Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

<p>Partenaires</p>

Forum social des peuples : Et si ça ne faisait que commencer ?

Michel LAMBERT, 29 août 2014

Beaucoup de commentaires, pour l’essentiel très positifs, ont déjà été écrit au sujet de l’incroyable Forum social des Peuples qui s’est déroulé du 21 au 24 août dernier à Ottawa. Parmi ceux qui m’ont frappés ; ce rappel en “ouverture” par Naomi Klein que ce forum fut la plus importante rencontre des mouvements sociaux au Canada depuis le Sommet des Amériques d’avril 2001 !

La comparaison entre ces deux moments est très forte car l’alliance pan-américaine des mouvements sociaux qui s’était créée autour de la lutte contre la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) avait fortement contribué à défaire le projet. En réponse à cette agression néo-libérale, les mouvements sociaux de tous les pays impliqués dans la ZLEA (et Cuba) avaient eux-aussi choisi de se regrouper au niveau pan-américain pour déployer une stratégie globale cohérente en même temps qu’ils mobilisaient activement aux niveaux national et local. Ce « mouvement des mouvements » comme nous l’appelions alors obtint victoire. Mais Naomi Klein rappelait aussi du même souffle que nous n’avions pas su mettre les efforts nécessaire pour le maintenir vivant par la suite... il nous faut donc être très vigilants !

En 2014, les succès politiques et populaires du Forum social des peuples démontrent d’eux même de la soif intense des militants et militantes des multiples mouvements sociaux pour qu’ensemble, nous puissions maintenant parvenir à déployer une stratégie commune cohérente en réponse aux agressions du programme des conservateurs et de ceux qui leur succéderont. Ce désir est d’autant plus pressant qu’une prolongation du règne de Stephen Harper après 2015 déclencherait sans aucun doute une nouvelle vague d’attaques contre nos mouvements.

Au delà des évaluation techniques qui viendront du Forum lui-même, les questions fondamentales à se poser maintenant sont donc les suivantes ; Comment poursuivre ce qui fut entamé au Forum social des peuples de 2014 ? Comment créer de nouveaux ponts et solidifier ceux que nous avons construits dans le cadre du Forum ? Au delà de nos solidarités, comment réellement atteindre l’objectif de la création de cette alliance Premières Nations, Québec, Canada capable de jouer un rôle d’impact contre les Conservateurs et contres les politiques qu’ils mettent de l’avant ?? Comment enfin forcer les autres formation politiques à vraiment se démarquer et proposer de réelles alternatives progressistes ?

Soutenir la dynamique Premières Nations, Québec et Canada

Le forum social des peuples reposait sur la rencontre historique et essentielle des progressistes des traditionnelles «  trois solitudes » au Canada. Les opportunités d’alliances stratégiques sont multiples sur des enjeux comme les changements climatiques, le respects des droits et bien d’autres encore, mais surtout, il s’agit de répondre au constat, comme du temps de la ZLEA, que tous ces groupes sont présentement attaqués par un ennemi commun.

Le processus de 30 mois qui a mené à l’événement des 21 au 24 aout a permis d’ouvrir de grandes portes et de construire des confiances fondamentales entres les mouvements et les personnes de ces trois communautés. Mais nos passés sont lourds et beaucoup reste à faire. Nous devons impérativement choisir de poursuivre et d’investir dans ce processus d’ouverture. La construction d’un mouvement des mouvements au Canada doit assurément se baser sur l’alliance présentement en construction entre les forces progressistes du Québec, des communautés autochtones et, notamment, du mouvement syndical au Canada anglais. Toute « suite » au Forum social des peuples doit avoir ce rationnel à la fois comme fondement politique et comme objectif ultime.

Soutenir les processus des Assemblées de mouvements

Dix-neuf Assemblées thématiques se sont tenues le 23 aout. Bien que les résultats furent inégaux d’un groupe à l’autre, la majorité de ces Assemblées ont permis d’ adopter des perspectives stratégiques communes. L’Assemblée des mouvements sur les changements climatiques a, par exemple, proposé de tenir une rencontre de suivi en octobre (les dates et lieux demeurent à confirmer au moment d’écrire ces lignes). L’Assemblée sur l’éducation a aussi proposé de tenir une rencontre subséquente pour faire avancer son programme. Même chose pour l’Assemblée sur les médias qui souhaite organiser un rencontre aussi rapidement qu’en septembre. Et d’autres aussi.

Plusieurs campagnes concrètes ont aussi été mises de l’avant. L’Assemblée sur la démocratie a proposé de créer une plateforme politique populaire pour forcer les formations politiques à réfléchir autrement. L’Assemblée sur les services publiques souhaite faire de la lutte pour préserver Postes Canada le cœur de son ambition de construire une large coalition sur les services publics inspirée de la Coalition main rouge. L’Assemblée sur les mines propose une journée nationale contre l’extractivisme. L’Assemblée sur l’économie sociale veut déployer une campagne inclusive qui place l’économie sociale parmi les choix positifs de l’élection fédérale 2015. Celle sur la Palestine propose à toutes les organisations participant au Forum social des peuples d’adopter la campagne palestinienne de BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) contre Israël. Les exemples sont nombreux. Si, comme la déclaration finale de l’Assemblée des assemblées l’indique, nous souhaitons que nos réseaux s’impliquent activement à défaire les conservateurs en 2015, nous devons d’ores et déjà entreprendre la mise en œuvre de toutes ces propositions, sur des bases inclusives et participatives comme le fut le FSP.

Tenir rapidement une Assemblée générale du FSP

Pendant que se mettront en branle ces activités thématiques et afin d’assurer la pérennité du processus du FSP, il est nécessaire que les bilans technique, politiques et surtout les perspectives soient discutées le plus largement possible par tous les acteurs qui ont soutenu le processus du Forum jusqu’à aout 2014. Une Assemblée générale pourrait être organisée avec cet objectif dans les meilleurs délais. Nous sommes sortis dynamisés par le FSP et il importe que nous continuions à mettre de l’avant une vision globale, partagée par le plus grand nombre, de nos processus et de nos objectifs.

Nous devrons possiblement envisager d’autres grands moments de convergence comme le Forum d’aout 2014. Peut-être un second Forum social des peuples en 2016 ? Il est encore tôt pour en parler, mais lors de la seconde Assemblée générale du FSP en juillet 2013, les délégués présents s’étaient entendu pour déplacer le FSP vers l’ouest si une deuxième édition étaient envisagée.

Participer au Forum social mondial à Tunis en mars 2015

Une rencontre informelle du Conseil International du Forum social mondial s’est tenu en marge du FSP le 24 aout dernier. Les représentants du comité organisateur du FSM de Tunis ont fait valoir toute l’importance d’une réelle participation de la dynamique FSP à Tunis. Historiquement, la participation canadienne aux diverses éditions du FSM fut très majoritairement québécoise. Cette fois, il importera que nous puissions y envoyer une délégation vraiment représentative de toute la diversité des secteurs actifs au sein du Forum social des peuples.


Voir en ligne : Forum social des peuples

Blogues

+