Guerre

The story of Dr. Awni Jarw, aged 37. His house was bombed by the Israeli air force. “Yousef was 18 months-old. My wife and I had been waiting for him for so long. He brought us joy and love, with his laugh and smile. He filled our home with happiness. But all of a sudden, I found myself searching for his tiny body parts all over my house. When looking for the body parts of my wife, I found Yousef’s tiny feet, the lower part of my wife’s body, my baby’s head and hand. I collected them and put them together so that they can be united in death.” (Source: Palestine Monitor) Story of (...)
It’s sixty years and counting since the founding of the State of Israel, and nothing seems to change, except for the worse. The torment of the Palestinian people is unending—as is the massive control of the United States by Zionist lobbies, the passive yet deadly acquiescence of other Western democracies, the corruption of compliant Arab states, and, above all, the ever-mounting brutalization of Israel. All these forces are locked together into a nightmarish embrace that sows despair among people of good will. The Zionist project once commanded the respect and sympathy of much of (...)

Voici plusieurs courriels écrits par Salma Ahmed à ses amis francophones durant la campagne militaire israélienne à Gaza. Salma a 23 ans et enseigne le français à Gaza. Ces courriels n’ont pas été écrits dans l’optique d’être publiés, mais Alternatives juge qu’ils offrent un point de vue intéressant sur ce qu’ont vécu les gens de Gaza.

Serions-nous vraiment dans une réelle période de grands changements ? L’onde de choc de Barak Obama peut-elle réellement faire des vagues jusqu’en Afrique ?? En attendant la réponse, les faits semblent pourtant suggérer que les dirigeants du Rwanda et de la République démocratique du Congo auraient finalement choisis de régler – ENSEMBLES - leurs problèmes pour apporter un règlement tant attendu, voir franchement inespéré, à plus 10 années d’une guerre épouvantable qui a déjà tués plus de 5 millions de congolais depuis 1998.

When Israel went on a military rampage during its 22-day air strikes and artillery attacks on Gaza, it largely singled out residential neighbourhoods, hospitals, schools and U.N. buildings on the pretext of targeting Hamas fighters.

La bande de Gaza ressemble à une zone frappée par un "tremblement de terre", a estimé mardi l’ONU, alors que les agences onusiennes et les organisation humanitaires profitent du cessez-le-feu pour faire le bilan des destructions causées par l’offensive israélienne.

La brise répand l’odeur âcre des débris encore fumants de l’entrepôt du complexe des Nations unies à Gaza-Ville bombardé par l’armée israélienne. Dans la noirceur du décor, tranche le bleu ciel du pupitre de l’ONU où le secrétaire général, Ban Ki-moon, prend mardi la parole.

La guerre sanglante que l’armée israélienne mène à Gaza n’est pas venue de nulle part. Tzipi Livni a prévenu tous les partis politiques sionistes 48 heures avant l’agression et tous l’ont approuvée, y compris le Meretz (la gauche sioniste). Le mouvement « La Paix Maintenant » et les écrivains dits « de gauche » (mais farouchement sionistes) Amos Oz, Avraham Yehoshua et David Grossman ont aussi approuvé l’invasion en prônant peu après une trêve. Tous partagent le point de vue officiel en Israël : pour eux, le Hamas est un monstre infréquentable contre lequel le droit de tuer va de soi, même s’il y a des « dommages collatéraux ».

Israel’s siege of Gaza began on 5 November, the day after an Israeli attack inside the strip, no doubt designed finally to undermine the truce between Israel and Hamas established last June.

Dans un pays plongé dans la bêtise guerrière et tout entier tendu vers la politique des bombes, Michael Warschawski fait figure de salutaire exception. Militant anti-sioniste de toujours, l’homme n’a de cesse de dénoncer l’horreur des bombardements sur Gaza et d’exiger qu’Israël laisse une chance à la paix. Une voix précieuse, qui a gentiment accepté de répondre à quelques questions. Entretien.

Si l’armée Israélienne avait débuté la journée du 10 janvier 2009 en obscurcissant le ciel d’une pluie de tracts qui appelaient les gazaouis à abandonner la résistance, c’est par une pluie de manifestations d’appui aux palestiniens que les mouvements sociaux de par le monde leur ont répondu.

Nous sommes sans doute des millions à assister, rageurs et impuissants, à la destruction de Gaza, tout en subissant le discours médiatique sur la « réponse au terrorisme » et le « droit d’Israël à se défendre ».

6 January 2009, 18:00 hours
The Israeli military operation entered its eleventh day, with the civilian population of Gaza continuing to bear the brunt of the violence. Israeli air, sea and ground forces continue to surround Gazan populated areas. The
Gaza and North Gaza governorates remain isolated from the rest of the Strip. Internal movement within the Strip is extremely difficult because of ongoing hostilities and the destruction of essential infrastructure.
The humanitarian situation in the Gaza Strip continues to deteriorate.

Trois heures après que les Forces israéliennes aient commencé leur opération terrestre dans la bande de Gaza, à environ 22:30 ce samedi soir, un obus ou un missile a frappé la maison de Hussein al-Awaidi et de ses frères.

The mainstream US media has been careful to balance images of Gazan suffering with those of Israelis, leading to accusations it is not reflecting the unequal death toll.

6 jours sans répit à ramasser les quelques 400 personnes assassinées par l’arméee d’occupation, à mener les 2 000 blessés dans les hôpitaux ou dispensaires, à courir après les médicaments de première nécessité pour que ces blessés ne s’ajoutent pas à la déjà trop longue liste des morts.

Defense Minister Ehud Barak (the Hebrew surname means "lightning," German "Blitz") did it again: an historic record of over 200 Palestinians killed in a single Sabbath’s blitz (Dec. 27). Polls now predict five additional Knesset seats for his Labor Party in the coming February general election. That’s 40 Palestinian corpses per seat. No wonder he promises it’s just the beginning: at this pace, it will take Labor just about two thousand additional corpses to go from rags to riches, from a dead political party to an absolute majority in parliament like in the good old days.

Le ministre de la Défense Ehud Barak (son nom hébreu signifie « éclair » ou encore « blitz » en allemand) l’a encore fait : un record historique de plus de 200 Palestiniens tués en un seul « Chabbat-éclair » le 27 décembre. Les sondages prédisent à présent 5 sièges de plus à son parti Travailliste aux prochaines élections législatives de Février. Cela fait 40 cadavres de Palestiniens par siège. Pas étonnant qu’il promette que ce ne soit qu’un début : à ce rythme il ne faudra au parti que 2000 cadavres de plus pour passer de la misère à la richesse, d’un parti politique mort à une majorité absolue au parlement comme au bon vieux temps.

Et je lirai demain, dans vos journaux, que la trêve est finie à Gaza. Ce n’était donc pas un siège, mais une forme de paix ce camp de concentration fauché par la faim et la soif.

The Alternatives International Federation (AlterInter) condemns today’s deadly attack by the Israeli Air Force on the Gaza Strip, which resulted in the killing of (at this moment) over 150 Palestinians. AlterInter calls on social movements throughout the world to mobilize against these Israeli war crimes and demands that the international community implement sanctions against Israel and indict Tzipi Livni, Ehud Barak and other Israeli political and military leadership for these blatant war crimes, committed as part of Israel’s election process.

The three major political parties in Israel, Likud, Kadima and Labor, published their lists of candidates for the 10 February parliamentary elections as the political platforms of the parties toward the elections begins to be clearer. As the elections approach, it is difficult to find significant ideological differences among the major actors.

In his recent book Descent Into Chaos: The United States and the Failure of Nation Building in Pakistan, Afghanistan, and Central Asia, Pakastani journalist Ahmed Rashid argues that in shifting its attention toward Iraq, the United States missed a golden opportunity to promote stability and prosperity in the beleaguered region. Alternatives’ Emmanuel Martinez recently interviewed this regional specialist and author of the bestselling book Taliban. Alternatives: Is the resignation of General Musharraf from his post as the president of Pakistan another setback for the U.S? Ahmed (...)
Israel’s unsuccessful invasion of Lebanon in the summer of 2006 proved to be a turning point for neo-conservative pre-emptive war policies. This defeat paved the way for a new round of regional talks outside the purview of the American initiative, and ended the unilateralist policies that had characterized the younger Bush’s administration. The Israeli defeat in Lebanon transferred sub-regional management of the Global War from the hands of the Pentagon in Washington to the offices of the Israeli military headquarters in Tel Aviv. Israel’s setback, as well as their inability to (...)
Reprinted from the CCPA Monitor Economic, Social and Environmental Perspectives Volume 15 No.3 July/August 2008 Iran is a major oil producer and exporter- the fourth largest in the world. Its proven reserves of oil are the world’s third largest, and those of natural gas rank second. These reserves have figured in previous conflicts with neighbours and world powers. Could they be involved in the current bellicosity towards Iran? Iran occupies a strategic location in the Middle East. In size, it is bigger than Quebec. It stretches from the oil-rich Persian Gulf in the south to (...)
On May 14, Israelis will celebrate the 60th birthday of their state. For Palestinians, it will be 60 years since the Nakba, the catastrophe. During the past twenty years, a group of Israeli critical historians has searched through the material that was declassified 30 years after the war of 1948, in an attempt to revise the traditional account of the birth of their country... With courage, these researchers wanted to restore the truth - their truth - about the events of 60 years ago. Here is an outline of their work. On November 29, 1947, the General Assembly of the United (...)

Voici un aperçu des travaux d’un groupe d’historiens israéliens critiques qui remettent en cause l’histoire traditionnel concernant la naissance d’Israël.

Le Canada dépense des millions pour aider les Palestiniens. Mais souvent, ces sommes partent en fumée en raison des frappes israéliennes.

Le Tchad est sous l’État d’urgence. Des rebelles ont failli renverser le président autoritaire d’Idriss Itno Déby au début février.

Les éléments d’un début de solution pour régler la question afghane sont en place en Afghanistan et ailleurs dans le monde, sauf à Washington et à Ottawa.

Le 9 février, à Montréal, une journée d’audiences populaires sur l’avenir de la mission canadienne en Afghanistan a eu lieu. Une quarantaine d’organismes sont venus déposer leur mémoire.

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca