Billet

Au début du XXe siècle, l’anarchisme s’est développé à Montréal par l’action de juives et de juifs qui fuyaient la violence antisémite et les troubles politiques et sociaux de l’Europe de l’Est (voir le livre de Mathieu Houle-Courcelles, Sur les traces de l’anarchisme au Québec 1860-1960). Ces anarchistes d’origine juive ont fondé des librairies, organisé des conférences (invitant à plusieurs reprises Emma Goldman), manifesté lors des 1er mai, malgré les critiques de Mgr Bruchési, archevêque de Montréal, qui dénoncait alors les «  idées révolutionnaires et anarchistes  », et les attaques des (...)
Au cours des derniers mois, à Toronto et à Montréal nous avons fait l’expérience du village global comme jamais auparavant. Depuis janvier, la communauté tamoule (environ 250 000 personnes au Canada d’après certaines sources) a manifesté sans répit pour amener Ottawa à agir afin d’empêcher le massacre de civils tamouls dans les dernières étapes de la guerre civile au Sri Lanka. De toute ma vie de militante, je n’ai jamais vu des manifestations de rues aussi longues que celles qui ont eu lieu à Toronto depuis quelques mois. La moitié de la communauté tamoule est descendue dans la rue, pour (...)
En 1994, Nelson Mandela et l’ANC étaient élus lors d’un raz-de-marée électoral durant lequel la population noire s’était clairement exprimée. De quoi était-il question exactement ? L’apartheid, ce système de discrimination raciale institutionnalisé, avait pour but de maintenir les classes populaires dans un perpétuel état de semi-servage. L’expropriation des paysans les avait transformés en prolétaires corvéables à volonté pour l’industrie et les mines des grands conglomérats appartenant à la minorité blanche et aussi aux entreprises multinationales. Mais au tournant des années 1960, la révolte des (...)
C’était écrit dans le ciel : le 5e Sommet des Amériques, tenu à Trinité-et-Tobago, n’a pas permis aux 34 pays présents d’atteindre sur la question cubaine un consensus qui aurait permis de lever l’embargo imposé à Cuba depuis... 47 ans ! Les États-Unis, seuls de leur camp, persistent donc, contre le reste du monde, à affamer, à faire souffrir, à rendre malade et à priver de médicaments et d’appareils médicaux adéquats tous les Cubains. Plusieurs pays d’Amérique latine, le Venezuela en tête, ont donc, pour cette raison, refusé de signer la déclaration finale du sommet. Depuis un demi-siècle, les (...)
For the liberation movements of southern Africa, Israel and apartheid South Africa represented a racist, colonial axis. It was noted that people like John Vorster had been Nazi sympathisers, interned during World War II - yet feted as heroes in Israel and, incidentally, never again referred to by South African Zionists as anti-Semites. It is instructive to add that in its conduct and methods of repression, Israel came to resemble more and more apartheid South Africa at its zenith— even surpassing its brutality, house demolitions, removal of communities, targeted assassinations, (...)
Rien ne sera plus comme avant : à partir de maintenant, il y aura un avant-Gaza et un après-Gaza. Pourtant, le carnage de Gaza n’est pas le premier que l’État d’Israël peut inscrire à son palmarès : de Deir Yassin à Chatila, de Kafr Qassim à Cana, l’histoire de l’État juif est, malheureusement, marquée par ces massacres d’innocents. Gaza marque un tournant qualitatif. Ce n’est pas un massacre collatéral d’un conflit armé, qui peut être considéré comme une grave bavure ou un dérapage dont une future commission d’enquête dénoncera éventuellement les responsables. Il s’agit plutôt d’un acte criminel (...)
L’écologie remarque que parmi les choses de ce monde en voie de disparition, on trouve aussi des langues. Des quelque 10 000 langues répertoriées, 4 000 ont disparu, et à la fin du siècle, deux tiers de celles-là seront choses du passé. Comment décider qu’une langue a disparu ou non ? C’est son statut d’outil de communication qui détermine si elle vit réellement. Qu’on refasse vivre quelques chants de la langue huronne dans la région de Québec pour des cérémonies, c’est bien, mais le huron n’en reste pas moins une langue morte. D’ailleurs, plusieurs langues autochtones de l’est du Canada ont subi (...)
I want to start by quoting a South African who emphatically stated as far back as 1963 that “Israel is an apartheid state.” Those were not the words of Nelson Mandela, Archbishop Tutu or Joe Slovo, but were uttered by none other than the architect of apartheid itself, racist Prime Minister, Dr. Hendrik Verwoerd. He was irked by the criticism of apartheid policy and Harold Macmillan’s “Winds of Change” speech, in contrast to the West’s unconditional support for Zionist Israel. To be sure Verwoerd was correct. Both states preached and implemented a policy based on racial ethnicity; (...)
Est-il possible de travailler ensemble, féministes du Nord et du Sud, de l’Est et de l’Ouest  ? Existe-t-il un féminisme international  ? La réponse à ces deux questions est simple, le féminisme international est non seulement possible, mais il est bien vivant. Évidemment, construire des alliances internationales, s’entendre sur des revendications communes et transcender nos différences politiques et culturelles pour pouvoir agir ensemble n’est pas toujours facile. L’impact du colonialisme, les rapports de pouvoir et les différences peuvent facilement nous séparer, mais quand nous (...)
Le génie masculin, c’est de tout ramener à soi. Nos joies sont les plus importantes, nos malheurs les plus profonds. J’étudiais en science politique à l’Université de Montréal en décembre 1989. Dans les jours suivant la tuerie, j’ai entendu des mâles camarades se lamenter : « À cause des féministes qui ont récupéré la tuerie, on ne peut plus cruiser dans les bars ; les filles nous regardent avec méfiance. » Dur d’être un gars... Pourquoi alors s’étonner qu’à la sortie du film Polytechnique, des journalistes et des internautes agitent comme des épouvantails quelques citations de l’époque pour montrer (...)
Les Palestiniens essaient de récupérer leurs vies dans ce paysage lunaire qu’est devenue Gaza. Les statistiques ne veulent plus dire grand-chose lorsqu’on parle de milliers de morts et de blessés, de quartiers rasés au complet, d’une infrastructure réduite à néant. Les pays complices d’Israël comme l’Égypte, l’Arabie saoudite et l’Union européenne promettent une «  aide à la reconstruction » qui ne viendra pas de sitôt. La logique du massacre reste valable : aujourd’hui, il faut «  punir » les Palestiniens. Entre-temps, les mouvements de résistance peuvent dire qu’ils ont au moins tenu le coup. Mais (...)
It’s sixty years and counting since the founding of the State of Israel, and nothing seems to change, except for the worse. The torment of the Palestinian people is unending—as is the massive control of the United States by Zionist lobbies, the passive yet deadly acquiescence of other Western democracies, the corruption of compliant Arab states, and, above all, the ever-mounting brutalization of Israel. All these forces are locked together into a nightmarish embrace that sows despair among people of good will. The Zionist project once commanded the respect and sympathy of much of (...)
Part of the global outrage against the Israeli assault on Gaza has been a much stronger voice from dissident Jews. I was one of eight Jewish women who were arrested for an occupation of the Israeli consulate in Toronto on January 8. The next day, Jewish activists blocked the entrance to the Israeli consulate in Boston. The following Monday, 1,000 Jews demonstrated in front of the Israeli consulate in New York City and, a couple of days later, a group of young Jewish activists locked down the consulate in Los Angeles. The BBC reported that the Council of Jewish Communities in (...)
Parmi les voix qui s’élèvent contre l’assaut israélien de Gaza, il y a celles, bien fortes, de Juifs dissidents. Je suis une des huit femmes juives arrêtées pour avoir occupé le consulat israélien à Toronto, le 8 janvier. Le lendemain, des militants juifs ont bloqué à leur tour l’entrée du consulat de Boston. La semaine suivante, un millier de Juifs manifestaient devant le consulat israélien à New York et, quelques jours plus tard, des jeunes juifs forçaient la fermeture de celui de Los Angeles. La BBC rapporte que le Conseil des communautés juives du Maroc a proclamé « sa solidarité avec les (...)
Les Israéliens sont peut-être le seul peuple de notre planète à être déçu du résultat des élections américaines, et pas seulement les élites politiques. C’est aussi le seul à regretter George Dabelyou Bush. On racontait d’ailleurs que ce président états-unien aimait beaucoup visiter Israël, car c’était le seul endroit où il se sentait aimé, ou au moins admiré. Bush, avec son islamophobie congénitale et sa guerre permanente et préventive, était en symbiose totale avec la politique israélienne, et son départ de la Maison-Blanche en fait pleurer plus d’un dans la classe politique israélienne. Malgré la (...)
Le lendemain des élections américaines, ce n’était pas que le Canada qui avait le mal de bloc, mais quasiment tout l’Occident. Chez nous, le discours de la victoire de Barack Obama depuis Chicago est passé vers minuit. Dans mon salon, j’avais déjà vu des événements majeurs sur ce maudit petit écran – la chute du Mur de Berlin, parmi d’autres. Mais ce soir-là, j’étais prêt à rester debout jusqu’à l’aube pour voir le dénouement de la soirée – la victoire de Barack Obama. J’ai été le dernier à y croire, malgré tous les sondages. Ayant grandi à Chicago pendant les années 1960, j’ai connu de près les (...)

La crise financière qui fait rage actuellement et qui semble très complexe s’explique malgré tout assez simplement.

Nous aurons dans les prochains mois, et peut-être même pour un certain nombre d’années, un gouvernement conservateur minoritaire. L’équilibre des forces reste fragile, néanmoins cela serait une grosse erreur de penser que le Canada et le Québec resteront toujours ce qu’ils ont été. Les secteurs dominants au Canada veulent une réorganisation de l’économie. Ils sont confiants de leurs forces dans le secteur des finances (Toronto est devenue le deuxième centre financier de l’Amérique du Nord) et dans les ressources naturelles, notamment le gaz et le pétrole, d’où les gigantesques projets en (...)
Le matin du 14 octobre 2008, journée d’élections au Canada, Raymond Giroux du Journal de Montréal et André Pratte de La Presse y allaient de textes encourageant les gens à voter. Le ton ? Culpabilisant pour celles et ceux qui n’iraient pas. « Les absents ont toujours tort », « Ne pas voter n’a rien de stratégique », « Allons, un petit effort, et tous aux urnes ! », « Il n’y a vraiment aucune excuse qui tienne pour ne pas se rendre au bureau de scrutin. Aucune. » Est-ce que c’est clair ? Pour André Pratte, voter est « non seulement un droit, mais un privilège. Par conséquent, c’est un devoir. » Et (...)
Oral literature is an excellent quarry for indigenous systems. It gives an in-depth understanding of the life and history of a people. In places where structuralized institutions have been absent people have developed several specialized genres like proverb, joke, game, riddle, omen, or folktale, as well as the more professional oral epics to shape their lives and culture. Such systems are embedded, enacted, transmitted from childhood and they become for them the agencies of socialization and social control. Unfortunately, oral tradition does not seem to have been accorded the (...)
La menace d’une majorité conservatrice est de plus en plus réelle. Quiconque a à cœur le financement des arts, les droits de la femme, le développement international, le maintien d’une politique étrangère indépendante des États-Unis, l’indépendance judiciaire, la paix ou la démocratie devrait s’inquiéter. Stephen Harper ne penche peut-être pas aussi à droite que Sarah Palin, mais c’est un idéologue de droite tout comme Mike Harris, ancien premier ministre conservateur de l’Ontario. Étant majoritaire, Harris a ignoré toute opposition, législative ou publique. Il a profondément modifié les structures (...)
Les principaux partis politiques fédéraux demeurent muets en campagne sur les questions internationales et le rôle du Canada dans le monde. Or, convaincus que le leadership du Canada est essentiel à l’échelle mondiale, particulièrement en matière de coopération et de développement, les organisations de coopération internationale et leurs milliers de partisans au Canada invitent les partis à expliquer leurs programmes sur ces questions. Le Canada a joué un rôle crucial pour que la société civile soit partie prenante du processus lié à la Déclaration de Paris de 2005, qui a fait l’objet d’une (...)
As the Liberal vote appears to be collapsing and the Bloc Québecois weakening in francophone Quebec, and the New Democratic Party is in a three-way race with the Liberals and the Conservatives in British Columbia, the threat of a Tory majority looms large. Anyone who cares about arts funding, women’s rights, international development, maintaining a foreign policy that is independent from the United States, judicial independence, peace or democracy should be very worried. Stephen Harper may not be as far to the right as American Vice-Presidential candidate Sarah Palin but he is a (...)
Il serait stupide de nier que, sur bien des aspects, Barack Obama diffère non seulement du candidat républicain John McCain, mais de tous les autres dirigeants de son propre parti. Le jeune candidat démocrate représente une rupture nette non pas, évidemment, avec le consensus bipartisan américain, mais certainement avec près d’une décennie de néoconservatisme, qui s’est avérée catastrophique non seulement pour les peuples du monde, mais même pour les États-Unis. Il y a, cependant, un sujet politique, et non des moindres, sur lequel Obama ne s’éloigne pas d’un millimètre des positions de ses (...)
La guerre du Vietnam ? Connais pas ! Cette guerre, qui s’est terminée de façon à la fois spectaculaire et honteuse en 1975, semble être tombée dans un énorme trou noir, bien qu’elle ressemble de plus en plus à la mésaventure en Irak. Le discours politique américain ne semble pas savoir faire de la place au Vietnam. Bien sûr, le fait de passer un événement sous silence ne veut pas dire que nous n’y pensons pas. Pourtant, les écrivains et les cinéastes ont pu s’exprimer sur le sujet. Le romancier Larry Heinemann (Paco’s Story, 1986), pour n’en mentionner qu’un, y a travaillé avec brio. Des films (...)
Voici ce que James Hansen, un des plus grands experts de la NASA sur les changements climatiques, a dit en juin au Congrès américain : à moins que nous soyons capables très bientôt de modifier les processus qui déstabilisent le climat, « il deviendra impossible d’endiguer les dioxydes de carbone, le gaz à effet de serre produit par les combustibles fossiles, afin d’empêcher que l’humain perde complètement le contrôle sur l’évolution des climats ». De combien de temps disposons-nous ? Difficile à dire. Toutefois, des voix de plus en plus nombreuses prédisent une dizaine d’années, voire moins. (...)
Israel’s unsuccessful invasion of Lebanon in the summer of 2006 proved to be a turning point for neo-conservative pre-emptive war policies. This defeat paved the way for a new round of regional talks outside the purview of the American initiative, and ended the unilateralist policies that had characterized the younger Bush’s administration. The Israeli defeat in Lebanon transferred sub-regional management of the Global War from the hands of the Pentagon in Washington to the offices of the Israeli military headquarters in Tel Aviv. Israel’s setback, as well as their inability to (...)
The word “ecosocialism” has yet to appear in any printed dictionary, and the movement it signifies is tiny, chiefly comprised of the fledgling “Ecosocialist International Network,” (www.ecosocialistnetwork.org) which functions as a clearinghouse for these likeminded pioneers. Due to the gravity of the threat to which it responds, i.e. the growing worldwide breakdown of the relationship between humanity and nature, the potential of ecosocialism cannot be overstated. Our bourgeoning ecological crisis is proof-positive that today’s society is structured in such a way as to be unable to (...)
(An earlier version of this piece appeared in the May 12, 2008 issue of Globe and Mail) Canada’s government recently declared that the negotiations with Colombia for a free trade agreement (FTA) have been concluded. The text agreed between both governments will now be submitted to each nation’s parliament for ratification. The expected gains are increased access for agricultural and mining goods from Canada, plus better legal protection for Canadian companies investing in Colombia. Interestingly enough, the economic gains for Colombia are rather small and concentrated on flowers (...)
Canada, 2008- Canada will be forgiven for sitting down and taking it easy for its birthday this year- after all it has a lot weighing on its mind and it is feeling under the weather. And though it cannot expect everyone it knows to send best wishes and gifts in celebration, Canada does deserve a sliver of cake in recognition of its regrettably modest- and sometimes downright counterproductive- efforts to improve itself and the world. After all, it is hard to grow up and it is easy to forget how young Canada- and everybody else- is. From the outside, Canada looks happy. It is (...)

Plus d'articles :  1 | 2 | 3 | 4 | 5

Thèmes

Je m’abonne

Recevez le bulletin mensuel gratuitement par courriel !

Je soutiens

Votre soutien permet à Alternatives de réaliser des projets en appui aux mouvements sociaux à travers le monde et à construire de véritables démocraties participatives. L’autonomie financière et politique d’Alternatives repose sur la générosité de gens comme vous.

Je contribue

Vous pouvez :

  • Soumettre des articles ;
  • Venir à nos réunions mensuelles, où nous faisons la révision de la dernière édition et planifions la prochaine édition ;
  • Travailler comme rédacteur, correcteur, traducteur, bénévole.

514 982-6606
jda@alternatives.ca