Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

Partenaires

Convergence contre la mobilisation citoyenne !!!

Michel LAMBERT, 30 mai 2011

Convergence oblige, les Toronto Sun, Edmonton Sun et Winnipeg Sun publiaient la semaine dernière un texte exigeant du gouvernement Harper de nouvelles coupures contre Alternatives sous prétexte de son support au projet de Bateau Canadien pour Gaza. Le texte était signé par Brian Lilley, correspondant de la chaine Sun sur la colline parlementaire.

Cette nouvelle attaque est sans aucun doute la plus surréaliste de celles que nous ayons subit dans les derniers mois et elle indique clairement que l’organisation Alternatives est dans la ligne de mire de plusieurs supporteurs du gouvernement Harper, et ce encore davantage depuis le 2 mai dernier.

Sauver les Impôts

La principale « accusation » de Lilley porte sur le fait qu’il serait inadmissible que des fonds publics canadiens puissent être utilisés pour le projet de Bateau vers Gaza. Cette question pourrait être débattue longtemps. Je pense même que nous pourrions sans doute aisément argumenter qu’il serait au contraire raisonnable que des fonds publics canadiens puissent être utilisés pour appuyer les 1001 résolutions de l’ONU qui vont contre le blocus ILLÉGAL de Gaza….

Sauf que la question ne se pose même pas car le gouvernement canadien ne supporte pas le projet, ni directement par un quelconque financement à Alternatives, ni autrement, car la fédération Alternatives International qui gère les finances du projet ne détient pas de statut charitable au Canada. En conséquence, les citoyens canadiens qui appuient le projet ne reçoivent pas de reçus de charité qui auraient pu leur offrir d’éventuelles déductions d’impôt. Leur solidarité est « totale » et la contribution publique au projet est nulle !

Un projet citoyen d’abord !

Deuxième élément d’analyse important… il ne s’agit aucunement d’un projet signé Alternatives. Le Bateau canadien pour Gaza (BCG) est une initiative de la société civile canadienne qui vise, par l’action directe non violente, à mettre fin au blocus israélien illégal autour de la Bande de Gaza. Alternatives, a choisi de l’appuyer en assurant notamment la transparence financière qu’exige une telle entreprise.

Il s’agit donc d’une initiative citoyenne qui rassemble des gens de toutes les régions du Canada et qui bénéficie de l’appui de près de 200 organisations de la société civile et de milliers d’individus d’appartenance ethnique, religieuse, sociale, professionnelle et politique diverses. Tous sont unis par la volonté de mettre fin au blocus illégal et immoral imposé par Israël contre les 1,5 million de civils qui habitent la Bande de Gaza. Ces milliers de québécois et québécoises, canadiens et canadiennes soutenant le projet et exigeant le respect minimal des résolutions des Nations Unies ne sont pas des « radicals » .


Pourquoi Alternatives alors ?

C’est la question ! Autour de 200 autres organisations sont impliquées dans le projet et c’est Alternatives encore une fois qui reçoit l’essentiel de l’attention. En clair, ce qui est ici visé c’est l’existence même de l’organisation et les Suns de ce monde argumentent pour que l’Agence canadienne de développement internationale et probablement toutes institutions fédérales cessent toute contribution à Alternatives afin que cette petite organisation citoyenne qui sans cesse ose dire ce qu’ils refusent d’entendre cesse d’en avoir les moyens.

C’est pour ça, à leurs yeux, que l’agriculture urbaine à Port-au-Prince ou les droits des femmes en Irak, même prioritaires pour l’ACDI demeurent trop « radicales » pour le gouvernement Harper.


Voir en ligne : Bateau pour Gaza sur Alternatives

Blogues

+