Médias

Voir également : "Liberté d’expression" et "Information"

L’image de Julian Assange traîné hors de l’ambassade de l’Equateur à Londres est emblématique de notre époque. La force contre le droit. La brutalité contre la loi. L’indécence contre le courage. Six policiers malmenant un journaliste malade, ses yeux plissés contre sa première lumière naturelle depuis près de sept ans. Que cet outrage se soit produit au cœur de Londres, dans le pays de Magna Carta, devrait faire honte et mettre en colère tous ceux qui se soucient pour les sociétés "démocratiques". Assange est un réfugié politique protégé par le droit international, le bénéficiaire de l’asile en (...)

Nous n’avons pas la prétention de dire qu’il s’agit d’une position exhaustive, mais le texte suivant donne une note différente du son de cloche répété par les médias. Nous comprenons qu’une telle position peut créer un certain malaise quand la seule information dont on dispose est celle véhiculée par les médias de droite alimentés par les sources américaines et autres sous-traitants de l’information. Toujours et partout depuis des décennies, les services secrets US restent très actifs en Amérique latine. Rappelons-nous les dictatures au Chili, en Argentine, au Guatemala, au Brésil et ailleurs ; le rôle actif des services de renseignements américains est très bien documenté au sujet de leurs manœuvres pour déstabiliser les forces progressistes dans cette A.L. que les Etats-Unis considèrent comme leur « jardin ».

La liberté de la presse recule partout, y compris dans les pays jusque-là relativement démocratiques, selon l’association Reporters sans frontières. Le nombre de journalistes tués – 211 – en couvrant les six années de guerre civile syrienne s’approche du triste record de la seconde guerre d’Irak. La Turquie est devenue « la plus grande prison du monde pour les professionnels des médias » tandis que la Chine enferme massivement « les journalistes-citoyens et les blogueurs ». En France, RSF constate « une recrudescence de pratiques violentes des forces de l’ordre contre des reporters », sur fond (...)
Accusés de soutenir le terrorisme et d’entretenir le désordre, les journalistes indépendants égyptiens sont pris pour cibles par le pouvoir de M. Abdel Fatah Al-Sissi, au même titre que les opposants politiques. Une atmosphère plus répressive encore que sous les gouvernements précédents. « Que tombe le règne de l’armée ! Nous n’avons pas peur et nous ne baisserons pas la tête ! » Au soir du 5 mars 2015, dans le centre-ville du Caire, les slogans des manifestants répondent à la violence du pouvoir militaire. Sur la place Talaat-Harb, devant le bureau d’Air France-KLM, leurs cris de protestation se (...)
Nous, communicant(e)s et activistes, engagé(e)s dans de multiples pratiques de communication émancipatrices à travers différentes régions du monde, librement réuni(e)s en mars 2015 à Tunis, à l’occasion du 4e Forum mondial des médias libres, organisé dans le cadre du Forum social mondial 2015, Adoptons la présente Charte mondiale des médias libres, comme le résultat de notre réflexion collective initiée en 2013, et comme l’expression de notre parole de résistance et d’engagement en faveur d’une communication juste et émancipatrice, en prise avec les évolutions du monde et de notre Humanité. (...)
Les rideaux sont tirés, ce 28 mars 2015, à Tunis(Tunisie) sur les travaux de la 13ème édition du Forum social mondial 2015(FSM) qui ont eu lieu dans les locaux de l’Université El-manar. Cette rencontre internationale des mouvements altermondialistes, a mobilisé dans la capitale tunisienne plus de 60000 participants venus de tous les coins du monde pour débattre des différentes thématiques et proposer d’alternatives dans un monde dominé par le poids de l’injustice sociale, de l’impérialisme, de l’hégémonie, menacé par le terrorisme et diverses formes d’aléas. L’Ecole nationale d’ingénieurs de (...)
22 mars : ouverture du 4ème forum mondial des médias libres ! (FMML). L’occasion de s’interroger sur la place des médias dans nos sociétés, et sur l’émergence de nouvelles formes de communication, avec l’essor des nouvelles technologies de l’information.__ La crise des médias traditionnels Force est de constater que les médias traditionnels sont en crise partout dans le monde avec l’érosion progressive du lectorat (chute des publications, recul de l’âge moyen du lecteur…), qui met en péril leur viabilité économique. On assiste en conséquence à une concentration des médias, sous la coupe du (...)
En décembre dernier notre ministre des Affaires étrangères, John « Voltaire » Baird, était en Ukraine pour défendre la démocratie : « Nous nous sommes engagés à travailler avec les gens de l’Ukraine dans leur développement démocratique et c’est un engagement à long terme. Nos aspirations pour ce peuple sont la prospérité, la croissance économique et les valeurs de la démocratie, le droit de la personne, le droit d’avoir des manifestations sans violence. » Le Canada parle démocratie en Ukraine, Radio-Canada, 4 décembre 2014 Wow. « C’est beau l’altruisme », aimerait dire cette larme imaginaire qui ne (...)
Pour les journalistes, couvrir la campagne électorale n’est pas tout repos. Entre les déplacements incessants, les points de presse à répétition et le manque de temps, on attend pourtant d’eux qu’ils fournissent un travail d’une éthique irréprochable. Les médias jouent un rôle indéniable dans le processus électoral : ils doivent informer le public sur le monde politique afin de garantir un vote responsable. Toutefois, les réalités économiques des grands groupes de presse mettent souvent à mal l’image d’un journalisme libre, indépendant et impartial. Censure électorale Une capsule vidéo mise en (...)
Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ouvert des audiences publiques pour permettre aux organismes et individus de la région de Montréal d’exprimer leurs positions d’ici le 10 avril concernant une demande de licence pour une télévision communautaire indépendante (TVCI) à Montréal. La préoccupation de l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes (ICÉA) à propos de la mission éducative et communautaire d’un média aussi important ne date pas d’hier. Il veut, par son appui à la démarche de TVCI, réaffirmer l’importance de la participation citoyenne, de (...)
Noam Chomsky sera à Montréal le 26 octobre prochain pour participer à un événement bénéfice qui se tiendra à l’Université de Montréal pour la revue Canadian Dimension. Reconnu comme étant l’un des intellectuels les plus importants de notre époque, Noam Chomsky est également un militant qui a constamment remis en question le discours dominant des élites politiques et économiques. Son travail d’analyse a entre autres porté sur le fonctionnement des médias de masse. Les critiques qu’il a formulées à l’endroit de l’industrie des médias ont été présentées dans Manufacturing consent –The Political (...)
Cela fait maintenant deux ans que les médias internationaux parlent quotidiennement du conflit syrien. Malgré l’afflux d’informations, il reste difficile pour le commun des mortels de se faire une tête sur la situation. Selon Faisal Al Azem, porte-parole du Syrian Canadian Council, le débat entourant le conflit syrien a dévié de sa visée initiale et la complexité de cette guerre reste trop peu analysée. Le Syrian Canadian Council est un organisme à but non lucratif dédié à l’autonomisation de la communauté canadienne syrienne par la défense active des droits humains et des libertés civiles. (...)
Éric Duhaime et sa haine totale de quoi que ce soit s’approchant de près ou de loin de la notion de bien commun est partout. Sur TVA, Sun NEWS, Radio X et sur divers blogues, on le voit, l’entend ou le lit pourfendre les groupes communautaires, les associations de femmes, les organisations de travailleurs ou encore étudiantes. Partout où les privilèges d’une minorité aisée sont à préserver, Éric Duhaime profite d’une des plus incroyables machines de propagande médiatique - Québécor Media - pour condamner toutes luttes sociales, secourir les prérogatives des mieux nantis et surtout, tristement (...)
Le 12 avril dernier, le Groupe de recherche et d’intervention régionales (GRIR) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a tenu un des premiers colloques académiques sur les événements du printemps dernier. Des professeurEs de différentes universités et cégeps ont partagés le micro avec les représentantes des trois principales associations étudiantes pour partager leurs réflexions et pour « prendre la mesure de ces événements ». Si les invitéEs étaient réuniEs pour faire un retour sur les luttes étudiantes, plusieurs ont souligné que le bilan véritable appartient aux étudiantEs. Il revient à (...)
“La critique médiatique des médias se borne généralement à relever des manquements à la « déontologie » : elle décrit des pratiques journalistiques et déplore des fautes professionnelles, mais sans mettre en évidence les contraintes qui les expliquent ; elle dénonce des « pressions », économiques et politiques, mais sans s’attarder sur ce qui les rend possibles et efficaces ; elle pourfend les censures visibles, mais néglige les censures invisibles ; elle concède des « dérapages » propagandistes, mais s’accommode de la pensée de marché ; elle prescrit des corrections à la marge, mais sans mettre en (...)
Si prompts à pointer la menace islamiste, en France, en Tunisie et dans le monde arabe, les médias français (et québécois) dominants n’ont quasiment pas couvert le Forum social mondial qui vient de se clore à Tunis. Il y incarne pourtant une véritable alternative à la vision morbide de l’engagement prônée par les salafistes. Une alternative qui dérange : il est beaucoup plus facile de surfer sur la peur. Étrange sentiment alors que le Forum social mondial (FSM) vient de se clore en Tunisie. Le pays est à la croisée des chemins. D’un côté, l’émergence d’une société séculière, exigeante en (...)
Blogs, radios, sites d’information et d’investigation : les nouveaux médias ont fleuri en Tunisie, après avoir joué un rôle décisif dans le renversement de la dictature. La liberté d’expression et celle de la presse sont considérées comme les principaux acquis de la Révolution. Mais l’ombre de la censure plane encore. Le système de surveillance de l’ancien régime est toujours en place. Et l’apprentissage de cette liberté chèrement gagnée n’est pas si aisé alors que les islamistes radicaux, entre autres, multiplient les pressions. Presque 200 journaux, une vingtaine de radios, une dizaine de (...)
Après le scandale des commandites, l’affaire Fillion-Chiasson et la grève étudiante, s’est déclaré l’événement qui allait être omniprésent dans les médias québécois au printemps 2005 : le décès du pape Jean-Paul II. En 2013, c’est au tour de la commission Charbonneau, de l’affaire Magnotta et même des victoires et des défaites du Canadien d’être éclipsées par l’annonce du départ de Benoit XVI, les préparatifs du conclave et l’identité du nouveau pape. Que penser de cette effervescence médiatique ? Les médias en ont-ils trop fait ? Les journalistes étaient-ils bien outillés ? Exception faite de ce tsunami (...)
Radios communautaires, réseaux sociaux, Web 2.0, liberté d’expression, logiciels libres, accès à l’information. Voici quelques-unes des thématiques qui seront à l’honneur de la 3ème édition du Forum Mondial des Médias Libres (FMML) qui aura lieu à Tunis dans le cadre du Forum Social Mondial, du 24 au 30 mars prochain. Le FMML se veut un espace de dialogue et d’échanges d’expériences. Un espace pour élaborer de nouvelles formes communes d’engagement. Le Forum sera également l’occasion de rappeler qu’Internet, les réseaux sociaux, le web 2.0 en général restent des outils au service de l’information (...)
Avant le 14 janvier 2011, les médias tunisiens étaient l’un des trois piliers fondamentaux de la dictature de Ben Ali, avec la police et la justice. La censure touchait tous les domaines d’expression : de l’information aux arts et à la littérature. Un puissant appareil policier, doté de moyens technologiques perfectionnés surveillait l’Internet ; les journalistes critiques ou désobéissants étaient harcelés, parfois battus et emprisonnés. Les médias, publics ou privés, n’étaient que des instruments de propagande de l’État, et ceux qui les dirigeaient étaient méticuleusement choisis pour ne rien (...)
Après un long parcours de négociations infructueuses entre le gouvernement provisoire et le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) et suite à la négligence des revendications des journalistes toutes spécialités confondues, les membres du bureau exécutif du SNJT ont appelé, hier, les professionnels du secteur à observer une grève générale le mercredi 17 octobre 2012. Cette décision prise à l’issue de la réunion des membres du bureau exécutif élargi tenue au siège du syndicat, vient en guise réponse à l’appel lancé par les journalistes le 24 août 2012 lors de la réunion générale (...)
Les stratégies de communication du gouvernement Harper sont la cible de nombreuses critiques depuis son arrivée au pouvoir en 2006. L’information qui émane du gouvernement est de plus en plus contrôlée, les entrevues avec le premier ministre sont accordées au compte-goutte et les conférences de presse sont remplacées par des communiqués officiels. En parallèle, le géant des médias Québecor et ses filiales de Sun Media recrutent des collaborateurs ayant milité et œuvré au sein de différents gouvernements conservateurs. Dans ce contexte, plusieurs s’inquiètent de la qualité de l’information émanant (...)
La mobilisation étudiante de l’hiver dernier a cédé le pas à un vaste mouvement de contestation sociale printanier. Pour plusieurs, l’heure est aux bilans et à la réflexion. Quelles leçons devons-nous tirer des efforts de mobilisation des derniers mois ? Qu’aurons-nous appris sur les luttes à venir ? Pour faire le point, Alternatives a rencontré Judy Rebick, critique des médias et fondatrice du magazine en ligne rabble.ca D’emblée, l’écrivaine déplore la couverture lacunaire du conflit étudiant dans les médias traditionnels à l’extérieur du Québec. En effet, il a fallu attendre la grande (...)
Jean Charest oppose la démocratie des urnes, celle de l’Assemblée législative, à la démocratie de la rue, celle des manifestations, tandis que la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), qui chapeaute plusieurs associations collégiales et universitaires, oppose la démocratie directe à la démocratie représentative. Malgré ma sympathie et mon admiration pour le mouvement de grève étudiante et pour la Classe qui en est le moteur, prendre le contre-pied de la position du premier ministre me semble théoriquement et stratégiquement erroné. La démocratie des (...)
Alors que le secteur québécois du magazine est en déclin, que les tirages diminuent et que certaines productions disparaissent, un petit nouveau apparaît sur le marché. Porté par l’organisme Étincelles médias, le magazine Tapage détonne. Porte-voix d’une génération en mal de représentation, Tapage se veut un contre-modèle de ce qu’offre la presse jeunesse. Conçu par et pour les jeunes, l’initiative séduit. Rencontre au café le Placard, le quartier général temporaire d’un des « vieux » qui la soutient, le directeur général par intérim, Marc Pronovost. Alternatives : Quelle est l’idée maîtresse (...)
Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer les oppresseurs Malcom X Il y a quelques jours, on m’a invité à parler de solidarité et de médias citoyens. La thématique est fondamentale et m’intéresse personnellement, notamment parce que j’ai travaillé à plusieurs projets de portails Internet associatifs, et surtout, parce que je crois plus que jamais que les médias citoyens sont indispensables dans notre société où les médias convergés ont clairement choisis de quel côté ils sont. L’évènement qui m’accueillait regroupait autour de 300 personnes ; (...)
Le projet "Médias communautaires, pour une information citoyenne", impulsé par le portail e-Joussour, le FMAS et cofinancé par l’Union Européenne, vise essentiellement à développer les médias communautaires au Maroc et dans la région Maghreb-Machrek et s’articule autour de deux axes : Le volet « diagnostic et plaidoyer » vise à étudier le cadre législatif relatif aux médias communautaires et recueillir les recommandations de la société civile sur cette question en vue d’élaborer un plaidoyer. pour une réforme du secteur des communications qui garantisse les valeurs de liberté d’opinion, de (...)
Les citoyens québécois victimes de poursuites bâillons sont, depuis le 3 juin 2009, protégés par une modification du Code de procédure civile, c’est-à-dire qu’une compagnie ne peut pas poursuivre des citoyens sans raison spécifique dans le seul but de les empêcher de s’exprimer. Cette législation n’empêche pas les grandes entreprises d’intenter des recours judiciaires, bien qu’elle permette aux défendeurs de gagner leur procès invoquant l’article sur les poursuites abusives, également appelée loi anti-SLAAP (de l’anglais Strategic lawsuit against public participation). Le porte-parole de la (...)
MERCREDI LE 4 MAI, JOIGNEZ-VOUS À NOUS POUR LE LANCEMENT DE LA COOP MÉDIA DE MONTRÉAL ! De 17h à 22h 10, Avenue des Pins ouest, #312 Avec des chansons des DJ Chris et Aaron Maiden, de la nourriture, et une discussion sur la façon de développer ensemble des médias communautaires. Discussion – Construire des médias montréalais radicaux Dru Oja Jay, rédacteur au journal Dominion et membre de la Coop média de Montréal Gretchen King, ex-coordonnatrice du collectif de nouvelles de la radio CKUT 90.3 et activiste d’Indymedia Frank Lopez, producteur de Submedia et membre de la Coop média de (...)
Dans ce livre précis, très argumenté, bourré de références, l’ancien directeur du Monde Diplomatique analyse le changement en profondeur de ce qu’il appelle « l’écosystème médiatique » et la fin vraisemblablement inéluctable d’une grande partie de la presse écrite, les quotidiens en particulier. Ramonet consacre de nombreuses pages à la nature de l’information à l’ère du Web 2.0 Circulant à la vitesse de la lumière, elle s’inscrit dans un processus dynamique, devient un travail en cours jamais achevé. En revanche, dinosaures sûrement en voie d’extinction, les grands groupes multimédias constitués dans (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca