Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

<p>Partenaires</p>

La non-communication comme moyen de communication !

Gérard Montpetit, 21 novembre 2013

Binnion strikes again ! Dans des propos rapportés par le Devoir, (1) Mr. Michael Binnion démontre, encore une fois, ses qualités de « non-communicateur » hors-pair ! En effet, six groupes environnementaux ont lancé une invitation au président de l’APGQ (Association Pétrolière et Gazière du Québec) « ...afin de discuter de la lutte contre les changements climatiques et du rôle que pourrait y jouer l’industrie des énergies fossiles active au Québec... ». Le président de l’association, également à la tête de Questerre Energy, décline leur invitation en rappelant que « ...l’industrie pétrolière et gazière privilégie une communication ouverte et transparente avec tous. Cela comprend les groupes environnementaux, souligne-t-il... » !

Mr. Binnion, le ridicule ne tue pas ! Mais pouvez-vous nous dire comment cette non-communication peut-elle être « ...ouverte et transparente... » ? Ou alors, auriez-vous « poché » votre cours de Relations Publiques ?

Souvenons-nous que le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) vient de remettre un rapport qui démontre l’urgence d’agir pour ralentir les effets du réchauffement climatique.(2) Suite à ce dossier scientifique inquiétant, c’est dans un esprit de discussion franche entre personnes qui maîtrisent le sujet que les groupes environnementalistes ont lancé cette invitation à Mr. Binnion. Après tout, le débat fait partie de la recherche de la vérité dans le domaine de la science.

Alors, vous ne croyez pas qu’un débat vigoureux entre personnes qui connaissent le dossier « ...soit la meilleur approche afin de développer une communication ouverte... » ! AH ! Bon !

J’admets que, pour un promoteur de l’industrie, il est plus facile d’endoctriner des personnes qui ignorent tout du dossier des énergies fossiles. Cependant, Mr. Binnion, vous affirmez faire partie d’« ...une industrie de scientifiques et de professionnels... » Si cette affirmation est vraie, vous ne devriez pas craindre de discuter d’enjeux fondamentaux pour l’avenir « ...des générations futures... » avec des citoyens renseignés qui soulèvent des points importants, même s’ils ont une opinion différente de la vôtre.

À moins de savoir que vos arguments ne tiennent pas la route !

Alors, Mr. Binnion, je vous félicite pour vos commentaires intrinsèquement contradictoires. Je n’aurai pas besoin d’acheter un billet pour le festival « Juste pour rire » ; vous écouter, ça me dilate la rate ! Vos contradictions loufoques devraient se trouver dans le Record Guinness pour des déclarations saugrenues faites par un homme présumé intelligent.