Justice - Criminalité

Voir également : "Loi"

Depuis que le gouvernement conservateur a acquis la majorité à la Chambre des communes, cinq projets de loi sur la justice criminelle sont entrés en vigueur. À lui seul, le projet C-10 sur la sécurité des rues et des communautés vise plus de 200 dispositions relatives au système criminel. Si les conservateurs ne cachent pas leur intention de durcir le ton envers les criminels, l’approche punitive qu’ils préconisent ne cesse d’être décriée par les criminologues et les juristes. En juin 2011, lors du discours du Trône inaugurant la nouvelle session parlementaire, le premier ministre Stephen (...)
Après le meurtre de son fils, trouvé ligoté et asphyxié dans une camionnette, le 28 mars dernier, à Cuernavaca, le poète mexicain, Javier Sicilia, a publié une lettre ouverte « aux politiciens et aux criminels » dans laquelle il condamne la guerre à la drogue du président Felipe Calderon. « On en a ras le bol, écrivait-il, parce que les politiciens ne peuvent imaginer autre chose que la violence, les fusils et les insultes, montrant par là leur profond mépris pour l’éducation, la culture et les possibilités de travail honnête. » La lettre a eu l’effet d’une bombe et, à deux reprises, des (...)
RASSEMBLEMENT PUBLIC, Chaîne humaine : Dimanche 6 décembre, Place Émilie-Gamelin Rendez-vous à 13h Correspondante : Comité organisateur des 12 jours d’actions pour l’élimination de la violence faite aux femmes Publié le : 27/11/2009 à 14h06 Catégorie : Appels à l’action Retour Le Comité organisateur des 12 jours d’actions pour l’élimination de la violence faite aux femmes vous invite à un rassemblement public pour se rappeler les 14 femmes victimes de ce drame et toutes celles qui ont succombé à la violence au Québec depuis 1989. La violence sexiste existe toujours ici au Québec, comme partout (...)
In July 2005, a large coalition of Palestinian civil society groups issued a call for a global Boycott, Divestment and Sanctions strategy (BDS) against Israel until it complied with international human rights agreements and UN resolutions. Calling on people of conscience all over the world, these organizations propose a non-violent tactic similar to that of the African National Congress in their struggle against apartheid in South Africa. Israel’s dual laws for Jewish settlers and Palestinians, the segregation of roads and housing, and restrictions on Palestinians’ freedom of (...)

Depuis 1996, l’est de la République démocratique du Congo (RDC) est le théâtre d’un conflit armé où « le corps des femmes est un champ de bataille ».

Critiquée pour sa proximité avec les têtes dirigeantes de la dictature, l’Église catholique argentine n’a jamais fait son mea culpa.

New Delhi- 25 September - The four day Independent Peoples Tribunal (IPT) on the World Bank in India concluded here today hearing numerous depositions indicting the Bank’s policy and project interventions in India. Over six hundred people from communities, social movements, research institutes, NGOs and universities attended the proceedings. The Tribunal, supported by the Jawaharlal University’s Teachers Association and Students’ Union was held in the university premises.

Repression against Zimbabwe’s political and civil society opposition has intensified in recent weeks, apparently at the behest of president Robert Mugabe, to the point that Southern African neighbors have taken notice.

Début novembre, l’ex-président Saddam Hussein de l’Irak a été condamné à être pendu. À en croire les réactions, c’est la preuve que le droit et la justice parviennent à prévaloir sur la force brutale. Cela veut-il dire que nous lirons dans les journaux, un jour prochain, que...« L’ex-président George W. Bush a été condamné à être pendu à titre de commandant en chef de l’armée, à la suite d’un procès pour divers massacres perpétrés en Afghanistan et en Irak. Cette condamnation à mort vient clore un procès portant sur des massacres de civils provoqués par des bombardements aériens ainsi que des combats (...)

Coup de théâtre - aussi attendu qu’espéré - à Istanbul. Devant la vague d’indignation internationale, le procureur d’État a décidé de laisser tomber la poursuite de l’écrivain turc Orhan Pamuk. Son procès, qui devait commencer début février, n’aura finalement pas lieu. Il s’agit non seulement d’une victoire pour la liberté d’examiner l’histoire d’un œil critique, mais aussi d’un revers cinglant pour les tenants de la main dure en Turquie.

Plus de 2 500 manifestants ont été arrêtés au Québec depuis 1999, dont la majorité à Montréal. Ce 2 novembre, le Comité des droits de l’homme des Nations unies a déclaré, à propos du Canada, s’inquiéter que « la police, en particulier à Montréal, pratique des arrestations de masse de manifestants », et invite le Canada « à mener une enquête » sur la police de Montréal. L’arrestation de masse consiste à encercler rapidement le plus grand nombre de manifestants, une tactique qui semble contrevenir à la Charte des droits et libertés, puisqu’elle réduit l’ensemble des manifestants à un attroupement de (...)

(Lagos, July 27, 2005) — Despite Nigeria’s progress on democratic reforms, Nigerian police routinely commit brutal acts of torture that have endured since the country’s era of military rule, Human Rights Watch said in a report released today.

In the wake of the execution of three persons for crimes committed when they were children (under 18), including one who is still a child, in less than a week, Amnesty International today urges the Iranian government to put a final stop to these executions.

Alternatives est heureuse d’apprendre que Yan Christian Warinussy, l’un de nos partenaires oeuvrant pour la justice auprès des populations de Papouasie occidentale, s’est vu octroyé le prix John-Humphrey pour la liberté. Cette récompense est décernée chaque année par l’organisme canadien Droits et démocratie à une personne ayant contribué de façon exceptionnelle à la défense des droits humains. Un défenseur de la justice en Papouasie occidentale, récipiendaire du Prix John-Humphrey pour la liberté 2005 MONTRÉAL - le 14 juillet 2005 - Droits et Démocratie a le plaisir d’annoncer que M. Yan (...)

Alternatives est heureuse d’apprendre que Yan Christian Warinussy, l’un de nos partenaires oeuvrant pour la justice auprès des populations de Papouasie occidentale, s’est vu octroyé le prix John-Humphrey pour la liberté.

Cette récompense est décernée chaque année par l’organisme canadien Droits et démocratie à une personne ayant contribué de façon exceptionnelle à la défense des droits humains.

New York, 12 juillet 2005 -Près de quinze ans après la chute de Hissène Habré et de son régime, marqué par de massives violations des droits de l’homme, des dizaines de ses complices occupent toujours des positions d’influence au sein du gouvernement et de l’administration tchadienne, dénonce Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. De plus, et malgré leurs efforts, les victimes de Hissène Habré n’ont jamais reçu ni réparation ni même la moindre reconnaissance de leur statut de victime de la part du gouvernement tchadien.

The recent appeals court acquittal of twelve soldiers convicted last year of the 1984 massacre of demonstrators in Jakarta shows the almost complete failure of Indonesia’s human rights courts, Human Rights Watch said today. The latest decision means that no one has been convicted for the so-called “Tanjung Priok” massacre, in which security forces killed at least 33 civilians in 1984.

Depuis 1995, de jeunes délinquants québécois d’origine haïtienne sont déportés vers Haïti, après un passage à la prison de Bordeaux où leur est remis un aller simple pour Port-au-Prince. Coupables de certains délits criminels, la loi canadienne favorise leur déportation dans un pays qu’ils ont à peine connu.

Le Canada et les États-Unis se vantent d’avoir un système de justice neutre et impartial, alors que des intérêts particuliers - ceux du pétrole et des voitures, par exemple - y sont souvent mieux considérés que des êtres humains, de chair et de sang. À titre d’exemple : un écologiste de l’Oregon, Jeff Luers, qui s’inquiétait de l’impact catastrophique sur l’environnement des véhicules « inutilitaires » sports (environ 30 % des véhicules personnels aux États-Unis) a choisi d’incendier trois de ces « monstres-au-pétrole » en vente chez un concessionnaire. Le militant a écopé de 22 ans et 8 mois de (...)

As governments across the world realise that the fear of terrorism can be made to serve a political purpose, the distinction between `ordinary’ crime and terrorism is being deliberately blurred.

In view of the recommendations made at the International "Against Terrorism, For Peace and Justice" Symposium, the undersigned, members of the "In Defense of Humanity" network of networks, have reviewed the denunciations, proposals and reports submitted by the 681 participants from 67 countries who met in Havana on 2, 3 and 4 June 2005, and make a call to create a movement against terrorism that will denounce and condemn the age of terror spawned by the United States in our hemisphere, affecting us since the second half of the 20th century.

J’ai récemment eu un aperçu des effets répressifs et déshumanisants de la torture, à l’occasion d’un événement organisé en l’honneur de Maher Arar. Canadien d’origine syrienne, Maher Arar est la victime « d’extradition » la plus populaire au monde. Rappelons que l’extradition permet notamment aux États-Unis d’impartir la torture à des pays étrangers. M. Arar faisant escale à New York lorsqu’il a été mis en garde à vue, il a été « rendu » à la Syrie où il a été détenu dans une cellule légèrement plus grande qu’une tombe, et, pendant dix mois, régulièrement battu. M. Arar a été honoré pour son courage par (...)

En Amérique latine, le phénomène des gangs de rue est assez répandu. C’est notamment le cas au Honduras qui, comme plusieurs de ses voisins, est enclin à adopter des mesures de plus en plus répressives, allant à l’encontre des droits humains mais qui, pour autant, ne parviennent pas en enrayer le problème. On assiste plutôt à une inquiétante escalade de la violence opposant les enfants de la rue aux forces de l’ordre, qu’elles soient publiques ou privées, officielles ou officieuses.

Alors que nous sommes plongés dans le « téléroman » de la Commission Gomery, un autre scandale à saveur de telenovela secoue la ville de Mexico et le pays tout entier. Accusé d’une faute administrative, le maire de la ville, Andres Manuel López Obrador, surnommé ALMO, fait désormais face à un règlement de compte politique démesuré visant à l’écarter du pouvoir. C’est que le maire de la capitale mexicaine entend bien être candidat pour le Parti de la révolution démocratique (PRD) aux présidentielles de 2006 et son extraordinaire popularité dérange.

Quoiqu’on en dise, il fait bon vivre à Montréal. Toutes proportions gardées, notre métropole est l’une des villes les plus sécuritaires d’Amérique du Nord. Aussi vaut-il la peine de le répéter, comme l’ont fait le chef du Service de police Michel Sarrazin et le maire Gérard Tremblay en conférence de presse à la mi-août, à l’heure de cette guerre des gangs de rues qui défraie les manchettes depuis quelques semaines. Sans déconner, à en croire certains reportages des médias écrits ou électroniques, on a l’impression que Montréal se change en ville de frontière du Far West ou en réplique nordique du (...)

Trois mois, huit cent mille personnes. Cent jours, un million six cent mille yeux qui se ferment. Pour mesurer l’horreur nous n’avons eu souvent d’autres moyens que de la chiffrer. Dans l’échelle des calamités faites de main d’homme, le génocide rwandais ne vient pas au premier rang. Six millions de juifs engouffrés dans les chambres à gaz, deux millions de Cambodgiens transformés dans les rizières et les champs en larves humaines.

« La désobéissance civile est une forme d’action collective non violente par laquelle les citoyens, ouvertement et délibérément, transgressent de manière concertée une ou plusieurs lois en vigueur, dans le but d’exercer soit directement soit indirectement une pression sur le législateur ou sur le pouvoir politique, pression visant soit la modification de la loi transgressée, soit la modification d’une décision politique, soit même, très exceptionnellement, le renversement du pouvoir. » Pour la désobéissance civique est un voyage à travers le temps, dans l’histoire de ces hommes et de ces femmes (...)

En France, le gouvernement mène une politique conservatrice de criminalisation des catégories les plus démunies : les jeunes, les pauvres, les étrangers.

« La société doit accepter que l’industrie du sexe est une réalité, et évoluer à partir de là », nous dit Jenn Clamen, organisatrice du Festival pour les droits des travailleurs du sexe, qui s’est déroulé à Montréal au cours de la troisième semaine de février.

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca