Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Déclaration du réseau NoVox au Conseil International du Forum Social Mondial de Montréal

6 septembre 2016

Le réseau No-Vox interpelle le Conseil International du Forum Social Mondial et
dénonce :

  • Les refus de visas, par le gouvernement canadien, à des invitéEs, des participantEs et des participantEs de l’extérieur du Canada, notamment d’Afrique et d’Amérique du Sud, l’inaction inacceptable dont le comité organisateur du Forum a fait preuve dans la protestation (par exemple, on aurait dû suspendre les activités du Forum lors de la manifestation organisée pendant le temps du déjeuner pour dénoncer ces refus).
  • Le traitement fait aux panélistes, aux participantes et aux participants de la conférence organisée par « Boycott / Désinvestissement / Sanctions » (BDS), de même qu’aux participantes et participants « sans cocarde » faute de moyens financiers, refuséEs aux portes du Cégep du Vieux-Montréal et de l’UQÀM.

Le réseau No-Vox demande :

  • De se positionner fermement pour une meilleure accessibilité financière (économique) du Forum social mondial, afin d’y garantir la participation des mouvements de lutte des plus pauvres ;
  • De se positionner pour une révision en profondeur de l’organisation des Forums :

Nos propositions :

  • Espacer la tenue des Forums sociaux mondiaux aux 3-4 ans et réduire le nombre d’ateliers lors de chacun d’eux
  • Prévoir l’organisation de Forums régionaux, entre les mondiaux, pour permettre le développement des convergences et des solidarités continentales, entre autres.
  • Abandonner l’imposition de cadres quasi-universitaires et les dits grands axes qui ne favorisent pas les transversalités et marginalisent les mouvements qui luttent pour les droits sociaux, économiques, démocratiques, culturels...
  • Revoir la pertinence des Forums thématiques qui deviennent de plus en plus souvent l’occasion de participation entre-soi d’« d’expertEs », professionnelLEs, lesquelLEs devraient davantage contribuer aux échanges d’expériences et d’analyses avec les mouvements de base.
  • Revoir la stratégie organisationnelle pour faciliter les échanges transversaux entre les différents fronts de lutte.