Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

1er aout 2012 : Journée continentale d’action contre la gigantesque industrie extractive canadienne

1er août 2012

Nous répondons à un appel fait par des communautés dans les pays du sud qui sont organisées et qui résistent aux pratiques d’exploitation et à la gigantesque industrie extractive des ressources. Les organisations ci-dessous, en solidarité avec les communautés gravement touchées par l’industrie extractive canadienne dans les Amériques appellent pour une journée continentale d’action le 1er août 2012 afin d’exiger de mettre fin aux pratiques d’exploitation minière injuste.

La société civile ainsi que des communautés du Canada à l’Argentine mèneront des actions coordonnées, y compris des rassemblements, des manifestations, une couverture de la radio communautaire, des campagnes de rédaction de lettres et d’autres actions alternatives et novatrices de protestation devant les sièges sociaux des compagnies minières et les ambassades canadiennes à travers les Amériques.

Pourquoi le Canada ?

  • 60% des sociétés minières cotées en bourse sont inscrites à la bourse de Toronto. Ces sociétés représentent plus de 3200 projets d’exploitation dans plus de 100 pays. Le Canada est le plus grand acteur dans le secteur de l’extraction des ressources dans les Amériques et totalise 37% de l’investissement total.
  • Les marchés financiers canadiens à Toronto et à Vancouver sont la principale source mondiale de fonds propres pour les sociétés minières travaillant dans le domaine de l’exploration et du développement.
  • Les opérations minières menées sur le sol canadien ont fortement eu un impact sur les territoires, les collectivités, et la vie. L’exploration des ressources les activités d’exploitation et d’exploitation ont entraîné des déplacements, des destructions généralisées des moyens de subsistance (compromettant l’eau et la sécurité alimentaire), ont causé des problèmes de santé à long terme, ont bafoué les territoires et les droits sacrés des autochtones, ont exacerbé les violations des droits humains en particulier dans des contextes de conflit interne, et ont contribué à la criminalisation des mineurs artisanaux, des syndicats et des militants écologistes et des militants communautaires . les explorations minières à grande échelle et les exploitations ont également conduit à une perte irréversible de la biodiversité.
  • Malgré le fait que l’exploitation minière à grande échelle soit généralement présentée comme une force motrice du développement durable par les entreprises minières, les gouvernements à travers les Amériques et les institutions internationales comme la Banque mondiale, les impacts négatifs à long terme sur les peuples et les territoires contraste avec les vagues promesses d’emplois et de croissance économique et du développement nationaux.

Ce que nous exigeons :

Désinvestissement : Le gouvernement canadien devrait renoncer aux fonds publics provenant des industries d’extraction des ressources. (C’est-à-dire les fonds de pension investi dans GoldCorp et dans d’autres sociétés) et faire appel aux fonds publics pour qu’ils soient investis dans des programmes sociaux comme l’enseignement gratuit, les logements abordables et les soins de santé universel.

Règlementation : Le gouvernement canadien devrait permettre une législation qui établit des normes de responsabilité des entreprises pour les sociétés canadiennes actives à l’étranger. Ce projet de loi devrait pénaliser les sociétés liées à des violations des droits humains et devrait permettre aux ressortissants étrangers d’engager des poursuites en dommages-intérêts devant les tribunaux canadiens (projets de loi C-300 et C-323).
Interdire la complicité : Arrêter l’utilisation des institutions publiques pour aider à faire des campagnes de publicités d’envergure menées par les entreprises d’extraction de ressources (comme le Musée d’Histoire Naturelle à Ottawa, l’Université Simon Fraser, l’Université de Toronto, l’Université de York, des projets financés par l’ACDI tels que l’initiative Devonshire.

Mécanismes de consentement communautaires contraignants : les gouvernements et les tribunaux de la région respectent et adhérent à la reconnaissance internationale du droit de consentement préalable libre et éclairé des communautés autochtones.

La population avant les profits : mettre fin aux accords de libre-échange et les traités bilatéraux d’investissement qui consacrent le droit des sociétés sur les citoyens et les communautés.

Si votre organisation souhaite signer et participer à des actions, merci de contacter rburbano@hotmail.com ou consulter le site Web de LACSN ou la page Facebook.

Liste des organisations participantes :

  • Alternatives Montréal - Québec
  • Andean Coordinator of Indigenous Organizations (CAOI) - Peru, Lima
  • Black Brigade Sebastian Lemba - Dominican Republic, Santo Domingo
  • Colombia Action Solidarity Alliance (CASA) Toronto, Canada
  • Central America Regional Association for Water and the Environment - San José, Costa Rica Central American Action Network around water (FANCA) - San José, Costa Rica
  • Citizen Participation Forum for Justice and Human Rights - Buenos Aires, Argentina Committee for Human Rights in Latin America (CDHAL) - Montréal, Québec
  • Committee for the Defense of Water and the Santurbán Paramo – Colombia
  • Common Frontiers- Canada
  • Corporation for Education, Research Development and Popular Education - National Union Association – Bogota, Colombia
  • Development of the Eastern Region Corporation (COMPROMISO) - Colombia
  • Guatemalan Solidarity Working Group - Hamilton, Canada
  • Latin American Law Students’ Association at the University of Ottawa (LALSA) - Ottawa, Canada
  • Latin American and Caribbean Solidarity Network (LACSN) – Toronto, Canada
  • Latin American Trade Unionists Coalition (LATUC) - Ontario, Canada
  • Lavaca - Buenos Aires, Argentina
  • Maritimes-Guatemala Breaking the Silence Network – Canada
  • Mexican Action Network around Water (FANMEX) – D.F, Mexico Mexican Network of People Affected by Mining - Mexico
  • Mingas in the Americas – New York, United States
  • Mining Injustice Solidarity Network (MISN) - Toronto, Canada MingWatch Canada – Ottawa, Canada
  • National Ecological Action Network - Buenos Aires, Argentina National Union of Workers in the Coal Industry - Bogota, Colombia Project Accompaniment Quebec- Guatemala - Montréal, Québec Peace with Dignity – Madrid, Spain
  • Research and Training Center for Latin American Social Movements - Buenos Aires, Argentina Rights Action - Washington DC, United States
  • Scarves in Rebellion Popular Education Team - Rosario, Argentina
  • South American Action Network for Water (FANAS) - Buenos Aires, Argentina
  • Society and Environment - Baja California, Mexico
  • The American Platform of Human Rights, Democracy and Development – Quito, Ecuador The Colombian Network Against Transnational Mining - Colombia
  • The Continental Outcry of the Excluded - Rio de Janeiro – Brazil
  • Observatory of Multinationals in Latin American (OMAL) – Madrid, España
  • The Louis Riel Bolivarian Circle - Toronto, Canada
  • The People’s Legal Team - Bucaramanga, Colombia
  • The Project for Accompaniment and Solidarity with Colombia – Montréal, Québec
  • The University of the Earth in Puebla – Puebla, Mexico
  • Toronto Bolivia Solidarity – Toronto, Canada
  • Union of Citizens Assemblies (UAC) - Buenos Aires, Argentina
  • Colombian Oil Workers’ Union - Bogota, Colombia United Steel Workers- Toronto, Canada

Agenda

« août 2012 »
lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31