Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

<p>Partenaires</p>

Dans un an Rio 2012

Bruce Lalonde, 9 septembre 2011

« Rio+ 20 : ce n’est pas 1992+20, c’est 2012 + 20 ans : la conférence devra poser les rails de vingt prochaines années. IL faut une vision de long terme quand les rythmes politiques sont de plus en plus rapides. (…) Rio+20 ce sera vous. Les états en sont à « qu’est-ce qu’on va dire ? que va t on faire. ? Pour l’instant, ils ne savent pas ce qu’ils vont produire .C’est à vous de convaincre vos politiques qu’ils doivent respecter leurs engagements. On croit toujours qu’il y a quelqu’un parmi les puissants, là haut, qui prépare les choses. Mais il n’y a personne qui prépare Rio ! c’est ceux qui veulent qui l’emportent (…)

Il n’y aura pas de texte de 300 pages écrit avant la conférence, modifié un peu pendant et adopté à la fin en disant : on a gagné ! ça ne sert à rien. Laissons le processus le plus ouvert possible et laissons les parties prenantes avancer. Heureusement, la passion commence à s’emparer un peu de ces questions, le Brésil compte sur la société civile et mobilise la sienne. Entre la réunion de travail et la conférence officielle, il y aura quatre jours. Quatre jours réservés à la rencontre de toute la société civile Ces 4 jours devraient façonner la conférence (…)

Aujourd’hui, 50% de la population mondiale a moins de 30 ans, les jeunes sont prêts à se lever contre les dettes que nous leur laissons. Comment peuvent-ils se soulever ? A vous de les aider via internet. Oui il y a une écologie à la française. Mais à Rio, la France sera dans l’Europe, et sous présidence danoise ! … La coopération internationale est plus nécessaire que jamais, Des mouvements réactionnaires naissent partout, résultats de l’inquiétude. La bataille il faut l’engager au nom d’un avenir meilleur et même avec la promesse que la redistribution peut être portée. A Rio, on rappellera bien sûr les principes des trois conventions signées en 1992, avec à défaut d’un bilan, une tentative d’inventaire des blocages ;

  1. L’énergie sera « une star «  : il sera demandé de faire de l’accès à l’électricité, un droit universel, via une énergie propre et 40% d’économie.
  2. le Brésil tient à ce que l’urbanisation soit un thème majeur de la conférence
  3. Il faudra construire « un noeud » entre l’eau, l’énergie et la nourriture
  4. Enfin l’économie verte : bonnes pratiques et feuille de route. Mais quelle définition ? il n’est pas exclu qu’un vote virtuel ait lieu pour faire de ce rendez vous, un rendez vous moderne, sortir des routines. C’est à vous citoyens de dire aux dirigeants « c’est cela que nous voulons » :
  5. Une aide au développement sérieuse : avec obligation de partage et sources de financements innovants -la France très en pointe – et le mouvement sur une taxe sur les transactions financières commence à être partagé.
  6. Quelle gouvernance mondiale voulonsnous ? l’OME, idée portée par la France ? En tout cas, réfléchir à comment on « rebooste » l’ONU ? « Vous serez les acteurs de ce sommet. »
  7. Il faut que dans le débat politique, vous imposiez aux futurs élus : premièrement, voilà ce que nous faisons ; deuxièmement, nous ferions cent fois plus, si vous gouvernants, vous engagiez plus ; troisièmement travaillez en amont, créez des coalitions et dites leur : « nos coalitions prouvent que des millions de gens vous soutiennent dans tous les pays »

Paris le 4 juillet, verbatim


Voir en ligne : Original sur le Web


Brice Lalonde, Responsable de l’organisation de Rio+20 avec Liz Jonhson