Journal des Alternatives Alternatives - Alternatives est une organisation de solidarité qui œuvre pour la justice et l’équité au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde Page d'accueil du Journal des Alternatives

<p>Partenaires</p>

La Coalition « Pas de démocratie sans voix » manifeste

5 avril 2011

La Coalition « Pas de démocratie sans voix » manifeste pour réclamer des engagements fermes en faveur de la démocratie et des droits et libertés

Québec, le 5 avril 2011. – Des représentantes et des représentants de près de 130 organisations préoccupées par les atteintes aux institutions démocratiques, à la liberté d’expression et aux droits fondamentaux au Canada et réunis sous la Coalition « Pas de démocratie sans voix » manifestent aujourd’hui devant les bureaux de la ministre conservatrice Josée Verner. Ils réclament des engagements fermes en matière de défense et de protection de la démocratie et de la liberté d’expression de la part des candidates et des candidats de la campagne électorale en cours.

« Il est important, en cette période électorale, de rappeler le bilan démocratique désastreux du gouvernement conservateur. C’est pour cette raison que nous invitons les candidates et les candidats des différentes formations politiques à prendre position et à s’engager à la défense et à la promotion des droits et libertés et de la démocratie », indique le porte-parole de la Coalition, Dominique Peschard.


Un bilan désastreux

Après cinq années au pouvoir, les conservateurs ont démontré que la démocratie est pour eux une entrave à la gouvernance. Le gouvernement s’en est pris aux organisations non gouvernementales, canadiennes ou étrangères, qui critiquent ses politiques. Il a muselé ses fonctionnaires, notamment les scientifiques. Il a réduit l’aide au développement international. On a assisté à un manque de transparence dans ses rapports avec la presse et dans ses relations avec les autres parlementaires. Les prorogations du Parlement et les nominations partisanes nous ont montré que ce gouvernement risque de miner à long terme le bon fonctionnement des institutions démocratiques canadiennes.

De plus, depuis qu’il est au pouvoir, le gouvernement Harper a mis en danger le respect des droits la personne et les valeurs d’égalité, de justice sociale et de solidarité. Il a démantelé plusieurs programmes et mesures visant la défense et la promotion des droits des femmes et des communautés de lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres. Lors du G8 et du G20, il a adopté des mesures répressives inégalées, au détriment du respect du droit de manifester des citoyens.


Une commission parlementaire sur l’état de la démocratie

« Devant les reculs et les attaques subies, nous demandons aux différents partis d’appuyer la tenue d’une commission parlementaire sur l’état de la démocratie, du droit à l’information et de la liberté d’expression au Canada », ajoute le porte-parole de la Coalition.

Un appel au vote

Les représentantes et les représentants de la Coalition lancent un appel aux citoyennes et aux citoyens à exercer leurs droits de vote et à choisir un gouvernement plus respectueux des droits et libertés. « Il est tentant d’être cynique et de ne pas aller voter, mais cela serait une mauvaise décision et n’aiderait en rien à améliorer la situation. Nous demandons à la population de faire entendre sa voix pour mettre un frein aux visées d’un gouvernement autoritaire », ajoute Dominique Peschard.

Une déclaration

L’appui de la société civile québécoise à la Coalition est significatif et se base sur une déclaration commune qui aborde concrètement les effets des politiques de droite du gouvernement fédéral. Cette déclaration est disponible sur le site web à l’adresse : www.pasdedemocratiesansvoix.qc.ca .

Les représentantes et les représentants de « Pas de démocratie sans voix » demandent un changement de cap radical et, par conséquent, les partis politiques doivent s’engager à :

-  protéger et défendre les droits et libertés, en particulier la liberté d’expression, sans parti pris, en situation de paix comme de conflit, au Canada et à l’étranger, ainsi que la place du débat public comme fondement de la vie démocratique ;

-  faire preuve de transparence et répondre aux demandes d’information du Parlement et de la population ;

-  respecter les institutions démocratiques canadiennes et mettre fin aux manœuvres pour court-circuiter les débats au Parlement canadien ;

-  reconnaître et respecter le rôle essentiel, l’expertise et l’indépendance des organisations de la société civile québécoises et canadiennes pour la défense des droits et libertés et en faveur d’une plus grande justice sociale, tant au Canada qu’à l’international, et ce, notamment en maintenant le financement de leurs activités ;

-  mettre en place un processus coordonné de surveillance de la mise en œuvre des obligations internationales du Canada en matière de droits de la personne qui puisse assurer l’imputabilité en y impliquant tous les paliers de gouvernement ainsi que la société civile et les peuples autochtones ;

-  tenir une commission parlementaire sur l’état de la démocratie, du droit à l’information et de la liberté d’expression au Canada.

Pas de démocratie sans voix est une Coalition composée de près de 130 organisations québécoises mobilisées autour de la défense de la démocratie et des droits au Canada et préoccupées par les politiques du gouvernement et leurs répercussions sur les droits et la démocratie.

– 30 –

Source : Pas de démocratie sans voix

Les membres du comité de coordination de la coalition PDSV : Alternatives, Amnistie internationale – Canada francophone, Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Centre international de solidarité ouvrière (CISO), Centre justice et foi (CJF), Confédération des syndicats nationaux (CSN), Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL), Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Ligue des droits et libertés.

Renseignements :
Marie-Josée Béliveau, Ligue des droits et libertés, 514-715-7727
Amélie Nguyen, Pas de démocratie sans voix, 514-602-0121