Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Alternatives est heureux de la défaite des conservateurs, mais s’attend à un véritable changement de cap !

ALTERNATIVES, 22 octobre 2015

Montréal – le 22 octobre 2015 – Alternatives est heureux que le gouvernement conservateur ait été chassé du pouvoir. Depuis 2010, l’organisation a vu son financement pour des projets d’aide internationale en provenance du Gouvernement fédéral se tarir complètement. « C’est pourquoi, indique Michel Lambert, directeur général de l’organisation, nous n’avons pas hésité à nous exprimer sur les dommages des politiques conservatrices et à nous associer à différentes coalitions pour s’opposer à la réduction des droits sociaux et démocratiques ». Alternatives exige maintenant du nouveau gouvernement une pleine reconnaissance du rôle des organisations de la société civile.

Le nouveau gouvernement tiendra-t-il ses promesses ?

La victoire de Justin Trudeau et du Parti Libéral du Canada (PLC) annonce un changement de période politique au Canada. Le chef libéral et son parti ont fait beaucoup de promesses pour gagner l’appui populaire. Si Alternatives applaudit à la défaite des conservateurs, l’organisation demeure anxieuse de voir monsieur Trudeau et son gouvernement mettre en place les engagements annoncés.

Alternatives s’attend non seulement à des gestes audacieux en matière d’environnement, notamment en refusant de consentir au développement du pipeline d’Énergie Est, il espère aussi des investissements massifs pour satisfaire les besoins sociaux des populations autochtones, québécoises et canadiennes.

La reconnaissance de la société civile

De ce point de vue, Alternatives s’attend aussi à une véritable reconnaissance et un soutien du nouveau gouvernement aux organisations de la société civile. Pour les conservateurs, la légitimité de ces organisations n’existait plus.

Rappelons que le PLC, en matière de développement international, lui a demandé de « collaborer avec l’ensemble de la société civile » pour changer le paradigme en la matière. Le PLC doit maintenant concrétiser cette volonté de reconnaissance de la contribution démocratique de ces organisations.

Alternatives œuvre depuis 1994 et avait avions développé une collaboration productive avec les responsables de feu l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI), dans le cadre d’un partenariat fructueux. Dans la dernière décennie, tout ce travail a été réduit à rien. Nous demandons de retrouver le financement et le soutien comme organisme de solidarité internationale œuvrant à renforcer les capacités collectives des sociétés civiles des pays les plus vulnérables.

L’abolition du service d’enquête de Revenu Canada auprès des ONG

Au cours de son mandat, le Gouvernement conservateur de Stephen Harper a créé un nouveau service de Revenu Canada. Il s’agit d’une équipe d’enquête sur les organismes qui détiennent des statuts de bienfaisance. Alternatives fait partie des organisations ciblées et, comme plusieurs autres, a été informé de la possibilité que son statut soit annulé si l’organisation ne se conforme pas à la nouvelle interprétation ministérielle à ce propos.

Pour Michel Lambert, « l’existence de ce service est totalement injustifiée et n’aurait jamais dû être mis en place. Il contribue à porter atteinte aux valeurs démocratiques canadiennes, étant donné les motifs fournis pour justifier une telle position ». Ceux-ci portent sur les notions de partenariat et de plaidoyer.

Alternatives demande donc au nouveau gouvernement d’abolir ce service de Revenu Canada dont le mandat est de tourmenter les organismes de charité. L’organisation exige aussi le retrait de la menace d’annulation de son statut de bienfaisance, étant donné que le nouveau gouvernement a tous les moyens pour confirmer l’interprétation traditionnelle dans ce domaine.

Vers un changement de cap ?

La nouvelle période politique, qui s’ouvre maintenant à Ottawa, annonce certainement des perspectives de redressement d’une situation qui s’est beaucoup détériorée. Toutefois, le nouveau gouvernement ira-t-il au-delà de correctifs ? S’ils sont nécessaires, ils demeurent insuffisants. Pour Alternatives, le gouvernement majoritaire de Justin Trudeau doit mettre en place un véritable changement de cap.