Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Faits saillants du mois de juin

The Dominion, 6 juillet 2011

Traduction de l’anglais par Laurent Sioui

Travailleurs de la poste en grève, coupures dans les allocations aux Premières Nations, budget fédéral révélé...

Dans son budget fédéral du 6 juin 2011, le gouvernement conservateur a promis de couper un tiers des dépenses dans les services publics. Plus tard dans la même semaine, alors que les conservateurs se rencontraient pour leur Congrès d’orientation national, des centaines de gens sont descendus dans les rues d’Ottawa afin de protester contre le nouveau gouvernement conservateur majoritaire de Harper.

Ayant échoué à trouver un terrain d’entente à propos de la grève du STTP (Syndicat des Travailleurs et Travailleuses de la Poste), Poste Canada a mis sa main-d’œuvre en « lock-out », même si le syndicat n’avait entrepris que des grèves sans impact sérieux sur les livraisons postales. « Je le perçois comme une manœuvre de la part de la corporation d’essayer de faire en sorte que le gouvernement impose une loi nous obligeant à retourner au travail, en plus d’une entente collective défavorable pour nous, au lieu de permettre un procédé de négociations libre et collectif afin de régler la situation » dit Gerry Deveau, directeur national du STTP de l’Ontario.

Les employés du service douanier d’Air Canada ont voté, par une victoire écrasante, en faveur d’une grève active, après avoir vu leurs frustrations augmenter suite à la hausse de l’insécurité d’emploi. La compagnie a aussi refusé de retirer toute demande pour des concessions majeures au plan de pension existant.

La lutte pour augmenter le salaire minimum en Colombie-Britannique a progressé, excepté pour ceux qui servent de l’alcool. Le salaire minimum en CB augmentera de 8,00$ de l’heure à 8,75$, mais les travailleurs qui vendent de l’alcool ne profiteront pas de cette hausse en raison de leurs pourboires.

Openmedia.ca, qui plaide en faveur de médias accessibles et diversifiés au Canada, a publié un rapport critiquant les plus grandes compagnies de communications au pays, qui font pression afin de changer certaines politiques pour leur permettre d’imposer des frais, des vitesses, et des limites d’accès en ligne auprès de tous, à l’exception des plus riches clients.

L’accès à Internet a été déclaré « droit humain » par l’ONU. Un rapport publié plus tôt dans ce mois proclame Internet comme étant un des outils les plus puissants afin d’augmenter la transparence dans la conduite des gens au pouvoir, d’accéder à l’information et d’organiser des actions directes. Le nombre d’utilisateurs d’Internet à travers le monde dépasse les 2 milliards.

Les résidents de Moncton, au Nouveau-Brunswick, se sont fructueusement rassemblés autour de la famille Maeng, qui fut ordonnée par Citoyenneté et Immigration Canada de quitter le pays en un mois, après avoir déclaré que les frais de soin de leur fils autiste et épileptique de 15 ans étaient trop élevés. Grâce au support communautaire, la famille originaire de Corée du Sud s’est vue octroyée un permis de 3 ans pour rester au pays. Elle fait actuellement une demande de résidence permanente.

Les lois canadiennes sur la prostitution ont été débattues à la cour d’appel de l’Ontario, alors que le gouvernement fédéral a défié une décision récente d’une cour provinciale, qui trouvait que les dispositions anti-prostitution du code Criminel violaient le droit constitutionnel des travailleurs du sexe à la sécurité, en leur reniant toute opportunité de rechercher des options pour mener leurs affaires de manière sécuritaire. En cour, le comité composé de cinq juges semblait sceptique à propos de l’argument du gouvernement insinuant que les travailleurs du sexe ne sont pas mis à risque par les dispositions leur interdisant d’engager des chauffeurs ou gardes du corps, ou de travailler dans des bordels. « N’est-ce pas une question de bon sens que de dire : si on empêche la protection, il y aura forcément des risques ? » a demandé un juge.

Le gouvernement manitobain a publié une étude des causes et des conséquences des présentes inondations dans la province, et a aussi expliqué comment se débarrasser des moisissures en terres agricoles. Cependant, de nombreux fermiers frustrés s’exclament que le gouvernement en fait trop peu trop tard.

Le plus important foyer pour animaux sans euthanasie a demandé de l’aide au public puisqu’il a été forcé de délaisser son bail suite à une augmentation du loyer de 33%. La présidente du foyer en question, Barbara Lisbona, a refusé de pratiquer l’euthanasie sur les animaux et recherche plutôt une nouvelle demeure pour le Réseau Secours Animal.

Un spécialiste de l’espace public du Conseil Régional de l’Environnement de Montréal a recommandé de modifier la désignation de zonage afin de prévenir la destruction du jardin communautaire du Faubourg St-Laurent à Montréal.

Children’s Aid Societies en Ontario a recommandé une révision du système provincial de placement dans les familles d’accueil, suite à un rapport illustrant que 40 à 60% des enfants placés se retrouvent éventuellement sans maison.

La vérificatrice générale, dans son dernier rapport publié avant de prendre sa retraite, a insisté sur la qualité de vie déplorable des Premières Nations, située en dessous de la moyenne. Elle révèle que leurs conditions de vie se sont détérioré depuis son entrée en fonction il y a 10 ans.

Ottawa a annoncé un plan d’action collectif avec l’Assemblée des Premières Nations afin d’entamer une « nouvelle étape » dans ses relations avec elles, en promettant d’intervenir en éducation, en créant des emplois et en améliorant la gouvernance.

La membre du Parlement Carolyn Bennett a révélé à la Chambre des Communes que le budget conservateur de 2011-2012 évoque une coupure de 127$ millions dans les allocations aux réserves des Premières Nations.

Les documents d’accès à l’information ont révélé que le gouvernement Harper a espionné les communautés des Premières Nations depuis 2006 au sujet de leurs prises d’actions politiques ayant pour but de promouvoir leurs droits.

24 heures après avoir bloqué le trafic sur la route 138 dans le Nord du Québec, les Innus de Pessamite se sont entendu pour rencontrer le Premier Ministre du Québec, Jean Charest, ainsi que les ministres chargés d’administrer Hydro-Québec dans le cadre du Plan Nord, un projet impliquant des milliards de dollars afin de développer, récolter et extraire les ressources naturelles au nord du 49e parallèle. Des groupes environnementaux québécois ont eux aussi dénoncé le plan, affirmant que trop peu de mesures ont été prises pour consulter les populations indigènes ou même pour planifier les impacts d’un développement à si grande échelle.

L’armée syrienne a tué 34 protestataires, élevant à 1000 le nombre de victimes depuis le début des soulèvements populaires. À Montréal, des centaines de personnes se sont rassemblées le 11 juin lors d’une journée dédiée à l’action solidaire internationale envers les actuelles protestations en faveur de la démocratie.

Le gouvernement du Québec a refusé d’octroyer les bénéfices du programme de Soutien aux enfants à Abousfian Abdelrazik parce que son nom demeure sur la liste noire 1267 de l’ONU, malgré un manque de preuves d’incrimination. Une délégation de solidarité ira aux Nations Unies à New York afin de presser le président du comité de l’ONU 1267 de retirer le nom d’Abdelrazik de ladite liste.

Le gouvernement canadien a publiquement annoncé qu’il n’adopterait aucun objectif de réduction d’émission de gaz en dessous d’une extension proposée du Protocole de Kyoto de 1997. Un rapport fédéral montre qu’en 2009, les tentatives du gouvernement canadien d’atténuer les émissions de gaz à effet de serre ont résulté en une réduction totale de 4 méga tonnes, soit juste au dessus de 0,5%.

Malgré la pression publique, la corporation de la couronne provinciale Nova Scotia Business Inc (NSBI) a poursuivi ses plans d’envoyer des représentants d’affaires locaux en Israël pour une mission commerciale. Cette mission aurait pour but d’établir un partenariat entre les secteurs industriels clés tels que la sécurité et la défense.

En réponse à l’initiative de la NSBI, le résident d’Halifax Miles Howe a enregistré sa propre compagnie d’exportation nommée Peaceful Waters Trading Company, et a amassé des produits locaux provenant de petits entrepreneurs d’Halifax désireux de faire affaire avec les petites entreprises gazaouies. En tant que propriétaire de Peaceful Waters, Howe s’est présenté à l’atelier de la NBSI et a annoncé son plan voulant faciliter le commerce avec Gaza en défiant le blocus israélien imposé à la bande de Gaza, en apportant des biens à bord du Tahrir, le bateau canadien qui ira prochainement à Gaza.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a amendé les lois de sylviculture provinciales afin d’indiquer que le gouvernement « dédommagera » les compagnies pour les coûts additionnels survenus en raison des changements de règlements provinciaux de sylviculture. Les écologistes critiquent la facture, affirmant qu’elle ouvre la porte à ce que les compagnies privées soient indemnisées chaque fois que de nouvelles protections environnementales seront amenées à réduire la production des coupes forestières.

La chef du Parti Vert Elizabeth May demeure la seule députée fédérale à s’opposer publiquement à un projet de loi de "Mega-Procès" qui verrait le processus de condamnation de certains groupes d’accusés être accéléré. Cette législation a été promue et encouragée par le député néo-démocrate et critique de la justice Joe Comartin.

Photo : Chichi Ayalogu


Voir en ligne : The Dominion