Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Dans la série : les dégâts des conservateurs

RÉJEAN PARENT (l’auteur est président de la CSQ)

21 février 2012

Des armes à feu un peu partout sans contrôle

Les conservateurs célèbrent l’abolition du registre canadien des armes à feu aux frais des contribuables dans la joie et l’allégresse. Il faut dire qu’il y a de quoi fêter ! Des centaines de millions de dollars de travaux informatiques et des millions de données essentielles à la sécurité jetés à la poubelle. Au moins, ils ont eu la décence de ne pas faire leur « party » le jour de la commémoration du massacre de Polytechnique ou de la fusillade de Dawson… Macabre fête tout de même !

La torture devenue soudainement « acceptable » ?

Ottawa autorisera l’utilisation de renseignements obtenus sous la torture, dans certains cas précis, et ce, au mépris des conventions internationales dont le Canada est lui-même signataire. Et moi, pauvre naïf, qui croyais que torturer ses semblables était un geste odieux dans une société civilisée. Serait-ce plus acceptable quand cette torture est confiée à la sous-traitance ? Une régression sans précédent pour les défenseurs des droits humains et pour celles et ceux qui croient ou qui travaillent à l’avancement des droits de la personne.

Des violations de la vie privée qui deviendront maintenant monnaie courante

Un projet de loi qui permettra à un grand nombre de personnes d’espionner les citoyennes et citoyens en obtenant de l’information des fournisseurs de services internet sans avoir obtenu au préalable de mandat de l’appareil judiciaire. Non seulement des gens pourront s’introduire dans votre vie privée sans mandat, mais ils pourront le faire même « sans raison de soupçonner une activité criminelle ». Un gigantesque pas en arrière pour les citoyennes et citoyens ordinaires et même pour les journalistes qui pourraient faire l’objet de surveillance. Gare à vos sources ! Cette initiative conservatrice annonce les pires dérives. Georges Orwell annonçait la venue prochaine de « Big Brother » en 1984. Eh bien, le voici avec quelques années de retard, mais tout aussi menaçant.

Un durcissement de la loi envers les jeunes contrevenants

Des modifications à la loi qui amèneront les tribunaux à privilégier l’imposition de mesures à court terme, telle la garde fermée, et à négliger la réhabilitation. Un sévère obstacle à la rééducation et à la réinsertion sociale des adolescentes et adolescents dans la collectivité. Un grand pas en arrière pour la jeunesse en difficulté et pour celles et ceux qui ont pour mission de les accompagner afin de leur donner une seconde chance. « Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons », disait Victor Hugo. Les conservateurs font exactement l’inverse ; ils vont ouvrir des prisons quand nos écoles, nos cégeps et nos universités sont négligés.

Des avions de combat dans le ciel et des chômeurs sur terre

Le gouvernement de Stephen Harper maintient l’achat de 65 avions furtifs F-35 au coût initial de neuf milliards de dollars alors que l’ensemble des pays industrialisés diminue leur commande pour équilibrer leur budget en période de difficultés économiques. La décision des autres pays de réduire leurs achats aura d’ailleurs pour effet d’augmenter la facture déjà astronomique de la commande canadienne. Ce matin, La Presse évoquait le chiffre vertigineux de 30 milliards de dollars. Comme quoi, pour Harper, la sécurité aérienne n’a pas de prix. Pendant ce temps sur terre… on prévoit, oh catastrophe, ne pas avoir assez d’argent pour assurer la sécurité de la vieillesse des canadiennes et canadiens.

Des compressions de quatre milliards de dollars dans les services publics

Les conservateurs s’apprêtent à imposer des coupures massives et rapides dans les services publics. Celles-ci auront pour effet de créer des milliers de nouvelles chômeuses et de nouveaux chômeurs à l’aube d’une récession économique qui s’annonce majeure. Comme politique de relance, on ne pouvait trouver pire. Des mesures d’austérité excessives et injustifiées compte tenu de la santé de l’économie canadienne, alors que le déficit n’atteint que 2 % du PIB. Une décision qui risque de provoquer un sérieux ralentissement économique selon des analystes des firmes de cotation Fitch et Moody’s, les chiens de garde des états dépensiers et les champions des mesures d’austérité budgétaire…

Et quoi encore ?

Le protocole de Kyoto ? Quel protocole ? La latitude des juges dans l’application des peines ? Quelle latitude ? Qu’est-ce que ce sera dans quelques semaines ? La résurgence du débat sur l’avortement ? L’interdiction du mariage gai ? Le retour de la peine de mort ? La diffusion des discours de Harper en exclusivité sur Sun TV, le nouvel organe officiel des conservateurs ? Même Justin Trudeau ne se reconnaît plus dans le Canada, c’est dire à quel point nous traversons une période sombre ! Avec les deux mains sur le volant, jamais les dégâts des conservateurs n’ont été aussi importants. Un gigantesque carambolage des droits et libertés dans l’ex- « plus meilleur pays du monde ».


Voir en ligne : L’article original sur l’Aut’Journal