Droits civiques

Le droit de manifester : une activité expressive nécessaire et protégée La manifestation pacifique est une activité expressive qui est protégée par le droit fondamental à la liberté d’expression consacrée dans la Charte québécoise ainsi que la Charte canadienne des droits et libertés. Ces chartes ont préséance sur tout texte de loi adopté par le gouvernement ou tout autre palier étatique. Les tribunaux ont reconnu le caractère fondamental de la manifestation pacifique. Très récemment, dans les causes impliquant notamment l’article 500.1 du Code de la sécurité routière et certains articles du (...)
Aucune « casse » lors du G7, mais le « principe du respect de la diversité des tactiques » a néanmoins été critiqué par des progressistes, même plusieurs jours avant la première manifestation. On reprochait à ce principe de permettre à n’importe qui de faire n’importe quoi, sans aucune réflexion stratégique. Voici, pour rappel, une présentation rapide du principe, dont chaque élément est important : 1) Le « principe » constitue une base commune pour justifier des modes d’action en fonction de certaines valeurs, dont la liberté (individuelle et collective), l’égalité et la solidarité ; 1) Le « (...)
Les Nou­veaux Ca­hiers du so­cialisme (NCS) conjoin­te­ment avec Ca­na­dian Di­men­sion pré­sentent l’Université po­pu­laire 2014 sous le thème « On brasse la cage ! ». L’Université po­pu­laire des NCS re­pose sur plus de qua­rante per­sonnes pro­ve­nant d’organisations syn­di­cales, po­pu­laires, fémi­nistes, éco­lo­gistes et du monde de l’enseignement. C’est un vé­ri­table « in­tel­lec­tuel col­lectif » au ser­vice des luttes et de la construc­tion du mou­ve­ment po­pu­laire. L’Université des NCS n’est pas une uni­ver­sité au sens « clas­sique » du terme. L’approche n’est ni aca­dé­mique, ni li­vresque. Le sa­voir et (...)
En avril 2014, les Afghans et les Afghanes retourneront aux urnes pour la deuxième fois depuis que le régime taliban a été chassé du pouvoir en 2001. Bien qu’on ait largement justifié l’invasion occidentale en Afghanistan par le devoir de sauver les femmes afghanes d’un régime oppressif, la situation des femmes se serait détériorée par rapport au moment où Hamid Karzaï est entré en fonction, selon l’ONU et le ministre des affaires féminines de l’Afghanistan. En effet, la loi « sur l’élimination des violences faites aux femmes » appuyée par Karzaï en 2009 est toujours débattue au Parlement, et (...)
Le 3 janvier 2013, le gouvernement libéral ontarien a imposé une convention collective aux enseignants. Ce geste unilatéral a été permis par l’adoption préalable de la loi 115. La loi spéciale interdisant le droit de grève des enseignants a permis à la province d’imposer un contrat de travail sans affronter les syndicats des travailleurs. Après avoir rempli son objectif de contourner le processus de négociation, le gouvernement a abrogé la loi spéciale le 23 janvier dernier. Que fait la Loi 115 ? Cette loi spéciale a fait du bruit durant l’automne 2012 alors que des grèves éclairs d’une (...)
Nous reproduisons aujourd’hui ce texte paru en le 12 juin 2003 et qui portait sur Mme Madeleine Parent décédée hier. Mme Parent fut parmi les premières à soutenir ouvertement et très souvent l’organisation Alternatives. Nos sympathies vont à la famille mais aussi à toute la mouvance progressiste au Québec. Née au début du siècle dernier, Madeleine Parent n’a eu de cesse de mener sa vie au nom de la lutte et de la cause. Celle des ouvriers, celle des femmes. Aujourd’hui, elle n’a toujours pas baissé les bras. Elle demeure active. Militante, encore et toujours, envers et contre tout, toujours (...)
Le Cambodge, lointain pays du Sud-est asiatique, est, pour la plupart des gens, synonyme de génocide, de guerre et de pauvreté. Le pays est devenu célèbre pour le cruel régime maoïste des Khmers rouges de Pol Pot, qui a plongé le pays dans trois décennies de guerre civile. De 1975 à 1979, le régime a causé la mort de près de deux millions de Cambodgiens par des purges d’opposants politiques, de minorités ethniques et religieuses. Les Vietnamiens, les Chinois, les Musulmans (chams), les moines bouddhistes et les malades ont été particulièrement visés. La majorité des morts est due aux (...)

Le Parti de la justice et du développement et le Parti de l’action nationaliste présentent le port du voile à l’université comme un pas vers plus de liberté. Sont-ils réellement motivés par une si noble intention ?

Victoria becomes first Australian state to enact Charter of Human Rights, inspiring rest of country to follow suit.

Mehrnoushe Solouki, une franco-iranienne qui fait un doctorat en cinéma à l’UQAM, a quitté l’Iran le 18 janvier, après des complications judiciaires ayant duré près d’un an.

Le président Morales a présenté une nouvelle constitution, qui doit être adoptée ce printemps par référendum. Mais les partis d’opposition la dénoncent et l’instabilité politique persiste.

Critiquée pour sa proximité avec les têtes dirigeantes de la dictature, l’Église catholique argentine n’a jamais fait son mea culpa.

L’Australie est l’un des seuls à ne pas posséder de charte des droits parmi ceux dont le système juridique est basé sur le common-law, tel le Canada.

L’Inter Press Service (IPS) a interviewé Walden Bello, récipiendaire en 2003 du Right Livelihood Award (aussi connu comme étant « le prix Nobel alternatif ») et directeur du réseau Focus on the Global South.

Le 4 octobre, les citoyennes étasuniennes Medea Benjamin et la Colonel Ann Wright se sont vu refuser l’entrée au Canada après avoir été détenues durant près de trois heures à la frontière canadienne des Chutes du Niagara. Alternatives se joint à L’Alliance canadienne pour la Paix pour condamner la décision par l’Agence des services douaniers du Canada d’empêcher les deux militantes pacifistes d’entrer au pays.

On October 4th, 2007 Women for Peace cofounder Medea Benjamin and Retired Colonel/diplomat Ann Wright were denied entry to Canada because they have engaged in acts of non-violent civil disobedience against the war in Iraq. The Canadian border officials said the women’s names appeared on an FBI criminal database and that anyone convicted of a criminal offense, including a minor misdemeanor for peace and social justice, was "inadmissible." Here is how Mrs Benjamin analyze the incident.

L’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République et la probabilité que son gouvernement obtienne une majorité conséquente aux élections parlementaires du 17 juin prochain ouvrent une nouvelle phase politique en France. On aurait tort de voir dans la dynamique du nouveau gouvernement, comme le font trop rapidement les opposants socialistes, le simple prolongement des politiques antérieures.

À l’annonce des arrestations de Toronto, le 2 juin dernier, les médias nationaux ont repris le refrain du 11 septembre. Un nouvel élément en sus : « Ces terroristes sont nés et ont grandi chez nous ! » En brandissant des images d’hommes barbus et de femmes en tchador, ils ont ravivé l’ennemi et légitimé une peur collective.

Au début c’était les “sauvages”, parce qu’ils étaient rouges et sans la foi ; puis après c’était les “frogs” parce qu’ils mangeaient la cuisse de grenouille et ils ont été vaincus dans la guerre. Puis après c’était les “maudits anglais” parce qu’ils ont gagné la guerre et nous ont colonisé.

Des dizaines de milliers de Zimbabwéens se sont retrouvés sans abri à la suite de mesures administratives dévastatrices et une politique nécessaire, mais brutale, de redistribution des terres. Ce qui a provoqué le retrait des investissements occidentaux et isolé encore davantage le régime, qui ne compte dès lors que la Chine et l’Afrique du Sud pour tous alliés. Plus que jamais, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, clame être la cible de l’impérialisme blanc, parce qu’il a dépossédé les riches propriétaires terriens blancs et redistribué les terres aux agriculteurs noirs pauvres.

Plus de 2 500 manifestants ont été arrêtés au Québec depuis 1999, dont la majorité à Montréal. Ce 2 novembre, le Comité des droits de l’homme des Nations unies a déclaré, à propos du Canada, s’inquiéter que « la police, en particulier à Montréal, pratique des arrestations de masse de manifestants », et invite le Canada « à mener une enquête » sur la police de Montréal. L’arrestation de masse consiste à encercler rapidement le plus grand nombre de manifestants, une tactique qui semble contrevenir à la Charte des droits et libertés, puisqu’elle réduit l’ensemble des manifestants à un attroupement de (...)

Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH)Paris, Port-au-Prince, le 8 novembre 2005 - A un mois de la tenue annoncée du premier « round » des élections générales en Haïti, la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) publie un rapport d’enquête sur les deux ans d’administration du gouvernement de transition et de présence de la Mission des Nations unies en Haïti (MINUSTAH) à partir de faits recueillis entre août 2004 et août 2005.

Deux semaines après la décision des autorités ivoiriennes de suspendre les émissions en FM de Radio France Internationale (RFI) pour un prétendu « mauvais traitement de l’information », Reporters sans frontières s’élève contre la « détérioration inadmissible des conditions de travail des journalistes à Abidjan, marquée par la terreur que font régner les ’Jeunes patriotes’ ».

At a port that supplies U.S. consumers with clothes and other imports from El Salvador, a group of forty-one dockworkers signed up in December to form a union. When the employer found out, it fired thirty-four of them. Unlike in the United States, these workers have no right to their jobs back under Salvadoran law for anti-union firings.

APPEL des 1000 FEMINISTES d’EUROPE - Hommes et Femmes. DEMOCRATIE et POUVOIR La volonté de construire une Europe réellement démocratique signifie que les 240 millions de femmes européennes ont les mêmes droits que les hommes européens. Il ne peut y avoir d’Europe démocratique sans démocratie paritaire. La parité doit s’exercer effectivement dans les pays qui ont une loi s’y rapportant et cette loi étendue à tous les pays de l’Union. La parité doit être la règle dans toutes les instances européennes et nationales dont les membres sont nommés, que ces structures soient décisionnelles ou (...)

Les féministes appellent ça la troisième vague. Soit la nouvelle génération demilitantes féministes qui, espère-t-on, réussira à faire tomber les derniers vestiges de la domination masculine. Judy Rebick, militante féministe bien connue du côté du Canada anglais, vient de publier un livre sur la question.

Profitant du climat de peur et d’insécurité qui règne depuis le 11 septembre 2001, des États ont adopté de nombreuses dispositions pour lutter contre le terrorisme. Au Canada, l’adoption de certaines dispositions menace les droits des citoyens de manière significative, selon la Ligue des droits et libertés, qui vient de lancer une campagne sous le thème « Nos libertés sont notre sécurité ».

Alors que la table semblait mise pour célébrer avec la fierté qui s’impose le bicentenaire de l’indépendance d’Haïti, première république noire et plus pauvre pays d’Amérique, le constant climat d’insécurité qui n’a cessé d’empirer sous le règne controversé du président Jean-Bertrand Aristide nous pousse à craindre que le long et pénible apprentissage de la démocratie ne soit pas près de se terminer pour les arrière-petits-enfants de Toussaint-Louverture.

Plus d'articles :  1 | 2

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca