Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Le gouvernement du Canada et les compagnies minières canadiennes au banc des accusés

UN TRIBUNAL POPULAIRE INTERNATIONAL SE PENCHERA SUR L’INDUSTRIE MINIÈRE CANADIENNE

22 mai 2014

MONTRÉAL, le 21 mai 2014. Du 29 mai au 1er juin se tiendra à Montréal une première audience du Tribunal permanent des peuples sur l’industrie minière canadienne lors de laquelle une quinzaine de témoins et d’experts d’Amérique latine dénonceront les violations de droits humains et des dommages environnementaux causés par des compagnies minières canadiennes et impliquant le gouvernement canadien.

Il s’agit de la 40e session du Tribunal permanent des peuples (TPP), une instance fondée en 1979 en Italie par l’avocat et sénateur Lelio Basso ; c’est la première session à avoir lieu au Canada.

Le Canada est le plus important acteur de l’industrie minière mondiale grâce à ses lois, à sa fiscalité et à sa politique étrangère favorables à ce secteur : 75 % des sociétés minières y ont leur siège social et 60% sont cotées à la Bourse de Toronto. Pourtant, les mégaprojets miniers sont une cause majeure de tensions : en Amérique latine, on recense autour de 200 conflits sociaux, dont près de 90 impliquent des compagnies canadiennes.

Le Tribunal examinera le rôle et la responsabilité des entreprises minières et de l’État canadien dans les violations de droits humains et environnementaux en Amérique latine, plus spécifiquement dans les cas emblématiques des projets Pascua-Lama (Barrick Gold) au Chili-Argentine ; Escobal (Tahoe Resources) au Guatemala ; San Martin (GoldCorp) au Honduras ; Payback (Blackfire Exploration) et La Platosa (Excellon Resources) au Mexique.

Plusieurs activités publiques sont prévues dans le cadre du Tribunal.

Jeudi, 29 mai, 18h-20h30. Soirée d’ouverture du Tribunal et présentation du jury. Auditorium Adams, Université McGill.

Vendredi, 30 mai 2014, 9h-17h. Journée d’audiences sur les violations des droits et les impacts socio-environnementaux des activités minières canadiennes en Amérique latine. Au Centre d’éducation populaire de la petite-Bourgogne et de St-Henri (CEDA), 2515 Delisle.

Samedi, 31 mai 2014, 9h-17h. Journée d’audiences sur le rôle et la responsabilité de l’État canadien dans les violations commises par l’industrie minière. Au CEDA.

Dimanche, 1er juin 2014, 16h30. Lecture du verdict suite aux délibérations des membres du jury. Au CEDA.

Le programme préliminaire de l’audience Amérique latine et l’accusation sont disponibles en ligne. D’autres activités culturelles et éducatives seront tenues en marge du tribunal.

Une quarantaine d’organisations québécoises et canadiennes de tout horizon soutiennent la tenue de ce Tribunal, notamment des centrales syndicales ; des groupes de recherche universitaire ; des organisations environnementales, de solidarité internationale, de droits humains et d’intérêt public, ainsi que des groupes de femmes, autochtones et de migrants.[i]

Renseignements :
Marie-Dominik Langlois
Responsable relations médias
communication.tpp@gmail.com / 514.756.6966 (cellulaire)


Voir en ligne : Publié sur TPP Canada


[i] Alliance internationale des femmes, Alternatives, Association des juristes progressistes, Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), Association des travailleuses et travailleurs étrangers temporaires (ATTÉT), Canada Save Rosia, Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE), UQÀM, Centre international de solidarité ouvrière (CISO), Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTTI), Cercle des Premières Nations de l’UQÀM, Chaire Nycole-Turmel sur les espaces publics et les innovations politiques, UQÀM, Coalition québécoise sur les impacts socio-environnementaux des transnationales en Amérique latine (QUISETAL), Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), Comité UQAM-Amérique latine, Common Frontiers, Confédération des syndicats nationaux (CSN), Conférence religieuse canadienne (CRC), Conseil des Canadiens, Dignidad Migrante, Fédération des femmes du Québec (FFQ), Femmes autochtones du Québec (FAQ), Femmes de diverses origines, Fondation Lelio et Lisli Basso, Institut Polaris, Justice transnationales extractives (JUSTE), L’Entraide missionnaire, Latin American and Caribbean Solidarity Network’s (LACSN), Ligue des droits et libertés, Maritimes-Guatemala Breaking the Silence Solidarity Network, Mer et Monde, McGill Research Group Investigating Canadian Mining in Latin America (MICLA), Mexican@s Unid@s por la Regularizacion, Mining Injustice Solidarity Network, Mining Watch Canada, Mouvement des travailleuses et travailleurs chrétiens (MTC), Observatoire des Amériques, UQÀM, Projet Accompagnement Solidarité Colombie (PASC), Projet Accompagnement Québec Guatemala (PAQG), Projet planète bleue, Regroupement de solidarité avec les autochtones, Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC), Réseau œcuménique justice et paix (ROJeP), Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE), Rights Action, Salvaide, Solidarité Laurentides Amérique centrale (SLAM), Watch and Act : Romanians and North-Americans for the Environment and Democracy.