Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Le mouvement social et étudiant chasse Jean Charest et le gouvernement libéral

Ronald Cameron, 4 septembre 2012

En obtenant un large soutien populaire et en maintenant une pression sur le gouvernement sortant, le mouvement étudiant a réussi à chasser le parti libéral du pouvoir. Avec un tiers des suffrages, le Parti québécois n’a pas réussi à convaincre suffisamment d’électeurs pour constituer un gouvernement majoritaire. Pauline Marois, première première ministre, dirigera un gouvernement minoritaire qui remplacera un régime de neuf années de gouvernement libéral de Jean Charest, qui a perdu dans son propre comté. Rappelons qu’il a lancé la course électorale pour briser le mouvement social le plus important de l’histoire du Québec.

Le 22 mai fut le 100e jour d’une grève étudiante massive. Ce fut aussi le moment de transcroissance de la mobilisation étudiante en un mouvement populaire contre les politiques néolibérales. Plus de 300 000 personnes, soit plus du double du nombre d’étudiants en grève, se promenaient ce jour-là dans les rues de Montréal pour souligner aussi le jour de la terre et s’opposer pacifiquement aux politiques néolibérales du gouvernement. Après avoir ignoré la protestation étudiante, le gouvernement libéral a décidé de résoudre la crise par une loi répressive et par un appel aux urnes, dans l’espoir de revenir avec un mandat déterminant. Ça n’a pas fonctionné.

Le mérite d’avoir amorcé le ménage dans l’État québécois, c’est aussi au mouvement étudiant et au mouvement social qu’on le doit. Si la Coalition pour l’avenir du Québec de François Legault a bénéficié de la volonté de changement, en captant une partie du vote, Québec solidaire progresse et enregistre un appui clairement identifié avec la mobilisation sociale et contre les politiques néolibérales. Avec deux députés et un résultat à 6 %, dans un contexte de vote stratégique et d’un taux de participation à plus de 70 %, QS est devenu une force incontournable.

Blogues

+