Colonialisme

Article d’abord paru sur le site de Mondoweiss. Traduit par Elizabeth Leier pour le Journal des Alternatives. En tant que Cachemiri vivant en Amérique du Nord, je me suis rendu au Cachemire une vingtaine de fois. J’y ai connu l’instabilité, les coupures de courant, les couvre-feux et les bouclages qui font cruellement partie de la vie quotidienne, j’ai aussi assisté à des manifestations massives et non violentes contre l’occupation militaire. J’ai vu des militaires indiens ramasser des enfants Cashmiris jouant au cricket dans des véhicules blindés et j’ai écouté attentivement les récits (...)

Du 4 au 6 mai, activistes et intellectuels venus des États-Unis et d’Europe ont affirmé la nécessité d’un mouvement décolonial. Parmi les invités de « Bandung du Nord » : Angela Davis et Fred Hampton Jr.

Aurora Muriente Pastrana, est membre du Mouvement indépendantiste national Hostosien de Porto Rico (MINH), une organisation politique de gauche qui se dédie à la lutte pour l’indépendance et la souveraineté nationale de Porto Rico, les luttes sociales, la défense des droits des travailleurs et des droits humains. Elle explique pourquoi on doit continuer à parler de “colonialisme” à propos de Porto Rico, étant donné que le président élu aux États-Unis gouverne l’île sans que la colonie participe à son élection.

Le 29 mai dernier s’achevait à Alger la 17e conférence ministérielle du Mouvement des non-alignés (MNA) dans une certaine indifférence diplomatique et médiatique, chez nous et en ailleurs en Occident. Pourtant, le mouvement regroupait 120 pays à son dernier sommet en 2012, représentant plus de la moitié de la population mondiale. Un contrepoids en quelque sorte au G-8 et aux autres organisations mondiales dominantes. Simon Bertrand, candidat à la maîtrise en sciences politiques à l’Université de Montréal, s’est d’ailleurs penché sur l’avenir de ce regroupement lors du congrès de l’Association (...)
Advenant l’adoption du projet de loi 60, les employé-es des secteurs public et parapublic arborant des signes dits « ostentatoires » se verront dans l’obligation de choisir entre le port de ces signes et leur emploi. Une mesure qui semble viser beaucoup plus le hijab et le niqab que tout autre signe religieux. « Certes, les interdictions visent aussi les sikhs et les hommes juifs », affirme Yasmin Jiwani, professeure au département de communication de l’Université Concordia. Mais, poursuit-elle, « ce que je trouve intéressant en étudiant le débat et en portant attention à la question du (...)
Les appels répétés à une commission d’enquête nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées restent sans réponse. Tremblante de froid, la main gauche active nerveusement la roulette du briquet du haut vers le bas. L’autre tient une mince chandelle blanche. Devant, des femmes se succèdent devant le micro. La foule est de plus en plus nombreuse, d’un février à l’autre. Pourtant, l’impression que nous prêchons aux converti-es demeure. D’année en année, nous sommes plusieurs à nous réunir le 14 février et le 4 octobre pour les marches annuelles en mémoire des femmes autochtones (...)
Dès que les premiers détails de la Charte des valeurs québécoise ont été divulgués dans les médias il y a quelques semaines, il y a eu une volée de condamnation à travers le reste du Canada (ROC). La dénonciation universelle par les grandes entreprises médiatiques n’est égalée que par les nombreuses pétitions qui circulent dans les médias sociaux réclamant une fin à cette démonstration de racisme québécois. Quel moment heureux quand les articles du National Post et du Globe and Mail ressemblent énormément à ceux des militants dans les médias sociaux ! Un grand nombre d’articles sur le racisme au (...)
Aujourd’hui que signifie « rompre avec le colonialisme » alors que sont légitimés la domination et le déchaînement de la violence des plus puissants ? Ces mêmes puissants partent, au nom de la préservation de leurs intérêts, dans des croisades « civilisationnelles » qui cachent mal leurs objectifs de soumission des peuples et d’appropriation des ressources de la planète. Pour mieux y parvenir, la première victime de la guerre sans fin des nantis contre les damnés de la terre est le droit à l’autodétermination, fondement du droit international, reconnu et consacré par la Charte des Nations Unies (...)
Frantz Fanon n’a vu que les premiers feux de l’aube trompeuse des indépendances africaines. La maladie l’a emporté avant que les espérances forgées dans les luttes de libération se dissolvent dans la nuit néocoloniale, à peine moins insupportable que les ténèbres de la domination impériale. Aurait-il été surpris de l’état des lieux africains ? Osons dire que non ! Rien en effet de cette histoire d’imposture et de trahison n’aurait surpris celui qui avait compris et expliqué les rouages de la domination, les complexes de sujétion et la culture de colonisés des élites supplétives. C’est bien à ce (...)
The proposal for the legalization of prostitution and the establishment of co-op brothels for the 2010 Winter Olympics in Vancouver has sparked a heated debate. Although the goal of these brothels is to improve the safety and security of sex workers, legalizing prostitution is not adequate to ensure the safety of sex workers. Rather, it will encourage the systemic and oppressive values and practices prostitution is rooted in, and will only increase the safety of sex-trade profiteers. Shortly after the proposal was tabled, Vancouver Rape Relief and Women’s Shelter- (...)

Une nouvelle organisation régionale africaine affiliée à la Confédération syndicale internationale (CSI) a vu le jour en novembre au Ghana.

En ce début de siècle, la Chine affiche des ambitions globales. Elle vise à se hisser au rang de superpuissance, capable de rivaliser sur tous les plans avec les États-Unis. Au cours des 15 dernières années, c’est dans cette optique que la Chine s’est attachée à développer un réseau de relations économiques allant bien au-delà de ses partenaires économiques traditionnels. Sans complexe, le pays s’intègre aux économies sud-américaines et, bien sûr, africaines.

Depuis des années, la question du Sahara occidental a pratiquement disparu des écrans radars politiques. L’Onu et le monde préfèrent regarder ailleurs.

Au cours des prochains jours, l’Irlande du Nord devrait se doter d’un gouvernement associant les catholiques et les protestants. Un tour de force impensable il y a quelques années. Retour sur la plus improbable des paix.

Au terme de quatre années d’enquête, les auteurs de Rwanda, une guerre noire pointent les responsabilités des grandes puissances occidentales, et plus particulièrement celles de la France, dans les événements ayant conduit au génocide de 1994.

Ce qui avait commencé comme une opération punitive en riposte à l’attaque d’un transporteur de troupes israélien par un commando du Hezbollah risque de dégénérer en un conflit régional dont nul ne peut prédire ni les conséquences prochaines ni le résultat final. Car, ne nous y trompons pas, le cessez-le-feu actuel n’est qu’une pause, et le second round est déjà amorcé. Il est difficile de savoir si une éventuelle régionalisation du conflit sera le résultat d’un plan prémédité, l’opération du Hezbollah n’ayant servi que de prétexte, ou, au contraire, la conséquence d’une dynamique de guerre qui (...)
Il y a 50 ans, le 2 mars 1956, le Maroc parvenait à son indépendance. Cette libération du protectorat colonial fut rendue possible par les luttes indépendantistes des décennies précédentes. En 1912, la signature des traités de protectorat découpe le Maroc en régions sous domination française et espagnole. Prétextant l’incapacité du pouvoir central à rembourser les emprunts contractés auprès des grandes banques, la France et l’Espagne officialisent la colonisation par ce traité. Le protectorat, jugé moins coûteux et plus facile à mettre en place qu’une annexion directe, s’appuie sur les autorités (...)

Bagdad, en février 1955 : l’Irak, Etat alors client des Britanniques, et la Turquie, alliée des Américains, ont signé un Pacte bientôt élargi à l’Iran (où la CIA avait fait tomber le progressiste Mossadegh), au Pakistan, et à ses architectes, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Less than twenty-four hours after The Nation disclosed that former Secretary of State James Baker and The Carlyle Group were involved in a secret deal to profit from Iraq’s debt to Kuwait, NBC was reporting that the deal was “dead.”

Le 19 février mourait l’ethnocinématographe Jean Rouch, à l’âge de 86 ans, lors d’un accident de voiture survenu au Niger. C’est en guise d’hommage à un des pères fondateurs de l’anthropologie visuelle, figure de la Nouvelle vague, que la Cinémathèque québécoise présentera, du 7 au 11 novembre, quelques-uns de ses 120 films.

Ahmadou Kourouma a sans doute été l’un des plus grands romanciers de l’Afrique noire francophone, sinon le plus important. Mort à Lyon l’année dernière, vivant en exil depuis les lendemains de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, il nous a laissé un dernier legs, un dernier roman inachevé, nous racontant une fois de plus cette Afrique meurtrie, pillée et humiliée par le colonialisme et son corollaire la coopération. Détruite et ridiculisés par une pléthore de petits arrivistes africains, corrompus et parfois sanguinaires. Après Allah n’est pas obligé, gagnant du prix Renaudot en 2000, sur la (...)
Le Clézio est en quelque sorte fils d’une mondialisation dont le colonialisme fut une étape importante. Son père, né à l’île Maurice, a étudié à Londres avant de pratiquer la médecine, notamment en Guyane anglaise et dans maints pays africains. Sa mère est Niçoise et quant à lui, il a bourlingué toute sa vie durant. Avec lui, le pays s’anime : on peut rompre ou renouer avec lui, se l’approprier, le courtiser... Dans l’Africain, le narrateur explore ses racines : il tente de se les approprier par l’entremise de son père et de l’Afrique. C’est une tentative non pas désespérée, mais désillusionnée. (...)
La décolonisation devait engendrer un homme nouveau, maître de son devenir. Toutefois, constate Memmi, des potentats à la solde des nantis sont au pouvoir dans la plupart de ces pays, produisant corruption et pauvreté. Habiles dissimulateurs, ils persuadent leur peuple que les responsables d’une telle iniquité sont extérieurs à leur propre régime. L’intégrisme et les particularismes culturels prolifèrent au gré de cette mystification, nourris de ressentiment contre l’Occident, la démocratie, la laïcité et l’émancipation des femmes. Le Maghrébin sert de modèle au portrait de Memmi. Parce que (...)
C’est une synthèse historique intéressante que nous suggère le Chilien José del Pozo dans son ouvrage, Histoire de l’Amérique Latine et des Caraïbes. En quelque sorte, l’historien nous propose un tour d’horizon de près de 200 ans de luttes anti-coloniales et de combats pour le développement et la démocratie. Rappelant les dures réalités de l’époque oligarchique, évoquant les luttes de libérations nationales et ce, jusqu’à la période actuelle de mondialisation néolibérale, c’est à travers la société politique économique et culturelle que l’auteur traite des inégalités sociales et ethniques. Des (...)

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca