Genre

En décembre dernier, le gouvernement du Québec a adopté le projet de loi 35, qui contient un amendement visant à abolir l’obligation pour les personnes trans de subir une opération chirurgicale afin d’obtenir un changement de mention de sexe à l’état civil. Dans le cadre de la commission parlementaire entourant l’adoption du projet de loi, les parlementaires ont toutefois refusé de discuter des autres conditions d’accès au changement de la mention sexe, pourtant jugées problématiques. Dans un contexte où la catégorisation des genres binaires féminins et masculins est de plus en plus remise en (...)
Si les féministes sont présentes dans le mouvement étudiant, les queers et LGBTQ (lesbiennes, gais, bisexuelles, transexuel(le)s et queers) le sont tout autant. Le P !NK Bloc, un groupe réunissant des étudiant(e)s et des allié(e)s à la cause étudiante, marche, embrasse et danse pour l’accessibilité de tou(te)s à l’éducation . Portrait d’un collectif où sexualité et conscience politique sont à l’honneur. Nous avons rencontré Philippe Dumaine et Marie-Élaine Larochelle, membres du P !B, pour en discuter. Rose indignation Le P !NK Bloc est un regroupement queer et féministe souhaitant rendre (...)

Stephen Lewis, the United Nations Secretary-General’s special envoy to Africa for HIV/AIDS, has been an outspoken critic of the United States administration as well as a number of Western and African governments. He has also condemned the policies of the World Bank and the International Monetary Fund for their failure to alleviate the AIDS pandemic in Africa. His views on HIV/AIDS can now be read in his new book, ’Race Against Time,’ which has just been launched. In this extract from the new book, Lewis criticises the way women have been left out of the fight against the HIV/AIDS epidemic in Africa, and blasts the governments that often applaud themselves for their "gender sensitivity."

APPEL des 1000 FEMINISTES d’EUROPE - Hommes et Femmes. DEMOCRATIE et POUVOIR La volonté de construire une Europe réellement démocratique signifie que les 240 millions de femmes européennes ont les mêmes droits que les hommes européens. Il ne peut y avoir d’Europe démocratique sans démocratie paritaire. La parité doit s’exercer effectivement dans les pays qui ont une loi s’y rapportant et cette loi étendue à tous les pays de l’Union. La parité doit être la règle dans toutes les instances européennes et nationales dont les membres sont nommés, que ces structures soient décisionnelles ou (...)

Au Niger, la polygamie hante les femmes. Comme un spectre dans l’horizon féminin ou comme l’épée de Damoclès, arrive le jour où les femmes doivent faire place à une deuxième, une troisième ou même une quatrième épouse.

À l’approche de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, un enjeu déterminant pour l’égalité économique de ces dernières menace de diviser les groupes de femmes au Québec et au Canada anglais.

Préfacé par Jean-Paul Sartre, Portrait du colonisé (1957), d’Albert Memmi, alimenta l’argumentaire souverainiste du Québec. L’essai dénonçait la colonisation française au Maghreb, mais les Québécois s’y reconnurent. Une cinquantaine d’années et presque autant de livres plus tard, l’homme de lettres publie toujours, ce qui n’est pas négligeable à 85 ans,mais qui plus est, ce sont des histoires d’amours qu’il nous livre ici. La lucidité du regard qu’il pose sur les relations homme-femme transcende les âges et les nations. Les anciens du lycée Carnot se réunissent annuellement. Attablés, ils (...)

The time has come to fight, not just for women’s equality but for a system that stops disenfranchising those who have not.

The Lysistrata Project http://www.pecosdesign.com/lys/, one of the many anti-war actions sweeping the globe, reminds us that women’s opposition to war goes back a long way in human history. While I am glad to see a revival of the ancient comedy of women refusing sex to men if they go off to war, I would a prefer a more modern version of women’s resistance.

The Lysistrata Project, one of the many anti-war actions sweeping the globe, reminds us that women’s opposition to war goes back a long way in human history. While I am glad to see a revival of the ancient comedy of women refusing sex to men if they go off to war, I would a prefer a more modern version of women’s resistance. How about a story where women form a global non-violent army and rise up against the men in power?

« Si on se compare aux femmes québécoises, on est 30 ans en arrière, martèle Michèle Audette, le regard déterminé. Ça fait seulement 10 ans que l’on peut assister au conseil de bande, alors que les Québécoises votent depuis 1940 ! » La présidente de l’association Femmes autochtones du Québec (FAQ) se bat quotidiennement pour le respect des droits des Amérindiennes. Une bataille de longue haleine qui est loin d’être gagnée.

« Avant, les femmes victimes de violence n’osaient pas aller demander de l’aide à la commune. Depuis que j’ai été élue, plusieurs femmes viennent porter plainte contre leur mari », lance fièrement Kol Sokny la nouvelle chef de la commune de Tratch Tong, au Cambodge. Lors des élections locales en février dernier, elle est l’une des femmes cambodgiennes ayant réussi une percée significative dans l’univers très masculin de la politique de ce pays.

« Déplorable ! » C’est le qualificatif utilisé par Samira El Bannani, cofondatrice de l’association Troisième millénaire pour le développement et la protection de l’enfance, pour décrire la condition féminine au Maroc.

Par les temps qui courent, le féminisme souffre du syndrome de Toronto. Il est bien difficile à aimer à haute voix ! Comme jamais, il est devenu chic de soutenir que le mouvement des femmes est franchement off, qu’il a fait son temps, que ses gains ont été é-nor-mes et qu’ils ont causé, par ricochet, pas mal de dommages collatéraux !

Lors de la fin de semaine du 22 février ont eu lieu les États généraux du Québec sur la réforme des institutions démocratiques. Quatre-vingt-dix pour cent des 825 citoyens qui y ont participé ont répondu « oui » à un nouveau mode de scrutin proportionnel, 74 % se sont exprimés en faveur de l’adoption de mesures incitatives facilitant l’accès des femmes à l’arène politique, et 65 % en faveur de l’instauration de mesures semblables pour les communautés culturelles. Ce qui n’est pas pour déplaire à plusieurs féministes qui revendiquent déjà ces réformes afin d’augmenter la participation des femmes en politique.

L’Afghanistan est un pays des plus épuisés par les guerres, les sécheresses répétées et la pauvreté. Les huit ans de combat contre les Soviétiques suivis des 13 années de conflit intérieur ont exténué la population et exacerbé les rivalités ethniques.

Women who work in some of the 90 women’s centres in Montreal are witnessing rising poverty and the impacts of the attack on the public services which help these women.

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca