Droit des femmes

Partout, on appelle les femmes à revendiquer leur corps, à l’habiter et à le montrer sans crainte et sans honte. Que ce soit à propos d’Occupation Double ou alors du dernier vidéoclip de Safia Nolin, la nécessité d’offrir une plus grande diversité corporelle sur nos écrans se fait de plus en plus pressante. Dans cette mouvance, le Journal des Alternatives a rencontré Marie-Claude Belzile, fondatrice de la page Tout aussi femme, afin de discuter de l’invisibilité des femmes à poitrine plate dans l’espace public. Journal des Alternatives (JDA) : Premièrement, merci de ce temps que tu nous (...)
Avec les femmes américaines qui se mobilisent pour dénoncer les dérives de Donald Trump, nous partageons les inquiétudes qui naissent au lendemain de l’investiture d’un président qui menace nos libertés. • Inquiétudes quant à la situation aux États-Unis • Conséquences pour les femmes aux États-Unis et dans le monde. Nous avons des raisons légitimes d’inquiétude parce que, dans l’histoire des États-Unis, l’élection de Donald Trump nous semble une régression sociale considérable. Même le Président Bush n’avait pas eu des déclarations aussi rétrogrades et réactionnaires que celles de Donald Trump ; (...)
L’idée qu’il n’existe plus d’inégalités de genre dans nos sociétés actuelles et que les luttes féministes ne sont, en conséquence, plus aussi pertinentes qu’autrefois refait périodiquement surface dans le discours public. Combien de fois l’une de nous s’est enlisée dans un faux débat sur la définition d’une féministe et à quoi elle peut bien servir dans un monde où la femme peut travailler, vivre seule, mettre des pantalons et se marier à d’autres femmes ? Pire, au moment même d’écrire ces lignes, deux ministres provinciales refusaient avec dédain, sinon dégoût, de se décrire en utilisant ce vilain mot (...)
Février 2016 marquera la justice guatémaltèque en plus de créer un précédent au niveau mondial. Pour la première fois, un cas de violences sexuelles commises à l’époque du conflit armé sera jugé devant une cour nationale. La Commission pour l’éclaircissement historique a reçu plus de 1 500 dénonciations de violences sexuelles subies durant le conflit armé, majoritairement par des femmes autochtones mayas. La magnitude des souffrances ne peut toutefois pas être comptabilisée, et peut facilement être estimé bien supérieure à se chiffre, d’autant plus que le caractère tabou du sujet contribue à (...)
Le regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) a adressé le 17 mars dernier un message aux quatre principaux partis en lice pour les élections générales du 7 avril prochain. Le groupe d’organismes communautaires réclame des engagements concrets de la part des partis politiques envers les victimes de violence sexuelle - une problématique actuellement occultée des débats. « La problématique des agressions sexuelles n’a pas sa place dans la campagne électorale », estime Nathalie Duhamel, coordonnatrice du RQCALACS. Pourtant, le sujet (...)
À lire également : Une corvée de réforme, Par Rémi Léonard Majoritairement des femmes, les aides familiales résidantes viennent par milliers chaque année au Québec et au Canada par le biais du Programme des aides familiales résidantes (PAFR). Créé en 1992 par le gouvernement fédéral, le PAFR permet aux ménages canadiens d’embaucher des ressortissants de pays étranger dans le but d’accomplir différentes tâches au sein du foyer. Malgré les réformes pour améliorer leurs conditions de travail, ces travailleuses sont victimes d’abus et se retrouvent fréquemment dans des situations précaires. L’attrait (...)
Advenant l’adoption du projet de loi 60, les employé-es des secteurs public et parapublic arborant des signes dits « ostentatoires » se verront dans l’obligation de choisir entre le port de ces signes et leur emploi. Une mesure qui semble viser beaucoup plus le hijab et le niqab que tout autre signe religieux. « Certes, les interdictions visent aussi les sikhs et les hommes juifs », affirme Yasmin Jiwani, professeure au département de communication de l’Université Concordia. Mais, poursuit-elle, « ce que je trouve intéressant en étudiant le débat et en portant attention à la question du (...)
Adopté le 28 janvier dernier par l’Assemblée nationale, le projet de loi sur l’égalité femmes-hommes a suscité de nombreuses réactions au sein de la société française. Ce projet de loi vise entre autres à combattre les stéréotypes entre les hommes et les femmes, et ce dès l’école primaire. Manifestations, appels au boycottage, le pays a vécu un mois de débats houleux laissant parfois place à des discours réactionnaires exacerbés par une France qui fait de moins en moins confiance à son gouvernement. La place des femmes dans la société et dans la sphère privée est au centre de la nouvelle politique (...)
En avril 2014, les Afghans et les Afghanes retourneront aux urnes pour la deuxième fois depuis que le régime taliban a été chassé du pouvoir en 2001. Bien qu’on ait largement justifié l’invasion occidentale en Afghanistan par le devoir de sauver les femmes afghanes d’un régime oppressif, la situation des femmes se serait détériorée par rapport au moment où Hamid Karzaï est entré en fonction, selon l’ONU et le ministre des affaires féminines de l’Afghanistan. En effet, la loi « sur l’élimination des violences faites aux femmes » appuyée par Karzaï en 2009 est toujours débattue au Parlement, et (...)
Discrimination, pauvreté, racisme, sexisme, violence des autorités policières : les femmes autochtones canadiennes font face à diverses sphères de violence politique. Surreprésentées dans les réseaux de traite et de prostitution, elles y sont davantage victimes de violence et d’agressions. Outre les problématiques liées à la prostitution, elles font également face à plus de violence que les femmes non autochtones, comme en témoigne le cas des femmes autochtones disparues et assassinées. Malgré ces problématiques criantes, elles font face à l’apathie et au désengagement de l’État. Prostitution (...)
À Tunis, nous avons vu des femmes douanières, policières et même députées. Comme ailleurs, ces femmes se battent tous les jours pour faire leur place dans un monde traditionnellement masculin et cela ne se fait pas sans heurts. L’atelier présenté par l’organisme Égalité-Parité consistait à présenter aux femmes et aux hommes de Tunisie ou d’ailleurs, la dure réalité de celles qui ont décidé de s’impliquer en politique en Tunisie. Il s’agissait aussi lors de cet atelier de lancer une campagne internationale sur le sujet. Bien que la violence faite aux femmes existe dans plusieurs domaines de la vie (...)
Le mouvement Idle no more a été initié par des femmes, au Canada comme au Québec. Au Canada, Jessica Gordon, Sylvia McAdams, Sheelah McLean et Nina Wilson se sont élevées contre l’adoption du projet de loi C-45 qui modifie sans consultation les conditions d’attribution des terres autochtones tout comme la protection des eaux navigables. Au Québec, ce sont de jeunes autochtones urbaines, Mélissa Mollen-Dupuis et Widia Larivière, qui ont utilisé les réseaux sociaux avec une redoutable efficacité puisque la protestation s’est étendue comme traînée de poudre de Sept-Îles à Montréal, de Val-d’Or à (...)
Depuis un certain temps, un nouveau vocable a envahi les médias et les espaces de discussions tant internationaux que nationaux : celui du changement climatique. Quelles sont les conséquences du changement climatique sur l’autonomisation des femmes rurales ? Comment peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre ce fléau ? Quelles alternatives peuvent-elles mettre en œuvre pour mettre fin à ce cataclysme écologique ? Les causes du changement climatique C’est le carbone soit le CO2 - gaz à effet de serre provenant des industries, des véhicules motorisés, des forêts, des savanes brûlées (...)
Défier les maris violents jusqu’à les battre. Telle est la stratégie élaborée par des groupes de femmes du sud de l’Inde, pour lutter contre les violences domestiques dont elles sont victimes au quotidien. Elles sont toujours plus nombreuses à rejoindre les comités de vigilance qui essaiment dans divers quartiers populaires et villages. Unies dans l’adversité, ces femmes courageuses ont rompu la loi du silence pour porter au-delà des murs les souffrances qui les accablent. Bangalore, une journée ordinaire. Dans les rues mouvementées de cette ville aux allures modernes, des femmes en jean (...)
En mai 2011, le mouvement féministe québécois s’est embarqué dans un processus de réflexion de deux ans pour analyser et réélaborer son action dans l’espace politique actuel. Ateliers thématiques, soirées publiques, tournée des régions, tables de travail, le menu de ces États généraux est bien rempli. Au fur et à mesure de mon engagement dans ce processus, je me rends compte à quel point, même au sein de la gauche, ces exercices de démocraties ne sont plus fréquents. En plus d’être des moments où nous mettons nos idées, c’est aussi des occasions de vérifier la force de nos convictions. (...)
Ramener les femmes au foyer. Tel est, semble-t-il, ce que cherchent les politiques actuelles de sortie de crise. Des politiques qui ont une claire orientation idéologique, tant au niveau économique que social. Dans la mesure où l’on coupe dans les services publics de base, comme la santé et l’enseignement, et dans des prestations sociales diverses, comme la Loi de Dépendance, il y a tout un travail de soin, invisible mais nécessaire, qui finit par retomber, majoritairement, sur les femmes. L’attaque frontale contre un Etat Providence en piteux état, de même que le transfert du coût de (...)
À Montréal, il y aura 23 ans le 6 décembre, un homme qui en voulait aux femmes de prendre leur place dans un milieu traditionnellement masculin abattait 14 futures ingénieures et blessait quatre autres femmes et dix hommes. Depuis, à tous les ans, une vigile se tient sur les lieux du drame à la mémoire des victimes, et le port du ruban blanc est devenu le symbole de la lutte contre les violences faites aux femmes. De nombreux événements de sensibilisation à ces violences sont également organisés en décembre (voir l’Agenda du JdA pour plus d’information). Douloureuse mémoire pour de (...)
Le 9 octobre dernier, la jeune blogueuse pakistanaise Malala Yousafzai recevait deux balles à la tête alors qu’un homme appartenant à un groupe de fondamentalistes islamistes montait dans son autobus scolaire pour l’abattre. Son crime : avoir publiquement défendu l’accès à l’éducation pour les femmes et les filles du pays. Dans un communiqué de Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), l’organisation islamiste qui a ordonné l’assassinat, on soutient que la jeune fille a été ciblée parce qu’elle défendait des valeurs laïques et qu’elle aurait refusé de se soumettre à l’autorité de l’islam. Cette lecture (...)
Depuis août 2012, les paysan-ne-s de l’État de Rio Grande do Norte, au Nord-Est du Brésil, sont menacés d’expropriation afin de faire place à un périmètre d’irrigation pour un projet de fruiticulture. Les efforts d’organisation, de conscientisation et d’autogestion de projets individuels et collectifs en cours depuis une douzaine d’années risquent ainsi de disparaître en un coup de vent. Principalement grâce aux femmes et aux mouvements féministes, ces projets ont eu un impact positif sur les relations sociales intégrées à l’écologie du lieu. L’agro-industrie ne peut qu’être dévastatrice sur de (...)
Le mouvement des femmes du Québec se pose de sérieuses questions sur les agissements des compagnies minières canadiennes ici et ailleurs, vu leur puissance grandissante au Canada et dans les pays en développement, et compte tenu de leurs impacts négatifs sur l’environnement, les populations et surtout les femmes. En tant que porte-parole de la Marche mondiale des femmes, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) a participé en août 2010 à la Rencontre internationale des Femmes et Peuples des Amériques contre la militarisation en Colombie. Il y a été notamment question de la présence (...)
La lutte des femmes tunisiennes pour leurs droits fondamentaux ne date pas d’hier. Le bref survol historique qui suit vise à mettre en valeur leur lutte contre toutes les formes de régressions. Le contexte international et la pensée réformiste occidentale et arabo-musulmane Au VIIe siècle, l’Islam a opéré des avancées en matière des droits et des libertés des femmes. Mais bien que les réformistes arabes aient puisé dans le Coran certains principes de liberté, ils ont également été fortement marqués par l’Europe des Lumières. Dès le début du XIXe siècle, la défense de la cause des femmes (...)
Le monde arabe a été frappé lors du printemps 2011 par une vague de revendications démocratiques qui ont ultimement mené au renversement de plusieurs régimes et à des concessions accordées par plusieurs gouvernements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Cet appel populaire a également inspiré l’émergence et la propagation dans la région de mouvements sociaux fondés sur des aspirations multiples et variées. L’un de ces mouvements, The Uprising of Women in the Arab World, en est un exemple. Créé en octobre 2011 par des femmes activistes provenant de différents pays du monde arabe, ce groupe (...)
La victoire écrasante des Républicains aux élections américaines de mi-mandat de 2010 a apporté au parti une majorité à la Chambre des représentants. Cette vague rouge a permis aux tenants du Grand Old Party (GOP) de promouvoir leur agenda conservateur à tous les niveaux politiques, particulièrement en ce qui concerne l’avortement. Pendant les deux années suivant cette victoire historique républicaine, un nombre record de lois visant à restreindre le libre choix des femmes ont été adoptées. Trois principaux moyens sont utilisés pour s’attaquer à l’accès à l’avortement, soit l’échographie (...)
La violence faite aux femmes est un problème social sans distinction économique, raciale ou culturelle, qui a des conséquences majeures sur la santé, l’économie et le développement de communautés à travers le monde. Au Pérou, la situation est alarmante. Chaque mois, douze femmes sont victimes de fémicide conjugal selon les chiffres du ministère des Femmes et Populations Vulnérables du Pérou. Il y a fémicide conjugal lorsqu’une femme décède suite à de la violence conjugale. Selon Teresa Viviano Llave, représentante du ministère de la Femme et des Populations Vulnérables du Pérou et tel q’expliqué (...)
Occupées à confectionner des tee-shirts, des polos ou des vestes polaires, 112 personnes sont mortes dans l’incendie de leur usine - Tazreen Fashions, à Dacca, au Bangladesh. Prises au piège des flammes, la plupart des employés de l’usine, majoritairement des femmes, ont été brûlés vifs, d’autres ont été contraints de sauter par la fenêtre pour s’échapper et ont fait des chutes mortelles. Le groupe Tuba, qui possède l’usine, travaille notamment comme fournisseur pour les marques Auchan, C&A, Carrefour, Casino, Go Sport, Pimkie, Walmart et de nombreuses autres marques de vêtements européennes (...)
*Vidéo disponible en espagnol seulement. Nosotros, los hombres y mujeres de Vía Campesina, permanecemos juntos para denunciar la violencia que se ejerce en todas sus formas contra las personas, especialmente contra las mujeres. Las estadísticas sobre las agresiones y las muertes de mujeres en el mundo nos demuestran, sin dejar lugar a dudas, que las mujeres son más vulnerables a la violencia, no solo de las instituciones y los Estados, sino también la violencia ejercida en sus propios hogares y comunidades, de los que deberían esperar y de los que merecen respeto, paz y seguridad. (...)
Depuis le début de la campagne présidentielle, et davantage même lors des primaires républicaines, de nombreux débats entourant les droits des femmes ont animé la sphère politique américaine et grandement retransmis dans les médias. Au cours de cette période, Mitt Romney et de nombreux candidats du parti républicain ont pris publiquement la parole afin de faire connaitre leurs positions sur différents enjeux concernant les femmes : certains candidats du Grand Old Party ont notamment proposé la redéfinition du viol, la suppression du financement de l’organisation Planned Parenthood engendrant (...)
Ce texte est une version abrégée de la position de l’Alliance féministe solidaire concernant l’Avis du Conseil du statut de la femme sur la prostitution. On retrouve le texte complet ainsi que ses références en ligne ici. Au moment où les États généraux sur l’action et l’analyse féministes enclenchent des discussions sur l’avenir du féminisme dans le mouvement des femmes au Québec, et où le sujet de la prostitution/travail du sexe trouve laborieusement sa place à l’ordre du jour, le Conseil du statut de la femme (CSF) s’avance et donne le ton et la direction des discussions en la matière : non à (...)
La législation en matière de prostitution est un choix de société. Il n’appartient pas aux tribunaux le droit de dicter les lois dans ce domaine. C’est du moins l’opinion du Conseil du statut de la femme sur la question. Dans un document paru le 31 mai dernier, le Conseil prend une position claire : la décriminalisation des prostituées presse si l’on veut cesser de faire payer les plus vulnérables. Selon le document du Conseil du statut de la femme, la société québécoise ne peut continuer de se considérer comme égalitaire tant que le travail du sexe continuera à être aussi largement (...)

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca