généralisée pratiquée sans réglementation. Cette production vitale a néanmoins des effets environnementaux pervers importants. À Cuba, la production porcine spécialisée est une économie en soit. Elle a connu (...)

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca