International

La proposition inclut délibérément une série de conditions préalables irréalisables avant que ce qui reste de la Palestine puisse être reconnu

Le premier président progressiste de l’histoire moderne du Mexique a hérité d’une situation désastreuse du point de vue sécuritaire. Après 12 ans d’une stratégie de « guerre contre les cartels » qui a enlisé le pays dans un drame humanitaire sans précédent, il peine à freiner la courbe de la violence.

La mobilisation qui a pour enjeu immédiat les retraites dessine un horizon démocratique plus large : elle combat à la fois l’autoritarisme incarné par Emmanuel Macron et l’extrême droite qui a tout intérêt à l’échec du mouvement.

Ce n’est pas exagéré d’imaginer que l’assassinat d’un des plus hauts responsables militaires iraniens puisse mener à l’éclatement d’un conflit mondial. Le soir du 2 janvier, le monde a été témoin d’une attaque impitoyable et dangereuse perpétrée par les forces américaines et officiellement sanctionnée par le président Donald Trump. Qassem Soleimani, commandant de haut niveau des Al-Qods, la force secrète iranienne, se rendait à Bagdad quand il a été tué par une frappe de drone commandée par le président américain. Soleimani était un commandant militaire vénéré et reconnu comme l’un des principaux (...)
La grève générale et nationale en France, qui entre maintenant dans sa septième semaine (un record), semble approcher un point tournant. Malgré la répression policière sauvage, environ un million de personnes descendent dans les rues pour protester contre la « réforme » néolibérale du système de retraite français proposée par le président Macron, système établi à la fin de la Seconde Guerre mondiale et considéré comme l’un des meilleurs au monde. Au fond, ce qui est en jeu, c’est la vision de société dans laquelle les gens veulent vivre - une société basée sur le calcul froid du marché ou une société (...)

En tant que premier exportateur mondial de charbon, l’Australie brûle sa propre maison.

Le 12 janvier 2010 non seulement rappelle la plus grande catastrophe naturelle à avoir jamais affecté Haïti, il est aussi la date qui lance la deuxième décennie du XXIe siècle dans notre pays. Les cent ou trois cent mille morts et la grande désolation laissés par le séisme vont amener sur nos rives une flopée de bons samaritains, institutions internationales spécialisées dans les catastrophes et aventuriers de l’entraide, dont la plupart vont nous dépouiller au lieu de nous aider. Les 35 secondes du tremblement de terre et la gestion catastrophique de l’après-séisme marquent toute la décennie (...)
« Oh bella ciao, bella ciao, bella ciao, ciao ciao... ». Comme un appel au rassemblement, le refrain entêtant retenti et se propage d’un manifestant à l’autre. De Paris à New Delhi, en passant par le Kurdistan, le chant des ouvrières agricoles italiennes du début du XXe siècle, devenu l’hymne des partisans antifascistes à l’ère de Mussolini, est depuis de nombreuses années un des classiques de la chanson de manifestation partout dans le monde. Des dizaines de versions et interprétations ont été faites de Bella ciao, à tel point que certains ignorent encore son origine, bien antérieure au (...)

La crise politique dans laquelle les tensions américano-iraniennes ont plongé l’Irak retarde les changements pour lesquels les manifestants luttent – et périssent.

À première vue, l’affaire d’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les États-Unis semble avoir peu à voir avec les Canadiens, mais la vérité est que cette menace sans précédent pour la liberté de presse et la liberté démocratique nous concerne tous. La poursuite d’Assange a commencé il y a dix ans lorsqu’il a publié des centaines de milliers de documents classifiés appartenant au gouvernement des États-Unis. Ceux-ci détaillent les abus flagrants et les atrocités commises à l’étranger par les États-Unis, ses forces armées, ses corporations et leurs alliés à l’étranger (y (...)

En poste depuis 2006, Evo Morales, le premier président indigène de Bolivie, a été renversé par un coup d’État. Des débats sur la manière dont cela est arrivé et ce que cela signifie ont proliféré dans la gauche à l’échelle internationale. Ashley Smith a discuté avec Jeffery R. Webber et Forrest Hylton, deux observateurs de longue date de la Bolivie, pour mieux comprendre les problématiques en jeu.

Au Chili, la mobilisation sociale se poursuit, soutenue par une très large partie de la population. Le président-milliardaire Piñera vient cependant de faire savoir qu’il irait jusqu’au bout de son mandat. S’il reconnaît aux micros de la BBC être responsable d’une partie du « problème », il précise que celui-ci s’est « accumulé depuis 30 ans ». Allons jusqu’à 46. Allende tombait, encerclé par les putschistes ; Pinochet s’emparait du pouvoir puis recrutait un groupe d’économistes formés à Chicago par Milton Friedman et Arnold Harberger. Le Chili, dans la rue, rejette aujourd’hui la greffe. L’auteure, historienne latino-américaniste, revient sur la construction de ce soi-disant « miracle économique ».

Au cours du mois de novembre 2019, des milliers de Colombiens, surtout des jeunes, participent aux mobilisations quotidiennes de la nation caféicole. Tout a commencé par une grève nationale majeure le jeudi 21 novembre, ce qui ne s’était pas produit depuis 1977. Parmi les organisateurs de ces marches et de la grève figurent des syndicats, des organisations étudiantes, des organisations de femmes, des peuples indigènes, des écologistes et des groupes politiques opposés au gouvernement d’Iván Duque [qui est membre du parti de droite radicale Centre démocratique et proche d’Alvaro Uribe ; il (...)
La population de l’Amérique du Nord, souvent ne sait pas comment répondre aux questions posées par la situation sociale et politique tendue du Honduras, un pays sous l’influence transnationale des États-Unis et du Canada. Pourquoi tant de manifestations de milliers de personnes, presque sans interruption, au cours des dix dernières années, et pourquoi les gens partent-ils massivement en caravanes forcées à travers le Guatemala et le Mexique vers ce Nord coupable ? Il n’y a pas de réponse simple à ces questions et il n’est pas honnête de répéter le cliché selon lequel les gens fuient (...)
Fin 2016, je suis au Rojava avec quelques autres volontaires internationaux. Le moral est bas : nous venons d’apprendre que deux de nos camarades proches sont tombés au combat et nous nous sentons inutiles, éloignés des lignes de front, en attente. Nous avons chacun tout abandonné dans nos pays respectifs, partant bénévolement prendre les armes pour soutenir la révolution que les Kurdes ont démarrée en combattant Daech (acronyme arabe de l’État islamique (EI)), ignorant quand, dans quel état nous reviendrons, ni même si nous reviendrons. L’un d’entre nous, s’exprimant en anglais, brise le (...)
La peur face à la force du peuple fait trembler les élites dirigeantes. Elles craignent un peuple qui en a assez des abus, de la ségrégation, de l’humiliation et de l’inégalité. L’indignation accumulée au fil des ans est descendue dans la rue et ne montre aucun signe de retour au point de résignation qui était devenue son refuge. Il s’agit d’une insurrection populaire spontanée, pacifique, sans direction ni programme, mais qui a rejoint de vastes secteurs sociaux. Jamais, nous les Chiliens, n’avons été autanti unis qu’en ces derniers jours, tous derrière la volonté de répudiation du système (...)

Plus de 4,6 millions de Vénézuélien·es ont fui leur pays au cours des dernières années en raison des crises politique, sociale, économique et humanitaire qui sévissent dans la république bolivarienne. Face à cet exode sans précédent, des pays de la région sud-américaine ont récemment imposé des conditions d’entrée plus strictes aux ressortissant·es vénézuélien·nes.

Depuis le début du mois d’octobre, les manifestations se multiplient en Irak. Autonomes par rapport à toutes les forces politiques, mobilisant en premier lieu les jeunes, elles ne mettent pas seulement en cause le gouvernement, mais aussi l’autorité religieuse et les ingérences de l’Iran.

Des membres du collectif Solidarité Québec-Haïti ont récemment occupé le local électoral de Justin Trudeau afin que le premier ministre sortant promette de retirer le soutien du Canada au président d’Haïti, Jovenel Moïse. Dans ce qui suit, le collectif militant résume la situation en Haïti ainsi que sa campagne actuelle.

Dans une annonce surprise, l’EZLN proclame la création de 11 nouveaux « caracoles » et municipalités autonomes, élargissant considérablement le territoire sous contrôle rebelle.

Article d’abord paru sur le site de Mondoweiss. Traduit par Elizabeth Leier pour le Journal des Alternatives. En tant que Cachemiri vivant en Amérique du Nord, je me suis rendu au Cachemire une vingtaine de fois. J’y ai connu l’instabilité, les coupures de courant, les couvre-feux et les bouclages qui font cruellement partie de la vie quotidienne, j’ai aussi assisté à des manifestations massives et non violentes contre l’occupation militaire. J’ai vu des militaires indiens ramasser des enfants Cashmiris jouant au cricket dans des véhicules blindés et j’ai écouté attentivement les récits (...)

À la suite de la démission du gouverneur Rosselló, de nombreuses assemblées populaires se sont constituées sur tout le territoire de Porto Rico, avec pour but de poursuivre le débat — et de prolonger le mouvement populaire.

Le 14 août, Rosa Peralta, responsable des actions urgentes au Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), ainsi que Gustavo Monteiro, collaborateur au CDHAL, ont eu l’occasion de s’entretenir avec Mara de Carvalho, défenseure des droits humains au Brésil. Mara est membre du secteur des droits humains du Mouvement des sans-terre (MST) au Brésil, de l’Institut de recherche sur le droit et les mouvements sociaux (IRDMS) et de l’Association brésilienne des juristes pour la démocratie (ABJD).

Lors de son passage à Montréal, Mara a fait une présentation sur les principales attaques et les reculs des droits humains sous le gouvernement du président Jair Bolsonaro. Mara nous a également parlé des fronts de résistance qui s’organisent dans les territoires ruraux et urbains du pays.

Nos voyages en Pologne ont quelque chose d’un rituel. Nous nous y rendons presque chaque été afin de voir la babcia, le dziadek et les autres proches et amis. Pour mon conjoint, c’est un retour vers ce qui a longtemps été son port d’attache et l’occasion de permettre aux enfants de jeter leurs propres amarres. Je suis toujours étonnée devant l’aisance avec laquelle, année après année, les filles se replongent dans la mélodie et les doux chuintements de cette langue qui, encore aujourd’hui, me semble inaccessible. Dès le début des vacances, elles attendent avec impatience le moment d’aller (...)
Alors que l’on atteint le cœur de l’été, le tourisme bat son plein. Barcelone s’apprête à accueillir des millions de touristes cet été. Quatrième destination touristique en Europe, on estime qu’elle a accueilli 32 millions de touristes en 2018, alors que la ville compte seulement 1,6 million d’habitants. Elle a connu un essor massif du tourisme depuis l’accueil des Jeux Olympiques en 1992, avec notamment une hausse de plus de 500% du nombre de passagers aériens ainsi que de nuitées en hôtels par rapport à 1990. Comme d’autres villes du Sud de l’Europe, elle subit un phénomène de « (...)
Huit pour cent. C’est la part des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) que rejette l’industrie du tourisme chaque année, selon une récente étude publiée dans la revue scientifique Nature Climate Change [1]. À titre comparatif, cela équivaut à près de deux fois la quantité de GES que produit annuellement la Russie. L’industrie du tourisme représente certes 9,8 % du PIB mondial, mais la feuille de route de ce moteur économique est ternie par son empreinte écologique. Tandis que résonne l’urgence climatique, plusieurs répondent à l’appel en soulignant l’importance de revoir nos (...)
Article d’abord paru sur le site de Reporterre La France accueillera le prochain sommet du G7 à Biarritz, du 24 au 26 août 2019. Pour dénoncer ce rendez-vous des chefs d’État et défendre « un autre monde », de nombreuses associations, syndicats et citoyens préparent un contre-sommet à Hendaye. Leurs mouvements seront scrutés par des forces de l’ordre mobilisées en grand nombre. Samedi 13 juillet, des chants hostiles au G7 résonnaient dans le centre-ville de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). « Non au G7, G7 Ez ! », tonnaient les manifestants à un peu plus d’un mois de la tenue du sommet (...)

La révolution d’abord, l’émancipation féminine ensuite ? Dans les cortèges qui continuent de secouer l’Algérie, bien des femmes refusent cet ordre de priorité. Entretien avec Wissem Zizi, jeune militante en Kabylie.

Billet d’abord paru sur le site de Mediapart Le corps de Steve Maia Canico, a été repêché hier soir dans la Loire ; 38 jours après sa disparition suite à une charge de police, le soir de la fête de la musique à Nantes... Et ce matin des députés bretons pleurent dans une tribune sur France info. « Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable. » Oui. En effet. C’est incontestable... Nous sommes en train de nous habituer à ce que les forces de l’ordre "chargent" des gamins sur un terrain identifié comme dangereux un soir de fête de la musique, à ce que « la violence légale » s’abatte (...)

À partir de la vague protestataire des années 60, les mouvements homos et trans ont tantôt opté pour la contestation, tantôt joué la carte réformiste.

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 21

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca