Écologie

Botaniste, spécialiste des forêts primaires, Francis Hallé s’est fait connaître par ses expéditions sur le Radeau des cimes, à bord duquel il a pu explorer la canopée des forêts tropicales. Auteur de nombreux ouvrages sur l’arbre, il a tourné, avec Luc Jacquet, le documentaire Il était une forêt. Dans cette interview, il revient sur le rôle essentiel que jouent les arbres dans les villes, et les forêts pour la planète. Cet article a initialement été publié dans le magazine Kaizen. Stéphane Perraud : Dans quel état se trouvent les forêts primaires aujourd’hui ? Francis Hallé : Il n’y en a (...)
Dans la région du Péten, au nord du Guatemala, la compagnie pétrolière franco-britannique Perenco exploite des puits de pétrole dans une zone protégée et reconnue pour la richesse de sa biodiversité. Une activité qui menace aussi les populations rurales indigènes. Juan Antonio Nasarro Lopez pointe du doigt la région du Péten située au nord du pays, près de la frontière avec le Mexique, sur la carte du Guatemala accrochée au mur. « Depuis sept ans, j’habite à Nueva Vista Hermosa, à 150 km du Parc national Laguna del Tigre, explique cet homme de 43 ans au visage émacié, barré d’une moustache et au (...)
Alors que la mondialisation, depuis le début de la crise économique de 2008, montre des signes de faiblesse, notamment par les inégalités qu’elle engendre et par la grave crise écologique que le monde traverse, certains-es ont une idée bien différente de ce que pourrait être le système économique et social mondial. Un système basé sur la coopération, l’écologie et la justice sociale, plutôt que sur la production et la croissance infinie. Ces personnes sont les adeptes de la décroissance. Et si leur discours parait utopique, ils et elles voient en ces temps de crise économique un incroyable moyen (...)
Expulsés du territoire pour trouble à l’ordre public : c’est le sort réservé aux 47 militants européens de Greenpeace, qui ont pénétré, mardi 18 mars, sur le site de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace. Six ressortissants australiens, israéliens et turcs ont, en plus de leur expulsion, été interdits de séjour en France pendant une durée de deux ans. Trouble grave et réel à l’ordre public, justifie l’administration, qui a délivré ces arrêtés portant obligation de quitter le territoire français (OQTF). Une décision rarissime selon Alexandre Faro, avocat de l’ONG : « Il faut que la personne (...)

D’ici quelques jours, le coup d’envoi des Jeux Olympiques d’hiver sera donné en Russie. Mais la ville de Sotchi, au climat méditerranéen, n’est pas propice à de tels jeux. Dont la tenue n’est possible qu’à un prix environnemental et humain très élevé.

Foussemagne, commune comptant 984 habitants dans le Territoire de Belfort, a déjà atteint les objectifs de 23% du Grenelle de l’environnement en termes de production d’énergie de source renouvelable. En conséquence, la commune n’utilise plus d’énergie fossile pour le chauffage - et ne paiera pas la taxe carbone. Avant d’arriver à ce stade, la petite bourgade de Foussemagne a depuis 2004 présenté et mis en oeuvre des projets diversifiés dans le renouvable et l’efficacité énergétique. Voici le détail avec des chiffres à l’appui. En 2004 : Foussemagne devient la première commune de (...)
Le 3 novembre 2013, les citoyens seront conviés à se rendre aux urnes pour élire 8000 candidats dans plus de 1100 municipalités du Québec. Or, plus de 50% des maires et conseillers municipaux ont été élus sans opposition en 2009, avec un taux de participation de 45%. Cela est particulièrement inquiétant compte tenu des nombreux scandales de corruption, de collusion et de gangstérisme révélés par l’Unité permanente anticorruption et la Commission Charbonneau. Les règnes ininterrompus, les réseaux d’influence, l’absence de perspectives politiques contribuent directement à une crise de confiance et (...)
Mme Josée Duplessis, présidente du comité exécutif et responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts, a présenté les plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) corporatives et de la collectivité montréalaise 2013-2020. Les inventaires de juin dernier révélaient que, malgré les initiatives de tous les partenaires, les émissions de GES avaient chuté de 6 % par rapport à 1990 alors que l’objectif de réduction est de 30 % pour 2020. Pour réduire d’encore 24 % les émissions de GES, il nous faudra soustraire près de 4 millions de tonnes (...)
Toute l’équipe d’Alternatives est bouleversée par le décès de Vinod Raina, notre camarade et ami. Vinod fut l’un des fondateurs du Forum social mondial, une des personnes phares du mouvement altermondialiste. Il était soucieux d’en faire un espace de discussion et d’élaboration et était un remarquable facilitateur des débats. Son écoute, sa disponibilité et son humanité prenaient encore plus de sens quand on connaissait ses engagements, notamment dans Jubilee South, dans les mobilisations de Bhopal, dans l’organisation du FSM de Mumbai, dans le réseau Alternatives International et surtout dans (...)
Le maire de Montréal, M. Laurent Blanchard, le responsable du transport au comité exécutif, M. Réal Ménard, et, au nom des partenaires du Circuit électrique, le vice-président – Affaires publiques et gouvernementales d’Hydro-Québec, M. Pierre-Luc Desgagné, en présence de la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, accompagnée par M. Daniel Breton, député de Sainte-Marie-Saint-Jacques et adjoint parlementaire à la première ministre pour le volet électrification des transports annoncent que la Ville de Montréal se dotera de 80 bornes de recharge publiques qui seront installées (...)
Après la Mauritanie, le Mali et (bientôt) la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso veulent bannir les sacs plastiques. Le ministère de l’Environnement a proposé deux avant-projets de loi : l’un interdisant la production, l’importation et la commercialisation d’emballages en plastique non-biodégradables, et l’autre imposant une taxe sur les produits utilisant le plastique comme moyen de conditionnement. Est-ce la meilleure solution pour lutter contre ce fléau ? Officiellement proposé le 14 août dernier, le projet de loi portant sur une interdiction des sacs en plastique au Burkina Faso avait été (...)
‘’Le développement privilégié pour la région Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est annoncé alors que le gouvernement a créé deux types de population dans le développement d’hydrocarbures au Québec : celle qui a droit à un BAPE assorti d’un interdit d’exploration et d’exploitation(vallée du St-Laurent et Iles de la Madeleine) et nous, de la Gaspésie et d’Anticosti, à qui on envoie le message que le profit des uns passe avant la protection de l’eau potable des autres...’’ déplore Bilbo Cyr d’Environnement Vert plus. ’’La stratégie de développement met de l’avant en priorité l’énergie renouvelable, la forêt, (...)
La protection de l’environnement est sans doute l’un des enjeux les plus importants du XXIème siècle. Même la religion se mêle à la partie et inspire des mouvements écologiques. Le programme Église Verte en est un exemple. Sa mission est de promouvoir le respect de l’environnement au sein de la communauté chrétienne partout au Canada et particulièrement au Québec. « L’erreur probable de l’Église est qu’elle est restée longtemps silencieuse face au progrès scientifique et à la protection de la nature », estime Norman Lévesque, directeur d’Église Verte. En 1951, le débat avait été soulevé avec le (...)
Depuis quelques jours, Le potager urbain, un guide sur l’agriculture urbaine, est disponible gratuitement en ligne. Cet ouvrage collectif, à l’élaboration duquel a participé Alternatives, a été dirigé par Josée Landry et Michel Beauchamp. Sa publication vient clore près d’une année de confrontation entre la ville de Drummondville et ce couple, désigné hors-la-loi pour avoir installé un potager sur la cour avant de sa propriété. La ville nourricière, ou cultiver les communautés est le titre de l’une des contributions de Gaëlle Janvier, coordonnatrice du projet d’agriculture urbaine d’Alternatives, (...)
Docteur, l’écologie, je n’en peux plus ! Vous comprenez, ma maison, j’ai misé sur le bloc béton pour l’isolation et j’utilise l’écran plasma pour éclairer le salon. Mon condo, je l’ai choisi près d’une antenne relais. J’ai même trois pylônes, pour rester connecté-e 24 h/24 à l’information verte de mon ardoise électronique. Alors ok, aujourd’hui j’hésite encore entre le bambou de Chine ou une erreur boréale, et le sable bitumineux d’Alberta pour les abords de ma piscine. Tous les jours, forcément, je prends mon auto pour aller au tripalium et gagner l’argent pour pouvoir gaspiller la planète. Mais (...)
A Goodland, le président se serre la ceinture, les banquiers sont responsabilisés et les écosystèmes préservés. Ce pays existe, fractionné en plusieurs initiatives à travers le monde. Reste à les réunir avance le Britannique Andrew Simms. Andrew Simms, expert à la New Economics Foundation (think tank progressiste britannique) a décrit le 17 février dernier, dans le Guardian, un pays qu’il a nommé « Goodland ». Il emprunte les plus prometteuses des innovations sociales à différents pays du monde, pour dessiner une nation ou règne les valeurs d’équité, de justice sociale et de partage. (...)
Depuis un certain temps, un nouveau vocable a envahi les médias et les espaces de discussions tant internationaux que nationaux : celui du changement climatique. Quelles sont les conséquences du changement climatique sur l’autonomisation des femmes rurales ? Comment peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre ce fléau ? Quelles alternatives peuvent-elles mettre en œuvre pour mettre fin à ce cataclysme écologique ? Les causes du changement climatique C’est le carbone soit le CO2 - gaz à effet de serre provenant des industries, des véhicules motorisés, des forêts, des savanes brûlées (...)
Le 19 janvier dernier, l’heure était à la réflexion et à la mobilisation. Un forum communautaire organisé pour construire la résistance et proposer des alternatives aux oléoducs a réuni une centaine de militants à l’Université Concordia durant toute la journée de samedi. À l’issue de cette rencontre, une chose est certaine : la résistance s’organise. La résistance à l’industrie des énergies fossiles va au-delà du projet d’Enbridge d’inverser le flot dans la ligne 9, le segment du pipeline entre Sarnia et Montréal. Cette inversion qui vise à transporter le pétrole de l‘Ouest canadien vers les (...)
On apprend que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a publié des mises en garde au sujet d’une soi-disant menace environnementaliste « extrémiste » au Québec. Le présent article replace cette nouvelle dans le cadre plus large de la Peur verte. La Presse vient de publier des extraits de bulletins d’alerte rédigés en 2011 et 2012 par l’Équipe des renseignements relatifs aux infrastructures essentielles de la GRC. Le journal aurait obtenu ces bulletins via la Loi sur l’accès à l’information. On y mentionne le risque que les compagnies et personnes impliquées dans l’industrie des gaz de schiste, (...)
Les produits biologiques ont envahi les rayons des supermarchés. Mais derrière l’étiquette « bio », on trouve aussi des gigantesques fermes, une main d’œuvre sous-payée et sans droits, des aliments importés de l’autre bout du monde. Les produits chimiques en moins, le label bio en plus. Des dérives de « l’industrie du bio » dénoncées par le journaliste Philippe Baqué dans son ouvrage La Bio entre business et projet de société. Entrez dans les coulisses du nouveau business mondial. Basta ! : On trouve de plus en plus de produits biologiques dans les rayons des supermarchés. Mais la surface (...)
La Via Campesina : Avis aux médias Les paysans et les paysannes peuvent nourrir le monde et refroidir la planète ! (Jakarta, 5 Novembre 2012) - Le mouvement paysan international, La Via Campesina (LVC) tiendra une rencontre des formateurs en agroécologie et des écoles paysannes d’agroécologie. La rencontre aura lieu à la Fondation d’Agroécologie communautaire située à Surin, Thaïlande, du 6 au 12 Novembre. La rencontre sera organisée par l’Assemblée des Pauvres de la Thaïlande, une organisation membre de LVC regroupant des pauvres urbains et ruraux, des petits agriculteurs et des (...)
Dans une banlieue populaire au nord de Rio de Janeiro, une coopérative a bouleversé la vie des habitantes. Des terres en friche sont cultivées par une vingtaine de familles volontaires. Rotation des cultures, diversité biologique, compost, économies d’eau, banque de semences, refus des engrais chimiques et des OGM sont autant de pratiques désormais partagées. Les femmes à l’initiative du projet ont reconquis leur autonomie. Reportage vidéo. Un reportage photos a initialement été publié sur le site d’infos indépendant Basta ! « Respecter les sols, pour nous, c’est très important parce qu’il (...)
« L’industrialisation "sauvage" qui accumule les nuisances, l’urbanisation hors d’échelle qui disloque les communautés, ne répondent plus aux aspirations et aux nécessités du temps présent. Le moment est venu de définir une nouvelle croissance. » [...] « J’insiste, en effet, depuis plusieurs années, et dans diverses circonstances, sur la nécessité d’une croissance différente, plus humaine et plus économe. Cette nouvelle croissance n’est pas seulement un concept, un sujet de réflexion ou de rêve, elle peut se dessiner concrètement. En matiere d’environnement, elle signifie d’abord une "croissance (...)
L’Allemagne vient d’atteindre une étape essentielle dans le domaine de l’énergie renouvelable. En effet, le 26 mai, le pays a réussi à combler la moitié de ses besoins énergétiques aux alentours de midi avec de l’énergie solaire. Le vendredi précédent, c’est un tiers des besoins énergétiques qui ont été comblés avec le solaire pour la même période. Selon Norbert Allnoch, expert en énergie renouvelable, les centrales solaires allemandes ont produit 22 gigawatts d’électricité pendant cette période de midi, soit autant que 20 centrales nucléaires tournant à pleine capacité . D’accord ! Il s’agissait de (...)
Deux appels se sont faits entendre, celui pour la manifestation contre la hausse des droits de scolarité pour le 22 mars, et celui pour le plus grand rassemblement pour l’environnement au Québec, le 22 avril, le jour de la terre. Ces deux appels ont ceci en commun : ils exigent un débat de société qui doit permettre un mouvement de transformation sociale en profondeur ! Entre la répartition de la richesse et la justice climatique, un trait d’union est possible. La plus grande mobilisation de la jeunesse scolarisée au Québec D’abord, il y a l’appel du mouvement étudiant qui invite (...)
Du 12 au 17 mars prochain aura lieu, sous l’égide du Conseil mondial de l’eau, la 6e édition de cet évènement international. Depuis le début des années 2000, celui-ci a en quelque sorte damé le pion à l’ONU sur cet enjeu vital pour l’humanité. La ville de Marseille, berceau du Conseil mondial de l’eau, organise ces rencontres tous les trois ans et sera pour la première fois l’hôte de ce forum. Un « retour à la maison » en quelque sorte ! Et sa gestion des services d’eau est sous contrôle d’une multinationale… Malgré la reconnaissance du droit à l’eau comme droit humain par l’Assemblée générale (...)
Même si les éléments à la racine de la crise écologique et sociale actuelle étaient déjà présents dans le contexte de la conférence de Rio en 1992, la conscience d’un monde fini et en partie détruit du fait des irréversibilités de certains phénomènes (climat, biodiversité, épuisement des ressources) restait encore relativement marginale et en partie circonscrite à des cercles d’experts ou captée par ces cercles. Par ailleurs, au début des années 1990, la globalisation économique et financière était encore largement présentée comme « l’horizon indépassable » et la voie du progrès pour l’humanité tout (...)
Construire une maison uniquement à partir de terre et d’eau. Vivre dans une société démocratique où l’écologie est une priorité majeure et où l’égalité des sexes est admise par tous. Est-ce possible ? Alors que le Kurdistan se tourne vers le confédéralisme démocratique, tout porte assurément à y croire. Ces premiers villages de la paix, comme la communauté kurde les surnomme, ont été créés en 2010, dans la province kurde d’Hakkari, qui se trouve à la frontière entre l’Iran et l’Irak, là où le mouvement pour une plus grande autonomie du peuple kurde est le plus vigoureux. Les habitants y vivent en (...)
« Rio+ 20 : ce n’est pas 1992+20, c’est 2012 + 20 ans : la conférence devra poser les rails de vingt prochaines années. IL faut une vision de long terme quand les rythmes politiques sont de plus en plus rapides. (…) Rio+20 ce sera vous. Les états en sont à « qu’est-ce qu’on va dire ? que va t on faire. ? Pour l’instant, ils ne savent pas ce qu’ils vont produire .C’est à vous de convaincre vos politiques qu’ils doivent respecter leurs engagements. On croit toujours qu’il y a quelqu’un parmi les puissants, là haut, qui prépare les choses. Mais il n’y a personne qui prépare Rio ! c’est ceux qui (...)
En 2011, il n’est plus possible de dire que l’on ne sait pas. Cela fait des années que nous dénonçons les conséquences environnementales et sociales de la culture du palmier à huile. Les rapports s’accumulent. En Indonésie et en Malaisie, les forêts tropicales, à la biodiversité exceptionnelle, ont fait place en quelques années à d’immenses monocultures de palmiers à huile. Plus de 600 conflits opposent les entreprises de palmiers à huile aux communautés locales qui voient leurs forêts disparaître ou qui sont chassées de leurs terres. C’est au prix de ce sacrifice que ces deux pays sont devenus (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca