Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Le mois de la solidarité

Michel LAMBERT, 3 novembre 2013

C’est le mois des morts, des coquelicots rouges et maintenant blancs, de Movember et de l’Annuelle des Anonymous, de la tire Ste-Catherine, des élections en milliards aux États-Unis et de l’arrivée des Pères Noel dans les centres d’achat.

C’est aussi ce drôle de mois où chaque année, l’air du temps te rembourse une heure de vie, peut-être payée en trop, mais où parfois aussi, elle se repaye en avance, laissant au passage quatre nouvelles année de politicailleries municipales sans envergure et une Commission d’enquête permanente, petit bonus pour les insulaires de Montréal.

Mais nonobstant, novembre, c’est aussi le mois des nécessaires solidarités. Forum des artisans du changement, États généraux de l’action et de l’analyse féministe, Bise d’automne (le colloque annuel en développement durable d’ENvironnement JEUnesse), Journées de solidarité avec les Mi’kmaq d’Elsipogtog, Réflexion sur les suites à donner au Tribunal Russell sur la Palestine, Campagne sur le contrôle des loyers. La liste pourrait s’allonger sur plusieurs pages car contrairement à ce qu’un certain cynisme voudrait laisser entendre, nous sommes des milliers à nous engager pour un monde meilleur. Novembre est d’ailleurs tellement prolifique question solidarité qu’en 2013 y seront célébrés plusieurs grands anniversaires : 15e d’ATTAC, 20e de la Fondation Léa-Roback, 30e de Femmes autochtones du Québec, etc…

Faut se parler

C’est peut-être pour construire des ponts entre toutes ces solidarités que l’Association québécoise des organisations de coopération internationale (AQOCI) a choisi pour ces Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) de finalement mettre de l’avant les nécessaires solidarités d’ici. Sous le thème « Faut se parler », l’AQOCI propose du 6 au 16 novembre une myriade d’activité allant de la solidarité syndicale, autochtones, féministe, l’éducation, la justice sociale, etc. Alternatives ouvre le bal le 6 novembre par sonmagazine radio « La solidarité en action » à 13h00 sur CIBL pour parler justement de solidarité internationale. On invite aussi les gens le 16 novembre pour discuter cette fois de l’indispensable solidarité avec les luttes autochtones et du premier Forum social des peuples qui se tiendra en aout 2014.

C’est d’ailleurs justement par la solidarité avec les communautés autochtones que nous ouvrons ce nouveau numéro du Journal des alternatives. Nous vous proposons un texte signé par un collectif d’auteurs s’étant rendu rencontrer les algonquins du Lac Barrière, le peuple du barrage de pierre, qui continuent de résister afin de laisser aux générations futures la possibilité de vivre en harmonie avec la nature. « En visitant le territoire, nous avons vu de nos yeux que leurs droits ne sont pas opposés aux nôtres. Ils luttent, en fait, pour les intérêts de tout le monde. » Ce texte est suivi par un second tout aussi percutant sur la discrimination et la pauvreté qui entrainent nombre de femmes autochtones vers la prostitution. Plusieurs organisations de défense et d’aide aux femmes autochtones, dont l’Association des femmes autochtones du Canada proposent d’ailleurs la décriminalisation des personnes prostituées pour aider ses femmes.

Deux autres contributions suivent sur le féminisme : une entrevue avec Xenia Chernyshova, fondatrice du mouvement FEMEN-Québec qui va au delà des seins nus et une exploration inattendue vers le féminisme égyptien ou « même les islamistes ont tout de suite compris que les femmes devaient faire partie de leurs manifestations pour qu’on les entende ».

Palestine Qatar : Même combat ?

Nos rédacteurs vous entraineront enfin vers d’autres sentiers sans doute moins connus voire parfois oubliés. Travaileur-ses immigrants au Qatar, Itinérance, camp de réfugiés, réintégration sociale après la prison, des histoires et des témoignages d’hommes et de femmes qui rappellent notre responsabilité collective à construire cet autre montre auquel nous aspirons.

Bonne lecture