International

Des membres du collectif Solidarité Québec-Haïti ont récemment occupé le local électoral de Justin Trudeau afin que le premier ministre sortant promette de retirer le soutien du Canada au président d’Haïti, Jovenel Moïse. Dans ce qui suit, le collectif militant résume la situation en Haïti ainsi que sa campagne actuelle.

Dans une annonce surprise, l’EZLN proclame la création de 11 nouveaux « caracoles » et municipalités autonomes, élargissant considérablement le territoire sous contrôle rebelle.

Article d’abord paru sur le site de Mondoweiss. Traduit par Elizabeth Leier pour le Journal des Alternatives. En tant que Cachemiri vivant en Amérique du Nord, je me suis rendu au Cachemire une vingtaine de fois. J’y ai connu l’instabilité, les coupures de courant, les couvre-feux et les bouclages qui font cruellement partie de la vie quotidienne, j’ai aussi assisté à des manifestations massives et non violentes contre l’occupation militaire. J’ai vu des militaires indiens ramasser des enfants Cashmiris jouant au cricket dans des véhicules blindés et j’ai écouté attentivement les récits (...)

À la suite de la démission du gouverneur Rosselló, de nombreuses assemblées populaires se sont constituées sur tout le territoire de Porto Rico, avec pour but de poursuivre le débat — et de prolonger le mouvement populaire.

Le 14 août, Rosa Peralta, responsable des actions urgentes au Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), ainsi que Gustavo Monteiro, collaborateur au CDHAL, ont eu l’occasion de s’entretenir avec Mara de Carvalho, défenseure des droits humains au Brésil. Mara est membre du secteur des droits humains du Mouvement des sans-terre (MST) au Brésil, de l’Institut de recherche sur le droit et les mouvements sociaux (IRDMS) et de l’Association brésilienne des juristes pour la démocratie (ABJD).

Lors de son passage à Montréal, Mara a fait une présentation sur les principales attaques et les reculs des droits humains sous le gouvernement du président Jair Bolsonaro. Mara nous a également parlé des fronts de résistance qui s’organisent dans les territoires ruraux et urbains du pays.

Nos voyages en Pologne ont quelque chose d’un rituel. Nous nous y rendons presque chaque été afin de voir la babcia, le dziadek et les autres proches et amis. Pour mon conjoint, c’est un retour vers ce qui a longtemps été son port d’attache et l’occasion de permettre aux enfants de jeter leurs propres amarres. Je suis toujours étonnée devant l’aisance avec laquelle, année après année, les filles se replongent dans la mélodie et les doux chuintements de cette langue qui, encore aujourd’hui, me semble inaccessible. Dès le début des vacances, elles attendent avec impatience le moment d’aller (...)
Alors que l’on atteint le cœur de l’été, le tourisme bat son plein. Barcelone s’apprête à accueillir des millions de touristes cet été. Quatrième destination touristique en Europe, on estime qu’elle a accueilli 32 millions de touristes en 2018, alors que la ville compte seulement 1,6 million d’habitants. Elle a connu un essor massif du tourisme depuis l’accueil des Jeux Olympiques en 1992, avec notamment une hausse de plus de 500% du nombre de passagers aériens ainsi que de nuitées en hôtels par rapport à 1990. Comme d’autres villes du Sud de l’Europe, elle subit un phénomène de « (...)
Huit pour cent. C’est la part des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) que rejette l’industrie du tourisme chaque année, selon une récente étude publiée dans la revue scientifique Nature Climate Change [1]. À titre comparatif, cela équivaut à près de deux fois la quantité de GES que produit annuellement la Russie. L’industrie du tourisme représente certes 9,8 % du PIB mondial, mais la feuille de route de ce moteur économique est ternie par son empreinte écologique. Tandis que résonne l’urgence climatique, plusieurs répondent à l’appel en soulignant l’importance de revoir nos (...)
Article d’abord paru sur le site de Reporterre La France accueillera le prochain sommet du G7 à Biarritz, du 24 au 26 août 2019. Pour dénoncer ce rendez-vous des chefs d’État et défendre « un autre monde », de nombreuses associations, syndicats et citoyens préparent un contre-sommet à Hendaye. Leurs mouvements seront scrutés par des forces de l’ordre mobilisées en grand nombre. Samedi 13 juillet, des chants hostiles au G7 résonnaient dans le centre-ville de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). « Non au G7, G7 Ez ! », tonnaient les manifestants à un peu plus d’un mois de la tenue du sommet (...)

La révolution d’abord, l’émancipation féminine ensuite ? Dans les cortèges qui continuent de secouer l’Algérie, bien des femmes refusent cet ordre de priorité. Entretien avec Wissem Zizi, jeune militante en Kabylie.

Billet d’abord paru sur le site de Mediapart Le corps de Steve Maia Canico, a été repêché hier soir dans la Loire ; 38 jours après sa disparition suite à une charge de police, le soir de la fête de la musique à Nantes... Et ce matin des députés bretons pleurent dans une tribune sur France info. « Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable. » Oui. En effet. C’est incontestable... Nous sommes en train de nous habituer à ce que les forces de l’ordre "chargent" des gamins sur un terrain identifié comme dangereux un soir de fête de la musique, à ce que « la violence légale » s’abatte (...)

À partir de la vague protestataire des années 60, les mouvements homos et trans ont tantôt opté pour la contestation, tantôt joué la carte réformiste.

Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme annonçait le 25 juin dernier la toute nouvelle stratégie du gouvernement fédéral visant à s’attaquer au racisme et à la discrimination. Intitulée « Construire une fondation pour le changement », la stratégie est assortie d’une enveloppe de 45 millions de dollars et comprend la création d’un secrétariat de lutte contre le racisme relevant de Patrimoine Canada. Faut-il lire dans cette annonce le succès ou l’échec du mainstreaming de l’antiracisme ?

Article d’abord paru sur le site de Grozeille Le mouvement pour le climat, qui est véritablement apparu en France après la démission de Nicolas Hulot, commence à reprendre des forces. Alors que les premières marches pour le climat, fin 2018, se limitaient souvent à soutenir des principes moraux assez vagues, celles qui accompagnent aujourd’hui la grève hebdomadaire des jeunes s’annoncent officiellement « anticapitalistes » et ont lieu conjointement à des actions de désobéissance. Une saine radicalisation est en route. Il règne néanmoins une grande confusion. Souvent, on ne voit pas le lien (...)
En 2018, le monde a connu l’histoire de Marielle Franco, la conseillère municipale brésilienne brutalement assassinée à Rio de Janeiro. Le 14 mars, la voiture dans laquelle Marielle se trouvait a reçu 14 coups de feu, tuant la conseillère (de quatre balles à la tête) et Anderson Gomes, qui conduisait la voiture. Les enquêtes menées à ce jour indiquent que les projectiles par lesquels Marielle et Anderson ont été abattus ont été achetés par la police fédérale du Brésil. Des membres d’une des plus grandes milices de Rio ont été arrêtés pour leur participation au crime. Aussi, des informations (...)

La COP24 s’ouvre dimanche 2 décembre à Katowice, en Pologne. Reporterre en explique les trois enjeux principaux : définir les règles d’application de l’Accord de Paris, élever l’ambition climatique mondiale et renforcer la solidarité internationale face aux transformations en cours et à venir.

Réunis pour deux jours en Argentine, les chefs d’Etat ou de gouvernement des vingt pays les plus puissants de la planète sont mis à l’index : le G20, à lui tout seul, est en train d’entériner un réchauffement climatique supérieur à 3,2°C. A quelques jours de la COP24, les plus grands criminels du climat sont donc connus : ils sont 20. Et ils sont réunis à Buenos Aires.

Les 10 et 11 décembre prochains, les chefs d’États et de gouvernements de l’ONU sont invités à signer à Marrakech (Maroc) le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Plutôt que de renforcer les conditions de travail et de faciliter la lutte aux changements climatiques, l’AÉUMC attachera encore longtemps le Canada et le Québec aux politiques économiques qui ont accentué les inégalités depuis 25 ans.

Les preuves fournies par Washington de la responsabilité russe dans la destruction en vol d’un avion de ligne malais au dessus de l’Ukraine sont sans appel. Le problème est qu’elles ne sont pas vérifiables et ressortent donc du sérieux de celles assénées solennellement par le secrétaire d’État Colin Powell au Conseil de sécurité pour justifier de l’attaque contre l’Irak.

Au moment où j’écris ces lignes, deux évènements retiennent l’attention partout dans le monde. La finale de la FIFA et…la nouvelle guerre israélo-palestinienne. Ces deux évènements n’ont absolument rien à voir l’un avec l’autre. Le premier se veut festif, heureux et rassembleur. Le second dramatique, haineux et source de nouveaux conflits. Quel rapport entre les deux, donc ? Aucun, sinon que le premier dissimule le second, ou offre si besoin était un prétexte pour détourner le regard et ignorer le sort du peuple de Gaza. Nous pouvons entendre à tout moment la thèse selon laquelle il y aurait (...)
Le 20 septembre prochain, 40 journaux du monde entier vont participer au Journalism impact Day. Lors de cet évènement organisé par la plateforme d’information Sparknews, ces journaux vont publier dans leurs pages des nouvelles relatant des initiatives innovantes et positives s’inscrivant dans une mouvance plus vaste : l’émergence du journalisme d’impact ou constructif. Sparknews est une plateforme de contenu d’information positive, née en France, mise à la disposition des journalistes et des citoyens. Le fondateur du site internet, Christian de Boisredon, explique : « Notre mission est de (...)
L’Afrique maudite, éternellement engluée dans les démons des conflits et de la pauvreté, Lionel Zinsou n’y croit pas. A la tête du fonds d’investissement PAI Partners, cet orateur de talent est aujourd’hui l’une des icônes incontournables de l’afro-optimisme à qui l’on manifeste un intérêt croissant. Lui qui est également conseiller au cabinet du président du Bénin nous livre un aperçu des raisons qui le poussent à croire en l’Afrique. Un optimisme sincère, argumenté, mais pas béat. Guerres, pauvreté et pandémies comptent parmi les clichés sur l’Afrique les plus ancrés dans les consciences (...)
Ils ont marqué l’histoire du football, et pas seulement par leur jeu. Socrates au Brésil, Carlos Caszely au Chili, Robbie Fowler au Royaume-Uni : ces joueurs se sont engagés à leur manière en faveur des opprimés. Les deux premiers contre les dictatures latino-américaines, le troisième en faveur des dockers en grève de Liverpool. A l’heure où le foot est totalement dominé par l’argent et une logique économique malsaine, ces trois portraits, extraits du livre « Comment ils nous ont volé le football », édité par le journal Fakir, nous rappellent qu’une autre conception du football est possible. Un (...)
Le 29 mai dernier s’achevait à Alger la 17e conférence ministérielle du Mouvement des non-alignés (MNA) dans une certaine indifférence diplomatique et médiatique, chez nous et en ailleurs en Occident. Pourtant, le mouvement regroupait 120 pays à son dernier sommet en 2012, représentant plus de la moitié de la population mondiale. Un contrepoids en quelque sorte au G-8 et aux autres organisations mondiales dominantes. Simon Bertrand, candidat à la maîtrise en sciences politiques à l’Université de Montréal, s’est d’ailleurs penché sur l’avenir de ce regroupement lors du congrès de l’Association (...)
Depuis plus de 30 ans, le Fonds monétaire international (FMI) impose des politiques d’ajustement structurel (coupes drastiques dans les dépenses sociales, privatisations, « flexibilisation » du marché du travail, etc.) à la grande majorité des pays dits en développement (PED). De l’aveuglement… L’objectif principal affiché est d’assainir les finances publiques afin de repartir sur de « bonnes bases ». Les résultats ont été dramatiques. La pauvreté, l’exclusion sociale et les inégalités ont explosé, tandis que le problème de la dette s’est aggravé. La dette des PED a été multipliée par quatre entre (...)
Les Français se sont abstenus et ont placé, ce jour, le Front national en tête. Les écologistes chutent à 9 %, le Front de gauche stagne à 6 %. Reporterre a passé la soirée chez EELV, au Front de gauche, et à Nouvelle Donne. Une conclusion : « Ce qu’on a fait jusqu’ici, ça ne marche pas ». Les résultats sont sans appel : dans une élection où l’abstention a été très forte, le Front national est en tête, EELV glane péniblement 9 % des voix, le Front de gauche est marginalisé à 6 %. Nous avons passé la soirée dans les trois partis les plus proches de l’écologie. On a connu des moments plus joyeux... (...)
Le gaspillage alimentaire est un problème majeur dans les pays ayant adopté des habitudes de sur-consommation. Chaque année 1,3 milliards de tonnes de denrées comestibles par an sont jetées, selon la FAO (1). A toute échelle de la chaîne alimentaire s’opère ce gâchis. En Belgique, quelques villes ont décidé d’agir au niveau des industries agro-alimentaires en les forçant à donner aux associations de redistribution alimentaire. La Belgique oblige les supermarchés à donner C’est dans la ville de Herstal que le bourgmestre – équivalent du maire -, Frédéric Daerden, a lancé une initiative (...)
C’était sans doute l’une des initiatives écologiques les plus surprenantes de ces dernières années : laisser le pétrole des gisements du parc Yasuni (Equateur) dans le sol. Soit environ 900 millions de barils représentant 20 % des réserves du pays et 10 jours de consommation mondiale de pétrole. Cette proposition, initialement portée par les mouvements sociaux, écologistes et indigènes équatoriens, a été reprise et relayée par le gouvernement équatorien. En contrepartie de la non-exploitation du pétrole national, le président Rafael Correa a demandé à la communauté internationale une compensation (...)
Des révélations choquantes concernant les conditions déplorables des travailleurs étrangers au Qatar alimentent depuis les dernières semaines l’actualité internationale. Ces ouvriers s’affairent pourtant à bâtir les infrastructures nécessaires à la tenue de la Coupe du monde de football en 2022 dans ce petit pays richissime. Au delà de cette récente attention médiatique, c’est tout un système d’immigration et d’organisation du travail qui est à démystifier. C’est l’ambassade du Népal au Qatar qui a lancé ce troublant cri d’alarme. Alors que la planète découvrait avec stupeur que 44 Népalais étaient (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 20

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca